lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Event] Une étrange Faille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 20
Messages : 2

MessageSujet: [Event] Une étrange Faille.   Dim 8 Mar - 1:01

Comment êtes-vous arrivés ici ? Difficile à savoir. La dernière chose dont vous vous souvenez, est d’avoir vu une sorte d'énorme faille s’ouvrir au-dessus de vous au beau milieu de la soirée, et une sensation d’être aspirés. Des présences, nombreuses, autour de vous, vous n’étiez pas seul dans ce long conduit qui vous menait ici contre votre volonté. Des picotements sur votre corps, une sensation d’oppression, des formes, des couleurs… Vous avez cru devenir fou, un instant. Et puis, le calme est revenu… Enfin, si on peut appeler ça comme ça.
Tout est rose et violet autour de vous. Des couleurs bien flashy, qui agressent les yeux. Mais si l’environnement semble fait d’énergie pure, ce n’est pas le cas de ce qui vous entoure : des canapés, un bar, des machines à boisson. Un billard. Des distributeurs de frites, de gaufres, et autres aliments abominablement sucrés, et mauvais pour votre ligne.
En parlant de votre ligne, vous vous sentez étrange dans votre peau. Et pour cause : vous pouvez vous apercevoir vous-même un peu plus loin… Mais pas dans un miroir. Parce qu’en baissant les yeux sur votre corps, vous vous apercevez… Que ce n’est pas le vôtre !

Durant le transfert dans ce monde de néant-arcade, votre corps a été inter change avec celui de quelqu’un d’autre ! Votre esprit, lui, est bien le même. Vous avez conservé tous vos souvenirs, toute votre personnalité, tout ce qui vous construit… Mais coincé dans un autre corps !
Au moins, pour vous consoler, vous pouvez vous goinfrer sans risque. De toute façon, ce n’est pas votre corps qui sera affecté…

Paire de corps échangés :
Riven et Jarvan IV LightShield
Janna et Lucian
Caitlyn et Annie
Gnar et Garen Crownguard
Jinx et Katarina Du Couteau
Talon et Hiroyuki Bihukaï
Vi et Fiora Laurent

La seule personne non affectée par est Malzahar, qui reste dans son propre corps (et va sans doute bien s’amuser dans son élément, à vous regarder galérer).

A défaut de pouvoir déguiser vos champions…Toute l’équipe de Tales Of Runeterra vous souhaite un joyeux carnaval !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Dim 8 Mar - 7:55


   
UNE ETRANGE FAILLE

   

Lorsque Janna avait reçu l’invitation pour cette fête en l’honneur de la Ligue, j’étais trop contente. Il y allait avoir d’autres champions comme moi et Tibbers. Avec de la chance, je reverrai peut-être Amumu. Miss blondasse m’avait fait la morale avant de venir. Faire bonne figure, être sage, blablablabla. Pour aller dans cette fête, j’ai mis ma plus belle robe et je me suis faite trop belle. J’ai mis un nœud papillon à Tibbers aussi pour qu’il soit le plus présentable possible. Nous sommes partis très tôt pour pouvoir être à l’heure aux festivités.

L’ambiance était nulle, mais nulle, vous n’imaginez pas. On aurait pu s’endormir tellement c’était nul. Miss blondasse parlait à tout le monde et ne s’occupait pas de moi. Je ne voyais pas Amumu. Il y avait quelques autres champions à qui j’avais brûlé les cheveux à l’époque, mais aujourd’hui je n’ai pas le droit de le faire. Le gros monsieur du bar il ne voulait pas que je prenne la boisson rouge bizarre et j’ai bu que des jus de fruits de la soirée. Personne ne venait me parler et Janna m’ignorait simplement. Alors avec Tibbers, nous avons mis au point une idée, pour faire que la fête soit plus drôle. On voulait le faire venir et foncer sur le bar. Hihihi ça aurait pu être drôle.

Sauf que je n’ai pas eu le temps de mettre mon plan à exécution. Un gros trou c’est ouvert au-dessus de nous, il nous a aspiré et je n’ai plus trop rien compris par la suite. Ce n’était pas rigolo comme sensation, j’ai cru, que j’allais exploser tellement ça faisait mal. Sauf que tout est redevenu calme et puis l’endroit de la fête il était plus pareil. Il y avait plein de couleurs, du rose, du mauve, du vert flashy. Les gens qui avaient fait la fête, ils avaient eu une super bonne idée. En tout cas, il y avait moyen de bien plus s’amuser que tout à l’heure. Oh il y a même des distributeurs de sucrerie et de boisson. Cooool. Je me relevé pour pouvoir me prendre une gaufre. J’étais plus haut que normalement et lorsque j’ai voulu regarder mes pieds, il y avait deux gros ballons qui avaient poussé sur mon torse.

« Hey, c’est quoi ça ? » Dis-je en touchant ces gros trucs. « Mais non, mais c’est quoi c’est ballons là ? On dirait des roploplo de madame. »

Tibbers ? Il n’était pas à côté de moi. Je regardai pour voir s’il n’était pas tombé un peu plus loin, mais non. En fait c’était une fille, qui me ressemblait un peu qui l’avait à ses côtés. Je m’approchais d’elle et je n’arrivais pas à garder mon équilibre. Je tombai une première fois. Je retentai ma chance pour finir une seconde fois par terre. Non, mais c’est nul, il y a des chaussures bizarres à mes pieds avec des grands talons.

« C’est n’importe quoi ça. »

J’enlevai ces chaussures qui n’étaient pas faites pour moi, les lançant un peu plus loin. Je me relevais pieds nus du coup et je pus retourner vers la fillette qui m’avait pris mon Tibbers. À ses côtés, je pris mon doudou tout en poussant cette fille qui me ressemblait beaucoup quand même.

« Tu touches plus à Tibbers toi. Sinon je te crame et tu ne ressembleras plus à rien. La dernière personne qui m’a pris mon nounours, il a fini en cendres. »

Alors que j’ai repris mon doudou, je voyais que tout le monde me regardait bizarre. Ce n’était pas de la peur comme je m’apercevais souvent, mais plus de la surprise. Je me dis que ce n’était pas vraiment vers moi, peut-être qu’ils trouvaient que la fillette n’était pas gentille. Discrètement, en marchant sur le côté, mes mains dans le dos, je me dirigeais vers le distributeur de crème glacée. Il y avait plusieurs gouts, chocolat, vanille, fraise, hummm ça semblait être bon ça. J’activais celui au chocolat et je mis ma bouche en dessous. C’était trop bon. Un petit coup de vanille. Kro bon cha. Les gens continuaient de me fixer, je n’avais pas dû être assez discrète. Miss blondasse allait encore dire que je n’étais pas assez sage, j’allais me faire gronder.

« Je n’ai rien fait, ce n’est pas moi. » Dis-je avec du chocolat tout autour de la bouche et de la vanille qui coulait encore sur mes vêtements.

Revenir en haut Aller en bas
Ahri
› THE NINE-TAILED FOX
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 20
Localisation : Ionia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Lun 9 Mar - 12:47



Une étrange Faille




Mardi gras. Un jour spécial sur tout le continent, de Bandle à Frejlord, en passant par les deux grandes Cité-Etat opposées, qui même, cessent de se quereller ce jour là, pour s'occuper de leurs festivités. Piltover n'échappe pas à la règle, et c'est un véritable défilé dans les rues la journées, de toutes sortes de costumes, et d'inventions Hextech hautes en couleurs, que leur propriétaire veulent afficher au monde entier.
Les seuls qui travaillent encore ce jour là, sont les forces de l'ordre, évidemment. Un shérif ne peut jamais vraiment prendre de repos, et particulièrement pas durant les jours de fête, ou l'alcool coule à flot, ou les substances illicites passent de mains en mains comme des petits fours. Plus particulièrement ce jour-là, en particulier. Derrière leurs masques, leurs costumes, leurs déguisements, perdus dans une mêlée colorée, les gens avaient tendance à en oublier la morale. Pas vu, pas pris, le jour ou ils pensaient pouvoir faire absolument tout ce qu'ils voulaient, sous couvert d'anonymat derrière leur costume. Autrement dit, pas le moment de chaumer pour le shérif de la ville.

Avoir du boulot ne m'empêchait pas de me présenter sous mon meilleur jour, cela-dit. Mais pas besoin de me déguiser pour ça, mon uniforme d'officier attirait déjà bien assez les regards gourmands, quel que soit le jour ou je le revêtais.
La journée s'était déroulée sans trop d'encombres. Quelques petits malins voulant jouer les provocateurs des forces de l'ordre, mais sans grande méchanceté. J'avais préféré rentrer dans leur jeu, et jouer un peu au bandit et au voleur, dans une atmosphère bon enfant, pour qu'au final, la course poursuite se termine par une photo de groupe qu'ils m'avaient réclamés. Même s'il fallait rester vigilante, l'esprit était aux festivités, après tout.
La soirée s'avançant, quelques types complètement ivres avaient commencé à faire leur apparition dans les rues, évidemment. Pour ceux qui avaient besoin d'aide pour rentrer, je n'avais qu'à programmer les robots Hextech de Jayce, qui parcouraient la ville, pour qu'ils les raccompagnent. Ceux qui jouaient les plus malins, à tenter maladroitement de briser des vitrines, ou à pisser dans les fontaines, devaient être appréhendés un peu plus sèchement. Rien que pour éviter qu'ils ne se blessent eux-même, pour commencer. Je mettais un point d'honneur à ce que les forces de l'ordre soient à la fois partout, prêtes à intervenir, sans pour autant donner une atmosphère totalitaire à la ville. La police devait être la pour porter assistance, et non brider les festivités. Piltover était la cité avec le taux de criminalité le plus bas, et je tenais à ce qu'elle le reste, sans pour autant donner l'atmosphère étouffante d'interdiction de mettre un seul orteil hors des clous qu'on pouvait retrouver à Démacia. Les gens devaient pouvoir s'amuser, et garder une bonne image des forces de l'ordre, sans hésiter à demander de l'aide quand il le fallait.

Je regardai passer un cortège de jeunes gens qui déambulaient en riant un peu trop fort, visiblement bien éméchés, quand une étrange sensation me prit à la gorge. Levant les yeux, j'aperçus... Quelque chose au dessus de moi. Je n'aurais sû dire quoi, c'était sombre, et pulsait d'une drôle de lueur. Sans avoir le temps d'étudier ça de plus près, je me sentis soudainement aspirée comme un mouton de poussière à travers cet étrangeté. Je tendis les mains pour rattraper mon fusil, appuyé à un mur près de moi, mais trop tard, je ne put le récupérer.
La sensation était douloureuse, et inconnue. Compressée, comprimée, tout tournait, et je ne distinguais rien d'autre que des couleurs flous. J'avais l'impression qu'on me passait dans un tuyau trop étroit, et j'étouffais. Tentant de rabaisser mes lunettes Hextech sur mes yeux, je m'aperçus qu'elles n'étaient plus sur mon front.
Soudain, je me sentis crachée sur un sol... En était-ce vraiment un ? J'avais l'impression que tout l'espace, l'environnement, n'était qu'une sphère aux couleurs variantes, roses, violacées, pulsantes. Quelque chose de très étrange se déroulait. Cet endroit n'était pas naturel. Mais si je pouvais m'y tenir debout, c'est qu'il devait y avoir un endroit et un envers.

" Qu'est ce que... "

Durant une seconde, j'eut l'impression d'avoir effectué un voyage dans le temps, vers le passé. Ma voix m'apparaissait enfantine à mes oreilles, et j'étais bien courte sur pattes, d'un coup. Dans ma main, un ours en peluche était apparu, qui me semblait étrangement familier...
Mon esprit d'analyse immédiatement en route pour tenter de résoudre ce mystère observait tout autour de moi, tentant de chercher une tête connue. Et pour ça, il y en avait quelques unes. Pas mal d'anciens champions de la League. Les premiers que je pu reconnaire furent Janna, notre miss météo, ainsi que - à mon grand désarroi - Jinx. Tous semblaient aussi perdus que moi. Mais le pire, c'est qu'un peu plus loin, c'est moi même que je pu apercevoir.
Moi. La shérif, qui venait vers moi, l'air furieuse, pour m'arracher l'ours des mains, en me menaçant de me cramer les cheveux. Ces mots me rappelèrent ou est ce que j'avais déjà vu cette peluche. C'était celle de la jeune Annie...
Parcourue d'un horrible sentiment de doute, je baissais les yeux pour me contempler sous toutes les coutures.

Une petite robe, des collants à rayure, des ongles vernis de rose... Des mèches de cheveux roses sombre autour de mes yeux. J'écarquillai les yeux.
Il fallait que je me calme. Très vite. Ne pas céder à la panique. Même sous cette apparence enfantine, je restai Shérif, et c'était mon rôle de préserver le calme, et de résoudre ce mystère. Savoir ce qu'il se passait, pourquoi, comment.
Visiblement, vu l'attitude de celle qui était venue m'arracher l'ours en peluche, mon corps avait été échangé avec celle de la jeune Annie, qui était en train de se goinfrer de glace, et de tacher MON uniforme, le plus naturellement du monde. Il fallait que je récupère mes lunettes de détective avant qu'elle ne fasse une bêtise avec. Avec elles, je pourrais me lancer dans une enquête pour résoudre ce mystère qui nous entourait, si tant était que tout ça soit réel, et ne soit pas qu'une hallucination ou un rêve.

Courant sur les petites jambes qui n'étaient pas les miennes, je rattrapai vite celle qui occupait mon corps, pour lui tapoter le coude, puisque j'étais trop petite pour arriver plus haut. Je lui désignai les lunettes qu'elle portait sur le front.

" Rends-moi ça, s'il te plait. J'en ai besoin ", lançais-je d'une voix enfantine qui n'était pas la mienne.

Qu'importe, ça ne m'empêcherait pas de mener l'enquête.

© TALES OF RUNETERRA
Revenir en haut Aller en bas
Jinx
› THE LOOSE CANNON
› THE LOOSE CANNON
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 31
Localisation : Piltover

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Lun 9 Mar - 13:11


Party time !


Bon dieu, comment je me suis retrouvée dans cette situation ? La dernière chose dont je me souvienne, c'est les murs de ma planque, tapissés d'avis de recherche portant mon nom et un croquis de mon visage. Cela faisait quelques jours maintenant que je n'avais rien avalé, sinon de l'eau, et je réfléchissais furieusement à un moyen de me procurer de la bouffe lorsque quelque chose de vraiment bizarre s'est produit... D'un coup, comme ça, je me suis sentie aspirée par une espèce de grosse faille mauve qui s'était ouverte dans mon plafond. Ouais, le truc improbable quoi...

Je cligne des yeux, une ou deux fois, essayant de faire disparaître les étoiles qui obscurcissent mon regard, et je détaille la pièce dans laquelle je suis littéralement apparue. Les murs, le sol et le plafond sont tapissés de couleurs vives, comme si j'avais pu mettre la main sur l'atelier d'un peintre et que j'avais décidé d'en foutre partout. Bref, un bonheur pour les yeux. Et puis je remarque les distributeurs de nourriture, et je salive. Mais bizarrement, ma faim se fait moins sentir que quelques minutes avant... Comment ça se fait ? Ah, et je suis assise sur un sofa aussi, au lieux d'être écroulée sur mon lit. En me levant, je me rend compte de plusieurs choses bizarres.

Déjà, je ne portes pas les mêmes fringues que d'habitude. En lieux et place de mes vêtements habituels, je porte un espèce d'ensemble gris sombre très moulant, des bottes et des... Couteaux ? Mais qu'est-ce que je fous avec ça ?  Avec une mine dégoûtée, je prend les armes du bout des doigts et les bazardent sur le sofa. Quel idiote, avoir laissée mes armes au pied de mon lit... Et puis un autre "détaille" me frappa, tellement que j'en restai figée un instant.

Mais enfin, c'est quoi ce bordel ? Depuis quand j'ai des seins pareilles !? Avec étonnement, je pose mes mains sur les deux globes rebondis de ma nouvelle poitrine, sans vraiment en croire mes yeux. Je tâte, histoire d'être bien sur que ce soient les miens, et d'un coup je sent mon visage pâlir.

- Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Ou sont mes petits seins tout mignons !?

Mais autour de moi, les gens semblent aussi surpris que moi. Sauf... Caitlyn, qui se précipite sur les sucreries après avoir volé son nounours à une petite fille ? Je rêve... Y a pas d'autres explication. Bon, un rêve vachement marrant mais quand-même ! Et puis, en continuant mon tour d'horizon de la pièce, je me rend compte que mon corps est aussi présent, tout aussi animé que le mien, mais... Curieuse, je m'en approche, attrape les tresses et examine mon corps sous toutes ses coutures.

- Tiens c'est marrant ça, je suis deux fois ici ! Décidément, c'est vraiment chelou comme rêve...

Et puis mes yeux se posent sur une des vitres des distributeurs, dans lequel je me reflète vaguement. Des cheveux rouges, une balafre sur l'oeil gauche... Mon dieu, je suis Katarina ! Et la, je n'y tiens plus. Le fou-rire me saisit, et je me retrouve écroulée sur un canapé à rire à gorge déployée. Tiens, c'est vrai que ma voix est plus grave qu'à l'accoutumée... Pas grave. c'est tellement n'importe quoi ce rêve ! Et puis je me dis que quite à être dans un rêve, autant en profiter. Encore à moitié morte de rire, je tend la main vers un distributeur de frittes et prend un grand cône plein de patates grillées.

- A table !





« I'm a mother fucking zombie slayer ! ♥ »
– Jinx~
Piltover Bay Lullaby

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Lun 9 Mar - 17:45



Une étrange Faille






" Qu'est ce que c'est encore ce bordel ? "
Ma voix est aiguie, piaillante, et m’énerve encore plus, si c'est possible. Non mais qu'est ce que c'est que cette mauvaise blague ? Le sang va couler, et ça va pas trainer. Un mort par minute, jusqu'à ce qu'une explication rationnelle à tout ça me soit donnée, ça me parait raisonnable. Sauf qu'EVIDEMMENT, je n'ai pas mes armes sur moi. Mes doigts pincent l'arrête de mon nez, avant que je me masse les tempes. On se calme. On se détend.

Il y a quelques minutes, j'étais encore tranquillement en train de... me brosser les dents. Cassiopéia m'avait trainé plus tôt à une soirée mondaine, un bal masqué. Évidemment, même s'ils étaient remontés en chignon, mes cheveux rouges étaient bien reconnaissables, et je ne dupais personne, même en tenant un loup devant mon visage. Mais après tout, ce n'était pas si désagréable, j'aimais bien l'apparence teintée de mystère qu'il me donnait, avec sa forme allongée, bien assortie à mes yeux en amande. Somme toute, la soirée avait été plutôt agréable, et s'était terminée tôt, avant que j'ai eu le temps de me consumer entièrement d'ennui, une fois n'était pas coutume. Et la suite des évènements devait s'avérer bien plus intéressante.

Seulement voilà, je n'avais pas eu le temps de terminer ce que j'étais en train de faire, et j'avais horreur d'être interrompue en plein travail, aspirée dans une sorte de faille. Un instant, j'ai eu la même sensation que sur les champs de Justice, coincé en plein dans l'ultime de Vel'Koz. Du rose et du violet partout, une désagréable sensation d'étouffer, de ne pouvoir se mouvoir, pendant que cette chose m'aspirait, laissant ma victime brosse à dents toute seule en plan. Et l'instant d'après, je me retrouvai au milieu d'un joyeux bordel multicolore, entouré de têtes connues. Mais surtout, pire que tout, dans un corps qui n'était pas le mien.
Je n'ai pas mis longtemps à m'en apercevoir. Avant même de pouvoir détailler les couleurs ridicules qui m'entouraient, la première sensation m'assaillant, c'était cette impression d'être privée d'un de mes sens. Pour la première fois, je ne ressentais pas la présence des gens autour moi, et je devais me baser uniquement sur ma vue ou mon ouïe pour les repérer. Perturbant.

D'autres anciens champions de la League sont là aussi, l'air perdus. Quant à moi, je bouillonne d'énervement. Et puis, cette insupportable sensation de lourdeur de chaque côté de ma tête... Des tresses, longues, et bleus pétantes. Une seule personne en avait des comme ça, et en baissant les yeux sur mon absence de poitrine, il ne me faut pas longtemps pour avoir la confirmation. Je suis dans le corps de cette cinglée de Jinx...

Qu'est ce que tout ça veut dire ? Je ne sais pas qui nous fait une mauvaise blague, mais il va avoir de mes nouvelles. Une lame dans la gorge, ça lui parle ?
En parlant de lames, il faut que je retrouve les miennes. Parce que c'est bien joli de porter plein de ceintures, mais à quoi ça lui sert, à cette folle, si rien n'y est accroché ?

Quelque chose tire sur "mes" tresses, et je me retourne vivement. Je crois halluciner. C'est moi, qui suit en train de tirer dessus.
Moi. Mon corps. Contrôlé par quelqu'un d'autre. Sans doute par Jinx, puisque visiblement, je suis dans son corps. Un instant, je suis trop sous le choc pour réagir... Et elle est déjà repartie, pour aller se goinfrer.
D'ailleurs, en voyant la nourriture, je me rend compte de la faim tiraillante qui m'assaille. Pourtant, je me suis gavée de petits fours à cette soirée... Mais c'est vrai que je ne suis pas dans mon corps. Ca va me rendre folle, si ce n'est pas déjà fait. Parce que quelle autre explication donner à ces évènements ? Je dois être en train de rêver... Ou cinglée. Complètement.

Pour le moment, je dois calmer cette faim criante. Une gaufre recouverte de chocolat mettra vite fin à ce problème...  Je me dirige rapidement vers l'une des machines, ou la shérif de Piltover se trouve déjà, se goinfrant de glace. Elle a un air enfantin, qui ne lui ressemble pas on dirait qu'elle aussi, n'est pas réellement elle-même dans son corps. Je ne peux retenir un léger rire sadique en observant autour de moi, et en constatant l'air perdu de tout le monde. Au moins, je ne suis pas seule à galérer, voilà ce que me dis en dévorant ma gaufre. C'est étrange, elle m'apparait légèrement différente de ce à quoi je m'attendais. Visiblement, tout le monde ne ressent pas les goûts de la même façon. Mais ça ne l'empêche pas d'être délicieuse, et de calmer ce vide criant. Maintenant, je vais peut-être pouvoir réfléchir.

Ou non. Avec toutes ces couleurs autour, toute cette agitation, ces mouvements, ces bruits, je m'énerve encore plus. ET CES TRESSES INFERNALES ! Elles sont lourdes, et elles me fouettent le dos à chaque fois que je tourne la tête, c'est insupportable ! J'ai toujours eu horreur de la sensation d'avoir les cheveux coincés ainsi, et qui me pèsent sur les épaules, sans liberté. Prise d'une pulsion sadique, j'envoie un grand coup de pied dans le derrière d'un Yordle qui passe par là. Ca doit être Gnar, vu son apparence à moitié sauvage. Et bien maintenant, c'est un Gnar volant, qui fait littéralement un vol plané à travers la pièce sous mon coup. Accompagné d'un rire, que je veux froid, mais qui s'avère être un véritable piaillement, avec cette voix horrible que je dois porter. Vaut mieux que je m'éloigne un peu, avant qu'il n'ait l'idée de se changer en méga Gnar et de me faire voler à son tour...

Je m'adosse pour défaire ces tresses qui me rendent folles. Rejetant les longs cheveux bleus qui ne sont pas les miens en arrière, je les secoue pour qu'ils restent libres. Ils sont si longs qu'ils trainent par terre, maistant pis. Je me sens bien mieux, tout de suite, sans cette horrible sensation de tiraillement, et je peux commencer à me détendre.
Un éclat brillant attire mon oeil. Mes lames sont là, négligemment posées sur un canapé. Immédiatement, je saute par dessus le dossier, et les récupère. Les ceintures de Jinx, même si elles ne sont pas vraiment adaptées, feront bien l'affaire pour les accrocher, et je suis soulagée de le savoir retrouvées. Et puis, pour éviter de marcher sur ces cheveux quand même bien trop long, je peux maintenant régler le problème.  Je les saisis dans une main, et sans pitié, les tranche, pour éviter qu'ils ne trainent. Tant pis pour elle, elle avait qu'à s'arranger pour rester dans son corps. Non mais. Raccourcis ainsi, ils m'arrivent aux genoux, et ne me gêneront pas si je dois passer a l'attaque... Ou me défendre, vu comme cet endroit est mal fréquenté.
Maintenant, il est temps de retrouver le responsable de toute cette mascarade, et de lui faire ravaler ses foutues couleurs qu'il nous fait voir. Perchée sur le dossier du canapé, je guette, autour de moi, à la recherche d'un responsable. Ou de n'importe à qui faire porter le chapeau. Mes lames, encore couvertes de sang de ce à quoi on m'a arraché en m'amenant ici, réclament leur dû.

" Crownguard ", je siffle entre mes dents d'un air méprisant, en apercevant ce dernier, qui dépasse la plupart des autres d'une tête. Le deuxième dans le genre grande perche, c'est le prince Jarvan, qui est dans le coin aussi. Mais si eux aussi ont eu leur corps échangé avec quelqu'un d'autre ici... Un grand sourire étire mes lèvres, et ma langue en effleure la commissure.

Personne ne sait qui je suis, dans ce corps qui n'est pas le mien. Et eux doivent être bien paumés aussi... Je n'ai qu'à retrouver avant les autres qui est qui. Et après cette soirée ennuyeuse, j'aurai peut être bien finalement le moyen de m'amuser un peu.

© TALES OF RUNETERRA


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme


Dernière édition par Katarina Du Couteau le Lun 9 Mar - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hiroyuki Bihukaï
› LE GOUVERNEUR DE LA GLACE
› LE GOUVERNEUR DE LA GLACE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 24
Messages : 114

Feuille de Jeu
Réputation :: 3

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t68-hiroyuki-le-gouverneur-de-la-glace

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Lun 9 Mar - 21:48

Une belle soirée s'était déroulée dans les Monts Pic-de-Fer. J'avais chassé mon repas, je m'étais servi de la pierre de mon aîné pour faire cuire la bonne viande et enfin, je récitais quelques vers d'une prière à Isaka. Je me sentais presque bien dans cet environnement si vivifiant. Mais les douleurs ne cessaient pas. Elles s'estompaient, tout au plus. Les poils blancs, bien distincts des autres de plus en plus foncés, gagnaient du terrain sur mon dos. Je le sentais plus que je ne le voyais. Mais la prière que j'envoyais à Isaka n'était point pour mon rétablissement. Elle était encore dirigée vers ma famille, mes amis et tous les doskaïs. Ils me manquaient.

Soudainement, la pierre de mon diadème se mit à luire dans la semi-obscurité ambiante. Mes oreilles se dressèrent mais je ne pus réagir assez vite. Un portail m'aspira, tel les couleurs chatoyantes et magiques de la porte de Sélestos. Que se passait-il ? Mon petit corps était secoué violemment et je perdais rapidement tout mes repères. Je sentis la conscience des pierres d'esprit me quitter puis mon corps tomber sur le sol.

Où étais-je ? Je me frottais le crâne puis me relevais. Je perdis l'équilibre instantanément et retombais. Soudain, quelque chose me frappa. Ma queue. Où étais ma queue ?! Puis, mes yeux se portèrent sur mes mains. Mes poils s'étaient transformés en peau lisse. Ma fourrure avait disparu ! Mes mains énormes se portèrent à mon front et mon cœur se serra. Le diadème ! Les pierres de mes frères ! Alors que la panique tentait de s'immiscer dans mes pensées, je pris une seconde pour sonder mon corps. Je n'avais plus mal. Je n'avais plus des brûlures constantes dans le dos. Je ne me sentais plus oppressé en permanence. Je respirais normalement - quoiqu'un peu vite.

Plus lentement, je me relevais. Ne pas avoir de queue était terriblement handicapant - cela manquait clairement à mon équilibre. Je remarquais enfin toutes les lames présentes sur mes vêtements, tout en prenant conscience de la taille que j'avais à présent. Après mon introspection et mes ressentis directs, je m'intéressais enfin aux alentours. Quel choix de couleurs terrible. Parfois, les humains allaient un peu loin dans leurs décorations. Tiens, mon frère Kasaïji était là ! Il portait ma cape et mon diadème mais...mais c'était moi...Je m'approchais prudemment de ma copie conforme - non pas que j'étais effrayé, mais marcher sans queue était terriblement difficile. Bon sang, tout cet équipement était lourd !

"B-bonjour...Je crois que ses pierres m'appartiennent." fis-je d'une voix trop grave pour être la mienne à l'attention de ma figure représentative.

J'avais une envie folle d'enlever mes bottes, de retirer toutes ces lames et de défaire ce pantalon. Puis, alors que le petit doskaï allait me répondre, mon nez ayant perdu beaucoup de ses facultés capta tout de même les odeurs de sucrerie. Par Isaka, ma gourmandise prit le dessus. Nous discuterions sûrement très bien devant un tas de gâteaux ! Je me dépêchais d'aller en chercher, observant les autres champions de l'Institut de la Guerre se chamaillant presque parfois.
Si je devais rester un humain, autant m'y habituer tout de suite ! Puis,...en fin de compte, c'était bon de sentir son corps en bonne santé. Amusons-nous !


[Fiction]Dans l'ombre de la League
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 10 Mar - 1:06

Une journée de recherche de plus qui s'est soldé par un échec. Je m'allonge sur mon lit, nettoyant certaines lames couverte de sang. Mon regard se détourne en direction d'une bouteille de vin présente ma table basse. Je regarde mon reflet sur le verre, un sourire se dessine sur mon visage avant de prendre la bouteille en main, de retirer le bouchon et de m'abreuver. Je regarde le plafond, faisant le vide dans mon esprit. Pourquoi fais-je cela ? Je ne le sais pas moi même, mais ça me fais du bien. Mon bras se lève, j'observe ma lame, celle-ci pointant le lustre présent dans la pièce. Une étrange sensation commence à m'envahir, mes bras ainsi que mes jambes pèsent de plus en plus lourds. Je relâche la pression, ne pouvant plus maintenir mon bras en l'air.

Un portail d'une étrange couleur apparait sur le lustre, celui-ci m'aspirant littéralement. Fuchsia, rose, écarlate... Mais quel est dont cette vision de mélange de couleurs atroce qui m'est proposé ? Ai-je trop bu ? Probablement, mais de toute les cuites que j'ai faites, je n'ai jamais vu ça, et nombreux sont les personnes pouvant vous prouvé que j'en ai fait énormément.
Mon corps ne répond plus et continu de me faire souffrir, ma vue se trouble, je ne comprend pas. Je m’effondre au sol, dans une pièce visiblement bien remplit et plutôt grande. Qui peut être assez stupide pour faire des meubles de cette taille là. Quoi qu'il en soit, je dois très certainement être en train d'halluciner ou de rêver, ce n'est pas bien grave. J'ai l'impression d'être différent... Une queue ? Pourquoi j'ai une queue ? Et pourquoi je suis poilu ?! Et puis ce n'est pas les meubles qui sont grand, c'est moi qui ai rétrécit ! Bon, calmons-nous, comme je l'ai dis, il s'agit là d'un rêve, pas de quoi s'affoler.

Je jette un regard aux pierres présentes au sol, les récupérant par curiosité avant de me faire interrompre subitement durant mon inspection de celles-ci

"B-bonjour...Je crois que ses pierres m'appartiennent."

Une voix à l'écoute bien familière. Je me retourne en tendant les pierres.

"Voici tes pier.... Ingrats" soupire-je à la vu de l'homme s'éloignant de moi. Quoi que... HEIN ?!
Pourquoi mon corps est-il présent ici ?! Pourquoi il bouge et me parle ?! Bon, au risque de me répéter, ce n'est qu'un rêve, mais c'est vraiment étrange, bizarre ainsi que subtilement impossible.

Je suit mon corps qui semble se diriger en direction du buffet. Il y a au moins une chose qui n'a pas changé, c'est que même si ce n'est pas moi, mon corps a toujours aussi faim.
L'odorat ainsi que l'ouïe de mon petit corps a l'air d'être bien plus affuté que la moyenne, intéressant.

Je saute sur une chaise présente à la table, prenant un gâteau et reposant les deux pierres devant mon corps

"Comme je disais, voici tes pierres." termine-je, la bouche remplit de chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 10 Mar - 3:55



Une étrange faille


Aïe... C'était à peu près la seule chose qui traversait les pensées du Prince, en ce moment de douleur intense à force d'avoir mal au crâne dû à un léger manque de sommeil. Juste un peu. Non, pas autant que ça, voyons ! Il manquait à peine de sommeil, et pour tout dire, il en avait l'habitude. Sauf que cette fois ci, il sentait le besoin de s'abandonner et il irait se coucher. Mais c'était mardi gras, un jour de fête. Et en tant que Prince de Demacia, il devait se rendre au banquet festif organisé pour ce jour particulier. Le genre de soirée de paix où l'on s'amusait tous ensemble sans se soucier de quoi que se soit. C'était un peu comme rentrer dans une bulle d'insouciances et de partage des délires en tout genre, en restant tout de même raisonnable. Quoi que... Il savait très bien comment se finissait ce genre de fête avec de l'alcool sur les tables.

Dans sa chambre, Jarvan se préparait pour se rendre à ce banquet, baillant un coup en finissant de boutonner sa chemise. Il portait une tenue simple mais classe pour passer une bonne soirée, enfin il l'espérait. Le dernier mardi gras il s'en souvenait... Hmm... A peine en faite. Tout ce dont il se rappelait, c'était s'être réveillé dans sa chambre le lendemain matin avec une gueule de bois et Xin Zhao venant lui dire : "Rassurez vous, nous avons réussi à vous traîner jusque là... Par contre si vous avez mal à votre bras, excusez nous car les murs n'ont pas voulu se pousser au moment où nous tentions de vous tirer au niveau de la porte de votre chambre"
...
Normal...
L'héritier du trône poussa un long soupire, appréhendant un peu cette future soirée.
Et ce début de soirée ne faisait que commencer... Car, au moment où il sortit de sa chambre, passant le pas de sa porte, il ne pensait pas qu'il se ferait arrêter par quelque chose d'absolument démentielle. Qu'est-ce que c'était que cette chose qui s'ouvrait juste devant ses yeux avec toutes ses couleurs et ses formes ondulantes qui donnaient envie de vomir ?!

En l'espace de quelques secondes... Non, des minutes ? Qui sait, c'était peut-être des heures, il ne saurait le dire. En tout cas, notre Prince est catapulté assez violemment sur un fauteuil à pans larges de couleur mauve... Il mit un certain temps avant de reprendre totalement ses esprits pour le regretter la seconde suivant en voyant, les grands yeux ouverts, un décors délirant qui se dressait devant lui. Un mélange de couleurs, dans un endroit qui n'était ni rassurant ni vraiment un endroit qu'il qualifierait de terrestre... Il le sentait, d'intuition. Il connaissait un peu la magie, de vue, et pour l'avoir déjà ressentis, et ... Cette chose qui s'était ouverte devant lui c'était purement magique. Un mauvais sort ? Une malédiction ? Aucune idée, mais quoi qu'il en soit, il était désormais dans un endroit hauts en couleurs, mélangés comme un cocktail. Et ceci dit, ce n'était pas si désagréable que cela une fois qu'on s'y était habitué.
Les meubles qui décoraient la "pièce" rendaient l'endroit plutôt accueillant et très festif. C'était peut-être les tables remplis de confiseries qui le fait penser que quelqu'un, ou quelque chose, attendait que des personnes, en l'occurrence ses invités -si on peut dire : ses invités de force ?- viennent se servir.
Quel drôle d'endroit pour une drôle de situation... Comment le prince allait-il gérer cela, et surtout, comment allait-il pouvoir expliquer sa soudaine absence sans qu'il se fasse passer pour une fou ou un homme ayant trop touché à ses substances douteuses... Quelle idée. Il n'avait jamais touché à ces choses là...
- Bon... Je vais aller dans cette pièce pour voir les personnes qui s'y ...

Il s'arrêta brutalement. Il répéta plusieurs fois les derniers mots de sa phrase comme s'il avait reçu un électrochoc. Et pas des moindres... Il mit une main sur sa bouche, puis sur sa gorge, car il trouvait étrange de parler avec une voix aussi douce et ... FÉMININE.
Par tous les ancêtres ! Sur cette pensée, il sursauta, sortant du fauteuil d'un bond. L'incompréhension l'envahis alors qu'il constata lentement son corps qui n'était pas du tout le siens : Des formes de femmes. Une femme ! Il était devenu une jeune femme. Non. Non, non... Impossible.
- Un miroir- AH !

Il remit ses mains sur sa bouche, comme si cela allait changer quelque chose et que sa voix habituellement grave allait revenir... Non, il ne pouvait pas croire ce qu'il voyait. D'abord une faille bizarre, ensuite ce lieu irréaliste et maintenant il portait des... Des... Seins ? ...
- Par tous les saints ... Bon sang, je viens de faire un jeu de mots dégueulasse ... , dit-il d'un air blasé, courant dans ses petites pièces à la recherche d'un miroir. Il finit par tomber sur un mur un peu bizarre qui ondulait un peu -ce qui collait parfaitement avec le reste du décors- sauf que lorsque Jarvan passa devant lui, il se mit à bouger et à refléter son image de lui-même... Enfin non. Pas de lui-même en tant qu'homme mais ... Une image d'une jeune femme avec des cheveux mi-long blanc, des yeux tout à fait charmant sur un visage très mignon et une allure fine mais toutefois travaillé. Une guerrière. Bizarrement, ce n'était pas une image de lui-même avec le sexe opposée mais plutôt une image de quelqu'un d'autre...
Jarvan secoua la tête et ouvrit de grands yeux -où il constata que ses pupilles vertes avaient laissé la place à des pupilles dorées- vers le reflet, tout en se massant les joues et fit parcourir ses mains sur ce corps qui ne lui appartenait pas.
- J’hallucine... On m'a drogué, c'est la seule explication ...
Il fronça les sourcils.
- Ou alors c'est un rêve, j'ai fini par m'effondrer en fin de compte. Mais bon sang, j'ai de sacrés fantasmes alors quand je dors...

Pour se prouver qu'il avait raison, il se pinça le bras et poussa un cris -vraiment trop aiguë à son goût. Il se rendit compte avec beaucoup d'horreur qu'il avait bien trop mal pour que se soit un rêve... Il était là, bien présent, réveillé et dans ce corps avec ce visage très ... Vraiment très charmante comme femme. Il s'éloigna du miroir et se retourna vers l'autre pièce où il entendit de l'agitation. On dirait que des gens étaient déjà en train de profiter de cette drôle de fête au milieu des couleurs et des ondulations d'une magie qui était à l'oeuvre ici.

Avec angoisse, Jarvan s'avança et fit un tour d'horizon des lieux. C'était étrange, mais il ne se trouvait ici que des anciens Champions de la League. Il reconnaissait sans peine Jinx, avec ses cheveux lâchés -ce qui était très étonnant- la petite Annie était présente aussi, non loin de Caitlyn, le Shérif de Piltover. Le prince était très étonné de voir Katarina dans cette partie, qui semblait différente de d'habitude les fois où ils s'étaient croisés... Et... Oh ! C'était Garen qu'il voyait plus loin vers la table des gâteaux ?!
Jarvan hésita à lui faire signe pour lui demander si lui aussi il avait été attiré de force ici... Mais à peine il avait levé la main qu'il sentit le malaise de ceux qui se rendaient comptes qu'ils n'étaient pas à leurs places. Enfin, pas dans le bon corps...
Il faudra bien au bout d'un moment qu'il rejoigne les autres, et non rester seul toute la soirée. Car après tout, c'était mardi gras, et même s'il avait l'impression d'avoir été drogué à son insu, c'était jour de fête. Drôle de fête, du coup.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."


Dernière édition par Jarvan Lightshield IV le Mar 10 Mar - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucian
› THE PURIFIER
› THE PURIFIER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 20
Messages : 131
Localisation : Les îles obscures

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 10 Mar - 14:34



Une étrange faille


Encore un séjour classique sur les îles obscures, traque et purification de groupes de morts-vivants. Mais en ce début de journée, j'ai une mission un peu particulière et extrêmement importante pour moi. Thresh aurait était localiser non loin de ma position, je vais donc aller lui rendre une petite visite pour m'expliquer avec lui ainsi que pour lui coller une balle entre les deux yeux. Les îles étaient bien plus calmes depuis que les monstres les plus puissants sont de retour, Karthus, Thresh, Elise, ils ont tous repris leur place de puissants de cette île, toutes les liches qui autrefois étaient virulentes sont à présent terrée au fin fond d'une grotte sombre et espère ne pas tomber sur un de ces anciens champions assoiffés de sang, enfin d'âme. J'étais tout proche, je sentais sa présence démoniaque, son rire retentissait à des kilomètres, un halo verdâtre se rapproche de moi, il n'a donc pas peur et vient me faire face. C'est l'ultime moment de ma vie, je retiens mon souffle, empoigne mes reliques et avec un air cérémonieux

« Il est temps Thresh, ton jugement approche à grands pas »

Son rire s'intensifie tout comme sa folie, il est à présent devant Lucia, les deux ennemis se tiennent droit prêt à réagir au moindre mouvement de chacun. Ils se fixent longuement, le silence règne seul la brise fantomatique ose bouger en ce moment solennel. Ils se sont enfin rencontrés, un combat de titans s'apprête à commencer en ces îles. Tous savent déjà que Thresh mourra aujourd'hui, mais avant même que Lucian ne puisse tirer ses premières balles, il disparut complètement sans aucune raison apparente, Thresh éclate de rire et part lentement.

Non... NON ! Pas maintenant, pourquoi dois-je me faire aspirer par un espèce de portail rose fuchsia au pire moment possible, il était devant moi, j'avais ma vengeance à porter de main, mais, le destin en a décider autrement. Je suffoque, mon corps est entièrement compressé, où est-ce que je peux bien être ? Je suffoque, je suis compressé dans tous les sens, où est-ce que je peux bien être ? Serais-je mort ? Thresh aurait-il absorbé mon âme ? Je n'ose pas croire que ce que je suis en train de voir et vivre se cache dans la lanterne du fameux collectionneur d'âmes. Soudain, un noir, mes sens disparaisse pendant un court instant, mais aussi bizarre que cela puisse paraître je suis toujours conscient.

J'ouvre les yeux, où suis-je ? Je me retrouve dans une salle finement décorée remplie d'ancien champion. Une fête ? Je viens de rater le moment le plus important de ma vie pour faire la fête ? Je suffoque, mon corps est entièrement compressé, où est-ce que je peux bien être ? Mais quelque chose me surprend tout de suite, je ne suis pas aussi grand d'habitude, j'ai l'impression de faire une tête de plus que tout le monde. J'ai une bizarre impression de légèreté, comme si je flottais, l'odeur de ce banquet me titille, j'entends un estomac se tordre, je baisse alors la tête pour mettre ma main dessus et voir si c'est le mien.

« QUOI ?! »

Les yeux grands ouverts, je mets mes mains sur ma bouche. C'est quoi cette voix ?! C'est quoi ce corps ?! Je suis devenu une femme ?! Mais en baissant la tête mes craintes sont fondées, je n'ai pas les pieds sur terre. C'est alors que commence une valse ridicule, je n'arrive pas à tenir en équilibre, je fais alors peut-être deux ou trois salto avant de tomber face contre terre. J'ai déjà trouvé un avantage à ce nouveau corps, la poitrine féminine amortie très bien les chocs. Je me relève et arrive à garder les deux pieds au sol, je sonde mon nouveau corps, une jupe noire assez serrée et extrêmement dérangeante, une veste bleue sous laquelle je porte un petit corset blanc. J'ai vraisemblablement des lunettes, mais celles-ci sont « coincées » au beau milieu de ma forte poitrine et je n'ose pas vraiment aller les chercher. Mes cheveux sont passés d'un extrême à l'autre un peu comme pas couleur de peau et carrément mon corps tout entier. Je passe d'un homme noir avec les cheveux bruns, à une jolie jeune femme blanche avec les cheveux blonds profonds et lumineux. Je ne sais pas trop comment appréhender la chose, surtout quand je m'aperçois dans un coin de la salle. C'est une sensation bizarre de se voir en chair et en os. Il a beaucoup d'anciens champions ici, si mon corps a était échangé avec celui de... De qui d'ailleurs ? J'ai un parapluie et un micro dans les mains et un petit nuage qui flotte autour de moi, à qui cela peut appartenir ? Je réfléchis quelques secondes, mais cela ne me revient pas tout de suite, j'effectue un mouvement avec le parapluie pour le regarder sous toutes ses coutures. C'est à ce moment que j'aperçois une espèce de tornade sous mes pieds, Janna ! Je suis dans le corps de Janna ! J'aurais pu tomber sur quelqu'un de pire, comme Malphite ou encore Urgot. Je peux déjà identifier quelques personnes, Jinx se balade avec les couteaux de Katarina Caitlyn avec le nounours d'Annie. Je suppose qu'on est tous dans la même merde, certains avec plus ou moins de « chance ». Je n'ai pas bougé depuis tout à l'heure, j'essaye alors de m'approcher du banquet, aucun indice n'indique que sous cette peau de jeune femme se trouve Lucian, je pense que je peux m'amuser avec certaines personnes. Après avoir fait quelques centimètres, je me retourne vers la petite tornade que j'avais créée, elle n'a pas bougé, j'en déduis qu'elle restera là sans bouger. Je commence à avancer, mais comme le craignais, je suis obligé de léviter pour faire plus que quelques centimètres. Et c'est reparti pour un tour, je refais un salto avant, j'essaye tant bien que mal de retrouver l'équilibre avec mes bras. Et là, c'est le drame, un mouvement de mon bras a suffit pour réveiller la tornade, cette fois bien plus grande, bien sur elle m'emporte et me rejette à l'autre bout de la salle, et comble du hasard juste à côtés de moi, enfin de mon corps.

Je confirme que la poitrine féminine est un très bon airbag, je me relève assez vite, mais cette fois, je suis obligé de léviter, je lève mes bras à 90 degrés, écarte légèrement les jambes. C'est bon !Je confirme que la poitrine féminine est un très bon airbag, je me relève assez vite, mais cette fois, je suis obligé de léviter, je lève mes bras à 90 degrés, écarte légèrement les jambes. Je souris brièvement à moi-même, est-ce Janna dans mon corps ? Ou bien quelqu'un d'autre ? En tout cas, je compte bien le savoir.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 10 Mar - 14:49


Mardi gras, cela laissait présager d'une soirée bien remplie pour la journaliste. Il était courant que des galas fussent organisés dans des lieux huppés. C'était l’occasion pour la belle de se mêler au people pour avoir les derniers potins des riches et des politiques.
Janna n'était pas le genre de journaliste qu'on laissait à la porte des boites de nuit, à attendre que les célébrités sortent. Non, l'avatar était elle-même une star... avec sa beauté, son charme et ses talents d'orateur, elle entrait où elle voulait.

A Piltover, sa ville d'adoption, était organisé dans le grand casino, un bal masqué. Janna s'était apprêtée pour l'occasion, elle avait opté pour un chignon déstructuré et une robe bleue. Le haut était doté d'un colleté en V et son dos nu lui arrivait à la limite des reins. Le bas était pourvu d'une longue vente. Des strasses avaient été brodées sur les bretelles, ce qui la faisait s’instiller à la lumière. Pour compléter sa tenue, elle avait ajouté des sandales argentées à talon aiguille et un loup vénitien bleu et argenté.

Elle avait donc été chez le coiffeur en milieu de journée juste après son travail. Elle se déplaçait dans la ville en flottant dans les airs avec grâce, ce qui lui évitait le mal de pied avec ses talons aiguilles et la boue.

La journaliste n'eut pas le temps d'arriver à son lieu de destination qu'un courant d'air aspirait dans une faille située derrière elle. Non ce n'était pas de l'air ? Elle connaissait bien cet élément, c'était autre chose. Elle fut donc aspirée dans un tourbillon, une sensation étrange l'envahit, elle avait la nausée et le tournis. La chute fut assez brutale, elle se releva avec des courbatures et la vision floue. Lorsqu'elle put enfin distinguer ce qui était autour d'elle. Elle remarqua qu'elle n'était pas dans un lieu connu, néanmoins elle reconnut sans peine qui était là avec elle.
Elle réfléchit à ce qui lui était arrivé.

- Une invocation ? Pensa-t-elle

La sensation était pas la même et elle était certainement pas dans un terrain du league, de plus, elle a été détruire donc ce n'était pas possible. Tout en réfléchissant, elle remarqua que son corps était lourd.

Elle regarda ses mains et fut surprise de voir des mains d'homme. Elle regarda plus bas, elle ne lévitait pour dans les airs, mais marchait réellement.

- Put... C'est quoi se bordel. Je veux bien que cela soit carnaval, mais je n'aime pas trop qu'on me déguise à ma place et surtout en homme. Jura-t-elle, surtout qu'elle avait passé des heures à choisir sa tenue de bal.

Elle réalisa avec que ce n'était pas un simple déguisement, mais sa voix gracieuse, était roque et masculine. Elle regarda plus attentivement autour d'elle, les autres personnes autour d'elle avaient l'air également totalement perdues. Et puis c'était coin de monde de bouffe, en tout cas Caitlyn et Katarina avaient l'air ravies par la situation, à première vue.

- Quelqu'un sait ce qui se passe ici ? Demanda-t-elle, car à 1ère vue personne n'avait vraiment l'air de s'en soucier et de vouloir trouver une solution.

Lorsqu'une tornade me renversa, je réalisai que quelqu'un d'autre était dans mon corps et manifestement ne savait pas le contrôler. Je m'approchai de lui ou d'elle.

- Hé Coco. Concentre-toi un peu sur la gravité. Tu pourras enfin marcher et éviter le drame. Lui dit-elle enfin éviter le drame était en gros mot puisqu'elle portait des talons de 10cm.

Elle avait peur que cet abruti / sotte n'abime son beau et magnifique corps. Elle se la regarda attentivement. A 1ère vue, ce n'était pas une femme qui était dans mon corps, il avait l'air trop mal alaise dans se corps.

-Et puis arrête de t'agiter comme ça, tu brasse de l'air. Dit-elle d'une voix irritée par la situation.


ps : J'ai du changer mon texte car Lucian et moi avait poster en même temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riven
› THE EXILE
› THE EXILE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 39

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 10 Mar - 18:31



Un coup vers l'avant. Rotation, coup en biais. Saut, accompagné d'un coup vertical. Je recommence.
Un coup vers l'avant. Rotation, coup en biais. Saut, accompagné d'un coup vertical. Je recommence.
Un coup vers l'avant. Rotation, coup en...

Coup en... ?

Je lève les yeux, interloquée, coupée dans mon mouvement. Devant moi, une faille vient de s'ouvrir. Une attaque du néant ?! Je ressers ma prise sur le manche de ma lame et recule. Je suis seule, suis-je prête à faire face à une armée entière de créatures monstrueuses ? Non, je n'ai pas peur, je suis forte et seuls les forts survivent. Fronçant les sourcils, je lève mon épée, prête à me battre jusqu'à la mort si il le faut. Prête...
Oui...
... prête.

Tout tourne, j'ai l'impression de sombrer, de perdre pieds. Des éclats lumineux, roses, violets, tellement violents que de petites tâches lumineuses apparaissent dans mon champ de vision. Je ferme les yeux pour leur échapper, mais rien y fait, les images réapparaissent sous mes paupières. Le vent siffle à mes oreilles, je n'ai plus prise à rien, mes mains de rencontrent que le vide. Qu'est-ce qui m'arrive...


Lorsque je reprend contact avec la réalité, c'est face à ces mêmes couleurs, mais néanmoins plus douces. C'est un véritable soulagement pour mes pauvres pupilles endolories.
Mais que fais-je ici ? Je me lève et observe autour de moi. Il y'a d'autres anciens champions, qui me prêtent à peine attention. C'est donc un événement lié à l'Institut de la Guerre qui m'a menée ici ? Ils auraient pu le faire de façon moins violente... Certains semblent se disputer mais je n'y prête pas attention, comme prise dans une bulle qui me tient à part.
J'entreprend alors de découvrir les lieux, rasant les murs pour éviter toute confrontation avec le moindre noxien/démacien/ionien, qui malheureusement pour moi, étaient nombreux à la Ligue. Une seule pièce emplie de nourritures diverses, suffisamment grasses et sucrés pour dégoûter n'importe qui... Cela tombe plutôt bien, je suis affamée. Discrètement, je me dirige vers l'une des tables à l'écart et l'air détaché, tend les doigts vers une brochette de viande caramélisée. Mais...
Quelque chose cloche. Quelque chose d'encore plus étrange que le fait même d'être ici.
Mes bras sont... poilus.
Je porte une chemise blanche retroussée, "mes" avants-bras sont visibles mais ne sont ni bronzés, ni couverts par des bandages. Je n'ai d'ailleurs même plus le gant droit que je met toujours lorsque je manie la lame runique. Seulement cette peau nue, pâle... J'ouvre et ferme cette main inconnue, qui répond parfaitement à ma demande.

"Mais..."

Soudain paniquée, je regarde autour de moi, à la recherche de... trouvé ! Des toilettes. J'y bondis. Une fois entrée, je me précipite devant l'immense miroir qui surplombe le lavabo et porte la main à ma joue -mal rasée-.
Je suis...

"Jarvan ?!"

Ce visage, ces cheveux, cette carrure... impossible de s'y méprendre, je suis devenue le prince de Demacia !! Un sortilège ? Une mauvaise blague ?
Je ressors de la pièce telle une furie pour tomber nez à nez avec... Moi-même. Une jeune femme aux cheveux argentés retenus en arrière, aux yeux dorés, le visage décoré d'un léger trait de peinture blanchâtre, tranchant avec la peau mate. Même tenue, même lame... J'ai vraiment l'air d'une vagabonde, étrangement.
Ni une ni deux, je tend un index accusateur sous le menton de cette autre moi. Ou de la personne dans mon corps. Ou de mon double. Bref, je tend un index accusateur.

"Qui que vous soyez, je vous sommes de me rendre immédiatement mon apparence normale."

Ma voix est calme, posée, j'essaye de ne pas faire attention à ce timbre si grave. Pour cependant paraître plus sérieuse, je prend un couteau en plastique posé sur une table non loin, et le dirige vers l'imposteur qui se fait passer pour moi-même.

"Et que se passe-t-il, ici ?! Parlez."


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 19
Messages : 9
Localisation : Je ne sais plus...

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t307-grimoire-de-gnar

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 10 Mar - 21:08

Tout était calme dans la jungle de Kumungu, tout était paisible. Tout ? Non, moi je n'étais pas paisible, comme a mon habitude. Je chassais mon petit déjeuner, je l'avais dans mon champs de vision: un faon. Il me ferais la journée, sa m'évitera de chasser plus... J'armai donc mon boomerang en os, le lançai et, touchant ma cible en pleine tête, le rattrapai. Je descendis de ma branche, cueillant au passage des fruits frais, pour tuer enfin ce future repas. Je m'approchai donc de mon repas quand juste au dessus de moi quel'que chose apparu et essaya de s'emparé de moi. Mais cette chose, qui ressemblait à un portail rose, violet et autre couleur flashy, m'aspirai. Je ne puis lui résisté longtemps et fut surpris. J'étais dans une grande salle avec plusieurs personne, toute des personne de la league of legend, et même si je ne les reconaissait pas tous, je le sentais.

Je ne savais pas ou j'étais mais la pièce était coloré de couleur chatoyante comme du rose, du violet, les couleurs du portail était environ les même. Mais ce n'était pas tout! cette pièce était meublé de fauteuils et de canapés fuchsia, un bar violet, les chaises de se dernier était rose. Je ne savais pas ou j'était mais il y avait pire... je ne savais qui j'étais! En effet, assis sur un fauteuil, j'étais grand, je portait un armure et une épée à la main. Je ne puis m’expliqué comment j'avais fais, mais j'étais humain. J'essaya donc de marché avec cette lourde armure, sentant que le dessous ne saurait être présentable pour une créature si étrange qu'était les hommes. Je me surpris moi même, cette armure n'était finalement pas si lourde! Je n'avais que deux possibilité, sois cette armure étais du carton pâte, sois ma force avais été décuplé! Je pris donc cette épée, la regardant bien elle me rappelait quelqu'un, un des seul humain qui m'avais bien aimé, avant que la league fut détruite. Cet homme n'était nul autre que Garen Crowngard!!! Je me rappelait que quant nous patientons avant l'arrivée des sbires sur la faille d'invocateur, il m’apprenais des choses sur sa cité qu'était Demacia, il m'avais aussi appris à lancer son cri de guerre en tournant, lui avec son épée, et moi avec mon boomerang.

Je me levai donc de ce fauteuil moelleux et pris l'épée. Je me dirigeai vers des mets succulent que les humain appelait gâteau, ces derniers était placé sur des plateaux brillant et froid, je pris l'un des plateau déjà vidé et le regardais. Mon reflet, mon reflet étais celui de Garen! L'apparence mais aussi la voix et tout ce qui va avec! Je ne puis résisté qu'un minute... Je pris la lourde épée, la préparait et d'un seul coup, je fis ce que Garen appelle le jugement tout en criant un mot:

-"DEMACIAAAA!!!"

Je compris enfin pourquoi Garen aimais faire cela. Je repris le plateau pour admirer ma nouvelle apparence, mais au moment de le reposer je vis dans le reflet un yordle roux comme moi, de plus, il avais une queue, comme moi, de plus c'était Gnar, comme moi... QUOI! J'avais pris l'apparence de Garen, mais est-ce que lui même avais mon corps ? Je ne le savais pas mais il fallait que j'aille me voir et commença à parler avec mon air le plus noble:

-"Qui êtes vous mon chère ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://dragonquest.forumactif.org/
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Lun 16 Mar - 20:41


Décidément, ils étaient bien mous ce soir ! Cela fait bien longtemps que je ne leur ai pas fait d'entrainement nocturne, mais de la à les voir aussi faiblard pour seulement trois heures de duels, de musculation... Tss. On vient à peine de commencer. Alors que je donne les directives pour enchainer, sans pause pour le moment, une bourrasque violente, une tempête magique apparaissait, au moment ou je me retournais. Bon dieu, ce rose allait me faire vomir... Avec cette sensation immonde de transport artificiel, et cette vision de... de... Qui vous fait fondre les yeux... Urgh. Je pensais vomir quelques secondes le temps du trajet, qui me paraissait étrangement aussi long que court. Cela n'avait duré que quelques secondes, mais j'avais aussi l'impression d'avoir voyagé sur des kilomètres...

Je me relève en grognant, me grattant frénétiquement le crâne. Bon sang, j'ai la nausée.. je me relève, en titubant, et prend le temps de regarder autour de moi. WOW ! Je suis tombé ... au milieu de géants? Qu'est ce qu-BAM! Je me prends un coup, volant par la suite avant de m'écraser au sol, tel un poids mort. Je grogne de plus belle, me redressant cette fois rapidement, la rage montant en moi rapidement. Je frappe du pied, me met à quatre pattes pour ensuite serrer les dents, sentant une puissance et... autre chose, s'échapper des ports de ma peau velue. Attendez... Je réalise un instant. Je regarde ma main.. ou plutôt... oui. Ma patte. MA PATTE ?!

"OKALA LEIGA ?! SHUGU PODO !!!"

Que... Quoi ? QUOI ?! Je... Qu'est ce que je raconte ?! Enfin je veux dire je sais ce que je dis, ce que je raconte, bien évidemment. Mais.. pourquoi en même temps ce n'est pas moi, ma façon de penser ? Non ! NOOON ! Je baisse les oreilles en tremblotant, attrapant le boomerang qui était toujours dans ma main, le lançant aléatoirement dans la salle en criant. Calme toi. Calme toi Crownguard. Réflechis, calme toi. Ce n'est pas comme si tu venais de venir te voir pour parler. Pas du tout. Ce n'est que toi devant toi même. Ha. Haha. HAHA !

Je me saute dessus, attrapant les bords du tissu, dépassant de mon armure, sous le cou, tirant dessus en balançant ma tête d'avant en arrière.

"KOONALOO MUBU ! VEIGA ! VEEEIIIIGAAAAAA !"

Puis le Boomerang revient, et frappe l'arrière de mon crâne. Enfin.. de mon.. oui, mon crâne. Mais je n'ai rien sentis. Tant mieux. Qu'est ce que c'est que ce bordel ?! Pourquoi? Ou? COMMENT ?! je secoue la tête en montant sans gêne sur ma tête - après tout c'est la mienne-, regardant les alentours. je ne suis pas le seul ici, de la league... On est même un bon nombre présent.. mais... je vois Caitlyn avec Tibbers, Jinx avec les armes de Katarina, Katarina péter un câble puissance mille sur le canapé, Talon tout timide, Hiroyuki presque agressif.. Mais... Mais... QU'EST CE QU'IL SE PASSE ?!


"DOOOMUUUUUUUUUUUUUU ?!" 

Calme toi. Tu n'es pas toi même. Tu ne penses même pas de la même façon. Visiblement, t'es dans le corps de Gnar... Des poils, un boomerang, une façon de penser, réagir, se déplacer aussi primitive... Oui. Ce ne peut être que ça. Je me gratte l'oreille du bout du boomerang, réfléchissant. Mais alors... Qu'est ce que c'est que cet endroit? Un rêve? Pas possible. Trop réel. Bon... il va falloir faire... avec. Et se faire comprendre... Bordel. C'est étrange, quand même. Cet instinct, ces envies de sauter partout, d'aller mordre tout ce qu'il y a sur la table du buffet.. pour.. pour.. Manger ? Ça sent rudement bon en plus... 

J'ai juste le temps de le dire, que me sens déjà sauter sur la table dans un fracas, un saladier rempli de jus sur la tête, des cuisses de poulets et des biscuits apéritifs dans les mains, les joues toutes rondes et remplie de nourriture. Et m....


Revenir en haut Aller en bas
Malzahar
› PROPHET OF THE VOID
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 25
Messages : 26

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mer 18 Mar - 23:56



Une étrange Faille




Quelle journée intense que je suis en train de vivre où il ne se passe absolument rien...
Hmm ? Quoi ... Vous vous attendiez à ce que je vous dise que je suis sur le point de dominer le monde avec des poneys volants multicolores carnivores et que le Void se place enfin en haut de la chaîne alimentaire sur Runeterra ? J'ai le regret d'annoncer que je vis la plus longue journée de paresse de mon existence. Couché dans l'herbe au milieu de nul part, je regarde le ciel, mâchouillant une brindille. Aucune Voix me parlent, aucun voidiens m'appellent, aucune visions la nuit dernière... Le calme absolu depuis hier, et me voilà coincé dans une matinée d'ennuie. Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour m'occuper l'esprit, pour m'amuser un peu... C'est pathétique de se mettre en boule par terre et de jouer avec les insectes qui essayent de grimper sur les fleurs. Bon, au moins, je peux constater qu'ils ont beaucoup de courage.
D'un seul coup, je me relève, agacé, et je lance un sort sur un arbre. Je fixe le tronc, qui n'a pas bougé, d'un air blasé. Jusqu'à ce que j'entende un son qui me fait sourire, à la limite de la joie. L'invocation d'un voidling.
La petite bête apparaît dans un pop magique à mes côtés, secouant la tête comme s'il se réveille d'un long sommeil. Il cligne des yeux vers moi, et je sourit comme un enfant. Je suis particulièrement heureux d'avoir de la compagnie, un bonheur éphémère rarissime. La bête ne doit pas comprendre pourquoi je l'ai invoqué. Je ne suis même pas sûr que les voidiens connaissent le sens du mot "joie" ou "amusement". En vérité, invoquer un voidling pour autre chose que me défendre je ne l'ais jamais fait auparavant... Est-ce qu'il va mal réagir si je commence à faire la conversation avec lui ?
Je m'assied en face de lui et l'invite à s'approcher. Il obéit, mais plus par mécanique que par choix... Je souligne avec intérêt que son comportement général est posé, mais qu'il garde une méfiance en observant chaque mouvement, bruit et son aux alentours, prêt à dévorer n'importe quoi qui me veut du mal. Je commence à lui parler, de tout et de rien, du beau temps, de l'herbe qui pousse et de la beauté du ciel. Il m'écoute, grignote des insectes, et ne me répond pas, évidemment... Mais le fait qu'il semble s'intéresser à mes mots est assez troublant... Je ne pense pas qu'il me comprenne vraiment, pas comme Kog'maw avec qui j'ai déjà pu lui faire différencier la chair humaine d'une viande de bœuf... Sacré exploit, d'ailleurs.

Soudain, je m'arrête, fronçant les sourcils. Le comportement du voidling change lui aussi, du tout au tout... Nous avions sentis tous les deux un changement dans l'air. Il se produit quelque chose au quatre coins de Valoran. C'est puissant et c'est Voidien. La magie pulse, et notre attache au Void éveille nos sens. La petite créature crapote à côté de moi, grattant mon bras, attendant un ordre. Je l'attrape pour le mettre sur mon épaule et me concentre. Des failles s'ouvrent mais se referment directement, envoyant des personnes dans ... Dans un monde parallèle ? Pas le Void, mais un monde à part, hors du temps. J'ai même l'impression que tout peut se produire sans toucher le monde réel, ni celui des Voidiens...
Quelle étrange sensation. C'est avec anxiété, mais surtout beaucoup d'intérêt que je traverse les failles et le monde du Void avec l'aide des dons d'Icathia. Si aucune Voix ne m'indiquent ce qui se passe, c'est que l'événement est mineur et ne rentre pas dans nos plans. Mais je me dirige vers ce monde parallèle qui vient de s'ouvrir à plusieurs personnes, curieux de comprendre pourquoi c'est arrivé.

C'est bizarre, j'ai l'impression d'entendre une musique dans mes oreilles... Sans doute mon imagination.


*** ***


- CRIIIIIK
- Mais calmes toi... Nous sommes arrivés.
- ...
- Du calme, là. Tu vois... Tout va bien.

Enfin je crois...
C'est avec de grands yeux que je vois... Qu'est-ce que je vois exactement ? Je suis persuadé d'être dans une faille du Void, mais très particulière. Le mélange de couleurs doit aider à accentuer mes doutes. J'ai l'impression de me retrouver dans un endroit fermé, où on réunit des drogués qui voient des arc-en-ciel et... Par peur, je repose mes yeux sur Kenny mon voidling. Je soupire de soulagement en constatant qu'il n'a pas changé de couleur pour passer du violet foncé au rose bonbon. Par contre, ce n'est pas le cas de mon écharpe et de ma tenu. Mince, comment j'ai fait pour faire une changement vestimentaire en si peu de temps ? Ma Capuche et mon écharpe sont passés aux mélanges de couleurs de façon harmonieuse mais... C'est horrible ! On dirait que je suis passé au mixeur ...
- Arrêtes de ricaner, lançais-je au voidling qui se réfugie dans ma capuche pour éviter ma colère. Passé le dégoût du costume clairement imposé par magie, je prends le temps de visiter les lieux, relativement petits. Je rejoints très vite la pièce principale où vit une belle agitation, planant assez haut au dessus d'eux. On dirait que la salle a été aménagé fait exprès pour que je puisse passer ainsi pour regarder les "invités". Un nom par défaut, car ils ont été téléporté de force, mais je remarque que certains champions seulement sont ici... Pas tout le monde. Drôle de sélection.
Je croise les bras, ne comprenant pas pourquoi ils s'agitent et je tends l'oreille. Je perçois quelques discussions, et j'entends des choses folles : des corps échangés ?! Sérieusement ? C'est une expérience magique rare et quasi impossible à réussir avec autant de succès. Intéressant. C'est avec le sourire que je les regarde se chamailler, manger des sucreries disposées sur les tables ou tenter de se cacher trop honteux posséder des formes qui leurs sont inconnues.

Pourquoi j'ai envie de mettre plus d'ambiance dans cet étrange univers ? Est-ce que c'est ma tenu, le fait que mon voidling me gratte l'oreille parce qu'il a envie de jouer, ou voir les autres Champions un peu perdu qui me donne envie de mettre un peu plus gaieté en ce moment très particulier ? Je regarde mes mains et je fais voltiger ma magie entre mes doigts. Remarque, j'ai bien l'impression d'être capable de faire tout ce que je veux ici, un peu comme dans une faille du Void. Je teste quelque chose en créant un gros gâteau à la crème au milieu de la table principale...
...
Un sourire dément commence à s'étirer sur mes lèvres et d'une rapidité hallucinante, je vole dans un coin en hauteur et je m'arrête dans une explosion magique multicolore (ce qui est franchement immonde...) Je peux vraiment tout faire ici, pourquoi est-ce que je ne m'amuserais pas aussi ?!
Souhaitant la bienvenue aux Champions, je claque des doigts pour que les assiettes déjà vide se remplissent de nouvelles sucreries.
- Mettez vous à l'aise, mangez, buvez et surtout amusez vous !

Si dans le tas des personnes se posent des questions, les réponses sont évidentes. Vivre une expérience pareille n'est pas normale, mais elle reste jouissif si on sait en profiter. Grâce au don de cet endroit que je peux utiliser à ma guise, je créée une musique entraînante, faisant apparaître une plaque de son et de disque devant moi (que j'ai piqué à Sona pour l'occasion)

J'espère que la danse permettra à tous de penser à autre chose qu'à leurs petits changements "mineurs". Je reconnais sans mal le petit Gnar dans le corps d'un démacien dont le nom m'échappe qui a gardé tout son caractère et son côté animal mais qui se trouve dans un corps d'humain. C'est très drôle à voir... Je vais m'amuser à essayer de savoir qui a changé de corps avec qui. Le sourire ne s'efface pas de mes lèvres alors que la musique s’amplifie. Des formes humaines fantomatiques multicolores commencent à danser près des Champions sans vraiment faire attention à eux, comme si elles font parti du décors. Drôle de faille du Void. On peut se croire dans un délire collectif... C'est peut-être le cas, en faite. Héhé, intéressant, vraiment.


© TALES OF RUNETERRA



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 24 Mar - 9:49


UNE ETRANGE FAILLE



" Je n’ai rien fait, ce n’est pas moi. "

En fait, personne ne me disait rien, il n'y avait aucune remarque de Miss Blondasse qui avait l'air d'avoir quelques soucis de stabilité. Alors que je voulais reprendre un peu de vanille, quelqu'un tapa sur mon coude. C'était la fillette qui m'avait volé Tibbers. Elle montra mon front et demande.

" Rends-moi ça, s'il te plait. J'en ai besoin "

Je regardai ce que j'avais sur le front pour comprendre qu'une paire de lunettes étaient dessus. Je mis mes mains pleines de crème glacée dessus et les posa sur mon nez. Oh c'était trop bien, y'avait pleins d'informations, je voulais en savoir plus et commença à taper sur les verres pour voir si ça allait changer quelques choses. Oh, il y avait du coup une grosse trace de chocolat en plein milieu, elle n’était plus du tout utile.

" Non c'est à moi. Arrête de m'embêter, sinon je te ..."

Je tendis ma main en avant et j'essayai de faire une boule de feu. Hey, mais ça venait pas. Je me concentrai un peu, car peut être que j'avais trop de fatigue dans mon esprit. Mais rien. Je fermai les yeux quelques instants et remarqua que je ne ressentais aucune énergie magique autour de moi.

" Mais je ... je ..."

Mais qu'est-ce qui m'arrivait, je voulait cramer des gens moi, je voulais faire tout bruler et je sais même plus faire une petite boule de feu. Sous le choc de cette annonce, je tombais à genou au sol et je ne pus m'empêcher de pleurer. Je pris Tibbers et le sera très fort contre moi. C'était horrible, je ne pourrais plus jamais bruler personne. Je regardai la petite fille devant moi, mes joues humidifiées par temps de larme et en reniflant, je lui passai les lunettes.

" Tiens ... et ... snif ... et ... et ... snif ..."

J'arrivais pas à finir ma phrase que je recommençai à pleurer de plus belle, je pris la petite fillette dans mes bras et la sera très fort aussi. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait, mais ce n’était pas drôle. Soudain, un homme parla et demande aux gens de s'amuser. Mais moi je ne m’amusais pas.


Revenir en haut Aller en bas
Ahri
› THE NINE-TAILED FOX
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 20
Localisation : Ionia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mar 24 Mar - 21:24



Une étrange Faille




Comme je le craignais, elle fait des bêtises, et étale de la glace partout sur mes précieuses lunettes Hextech. Bon sang, mais elle ne se rend pas compte que ce matériel coûte les yeux de la tête, et est extrêmement fragile ? Et elle prétends que c'est le sien en plus. Je vais avoir du mal à sortir ma grosse voix, dans ce corps d'enfant, moi !

Je la voix menacer "de me...", en tendant la main. Et rien ne se passe. Si c'est bien annie, elle voulait sans doute me cramer les cheveux, mais on dirait qu'hors de son corps, elle est incapable de jouer les pyromanciennes. Oh, mais voilà qui est intéressant...
Je me concentre un instant, sans avoir aucune idée de comment faire de la magie, mais essayant quand même. Au bout de quelques secondes, une légère flammèche apparait dans ma paume, et me fait tellement sursauter, de peur de me brûler, que je pousse un léger cri, et secoue la main vivement, éteignant la flamme au passage. Bon, c'est rigolo, mais ce n'est pas vraiment l'urgence, là.

Finalement, elle accepte de me rendre mes lunettes, l'air au bord des larmes, et en mettant encore ses doigts sales sur les verres. J'espère que je vais trouver de quoi les nettoyer, parce que là, elles sont inutilisables !
Hum, elle pleure vraiment. Même si elle a mon corps bien adulte, ça reste une enfant, et elle doit se sentir particulièrement perdue. Et en tant que Shérif, même coincé dans le corps de la pyromancienne, je dois me comporter de façon responsable, et en leader !
Alors je lui tapote le dos et l'épaule en lui assurant que tout va bien se passer. Que c'est juste une erreur et que tout va s'arranger très vite. Et que pour qu'elle puisse de nouveau brûler des choses au plus vite, il faut qu'elle la laisse mener l'enquête pour trouver qui sont les méchants qui ont fait ça.

Tentative de distraction : je lui montre le Yordle fou qui courre dans tous les coins, en lui disant d'aller jouer avec lui. Et je file à l'anglaise, pour aller trouver un endroit ou nettoyer mon matériel. Heureusement, il y a une salle de bain... Cet endroit est décidément étrange.
Sauf que les lavabos sont trop haut. Super. Prenant mon élan, je saute, pour m'agripper au rebord, et me hisser dessus. J'avais oublié, qu'être petit, ce n'était pas une tâche facile.
Je lave avec précaution mes lunettes Hextech, en remarquant à peine le prince Jarvan qui est en train de s'observer sous toutes les coutures non loin. Pour le moment, je dois m'assurer que tout fonctionne. Après avoir essuyé les dernière gouttelettes, d'eau, je les met devant mes yeux. Evidemment, elles sont trop grandes, et je suis obligée de les tenir à la main. La fonction de zoom marche... Visiblement, la vision nocturne aussi. Voyons l'isolement de cible.
Le prince Jarvan sera mon premier cobaye. Je tapote le côté de mes lunettes pour verrouiller sa silhouette et...
Uh ?
Etrange. Les contours qui apparaissent sur mes verres, supposés rester toujours autour de la cible même si elle n'est plus visible, à cause de noir, de fumée, ou de n'importe quoi d'autre, ne correspondent pas à l'image du prince que j'ai sous les yeux. A la place, ce sont ceux d'une silhouette féminine, un peu moins grande, qui sont dessinés.
Je les tapote légèrement, espérant que ce ne soit pas la gamine qui les ai cassées, mais non, elle suit bien les mouvements du prince, mais sans respecter ses contours. Étrange.

Prise d'un doute, je m'apprête à sortir, quand quelque chose me retient. Une soudaine envie pressante, urgente, comme je n'en ai pas eu depuis mes dix ans... Rha, ce que les corps d'enfants peuvent être frustrants ! Je me précipite dans les toilettes, gênée d'être dans un corps inconnu, et enfantin qui plus est. Il va vraiment falloir que je trouve un moyen d'arranger les choses...

Une fois soulagée, je me hisse de nouveau au niveau du lavabo pour me laver les mains, et me glisse hors de la salle de bains. Il est temps de tester mon hypothèse, et je remet mes lunettes sur le même mode, en les fixant sur moi-même cette fois. Ou plutôt, sur mon corps, qui est hors de mon contrôle, et couvert de crème glacée.

Bingo ! C'est une silhouette d'enfant que je détecte sur mon corps. Je ne sais pas par quel miracle, mais mes lunettes me permettent de voir la vérité à travers l'illusion de ces corps qui ne sont pas les notres. Illusion extrêmement bien faite, ou peut-être réalité, mais toujours est-il que je peux distinguer le vrai.

Il est temps de se mettre en chasse !

© TALES OF RUNETERRA
Revenir en haut Aller en bas
Jinx
› THE LOOSE CANNON
› THE LOOSE CANNON
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 31
Localisation : Piltover

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Mer 25 Mar - 15:00


Party time !


Une frite, deux frites... Gwaaa, ça fait vraiment du bien de manger ! Bon d'accord, dans ce rêve ou j'étais dans le corps de Katarina, je n'avais pas faim, mais je m'en fichait, et c'était par pur gourmandise que j'engloutissait à présent le contenu du cornet de frittes. Je gardai cependant un œil sur mon corps qui se baladait et allait récupérer les dagues que j'avais abandonnées sur le canapé. A nouveau j'éclatai de rire, parce-que moi je me serais jamais battu avec des couteaux, c'est tellement ennuyeux... Et puis alors j'ai l'impression d'halluciner. Après avoir défait mes tresses, voila que la nana qui contrôle mon corps se mets à... COUPER MES CHEVEUX !!??

Bon, alors je veux bien qu'on est dans un rêve et tout, mais la elle va trop loin. C'est avec un "Gwaaak !" sonore que je saute au bas du canapé sur lequel je me suis réfugiée, puis je cours vers cette immonde petite s***** pour la saisir par les épaules et la secouer dans tous les sens.

- Hey ! Comment ça tu me coupes les cheveux ?! Ça va pas non !

Sans attendre, je me saisit d'un des couteaux que mon corps avait ramassé et saisit une poignée des cheveux rouges qui pendaient à mon crâne avant de fixer la femme avec fureur.

- Tiens tu veux que je coupes ceux-la aussi ? J'imagine que ça doit être les tiens, puisque c'est toi qui a pris la peine de ramasser ces dagues !

Et sans attendre, je tranchait dans la masse de cheveux rouges, en réduisant la taille au moins de moitié. Faut pas toucher à mes cheveux à moi. Non mais. Elle se prend pour qui elle, à me couper les cheveux ?  Mon forfait accompli, je laisse tomber la poignée de cheveux rouges et tombe sur les genoux pour ramasser ceux, bleus, que mon corps vient de se couper. Je sent les larmes me monter aux yeux tant je trouve horrible de les avoir coupés. Mes tresses vont être tellement moins longues maintenant, c'est affreux...

Autour de moi, les gens essayent de comprendre ce qu'il se passe. Moi je sais, on est dans un rêve c'est tout. Ou un cauchemar, c'est selon... Parce-que oui, couper mes cheveux c'est comme un cauchemar. Un type en habits multicolores fait exploser des couleurs au plafond et commence a faire de la musique, mais je lui adresse un magistrale doigt d'honneur. J'en ai rien à faire de sa musique, quelqu'un vient de me couper les cheveux ! J'enrage.





« I'm a mother fucking zombie slayer ! ♥ »
– Jinx~
Piltover Bay Lullaby

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Jeu 26 Mar - 15:01



Une étrange Faille






Voilà que cette folledingue qui habite mon corps se met à protester, parce que j'ai coupé juste ce qu'il faut pour que ses cheveux ne trainent pas par terre. Non mais on aura tout vu. Et puis, soudainement, elle me vole MA lame, pour couper MES cheveux... Mais elle a fumé quoi ? Un accès de rage me fait serrer les poings et les dents, et par pur reflexe, je lui envoie mon poing dans la figure. Dans ma figure. J'ai toujours rêvé de faire ça, à vrai dire... Attendez, qu'est ce que je suis en train de penser, là ? Je suis en train de me perdre. Toutes ces couleurs me rendent folle...

Bon, mes cheveux sont maintenant mi longs, comme quand j'avais quinze ans. Ca ne me va pas si mal à vrai dire. Mais il est hors de question que je laisse passer ça pour autant ! Alors je me jette sur elle pour la renverser au sol, et... Et non, c'est pas possible, c'est trop bizarre de se battre contre soi-même, et je ne tiens pas à perdre le peu de raison qu'il me reste. Alors je profite de sa surprise pour reprendre mes lames, et m'enfuir avec vers un endroit plus calme. Et puis, j'aperçois ce soit-disant prophète qui se la joue animateur de soirée... Alors c'est lui qui est derrière tout ça ? Oh ça va barder. Mais pas dans ce corps. Je me sens trop handicapée, et je ne le maitrise pas assez bien, je ne peux même pas faire de shunpo, ni utiliser tous mes sens... Rhaa, cette frustration.

Le meilleur moyen de garder la raison, c'est de tourmenter celle des autres. Voilà ce que je me dis. Alors je n'ai qu'à me diriger vers le buffet et... Encore ce petit Yordle qui est en train de se goinfrer ? Allez, première victime. J'attrape un immense saladier, et sans le prévenir, le renverse sur Gnar, avec toutes les chips qu'il contient, pour l'enfermer en dessous, et je le maintiens fermement. J'entends des petits coups et des grognements, c'est qu'il se débat, on dirait ! Bien fait. Rapidement, je tire un fauteuil, et le soulève, pour le laisser retomber sur le saladier, et le coincer. Et je me sauve vite, parce que ça sent le Méga Gnar qui va arriver. Mais en attendant, je vais inverser les étiquettes entre les distributeurs de crème glacée, et ceux de sauce. Voilà, comme ça, le prochain à vouloir une glace au chocolat se remplira son cornet de moutarde, et vice versa. Diabolique.

J'ai vraiment l'impression que tout ça est en train de me monter à la tête. Je sens un battement de plus en plus rapide dans mes tempes, et je n'arrive plus à me poser et réfléchir. Tout va vite, tout va beaucoup trop vite autour de moi, et je ne parviens pas à me détendre. Je continue à circuler un peu partout, comme une ombre, mais les couleurs dansent. J'ai l'impression que je commence à perdre mon identité


© TALES OF RUNETERRA


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Vi
› PILTOVER ENFORCER
› PILTOVER ENFORCER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 20
Messages : 14
Localisation : Right up your ***

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Dim 29 Mar - 18:36

Une étrange faille
Vi et compagnie



Je me promenais dans les rues de Piltover, en cette journée de festivité. Je dois avouer que la seule raison de mon déplacement, outre le fait que je sois en service, est bien les inventions hextech présentées. Et malgré que je doive surveiller les rues, mon attention était beaucoup plus portée sur les inventeurs.  J’allais jeter des coups d’œil et parfois même essayer celle qui m’intéressait le plus.
Je ne pouvais m’empêcher de sourire quand on me complimentait sur mes gants et qu’on me demandait comment je les aie faits. S’en suivit ensuite des longues discussions sur l’hextech,  que la moyenne des gens n’avait pas l’intelligence de comprendre. Juste voir les personnes nous regarder comme si on parlait en chinois était amusant.

Bref, une soirée où que je pouvais me changer les idées, ce qui me faisait le plus grand bien. Une soirée sans grand problème et je me sentais bien, ce qui était assez rare ces temps-ci. Surtout sans avoir vidée une bouteille d’alcool.

Soudainement, on aurait dit que le temps ralentissait. Les sons étaient déformés à mes oreilles, les images et les gens étaient rendus flous. Je tentais de parler, mais rien ne sortit de ma bouche. Le monde se mit à tourner, les couleurs devinrent étranges et agressantes. J’avais l’impression de me faire écraser entre deux murs, ma respiration devenait de plus en plus difficile. Immédiatement, je fermais les yeux afin d’essayer de me calmer. Étais-ce une crise d’angoisse? Des hallucinations? De la drogue?
Mais la sensation d’oppression était toujours là. Je tentais de garder mes pensées claires, mais je sentais une vague de panique qui menaçait de prendre le contrôle. Je me répétais sans cesse, dans ma tête, de plus en plus fort et avec de plus en plus de conviction;


« Vi, ce n’est qu’un rêve, ce n’est pas la réalité… »

C’était ce que je faisais, chaque fois que je me réveillais après un long cauchemar horrible et qui semblait pourtant si réel. Au moins, cela me calmait, mais j’étais toujours incapable de retrouver le sommeil. Ici, c’est différent; j’étais plus que sûre de ne pas être endormie. Et c’est cette pensée qui m’affolait.  J’ignorais ce qui se passait, je n’osais pas ouvrir les yeux tant que les sensations étranges qui me possédaient ne s’en iraient pas.

Puis, tout s’arrêta, d’un seul coup. J’ouvris les yeux, haletante comme si je venais de courir un marathon. Je reprenais mon souffle tout en regardant l’environnement étrange qui m’entourait; des tables, des chaises, de la bouffe… et surtout, des champions de la league? Qu’est-ce que c’était que cette merde? Et ces couleurs rose et mauve affreuses autour, comme si on était tombé dans une sorte de dimension parallèle vraiment moche.

Je montais ma main à mon front à cause de la franche qui tombait devant mon œil. J’arrêtai mon mouvement en plein milieu, fixant avec stupéfaction cette main qui, non seulement ne portait pas de gant, mais qui n’était pas la mienne. Mon regard se posa sur mon corps ou plutôt, sur ce corps.
Je regardais autour de moi et dès que je vis les toilettes, au loin, je m’y précipitai sans attendre, me foutant pas mal si c’était celles des hommes ou des femmes. Je me regardai dans le miroir, intensément. Je tendis la main vers le miroir, lentement et j’effleurais du bout des doigts sa surface lisse et froide. Je fis les contours de mon visage.

Mon univers tout entier venait de basculer à cet instant. Pendant plusieurs secondes, ou minutes, je ne saurais dire, je restai figée devant la glace. Mon esprit était vide de toute pensée. En fait, il n’y avait rien à penser… C’était si irréel, si fou, si débile que je n’osais m’avouer à moi-même que non seulement ce corps était celui de Fiora, mais quelqu’un d’autre ici ou ailleurs possédait le mien.

Mon cœur se mit à battre dans mes temps, un mal de tête intense s’éprit de moi. Impulsivement, je frappais de toutes mes forces dans le miroir, ressentant la douleur se répercuter dans mes jointures et vibrer dans mon bras droit.  Je le refis une deuxième fois. Une troisième. Avec rage, colère, jusqu’à ce que je ne sente plus ma main. Le miroir était brisée plusieurs morceaux, mais il affichait toujours ce même visage, comme s’il me narguait.

Je m’accotais contre le mur à côté, me laissant glisser le dos le long de celui-ci jusqu’à ce que j’atteigne le sol. Les genoux repliés contre moi, les mains tenant ma tête, je tentais d’affronter la panique presque incontrôlable en moi. Je sentis mon estomac se tordre et il me fallait toute ma concentration pour éviter de vomir. Je n’avais envie que d’une seule chose en ce moment : que Cait soit là. J’avais perdu tous mes repères et elle était la seule personne que je voulais voir dans ce temps-là. L’idée folle qu’elle était peut-être ici-même, dans ce même bordel que moi, dans le corps… d’un autre.

Je me visionnais à Piltover, tous les bons moments que j’ai vécu;  lorsque j’ai fini de construire mes gants, lorsque Cait tentait de m’apprendre ce qu’était la «discipline», mon premier jour de travail… Renforcement positif, qu’il disait? Je passais plusieurs minutes à me remémorer dans les moindres détails tous ses souvenirs, en passant de mes sentiments jusqu’aux odeurs.

J’accotais ma tête contre le mur, fixant la lumière. Mon corps tremblait encore, mais j’avais repris mes esprits. Et je ne comptais pas rester assise là et commencer à pleurnicher sur mon sort. Si j’étais dans ce corps, alors j’allais l’assumer et faire de mon possible pour me sortir de ce merdier. Quitte à ce que des murs, ou des têtes, tombent.

J’ouvrais la porte des salles de bain, espérant trouver mon vrai corps. Dans les quelques gens présents, je vis Caitlyn, ce qui me rassurait un peu, mais m’inquiétais en même temps; était-elle dans la même situation?  Je verrais plus tard; ce qui était important pour l’instant, c’était de me retrouver, ce qui ne fut pas long.

D’un pas se voulant assuré, je m’approchais de moi, déterminée à récupérer mes gants. Je sais, ils étaient conçus aux millimètres près pour mon vrai corps et non celui-ci. Quelles seraient les conséquences? C’était le temps de le tester.

J’allais me planter devant moi, regardant mes traits fatigués, pensant que j’avais pas l’air au sommet de ma forme. Je finis par dire;

▬ J’sais pas t’es qui et à vrai dire, j’en ai pas grand-chose à foutre, mais t’as quelque chose qui m’appartient.

Je frissonnais en entendant cette voix; cet accent particulier sonnait faux à mes oreilles. Vivement que je retrouve plus que mes gants et assez rapidement.






Revenir en haut Aller en bas
Hiroyuki Bihukaï
› LE GOUVERNEUR DE LA GLACE
› LE GOUVERNEUR DE LA GLACE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 24
Messages : 114

Feuille de Jeu
Réputation :: 3

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t68-hiroyuki-le-gouverneur-de-la-glace

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Jeu 9 Avr - 20:49

"Oh merci !" dis-je avec émotion.

Je posais les gâteaux entamés puis reprenais les pierres d'esprit. Il était étrange de ne rien sentir émaner d'elles, si ce n'était cette petite vibration magique. Les humains n'étaient pas assez éveillés pour permettre de s'y lier. Dans un soupir, j'essayais tant bien que mal de les remettre aux bons endroits, mais tout était trop petit. Je rendis les armes, voyant bien que je ferais mieux de les laisser avec mon vrai corps, qui ne savait pas s'en servir. Tiens, d'ailleurs. A qui appartenait ce corps humain ?

"Dites, savez-vous qui je suis ?" fis-je gentiment à l'attention du doskaï.

Il me semblait minuscule. C'était ainsi que nous voyait les humains tous les jours. Nous considéraient-ils faible de part notre taille ? Peut-être. Après tout, je me sentais physiquement bien plus fort que dans mon véritable corps. Peut-être cela venait-il du fait que l'humain à qui j'avais emprunté l'apparence était en bonne santé, également.

"En tout cas, qui que vous soyez, vous êtes dans mon corps. Gardez ça précieusement !"

Je lui donnais les bijoux et les plaçais moi-même sur lui. Puis, je repris ma grande consommation de gâteaux, qui étaient vraiment digne de mon attention. A noter que mon palais n'était plus aussi fin qu'auparavant. Je m'exclamais sur les délices de toutes ses merveilles culinaires, alors que j'enelvais mes bottes, retirais ma cape et abandonnais les lames sur mes bras. Tout cet équipement était d'un lourd et inconfortable ! Je me sentis revivre, bien que mes pattes s'étaient transformés en pieds. Je pus enfin m'intéresser aux personnes alentours. D'autres champions de l'Institut de la Guerre, en très grande majorité. Des gens assez colériques et instables, d'ailleurs. L'une venait de couper les cheveux de l'autre, qui avait coupé les siens en retour. Une enfant tentait de voler une arme à feu à une adulte et était en train de réussir et enfin, un énorme colosse tentait de dire quelque chose à une furieuse boule de poils rousse. Je m'arrêtais un instant sur ce petit être qui me ressemblais...enfin...qui ressemblais à mon vrai corps.

Sans crier gare, Gnar - car enfin, je me souvenais de son nom - sauta sur la table avec fracas ! Je sursautais, puis tombais de ma chaise. Maudite queue disparue...Alors que je me relevais, je me retrouvais nez à truffe face à un petit yordle, coiffé d'un saladier qui devait être rempli de jus. Dans ses mains, des biscuits et des cuisses de volatiles, alors que ses joues étaient gonflées par sa goinfrerie. Je ne pus retenir un rire des plus sincères et des plus naturels. Plié en deux sur ma chaise, je m'esclaffais et me tapais - par un réflexe que je ne me connaissais pas - la jambe du plat de la main. Quand enfin mon fou rire prit fin, je reposais les yeux sur Gnar et ne put que lui dire, les yeux encore embué de larmes :

"Ah, petit, tu viens de me donner une image inoubliable !"

Je me levais, le pris dans mes bras, juste assez de temps pour le poser sur une chaise à mes côtés. Je lui retirais le saladier de la tête et lui essuyais avec du papier qui se trouvait sur la table. Puis, l'imitant, peut-être avec moins de bestialité, je m'emparais de la nourriture en vrac et mangeais. J'offrais des sourires rayonnants au petit et à tout mon entourage. Ce moment était simplement génial et j'avais décidé de le vivre du bon côté - en me posant le moins de questions possibles. Qu'est-ce que le prophète du néant avait dit déjà ? Je n'avais pas écouté. Lâcher mes responsabilités pour un instant...me faisais me sentir très bien. Plus d'inquiétude constante, plus de maux; rien que du rire et de l'abondance.


[Fiction]Dans l'ombre de la League
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   Ven 17 Avr - 14:48



Une étrange faille


Cet endroit faisait vraiment peur. Le côté coloré, joyeux, et festif très ouvert où l'on pouvait manger tout ce qu'on voulait ? Est-ce qu'il existait ceci quelque part dans ce monde avec autant de mauvaises ondes... Jarvan avait un mauvais pressentiment depuis qu'il était ici -d'ailleurs il n'était même pas sûr d'être vraiment là... - , et depuis qu'il était dans la pièce avec tout le monde, timidement adossé contre un mur dans un coin, il avait l'impression que peu voir personne ne l'avait remarqué.
Jusqu'au moment où un homme, élancé mais fort, cheveux noir mi long et barbe mal rasé, venait l'aborder l'air mécontent, le fixant de ses yeux verts durement. Oh mais attendez... ! C'était lui ?! C'était lui-même qui ...
L'homme dans le corps d'une femme poussa un cris de surprise et recula de quelque pas. Il mit instinctivement une main sur la bouche, ayant sans doute déranger les occupants de cette fête.
- Pardon, pardon... , fit rapidement Jarvan, toussotant ensuite.

Il finit par reposer ses yeux dans ceux de lui-même... C'était franchement troublant et pénible de se voir soi-même à travers les yeux d'une autre personne. Mais ceci confirmait d'un rêve, ou d'un délire que le prince était en train de vivre. Avait-il mangé quelque chose qu'il digérait mal ? Peu importe... Ce qu'il vivait parmi toutes ces personnes avait des allures de cauchemars mais avec beaucoup trop de réalisme ...
Le prince balbutia au début devant la prestance de cette "personne" qui jouait le rôle du prince de Demacia aussi bien que lui. Admirable d'ailleurs... Il ne savait pas qui c'était, mais elle devait être dans la même situation que lui ? Sauf évidemment s'il était le seul à être drogué, dans ce cas là il se faisait menacé d'un couteau en plastique par lui-même.
Des fantasmes de plus en plus louche, cher prince...
- Je suis Jarvan. Et c'est vous qui possédez mon apparence ! , se défendit l'héritier levant ses mains féminines en signe de paix.

Ce n'était sans doute pas la chose à dire à une personne armée, surtout si ce n'était pas vraie. Mais sur le coup, la frustration mêlée à la panique et vous faisiez des choses un peu stupide...
Après un léger moment de réflexion, le prince finit par se reprendre et retrouva un peu de contenance.
- Je... Je n'en sais pas plus que vous. Si je comprends bien, je possède votre corps et vous le miens ? Ce serait une sacrée coïncidence si nous vivons tous les deux le même délire...

Il s'approcha doucement, toujours sur la défensive.
- Cet endroit est étrange, et à chaque fois que je fais un pas, je me sens de moins en moins moi-même... Nous devrions peut-être trouver le réel responsable de... cette folie haute en couleur et en sucrerie ?

En parlant de sucrerie, certaines personnes continuaient de s'y jeter dessus comme s'ils ne faisaient attention à rien d'autre. Comme s'ils avaient envie de faire la fête, oubliant tout le reste, et que les gâteaux, les biscuits, et les bonbons mangés revenaient sous leur nez à l'infini. Jarvan se retenait fortement de se laisser tenter et d'oublier avec eux cet étrange sensation qu'ils ne devaient pas rester ici... Cet endroit n'était pas normal.
Et le fait de voir un homme encapuchonné aux couleurs multiples planer au dessus d'eux et qui parlait de "bien profiter de ce moment" encourageait l'héritier de Demacia à penser que rien n'était réel ici... D'ailleurs, ce n'était pas le prophète du néant ? Quel était son nom déjà ... ?
Jarvan le lâche des yeux et fit un tour d'horizon vers les invités présents. Il en connaissait beaucoup, mais leurs comportements étaient inhabituels. Ils vivaient tous le même jeu délirant...
Il finit par fixer "Jarvan" en face de lui, prêt(e) à l'aider s'il décidait d'agir, d'une quelconque façon. Peu importe ce qu'ils feraient, ça ne sera jamais pire que ça.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event] Une étrange Faille.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Une étrange Faille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bien étrange rêve...
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Une étrange découverte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Faille :: La Faille :: Rp Libres-