lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je te découvre enfin mon ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Je te découvre enfin mon ami    Mer 21 Jan - 15:17



Je te découvre enfin mon ami


Feat Daekhan



Cher Journal :

Depuis mon enfance, dans mes rêves les plus profonds qu'ils soient, je vois une ombre et de jour en jour, d'année en année, je vois cette ombre prendre, au fur et à mesure, une apparence telle que je voulais la voir... Cette ombre m'aide à trouver des réponses que je ne puisse y répondre... Les gens disaient à ma mère que j'étais complètement folle, mais enfant à la fois, car de ses rêves, j'avais l'impression de la voir de partout. Dans chaque coin d'ombre je cherchais quelque chose qui n'existera jamais et que j'ai pris comme mon ami imaginaire. Très souvent, elle m'a aidé à sortir de mes cauchemars.. Je ...


Kyra s'arrêta d'écrire, quelqu'un avait frappé à sa porte. Elle lança :

-Entré !

Une servante entra, lui sourit et posa ses vêtement aussi rapides soit-il. Puis sans dire mots, elle disparue. Kyra regarda son journal, soupira et le ferma. Sans bouger pendant un moment, elle cherchait à communiquer avec son ami imaginaire qu'elle avait laissé de côté pendant bien trop longtemps, car celle-ci avait grandi. Mais il n'y avait rien, plus rien. Elle frissonna et le vide de la chambre devint froid et lugubre comme si les ombres des murs au coucher du soleil l’emportaient avec eux. Kyra regarda sa robe de chambre, la posa sur son lit et un malaise la pris d'un seul coup. Elle avait besoin de prendre l'air et vite.

Dehors, un vent glacé soufflait. Le froid qui pendant le jour avait été tendre s'était endurcie avec la nuit qui approchait. La bise semblait se frayer un chemin sous ses vêtements chauds par le plus petit accroc. Brûler par le froid, Kyra s'avançait en trébuchant sur une pierre qu'elle n'a pas remarquer. Elle parvînt enfin à un bâtiment dont elle tira la lourde porte à elle. Par l'ouverture s'échappa une bouffée d'air tiède aux effluves d'animaux, accompagnée d'une petite lumière jaune. Un garçon d'écurie se redressa en voyant Kyra arriver, il battit des paupières, l'air ensommeillé.

- Rendort toi petit, dit Kyra d'un ton doux.

Il se roula en boule dans son petit lit et se rendormit. Kyra passa à côté de lui, se dirigea vers un box où une jument la regardait, ramassant une lanterne qui trainait, celle-ci rentra dans la sellerie, attrapa une selle et un licol. Des chevaux s'agitèrent après le bruit qu'elle fit. Ils la regardèrent tous. Elle se dépêcha un peu plus vite de seller la jument. Puis parti au galop hors de Noxus pour partir chasser dans les montagnes et surtout pour se libérer l'esprit.

Le vent était plus puissant avec le rythme du cheval, il fouettait son visage, le froid lui ouvrit quelques petits endroits. Ne s'arrêtant que quand elle serait arrivée. Kyra mit environ une petite heure pour atteindre le pied des montagnes. Ils étaient enneigé, un magnifique manteau blanc les recouvrait. Kyra aspira à fond et descendit de la jument. Puis pris dans ses sacoches, des flèches et un arc, elle n'avait pas envie d'utiliser ses pouvoirs, car cela sera trop facile.

La jument l'observait de ses yeux topazes globuleux disparaitre dans la forêt de pins. Kyra s'agenouilla pour chercher un quelconque indice pour trouver une biche ou un autre animal. Plusieurs fois elle senti qu'on l'observait. La forêt devenait de plus en plus sombre. Les minutes passaient tranquillement. Mais, elle se sentait mal à l'aise, une bête pouvait surgir d'un coup, il fallait qu'elle reste concentrer. Alors, humant l'air, ses pas devinrent de plus en plus silencieux. Elle avait trouvé quelque chose. De loin, une biche était en train de boire avec son faon au bord d'une rivière. Le ciel et les étoiles se reflétaient dans cette eau qui était d'un bleu très clair. Kyra ferma les yeux et concentra tout son esprit sur les bruits et les sons. Un chant d'oiseau un peu plus loin, le bruissement des feuilles. Puis un silence calme et reposant. C'était le moment, elle prépara une flèche et son arc. Tendit à fond, mais la biche releva la tête et s'enfuit avant que Kyra ne puisse tirer sa flèche. Elle la suit donc, essayant de ne pas la perdre de vue et en faisant le moindre bruit possible.

Mais la jeune femme s'arrêta très vite de courir. Une hache venait de lui effleurer le visage. Elle entendit des cris venir vers elle. Son cœur battait tellement fort qu'elle avait l'impression de l'avoir dans les oreilles. Son instinct lui hurla « Va-t’en ! » Elle prit ses jambes à son coup, ce n'est pas la biche qui les intéressaient, mais elle!

Continuant de courir à l'aveugle, elle glissa et tomba un étage en dessous. Des pas beaucoup plus près se firent entendre, sa vue était brouillée, mais elle savait reconnaitre des hommes ou non. Elle était encerclée surement par une tribu des montagnes. Elle était en danger, mais seul une possibilité de gagner, était de se transformer et de tous les tués un à un.

Un des hommes l'attrapa par les cheveux, lui faisant grincer ses dents pour éviter d'émettre un bruit. Elle avait du mal à se remettre de sa chute. Mais il fallait qu'elle se défende, sentant un autre homme approcher, elle le repoussa avec toute la force de ses jambes. Ses bras se transformèrent et un coup de coude en arrière fit lâché prise celui qui la tenait. Kyra commença à grogner...

Puis en partant en courant sur l'un des hommes et l'écrasa sous poids et sa force de dragon. Elle se mit sur ses 2 pattes arrières et rugit en ouvrant les ailes…
.


Revenir en haut Aller en bas
Daekhan
› LE DECHU
› LE DECHU
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 20
Messages : 12
Localisation : Dans les montagnes

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Je te découvre enfin mon ami    Dim 25 Jan - 0:22
















Je te découvre enfin mon ami...
~ «« Sometimes, dreams come true. »~





Le silence emplissait mon être. Je ne pensais plus à rien, sauf les sensations qui se déroulaient autour de moi. La fraicheur de la neige sous mes pattes, le vent qui sifflait dans mes oreilles et qui effleurait doucement mon pelage, l’air froid qui s’engouffrait dans mes poumons, les battements lents et réguliers de mon cœur. Les montagnes étaient un endroit si paisible, éloigné. La nature y régnait en maître et les Hommes le savaient; ils se tenaient loin de ses parties hostiles de ces terres.

J’ouvrais les yeux, fixant le tapis blanc qui s’étendait à perte de vue, accompagné de d’autres montagnes. Le vide se tenait devant moi; n’importe quel homme qui chuterait en bas de cette falaise mourrait, mais je n’en tenais pas rigueur. Voler pour moi était une seconde nature et la sensation de tomber  n’était qu’un amusement.

Soudainement, une sensation intense surgit de nulle part.  Un feu brûlant. Une énergie dévorante, menaçant de tout consommer.  Je la reconnaîtrais entre toute. Mais je ressentais aussi un danger. Un seul nom était dans ma tête alors que je pris mon envol sans tarder.

Je volais haut, à travers les nuages le plus vite que je pouvais. Mon sixième sens me disait que quelque chose de grave allait arriver et je sentais l’urgence d’intervenir, même si je m’étais promis de ne jamais le faire. La situation le demandait; je ne voulais pas refaire une deuxième fois la même erreur. Je me concentrai pour trouver la source. Elle était floue au début, mais plus je m’y approchais, plus elle devint claire; Ironspike Mountains.

Le brouillard et les nuages devinrent trop denses et je dus amorcer une descente. De loin, je vis une silhouette se découper; c’était celle d’un cheval. Pourquoi était-elle venue si loin? Je suivis le chemin laissé par ses pas, qui commençaient à s’effacer à cause du vent et de la neige.  Je dus me résoudre à y aller à pieds puisque la forêt était beaucoup trop dense pour que j’y voie quoique ce soit des airs. Je courrais rapidement, à un point qu’on aurait dit que mes pattes ne touchaient plus le sol.

Un rugissement. Le tintement d’armes. L’odeur du sang. L’énergie était à son apogée. J’étais prêt.  Plusieurs hommes, une quinzaine, entourait celle que je recherchais, sous sa forme de dragon. Ils venaient des montagnes, leurs vêtements ne faisaient aucun doute là-dessus. Je me tapis dans l’ombre, fixant la scène. Ils comptaient la tuer, aucun doute là-dessus. Quelle mauvaise idée avait-il eu.

Je sentis la faim revenir, mon sang bouillir d’impatience; la simple pensée de tous les égorger et me régaler de leur énergie était si merveilleuse. La fumée noirâtre autour de moi commença à se dégager de mon corps, s’intensifiant. Les feuilles des arbres aux alentours se mirent à dépérir, les troncs à pourrir.  La nature se tut littéralement devant ma présence, l’atmosphère devint soudainement pesante. Je poussai un puissant grondement avant de surgir subitement d’entre les arbres, la gueule grande ouverte et sautant sur le premier venu. Je lui ouvris le cou, le liquide chaud se rependant sur la neige alors que la vie le quittait. J’aspirais sans tarder cette énergie vitale qui le quittait.

J’ouvris grand mes ailes alors qu’ils s’étaient tous retournés vers moi, enfonçant mes griffes dans le sol et poussant un puissant rugissement qu’on s’attendait plus à sortir d’un dragon que de moi. Voyant un archer du coin de l’œil qui allait tirer, je fis un bond prodigieux grâce à la propulsion de mes ailes et j’atterris derrière lui, avant de le plaquer au sol et de lui enfoncer mes griffes profondément dans le crâne, sous ses plaintes douloureuses.

Telle une furie déchaînée, je me jetais sur le suivant, le mordant par le bras et le soulevant à des mètres du sol avant de le laisser retomber; chute fatale. Ses pauvres os se brisèrent en miettes lorsqu’il atteint le sol. Je me reposais au sol et ils me prirent d’assaut; j’encaissais sans problème leurs coups, tuant les plus forts au début.

Ceux restants, les plus faibles, décidèrent de prendre la fuite, je les laissais à leur sort. Ils en avaient déjà assez sur l’esprit qu’il ne faisait aucun doute qu’ils allaient être marqués jusqu’à la fin de leur misérable existence.

J’en vis un ramper au sol, qui essayait de fuir. Je m’approchais lentement de lui, le retournant d’un revers de patte une fois à sa hauteur.

-Pitié, je vous en supplie…
Je le fixais avant de lui dire;
-Auriez-vous eu la même pitié pour elle?

Son visage se décomposa, l’horreur le frappa; sa mort était inévitable. Je l’achevais sans tarder. Ces barbares n’ont aucune pitié; je n’en aurais pas plus à leur égard.

Je pris une grande inspiration; je repris contrôle sur moi-même, enterrant la voix de l’esprit insatiable au fond de ma tête. La fumée noire se dissipa lentement autour de moi.

Son regard, me fixant. J’étais dos à elle. Toute sa vie, je l’avais protégé, j’avais été à ses côtés. Elle était beaucoup plus…réceptive à l’énergie que je dégageais et je n’avais aucun doute qu’elle l’avait ressenti à maintes reprises au cours de sa vie. J’étais devant elle et fuir n’était pas une option. Elle rencontrera enfin celui qui a changé son destin funeste de mourir alors qu’elle n’était qu'un bébé. Allait-elle me reconnaître? Là était la question.

Je me retournai, marchant lentement vers elle, m’arrêtant à une distance respectable. J’inclinais la tête respectueusement avant de la fixer dans les yeux.

-Kyra…

HRP:
 






© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
 

Je te découvre enfin mon ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) DEMI-SŒUR QUE JE DÉCOUVRE ENFIN • RÉSERVÉE
» Couvre-feu en vigueur imposé par la PNH et la Munistah de 6 pm au 6 am
» Angel découvre la bibliothèque
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Ironspike Mountains-