lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [EVENT] Ouverture des failles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vel'Koz
› THE EYE OF THE VOID
› THE EYE OF THE VOID
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 24

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: [EVENT] Ouverture des failles   Dim 1 Fév - 0:27

FAILLE DANS L'ANCIEN INSTITUT

Affrontez Vel'koz




Le néant. Là où personne n'y voit. Là où les terreurs et les ombres se resserrent, nous entraînent avec elles dans les méandres de l'obscurité. Cependant, quelque chose m'extirpe de ces ténèbres. Je sens comme une grande et immense force s'extraire du néant alors que je pensais encore rôder quelque temps encore. Mon regard se dirige quelque part, une petite lueur éclaire le néant . Non. Cela est impossible. Je suis en train de voir un rayon se créer pour former un cercle tourbillonnant. Un cercle de couleur violine et montrant un paysage que je n'avais encore jamais pu observer. Un paysage qui ne me donnait qu'une envie, celle de la découvrir. Je sentais qu'il fallait que je traverse ce portail, cette faille qui me donnait enfin la possibilité de vivre autre chose que la noirceur. Je m'engage en flottant dans les airs, mes tentacules gigotant dans tous les sens à l'affût de quelque chose à toucher, de quelque chose à examiner.

Dans le néant il n'y avait pas toutes ces choses brillantes, florissantes et également ces pierres écrasées et éparpillées sur le sol. Quelque chose s'y était produit, cela me rappelle vaguement des souvenirs. Je sentais le vent me frapper de plein fouet, laissant échapper un sifflement strident. Mon grand œil n'arrête pas d'examiner tout ce qui se trouve à mes côtés. Un petit animal sauvage se carapate à vive allure sous un rocher mais, mon tentacule l'intercepte et le tue. Chauffé à blanc, il n'avait aucune chance. Il s'agissait d'un animal type rongeur, mesurant 16 centimètres, un rat. Je me mets à rire tout seul en comprenant que je manquais d'informations sur ce monde. Je devais tout découvrir. Mon but était de chercher les mystères, de comprendre toute vie sur cette planète, d'être le pilier de la connaissance. Cependant, je sentais que je n'étais point seul. Alors que je survolais la zone, je distinguais très nettement quelques silhouettes s'approcher. D'une voix profane, je les invite à se joindre à moi.

- Vous, vous devriez très certainement venir vous joindre à moi. Que diriez-vous de devenir mes cobayes ?

© TALES OF RUNETERRA





"It seems your chances of survival are... less than zero."
Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 22
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Mar 3 Fév - 15:24


__________



La suite était claire. Retourner à Demacia, et se préparer à toutes les éventualités possibles. Et surtout s'attendre à l'inimaginable, et au pire. À la tête du mouvement, Garen était aux côtés de son Prince, de son ami. Dans ses pensées, dans ses souvenirs. Maintenant que la league n'est plus, elle apportera plus de mal que de bien. Bien plus. Finalement, était-ce une bonne chose, la League? Elle centralisait les problèmes, certes. Mais de ce fait, elle les couvait, et ils se développaient, gagnaient en puissance, en fureur.. Comme le void. Ils l'ont caché, utilisé, et maintenant, il n'y a plus rien pour le retenir, s'il venait à se déchaîner. Le plus inquiétant était Cho'Gath... Ce monstre était connu par tous les membres de la League pour être un monstre insatiable et infiniment puissant, bridé par les pouvoirs des invocateurs. À cette pensée, il se rongea l'ongle du pouce, marmonnant dans sa barbe.

Il fallait retourner à Démacia, établir un conseil d'urgence, un conseil de guerre. Noxus pourrait en profiter. Crownguard venait de réaliser toutes les conséquences de la disparition de l'institut. Le void, la guerre "civile" de Freljord, les limites aux recherches de Zaun, aux guerres, à tant de choses... Il fallait se préparer. Demacia serait en danger, quelle que soit la menace. C'était une certitude. Et avec cette certitude, la flamme guerrière dans les yeux de Garen se réveilla. Il se voyait de nouveau sur le champ de bataille, affrontant quiconque se mettrait en travers de la marche de la justice, ou de la paix. Il se revoyait la combattre. Il la revoyait comme elle était avant, pas comme elle était, la dernière fois qu'il l'avait vu.


"Vous, vous devriez très certainement venir vous joindre à moi. Que diriez-vous de devenir mes cobayes ?"

Comme pour le tirer hors de ses pensées violemment, un choc, une magie puissante déferla sur sa gauche, balayant tout ce qui se trouvait derrière lui. L'appel d'air renversa les hommes.. Pour ceux qui ne subissaient pas l'attaque. La poussière recouvrait les environs, et ceux qui se relevaient toussaient en partie. Garen fut le premier, aidant sans hésiter son Prince à faire de même, regardant autour de lui, alerte, l'adrénaline faisant tambouriner le sang à ses tempes, droguant son cœur et son cerveau. Il aurait aimé regarder derrière lui, mais ce qu'il vit devant lui. Une créature inconnue, douée de parole, qui flottait et luisait dangereusement. Il reconnaissait avec effroi la marque des habitants du Void, et surtout, la même sensation que devant ce portail. Il frissonnait. Il n'avait néanmoins plus peur, même si ses craintes se confirmaient. Les tentacules du monstre chauffés à blanc, il comprit ce qui venait de se passer, en voyant les fumerolles mauves devant la créature. Une magie assez puissante pour faire exploser le sol sous les pieds de ses cibles... Des cobayes ? Il voulait les transformer en cobaye ? Sans attendre et après s'être remis debout, La Force de Demacia sortit son arme, marchant lentement d'un pas assuré, pour se mettre devant Jarvan.


"Si tu veux un échantillon de notre monde, je serai ravi de te l'offrir, monstre du Void ! Tu apprendras que rien ni personne, et encore moins une abomination de ton genre n'entrave la marche de Demacia!"


Revenir en haut Aller en bas
Lucian
› THE PURIFIER
› THE PURIFIER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 20
Messages : 131
Localisation : Les îles obscures

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Sam 14 Fév - 23:52


Affrontez Vel'koz


Est-ce vraiment si important ? Voilà une journée et demie que je fonce aux ruines de l'ancien institut de la guerre, selon un éminent général quelque chose de terrible va se produire. En ce moment, je ne fais que traverser Valoran de part en part à toute vitesse pour les beaux yeux de Demacia et cela m'apporte plus de problèmes que de gloire. Je suis non loin de l'institut, je le sens, je ressens de nouveau cette force étrange et profonde que je ressentais tout le temps lorsque j'étais un champion. Elle semble plus vive et puissante qu'auparavant, serait-ce lié à la destruction de l'institut ? Selon les informations que je possède une grande énergie inconnue fait surface et mes supérieurs craignent mot pour mot : quelques choses de terribles. Je n'en sais pas plus et à vrai dire, j'en ai rien à faire, je fais ce qu'on me dit et j'en tire l'honneur et la gloire. Comme à mon habitude je serre mon pendentif et pense à Senna afin qu'elle me protège de tout ce qui pourrait m'arriver.

J'ai les ruines en visuel et aussi la cohorte Demacienne que je dois rejoindre. Ils sont, comme d'habitude, droits, fiers et surtout parfaitement bien rangés. À peine, le temps de faire un pas vers eux qu'un rayon violet frôle mon ventre pour aller se loger dans une bestiole à terre, un petit cratère s'est formé au point d'impact et il ne reste plus rien du petit être vivant touché. Cette énergie vient du vide, j'en suis quasiment certain, je me rapproche du régiment dirigé par Crownguard et mon prince. Je me poste à côté de ce dernier qui semblait surprit de me voir ici, il faut dire que ce n'est pas tellement mon territoire, mais bon, je fais ce que mes supérieurs me disent de faire. Je fais en un signe de tête "mon prince", je donne ensuite une petite tape amicale sur l'épaule de Crownguard.

"Voilà un long moment que nous ne sommes pas battut ensemble Crownguard, pas trop rouillé depuis le temps ?" Dis-je avec un petit air moqueur

Je me décale sur le côté afin de voir ce que je dois affronter et je dois dire que je suis surpris. Vel'Koz, un ancien champion de l'institut provenant du vide. Je dégaine rapidement mes reliques que je pointe vers Vel'Koz, ces dernières s'illuminent fortement

"Je n'ai pas l'habitude d'affronter les monstres de ton genre, mais si je dois protéger mon prince alors tu finiras six pieds sous terre" J'enchaîne ensuite avec une voix plus basse "Crownguard... Vas-y, je suis avec toi"
FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Ven 20 Fév - 15:58


We love a challenge !


***

... Garen... ? Cette main sur son épaule était la sienne. Il aida le prince à se relever, et sa tête tournait encore un peu, lui filant une migraine insupportable. L'explosion avait bousculé tout le monde... Tout c'était passé très vite. Il sentit déjà l'odeur de la chair brûlée, et la vue d'un bouclier démacien sur le sol accompagné d'un membre qui n'avait rien à faire tout seul détaché du reste d'un corps augmentait son mal être. Il n'osa pas se retourner de suite... Ceux qui avait survécu poussaient des râles de douleurs, et leurs mots, désespérés, renvoyaient des images dans la tête de leur souverain qu'il le laissa imaginé ce qui est advenu des camarades démaciens. Il finit par se tourner... Cette explosion... Ce rayon de la mort avait balayé la troupe, la déciment presque de moitié. Un sentiment familier s'emparait du coeur du prince... Un sentiment proche de la haine.
Ses yeux se dirigèrent vers l'endroit que Garen fixait et il put constater avec effroi à son tour la présence de cette chose, l'auteur de l'attaque, qui se dressait devant eux... Qu'est-ce que c'était ?! Elle possédait des tentacules, flottant dans les airs avec facilité comme s'il s'agissait d'une plume alors que sa masse corporelle était au moins aussi grande que trois hommes... Le plus impressionnant restait son œil central, lui prenant toute sa "tête", violet, luisant, menaçant... Très peu rassurant. Sa physique et sa couleur faisaient penser aux caractéristiques voidiennes, ressemblant de près à celle de Cho'Gath, de Kha'zix et des autres... Ce côté monstrueux et violacé, ainsi que l'aura qu'il dégageait. Une aura de doute, d'effroi. La créature parla, et sans comprendre pourquoi, elle lui vrillait le crâne, ce qui le fit crier de douleur, augmentant la migraine. Bon sang... D'où sortait cette chose ?!

La faille. Sous l'Institut. C'était la seule explication. Garen avait raison... Il devait les fermer, de toute urgence. Le prince pensait juste qu'ils auraient un peu plus de temps que cinq minutes pour pouvoir agir. Ou alors... C'était juste la première créature ? Et que les autres mettraient du temps à passer ? Peut-être que oui, peut-être que non. Il était fort probable que se soit non... Manquaient-ils autant de temps ? Est-ce que ce monde courait déjà à la ruine ?
Non. Lui vivant, jamais il ne laissera faire ça.
Garen répondit à la créature, avec courage, et c'était tout à son honneur. Jarvan fronça les sourcils, essayant de se concentrer. Il sentit ses hommes derrière lui. Certains hésitaient, effrayés par ce qui s'était produit, d'autres restaient proches de Garen comme pour lui faire comprendre qu'ils le suivraient jusqu'au bout. Dans leurs regards, ils réclamaient justice pour leurs frères tombés. La marche de Demacia était inaltérable, du moment qu'ils restaient ensemble, se battant pour une même cause.
- Garen...

Le prince avait tout de même le doute sur le cœur. Comme une appréhension soudaine, la peur de perdre son ami, le reste de ses hommes, la peur d'échouer. Est-ce que cette sensation soudaine était dû à cette migraine qui ne le lâchait plus d'une façon si peu naturelle, du choc de l'explosion avec la chaires fumante sous leurs pieds, cette haine infâme dans son cœur, ou la créature puissante qui s'était dressée devant eux ? Jarvan avait déjà participé à des batailles, il avait déjà fait coulé le sang, vue des morts... Mais jamais il n'avait affronté sur ces terres pareilles bêtes qui émanaient une magie qui évoquait la terreur et qui pouvait... désintégrer des hommes. Il serra les dents, s'en voulant de penser ainsi. Il ne devait pas désespérer. Il n'échouera pas... La mort de ses hommes ne sera pas vaine.
Il se redressa, et au même moment, il aperçut une personne. Elle courrait vers eux. C'était un homme qu'il connaissait très bien et il fut très étonné de le voir dans le coin. Lucian, le Purificateur. Cet homme exerçait surtout dans des territoires lointains, mais sans aucun doute venait-il prêter main forte depuis l'annonce de la destruction de la League. C'était avec un franc sourire que le prince accueillit le salue de Lucian.
Les deux hommes se dressaient devant le voidien tentaculaire. Serrant ses poings, le prince de Demacia se tourna vers les autres, et leur fit un signe de tête.
- Avec moi, camarades !

Les démaciens crièrent et levèrent leurs armes, prêt à tout pour se battre contre l'ennemi. Ils se mirent en garde, près de Garen et Lucian, près de leur prince. Ce dernier s'avança au devant, à son tour. Il était prêt. Prêt à tout pour préserver Demacia de ces monstres.
- Tu n'auras rien, créature du Void, lança Jarvan d'une voix forte et assurée. Retournes d'où tu viens ou finis ton existence ici, sous nos lames !


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Vel'Koz
› THE EYE OF THE VOID
› THE EYE OF THE VOID
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 24

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Jeu 19 Mar - 21:10

FAILLE DANS L'ANCIEN INSTITUT

Affrontez Vel'koz




Trois créatures que je reconnaissais, toutes de race humaine, se dressaient devant moi. Passant mon œil de l’une à l’autre, je constatai qu’il s’agissait de trois mâles, mesurant respectivement, du plus petit au plus grand, 178, 186 et 194cm. Je ne pouvais glaner plus d’informations sans m’approcher de plus près, mais leur attitude était de type agressive à mon encontre, sans manifestement qu’ils ne soient disposés à se livrer à mes observations minutieuses. Il me faudrait prendre de force les informations que je désirais, pour mieux connaitre cet environnement. Mieux comprendre ce mode. Enregistrer des informations, toucher, sentir, analyser. La soif de connaissance se faisait plus forte, au fur et à mesure que des sens qui ne m’avaient pas servi depuis longtemps dans la noirceur du Void, se mettaient en marche.

A commencer par cet objet particulièrement imposant que tenait l’une des créatures humaines, la plus grande, dans sa main. D’un mouvement souple, l’un de mes tentacules se referma sur la longue forme qui reflétait les rayons du soleil, la traversant d’un rayon laser, qui se propagea dans tout l’objet, jusqu’à envoyer une décharge à la main de son propriétaire. Il s’agissait d’une lame, alliage de deux métaux, du fer et de l’acier, long de 155cm, pesant 51 kilos et 800 grammes, recouvert d’une autre texture, qui m’était inconnue, à partir du 107ième cm de la lame en partant du côté le plus proche de moi, et qui la recouvrait jusqu’au bout. J’en conclu, de par mes connaissances antérieures, qu’il s’agissait d’une épée. J’étais curieux d’analyser plus en détail cette texture, mais son propriétaire me poserait un problème ainsi que les autres humains l’entourant. Il me fallait les mettre hors d’état de nuire.

Déroulant deux autres tentacules, je m’emparais du cou de l’un d’entre eux, le plus petit cette fois. Il portait des objets particulièrement intéressants, et que ma curiosité me poussait à vouloir analyser en premier. Lançant des décharges dans les airs autour de moi, près des deux autres créatures humaines, pour les empêcher de m’infliger des blessures, j’enserrai la nuque de celui que j’avais capturé, lui infligeant des rayons directement à l’arrière de la tête pour lui faire perdre connaissance. Mais l’épée que j’avais analysée juste auparavant s’abatis, et une sensation de type douloureuse m’assaillit, là où l’un de mes tentacules venait de se faire trancher.

- Vous êtes bien idiots de vous entraver à la marche de ma science. Livrez-vous, plutôt !

La douleur continuait à pulser, ce qui était inutile, puisque le message de la blessure était déjà parvenu à mon cerveau. C’était agaçant, et me déconcentrait. Ces créatures devaient être calmées. Chargeant mon œil d’énergie, je le fixai sur l’humain qui tenait l’épée, avant d’abattre l’immense rayon laser dans sa direction. Je n’avais pas envie de jouer, j’avais trop de travail pour comprendre ce qui m’entourait.

© TALES OF RUNETERRA





"It seems your chances of survival are... less than zero."
Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 22
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Mer 15 Avr - 23:37

Il les voyait comme des rats de laboratoire. Comme des sujets d'études, avec lesquels il pouvait même s'amuser, faisant d'une pierre deux coups. C'est ce qu'en pensait Garen. Au moment ou les tentacules violacées du monstre Voïdien enlaçaient la gorge du tireur basané, Garen abattit sa lame, violemment, avec rage et ferveur. Un feu étrange brûlait en lui. Il passait par la lame, pour remonter ses bras, son corps. Son cœur rata un battement, son sang ne fit qu'un tour, l'espace d'un instant, pour que tout son système nerveux repartent de plus belle, que son cœur s'emballe, que son sang pulse. Ça, et une sensation malsaine de détresse et d'angoisse. Cette sensation, il la reconnaissait. La ba. En bas. Celle du vide. Seulement, cette fois, plus cette envie de vomir, de détourner le regard. Non. Il regardait Vel'koz, dans les yeux. De sa paire, il regardait sa multitude de globes. Il empoigna son arme, et prit ses appuie, se préparant à contre attaquer. Erreur.

L'heure était à la défense, et il ne comprit que trop tard. Ses tentacules semblaient se toucher, créant des arcs mauves dérangeant. Et il ouvrit sa pupille géante. L'humain, se dressant devant ses deux congénères, tiqua, et fit face, prenant appuie avec force, ses pieds s'enfonçant dans le sol de cendres et de terre encore meuble. faisant glisser son pied gauche derrière lui, il mit l'épaule en avant, fixant la lueur sans faiblir. Elle approchait à une vitesse inimaginable, et pourtant, il avait l'impression d'en discerner chaque mouvement, comme si le temps se figeait presque, ralentissant les manifestations lumineuses elles mêmes. Un silence de mort. Puis un tourbillon de tourment magique. Un torrent de puissance, un déversement auditif sur-grave. Une bourrasque dévastatrice, concentrant l’énergie du Voïdien tentaculaire en ligne droite. Il n'arrivait plus à bouger, baissant la tête pour protéger ses yeux et son visage. Il regarde en arrière. Il bloquait seulement en partie le rayon. Ce dernier l'englobait, et sa silhouette, pourtant imposante, ne faisait office que de me aigre oeil de tempête, pour ses deux camarades. Pour ses amis, pour son prince.

A chaque seconde qui passait, il avait l'impression de subir trois paliers de douleur, grandissante, de plus en plus insoutenable, mettant à mal aisément ses capacités de régénération et son endurance. Il releva la tête, l'effet débilitant, hébétant du rayon perdant de son étreinte. La douleur et la puissance, en revanche elles.. Une seconde de plus. Tac. Tac. TAC. Le troisième impact, pic de puissance. Sa peau commençait à ne plus pouvoir subir le contrecoup. Son épaulière unique venait tout simplement de fondre, en un premier temps, puis fut emportée par le souffle, et désintégrée quelques mètres plus loin. Un cri puissant se fit entendre, au milieu de la tourmente auditive et magique.

"Pour Demacia !"


Courage. Sa capacité à encaisser les attaques s'intensifiait, alors que son obstination se transformait en pure énergie. Et soudainement, les étreintes n'existent plus. Il charge, épaule en avant, levant son épée alors qu'il approche du monstre.

"CHARGEEEEEEEEEEEEEEEZ !"

Il rassemblait ses forces dans son élan, abattant sa lame sur le monstre. Déséquilibré, vacillant, il portant le coup avec violence. Malheureusement, c'est surtout le plat de la lame qui le toucha, ne parvenant pas à le trancher. Mais au moins, la force du coup devrait arrêter quelques instants sa capacité à lancer ces sorts diaboliques. Il flancha, posant un genoux au sol, laissant tomber sa lame, ne parvenant plus à la tenir, regardant son épaule. Son corps entier fumait, et son épaule, qui avait encaissé la majorité de l'attaque, n'était plus que peau, chaire carbonisée. Une odeur atroce s'échappait de lui. Il se tenait le bras, en fixant ensuite le monstre. Si il n'avait pas cette capacité de soin permanent, il aurait probablement était dans la même état que son armure. Cette dernière n'était plus que ruine et fragment sur lui. La partie supérieur de son corps était mise à nue, avec quelques vestiges de métaux sur les avants bras et le torse. Mais celles qui restaient collaient à sa peau, après avoir fondu, se collant avec douleur, alors même qu'il cicatrisait lentement.



"MAINTENANT !"

Oui, c'était le moment. Il ne pouvait plus bouger, la douleur le paralys.. Non. Ce n'était pas la douleur, mais le contrecoup. Il avait absorbé bien trop de cette magie, et son corps ne lui répondait presque plus. Ses jambes refusaient de bouger. Des fumerolles mauves l'entouraient, regardant les parties de son corps les plus touchées, non carbonisées. Il avait l'impression qu'il se nécrosait de l'intérieur, pour se régenerer en même temps... Surement l'accumulation venant de Vel'koz... Bon sang..


Revenir en haut Aller en bas
Lucian
› THE PURIFIER
› THE PURIFIER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 20
Messages : 131
Localisation : Les îles obscures

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Lun 27 Avr - 20:39


Affrontez Vel'koz


Je n'ai pas l'habitude de me battre au sein de « l'armée », avoir un supérieur n'est pas la chose que je préfère lorsque je suis en combat. Mais là, c'est un peu différent, je me fais un peu petit parmi les deux colosses que j'ai à mes côtés. Premièrement, Crownguard il a mené tellement de batailles pour Démacia que c'est un monument dans la cité-état et pour finir mon prince Jarvan IV à qui je dois bien évidemment le respect, même si ça me gonfle. Cette créature, elle me fixe et j'avoue que je n'aime pas ça, cet œil énorme qui scrute la moindre chose dans son champ vision et qui désintègre tout ce qui pourrait être intéressant qui pose son regard sur moi, c'est assez perturbant. Je le fixe moi aussi, mais en une fraction de seconde et avant même que je n'ai le temps de réagir un tentacule s'enroule autour de mon cou et me soulève puis me rapproche de l'œil. Serait-ce la fin ? J'ai déjà entendu des histoires macabres sur cet ancien membre de la League, selon les rumeurs, il désintègre tout sur son passage, objet ou être vivant. Je reçois une décharge d'énergie dans la nuque, si puissante que je perds connaissance dans la seconde qui suit, la sensation est spéciale comme un grand vide.

Je me réveille, à terre, mais avec un effroyable spectacle, Crownguard frapper par un énorme laser violâtre, probablement à ma place. Je roule au sol pour me sortir de sous ce rayon. Je reviens au côté de mon prince et je jette un œil à Crownguard, il semble fondre littéralement sur place, à vrai dire, je souffre pour lui. Je dois agir, si Vel'Koz continu à s'en prendre à Crownguard il risque d'y passer. Je vais devoir tout mettre, je charge mes reliques pendant quelques secondes, je les pointe vers l'œil. « C'est terminé » Je tire une rafale de projectiles lumineux en tournant autour de la créature. Je me rapproche de Garen, il semble à moitié mort, son corps fume et son armure est presque entièrement fondue. Je tire un projectile en étoile pour essayer de déranger notre adversaire.
« Ça va aller Crownguard ? Tiens essaye de prendre ça » je jette une plaquette d'anti-douleur au colosse. Je le sens mal ce combat, et je suis de nouveau au côté de Jarvan IV, essoufflé, j'essaye de communiquer « il... Il nous faut... Des renf...» Avant même de pouvoir ma phrase, je suis pris d'un énorme vertige, probablement un effet secondaire de ma petite perte de connaissance, je pose un genou au sol et j'essaye de reprendre mes esprits, sans réel succès....

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 23

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Sam 16 Mai - 22:35

FAILLE DANS L'ANCIEN INSTITUT



L'institut de la guerre. Lieux où des mages, soi-disant œuvrant pour la sauvegarde de l'équilibre du monde, avaient joué avec des forces obscures et de la magie au noir. Au point qu'à présent, il ne restait plus que des ruines en ce lieux où j'avais menés un nombre incalculable de combats. Ici, j'avais parfait mes connaissances des créatures du monde de la nuit et des mages noirs. Ici j'avais commencé mon entreprise de purification du monde. Mais je devais admettre que pour moi, la chute de cette institution était tombée au bon moment, car à présent je connaissais suffisamment mes ennemis pour pouvoir mettre fin à leurs jours. Cela dit, quelque chose me dérangeait.

La chute avait été trop brutale, trop inattendue. et surtout, elle était auréolée d'un mystère qui ne me disait rien qui vaille. Pour moi, cet événement puait la magie noir à plein nez... Sans doute la raison pour laquelle mes pas m'avaient menés dans ces ruines. Je voulais en avoir le cœur net. Je voulais m'assurer que mes doutes étaient fondés, où pas. Dans l'absolue, je préféraient même qu'ils ne le soient pas. Cela ne me faisait pas vraiment plaisir d'avoir à chasser les mages noirs... Mais il fallait que quelqu'un le fasse. Et personne ne le faisait assez vite et bien à mon goût. Comme dit le proverbe, on n'est jamais mieux servi que par soi-même...

Silencieuse, je me déplaçait donc dans les ruines de ce qui fut autrefois, il n'y a pas si longtemps, le garant d'une paix précaire et illusoire. Vu l'état des lieux, quelque chose de terrible avait du se produire, et je me demandai quel force avait bien pu réduire ainsi à néant un édifice protégé par des mages aussi puissants que les invocateurs...

Je fus interrompue dans mes réflexions en entendant un son atroce. Je plaquai mes mains sur mes oreilles, les vibrations retentissant dans l'air m'arrachant une grimace. Le sol vibrait lui-aussi sous la puissance sonore, et une éclatante lumière violette m'indiqua l'origine de ce son. Il y avait quelque chose dans ces ruines; De vivant, et de dangereux... Lorsque le son se tut enfin, j'avais mal aux tympans, et je doutai d'être capable d'entendre correctement quoi que ce soit dans les quelques minutes à venir... Cependant, cet éclat avait éveillé ma curiosité. Je sentais que ce que je cherchait était la bas... Sans plus faire attention à rester silencieuse, je dévalai les corridors en ruines et les éboulements jusqu'à arriver proche de l'origine de la lumière. Mes oreilles commençaient à percevoir à nouveau les sons, et je me concentrai pour essayer d'entendre ce qu'il se passait de l'autre coté du mur à moitié effondré qui me masquait la scène. Silencieusement, j'escaladai la roche jusqu'à un rocher éboulé qui me permit de surplomber la scène avec nu point de vue remarquable. L'endroit parfait pour viser.

Mon esprit affûté analysa la scène que j'avais sous les yeux en une fraction de seconde. Jarvan IV Lightshield, le prince de ma cité-état, Garen Crownguard, son ami et son meilleur soldat, et Lucian, celui qui comme moi chassait les créatures démoniaques, même s'il se contentait habituellement des morts-vivants, accompagnaient une phalange de soldats Demaciens à moitié décimée, sans doute par un rayon du style de celui qui m'avait vrillé les oreilles peu de temps auparavant. La créature à laquelle tout ce beau monde faisait face était tout à la fois immonde et familière à mes yeux, et je fouillai ma mémoire à la recherche de l'endroit ou j'avais bien pu la voire. Ici-même. A l'institut de la guerre. Cette chose était une créature du Void, que les invocateurs avaient il fut un temps intégrés parmi leurs champions.

Bien évidement... A force de jouer avec le feu, on finissait pas se brûler. Les invocateurs en avaient fait l'amer expérience... Et maintenant, c'était à eux, ce qui restaient sur Valoran, de payer les pots cassés. Car nul doute que les créatures ramenées sur ce plan par les mages, à présent libres, allaient entreprendre une destruction sauvage et désorganisée de leur monde d'adoption. Serrant les dents, je m'affligeai brièvement de la bêtise de ces magiciens inconscients. Brièvement oui. Parce-que j'avais autre chose à faire... Rapidement, j'encochai un carreau d'argent dans mon arbalète, même si je doutai de l'efficacité de ce matériaux contre une créature du Void. Dans le pire des cas, cela serait aussi efficace qu'un projectile plus conventionnel... Me mordillant le bout de la langue, je visait ensuite l’œil gigantesque de la créature avant de tirer, alors qu'en contrebas Lucian titubait près du prince de Demacia. Il avait du prendre un très mauvais coup... C'était pour cela qu'il fallait rester à distance.

© TALES OF RUNETERRA




« Les ténèbres devraient me craindre... »
– Shauna Vayne
Revenir en haut Aller en bas
Ashe
› ARCHÈRE DE GIVRE
› ARCHÈRE DE GIVRE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 20
Messages : 49

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t331-une-fleche-un-mort#2354

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Sam 16 Mai - 23:10


 

[Ouverture des failles]





Dès que j'avais appris que l'Institut avait disparu, j'y étais partie. C'était un grand événement, sans pour autant être ni heureux, ni malheureux. Ça me laissait simplement un vide étrange, mêlé à une incompréhension la plus totale. Maintenant que le lieu où les conflits avaient tous été compactés n'était plus, qu'allait-il advenir ? ... Moi, Sejuani, et Lissandra... Tout va recommencer comme avant, et les clans vont de nouveau se battre entre eux. C'est maintenant que je réalise que l'Institut nous était utile. Désormais, ma patrie, comme les autres, vont pâtir de cette destruction. Car même si l'Institut préservait nos terres, il n'a jamais été fédérateur d'amicalité : les conflits ont toujours été là, et nous le savions pertinemment. C'était l'endroit où j'avais combattu pour mes idéaux pendant si longtemps...

Mes pensées vagabondaient tandis que je chevauchais aussi vite que je le pouvais... Je n'étais plus très loin... J'espère qu'il restait encore des émissaires de quelconque région : peut-être pourrions-nous parler de l'avenir de Valoran ? Je n'avais aucune idée de ce qui pourrait sortir de cette conversation, et je crois que je ne me faisais pas trop d'illusions. La tactique de la tortue : chacun se replie sur lui-même. Il n'y jamais eu de réelle solidarité entre les diverses fratries, pourquoi cela deviendrait-il différent à présent que l'Institut n'est plus ?...

Un immense rayon violet entra dans mon champ de vision et vînt bousculer ma monotone chevauchée. Le cheval se cabra, à la fois surpris et affolé. Je tentais de le calmer, de reprendre de nouveau les rênes, mais il chercha à s'enfuir malgré les coups de talon, infligés à contre-coeur. Alors qu'il partait dans le sens opposé, je sautais de son dos, toujours le regard tourné vers la lumière incandescente violette. ... voilà. M'y voilà. Le lieu est complètement désintégré. Tout n'est que ruine et calcination. Mais c'est bel et bien ici que j'avais l'habitude de venir. On peut encore reconnaître les arcs qui formaient l'entrée. Mais je crois que ce sont les seuls vestiges de cet endroit... Je pourrais passer beaucoup de temps à redessiner les contours de l'illustre bâtiment, à retraverser les immenses pièces, démesurément vides. Mais je crois que ce n'est pas le moment...

J'accours jusqu'au lieu de lumière et de vibrations, et j'ai à peine le temps d'apercevoir un chevalier en armure s'effondrer tandis que le halo mauve qui l'entourait s'évanouit. J'essaie de retenir le plus d'informations en quelques secondes... trois hommes. Le chevalier à terre, un homme noir avec deux pistolets, et un dernier, casqué étrangement... Il porte une grande lance... C'est probablement le Prince Jarvan ? Je pense en fait distinguer des hommes avec et contre qui j'ai combattu quand j'étais à l'Institut. Ils sont face à un monstre tentaculaires, aux tons violâtres... Velo'Koz. Je n'ai pas de très bons souvenirs de ce dernier, et je crois que c'est le cas pour beaucoup de monde. Mais c'était un champion comme un autre. Maintenant, il semble être bien au-delà. Ce n'est plus pour "jouer". Ce n'est plus qu'une abomination. C'est un moment délicat ou les démaciens semblent être en position périlleuse.

Mais je ne ressens rien de particulier face à ce tableau. Ni une envie irrésistible d'aller aider ces "braves gens", ni de soutenir cette chose. Mais par obligation morale, et aussi pour rester politiquement correcte, j'accours jusqu'à eux, tandis que j'arme mon arc de givre et que je contourne les restes fondus de ce que j'avais reconnu comme être CROWNGUARD. Je pointe la flèche sur Vel'Koz. Je pourrais essayer de le cristalliser, mais avec la chaleur, je crois que ça n'aurait guère grand impact... Je concentre simplement un peu de givre dans la flèche, et je vise son œil immense, pareil à une cible clignotante m'invitant à tirer allégrement en cette direction précise.

- Je pensais ne trouver personne, mais je crois que j'arrive au bon moment, finalement.

C'était une phrase sans réel intérêt. Mais en la prononçant, je me suis sentie incroyablement puissante.

Au même instant où mon projectile allait atteindre sa cible, un autre arriva moins d'une seconde avant. Je cherchais la source, levant la tête. J'aperçus alors la sombre silhouette d'une femme. Rien qu'à la cape et l'arbalète qui se détachait dans son dos, je pus reconnaître Vayne, la Purificatrice. Alala... Heureusement que les femmes sont là.



(c)LOKIA
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Mer 20 Mai - 13:12

Garen réagit plus vite pour libérer Lucian, pris au piège par les tentacules de Vel'koz. Voir qu'il pouvait les dérouler aussi loin était surprenant et ils devront tripler de prudence durant ce combat qui s'annonçait... dramatique... Lucian se réveilla rapidement, s'approchant dans un premier temps de Garen puis du prince, ce dernier avait accouru vers le basané pour l'écarter du combat.
Maudite créature... Il n'aura personne pour parfaire à ses expériences sordides. Ou alors, il devra passer sur leurs corps avant de tester quoi que se soit sur eux. La marche de sa Science... Ses mots arracha une grimace au prince. Quelle genre de chose horrible ce Vel'koz était capable de faire à n'importe lequel d'entre eux pour ses études. En soi le motif était tout à fait louable, seulement l'aspect monstrueux et le détail qu'il venait d'un monde qui ne souhaitait que la destruction, l'on pouvait largement douter que ses méthodes n'étaient pas très conventionnelles.
Lucian trouva la force de lancer une attaque spectaculaire avec ses artefacts, mais le montre tentaculaire semblait perdre patience. Il changea du tout au tout, ce qui fut très surprenant. Sonner l'attaque aurait été l'erreur le plus grave, et le prince s'en rendit compte au même instant que Garen : Ils sentirent une puissance glaçante et dérangeante s'affluait au centre de cet œil géant, et c'était avec horreur qu'ils constatèrent la gravité de la situation lorsqu'un rayon violacé se dirigea vers leur troupe.

Le prince eut le temps de hurler le seul ordre censé à ses hommes. A terre ! Tous sur le sol, et vite ! Mais bien évidemment, ceci aurait été mal connaître son ami... Garen se plaça entre eux et le rayon qui arriva à une vitesse folle, le frappant de plein face. Tout se passa très vite, mais le prince percevait toutes sortes de choses, plus terribles les une que les autres : Le son avant tout, première place sur le seuil de la douleur, perçait les tympans de chacun d'entres eux. La plupart n'ayant pas subis les dégâts du rayon grâce à l'intervention de Garen étaient sur le sol, mains sur leurs oreilles, hurlant ou à moitié évanouis. Ils avaient de plus subis la vague d'énergie très difficile à supporter, accompagné d'une chaleur atroce, et encore une fois, ils n'en avaient que reçu une parcelle de ce qu'ils auraient dû se prendre de plein fouet.
Jarvan avait eu à peine le temps d'écarter Lucian, et désormais, ils étaient tous les deux un genoux à terre. Lucian se remettait très difficilement des deux attaques consécutives de Vel'koz, et c'était avec faiblesse qu'il prononça quelques mots vers lui... Le son distinctive aigüe qui perçait encore les oreilles du prince l'avait empêché de comprendre ce qu'il lui disait, mais il avait entendu la moitié d'un mot de réconfort : Des renforts, oui, ils en avaient terriblement besoin, c'était vrai. Mais ils n'en possédaient pas...
Jarvan se redressa, demandant à un démacien de veiller sur Lucian et de l'éloigner un peu plus d'ici. Le regard du prince s'agrandit lorsqu'il aperçut son ami. Il semblait peu à peu se décomposer... ? Non il se régénérait mais avec tellement de difficulté... Son armure n'était plus qu'un vague souvenir alors que sa peau brûlée tentait de se recomposer. Mais Garen restait le soldat le plus fort de Runeterra. De sa puissante voix qui déchira le trouble auditif des démaciens, il chargea vers Vel'koz. Il abattit son épée sur le monstre, et d'ici, on ne savait pas s'il avait réussit à le trancher ou simplement le toucher. Garen tituba et cria un mot à leur attention. C'était le moment opportun de contre attaquer après ce puissant assaut du capitaine. Le Voidling devait être déstabilisé par les deux attaques, ils ne devaient pas lui laisser le temps de s'en remettre.
Mais le prince devait tirer Garen de ce pétrin avant que le combat s'engage...

Deux sifflements distinctifs furent perçus par ses oreilles encore endoloris. Le premier fut tiré d'un endroit en hauteur, d'où il ne le savait pas... La personne devait se cacher quelque part dans les ruines, et le son de son projectile avait raisonné. Il était donc difficile de repérer l'embusquer, mais vue qu'il avait dirigé son attaque vers Vel'koz, il devait être un allié. Jarvan n'eut pas le temps de chercher plus avant cette personne, car une autre s'était directement implanté dans leur groupe pour à son tour tirer sa flèche. Il crut reconnaître cette voix, et lorsqu'il aperçut la jeune femme, il replaça aisément un nom sur ce magnifique visage. Ashe, l'archère de givre. La situation était un peu dramatique pour les convenances, alors il hocha simplement la tête avec respect, accueillant le soutien de l'archère avec un franc sourire.
Il donna rapidement des ordres à ses hommes. Simples et concis, ils allaient attaquer ensemble cette créature, qui allait surement s'enrager suite à cette avalanche de contre attaque. Comme prévus, le prince avait bien l'intention d'écarter Garen du combat. Jarvan se tourna vers ses archers restant. Deux... C'était mieux que rien. Ils avaient pour mission de protéger la Reine. Au cas où l'avant du groupe rencontrerait des difficultés, elle devait être tirer hors de danger, ainsi que Lucian.
Il galvanisa ses hommes  avec force. Au nom de Demacia, au nom de Valoran, ce monstre allait y passer.

La charge démacienne impressionnante arriva sur Vel'koz à toute vitesse. Ne pas laisser le temps à l'ennemi de riposter, une attaque violente dans le but d'en finir très vite. La plupart des hommes étaient encore capable de se battre, même s'ils étaient blessé auparavant par le rayon que Garen n'avait pas pu encaisser dans son entier. Ils avaient bien compris que les tentacules étaient un danger, et sous les ordres avisés du prince, ils combattaient de manière organisé, de façon à ce qu'aucun tentacule ne soit vraiment utile. Si elles voulaient en capturer un d'entre eux, deux autres attaqueraient pour le libérer. Au final, le but était de toucher l'œil... C'était le centre, là où résidait ses pouvoirs. Ils ne devaient en aucun cas laisser le temps à Vel'koz de relancer un rayon de la mort... Jarvan veilla à ce que ses hommes ne gênent pas les archers restaient en arrière pour qu'ils puissent continuer à marteler le monstre de leurs flèches, tandis que lui-même se dirigeait vers son ami.
Garen était... dans un état terrible... S'arrêtant à sa hauteur, se mettant devant, sur la défensive pour le protéger, il constata l'ampleur des dégâts, voyant notamment la nécrose à certains endroits. Bon sang... Il devait l'éloigner de Vel'koz. Sur ses pensées, le prince aida Garen du mieux qu'il pouvait.
- Lèves toi !

Ils devaient faire vite avant que le Voidling ne remarque sa tentative de sauvetage. Jarvan grimaça alors qu'il essayait de soutenir son ami pour l'aider à marcher... Il ne l'avait pas remarquer jusqu'à maintenant, les douleurs s'étant toutes entremêlées pendant l'attaque du rayon. Il avait subis quelques dégâts, une blessure commençant à faire son apparition sur son côté droit. C'était supportable pour le moment, et de toute façon même si elle ne l'était pas, l'ignorance de la douleur dans ce genre de situation était primordiale. La vie de Garen était plus importante.


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Vel'Koz
› THE EYE OF THE VOID
› THE EYE OF THE VOID
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 24

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   Lun 1 Juin - 8:32

FAILLE DANS L'ANCIEN INSTITUT

Affrontez Vel'koz




L'homme à l'armure imposante et à la grosse épée tentait d'asséner un coup puissant après qu'il ai subit mon rayon de plein fouet. Il était rempli d'entrain bien qu'il soit en mauvaise posture face à moi et mon intelligence suprême. Ceci dit, son coup réussit à atteindre l'une de mes tentacules, ce qui me déstabilisa. Le pauvre homme était devant moi et ses jambes ne pouvaient déjà plus le tenir. La violence de ma magie en avait presque terminé de lui, ce n'était qu'une question de temps avant de le voir mourir. Soudain, une rafale de tire dans ma direction, je tente de l'esquiver en me mouvant dans les airs. Alors que ce petit humain à la peau noirâtre s'approche de l'homme en armure, un tir étoilé vient dans ma direction et m'aveugle. Un bruit strident, quelque chose qui passait à toute vitesse. Deux de mes tentacules protégeait mon grand œil quand un carreau d'arbalète frappa l'armure de mon tentacule droit. Un rire sinistre se fit entendre dans tout l'institut de guerre. Une femme accourt, de taille moyenne avec une longue cape et des cheveux argentés, il s'agissait de Ashe. Bandant son arc, elle vise mon œil alors que sa flèche s'imprègne de cette magie du givre. Il y avait deux personnes au corps à corps et trois à distance dont des petits sbires du prince Jarvan. Ce n'était pas très équitable pour moi !

Les sbires s'avançaient et il faut dire que je perdais patience. Une attaque en masse me faisait face, je devais utiliser mes sortilèges si je ne désirais pas être entouré de tous ces petits soldats loyaux envers leur prince. Sans utiliser mes tentacules, je prépare mon ouverture de faille, tournant sur moi-même et créant une faille vers le Néant. Elle émet une lueur violine avant d'exploser, touchant quelques soldats et en brûlant d'autres, criant de surprise. Il en venait sur ma gauche, je ne devais point me laisser faire ou encore toucher par ces vermines. La colère grimpait en moi, les humains étaient si faibles et fragiles, ceux-ci m'empêchaient à avancer dans ma quête à savoir, chercher Zilean et à avoir toutes ses connaissances sur le monde, sur la vie et l'univers. Les misérables insectes qui se tenaient devant moi ne tiendraient pas mais ils étaient robustes et organisés. Les quelques renforts qui intervenaient, me retardaient. Avec une voix grave et caverneuse, sortant d'où ne sait où, je déclare :

- Vous empiétez sur mon terrain. Vos chances de survie semblent inférieures à... zéro !

Le sol prit une teinte violacée, une zone assez large avant d'exploser, projetant mes ennemis dans les airs, repoussant d'autres. Ce n'était point terminé et il me fallait me débarrasser de ces anciens champions de l'institut. Je n'en avais que faire du passé. Le prince Jarvan avait rejoint son allié au sol, gravement blessé. Le moment était idéal pour attaquer tandis que les sbires du prince jonchaient le sol. Certains étaient sûrement effrayés à l'idée de mourir. Si j'avais eu une bouche, un grand sourire y serait gravé. Je projette alors ma fission de plasma qui allait toucher Jarvan et Garen et se diviserait en deux autres projectiles. J'avais hâte d'en découdre avec eux ! Les deux archères pourraient être dans la ligne de mire des projectiles, ce serait d'une pierre trois coups uh uh ~

© TALES OF RUNETERRA





"It seems your chances of survival are... less than zero."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT] Ouverture des failles   

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Ouverture des failles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» L’école capitaliste en Haïti : les failles de la loi portant régulation des frai
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Institute of War-