lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Entre chien et chat [PV Talon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Entre chien et chat [PV Talon]   Mer 19 Aoû - 0:25

Il y est de ces jours qui bouleversent des habitudes, sur le long terme. Sans pourtant qu’on ne puisse s’en douter en se réveillant le matin.

La journée était longue, et s’étirait paresseusement, en cette après-midi d’automne. Le vent qui soufflait au dehors, battant dans l’air les quelques feuilles mortes des rares arbres qui voulaient bien survivre à la surface de Noxus, sifflait dans les cheminées du manoir, accompagnant la mélodie d’une fine pluie s’abattant sur les toits. Dans la demeure, les domestiques s’affairaient : les jours froids arrivaient, et il fallait se préparer à conserver la chaleur. Ramonage des cheminées, et sortie des couvertures en laine par-dessus les draps de satin, dans toutes les chambres, moment de l’année apportant toujours son lot de cris et de reproches de la part d’une demoiselle éhontée, qui exigeait de ne dormir que dans des parures portant la couleur à la mode de l’année.

Hors de la demeure, assise sur un muret, l’une de ses jambes pendant négligemment dans le vide, une jeune femme fuyait cette agitation, préférant livrer sa longue chevelure rousse aux vents. Non loin de là se trouvait de nombreux mannequins et cibles de bois, entaillés de marques récentes. Mais pour le moment, elle se contentait de jouer machinalement avec l’une de ses lames, la faisant jongler dans sa main droite, tandis que l’autre pressait légèrement sur la texture rugueuse de la pierre pour tenir en équilibre.

Il y avait peu de temps que Katarina avait terminé son service militaire, et jouissait désormais d’un temps libre qui lui était bien inhabituel. Le temps des leçons scolaires, d’histoire, de mathématiques, ou de bonne conduite, était bien loin, désormais, et ce n’était plus sous les traits d’une adolescente qu’elle avait retrouvé le manoir qu’elle n’avait que bien peu eu le loisir de fréquenter ces six dernières années, mais sous ceux d’une jeune adulte en pleine ascension.
Il n’était pas commun, à Noxus, pour une femme, de choisir la voie de l’épée. Mais elle s’était pourtant accomplie dans ce milieu masculin, et avait finalement, malgré son erreur de départ, pu trouver sa place.

Mais à ce moment, il lui semblait que tous ses efforts ne lui permettraient jamais de se démarquer. Elle avait entendu quelques phrases à la volée, parlant d’un jeune homme, dont elle avait entendu la réputation, qui se jouait de l’armée dans les ruelles. Elle savait que son père avait finalement réussi à le vaincre et l’avait, sans connaitre plus de détails, engagé à son service. Mais jusque-là, elle ne l’avais pas rencontré, et ne s’en était guère souciée.
Jusqu’à ce qu’un peu plus tôt, il apparaisse finalement en chair et en os dans sa vie. Une présentation rapide, induite par son père, qui l’avait laissée plutôt de marbre, sur le coup. Elle s’était montrée aussi froide envers un inconnu qu’elle l’était usuellement. Intérieurement, plus elle pensait à la manière dont il l’avait présenté, plus elle fulminait. Comment pouvait-il faire entrer ainsi les yeux fermés un tueur sorti des égouts, voleur et assassin, dans l’intimité de la famille ?

Et en plus, ce gamin se permettait de piétiner ses plates-bandes. Rien qu’à sa vue, elle se hérissait comme un chat, prête à sortir les griffes. A la pensée de ce gêneur, elle serra le poing sur sa lame, et l’envoya voler dans une des cibles en contrebas, dans la cour d’entrainement qui lui avait été aménagée derrière le manoir. Elle se planta dans un bruit aussi mat que satisfaisant, transperçant le bois avec précision.

Elle se laissa tomber au pied du muret pour aller récupérer sa lame, trainant les pieds. Rien ne la pressait, après tout, son après midi s'étirait dans l'ennui, et seule la pluie fine finirait par la forcer à rentrer, histoire d'éviter de finir complètement trempée.
Au moins, il n’était pas souvent là, songea-t-elle avec dépit. Et elle pouvait tuer le temps à s’ennuyer seule, c’était toujours mieux que d’être mal accompagnée.


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Talon
› THE BLADE'S SHADOW
› THE BLADE'S SHADOW
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Messages : 9
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Mer 19 Aoû - 1:30

Être au service de quelqu'un avait un goût amer qui demander un temps d'adaptation au garçon des rues qui n'avait jamais suivi que ses propres codes. Mais l'homme qui lui faisait son éducation désormais était digne d'être écouté: un tueur d'élite au service de la nation, redouté et admiré autant par ses pairs que par ses ennemis. Le général connaissait les risques en prenant un tel danger sous son aile mais avait su déceler en lui un talent certain qui pouvait être canalisé. Les premiers mois, il donna à Talon quelques petits boulots ciblés afin de tester sa loyauté. Le jeune homme entrait, faisait son travail et laissait tout en place, suivant scrupuleusement les ordres et revenant chaque fois à l'heure donnée. Si jeune et déjà si professionnel: le général Du Couteau lui avait confié mettre cette soudaine obéissance sur le compte de l'admiration mais conseillait le garçon de ne pas trop s'attacher à ces idéaux de force que Noxus tendait à exagérer. Il lui dit un jour que la seule vraie force était celle que l'on s'imposait à soi-même car l'excellence n'a qu'un visage et c'est celui qu'on lui donne. Talon répondait avec des hochements de tête, un peu confus par moment mais toujours soucieux d'apprendre. L'âge de l'expérience, la variété des combats menés mais aussi la sagesse d'un homme vertueux et dédié à son pays... il y avait tellement de points sur lesquels Talon ne se reconnaissaient pas dans cet homme et pourtant il se jurait de le suivre et de le servir aussi longtemps qu'il vivrait.

Un soir en particulier, le général admit Talon dans sa demeure, une grande première pour le jeune homme qui n'avait encore jamais mis les pieds dans une maison si grande. Il regardait autour de lui comme un enfant apeuré, la hauteur des plafonds lui semblant aussi prétentieuse qu'inutile. Tout autour de lui suintait la richesse mais même si Talon avait toujours vécu dans les quartiers les plus sales et les plus pauvres de Noxus, il n'enviait pas cet homme pour sa grande maison mais bien pour son talent à jouer de la lame. Pour cette raison, il ne se sentit pas particulièrement en colère lorsqu'il observa de près tout ce que cet homme si célébré avait gagné dans sa vie. Et cela comprenait ses deux filles, son seul véritable trésor.

Cassiopeia ne daigna pas venir rencontrer un autre laquais de son père mais Katarina fut contrainte de supporter sa présence pendant quelques minutes. Leurs regards s'étaient croisés, tous deux froids, l'un et l'autre pour différentes raisons. Talon était habitué à ne jamais montrer de faiblesse à un nouveau visage et le trait de ses lèvres comme ses sourcils restaient sévères. Mais il ne connaissait rien de cette jeune fille devant lui, seulement le nom et un avertissement susurré derrière l'épaule: ne jamais la toucher, ne jamais lui faire du tort ou la blesser sous peine de connaître ses tourments pires que la torture ou la mort. C'était une évidence. Mais Talon n'aurait pu mesurer à quel point Marcus était sérieux.

Ce jour-là, Talon avait été amené au manoir une fois encore, convoqué afin de remplir une mission qui lui conviendrait plutôt bien nécessitant rapidité et discrétion. On lui désigna le grand salon où il pourrait attendre le temps que Marcus finisse de discuter de la stratégie à employer avec d'autres de ses amis généraux.
La réunion s'éternisait... Talon avait déjà fait maintes fois le tour de la table et en connaissaient les moindres rainures. Il remarqua alors que la porte arrière n'était pas complétement fermée et s'aventura dans l’arrière cour. La fine bruine n'arrivait pas à atteindre ses cheveux camouflés sur sa capuche et le cuir qui lui couvrait le torse et le dos ne souffrait pas d'un si si léger mal. En fait, il ne ressentait presque plus le froid après tant d'années à lutter contre. Il traversa nonchalamment, admirant les parterres de fleurs, phénomène rare à Noxus. Il pénétra sous un parvis qui semblait abriter beaucoup d'instruments connus tels que des couteaux, des lames de toutes sortes, des épées de combat d'autres d'entrainement et quelques étoiles d'acier très commodes pour le lancer. La vue d'un acier de qualité égayait toujours un peu Talon qui n'avait pas beaucoup d'autres centres d’intérêt -à part la mise à mort et le combat en général. Mais alors que ses yeux étaient irrésistiblement attirés vers les lames, il sentit comme une présence un peu plus loin et s'avança dans le fond de la cour.

Une jeune femme à la chevelure rouge qu'il reconnut sans peine se tenait aux pieds d'un muret. Elle marchait vers une cible d'entrainement, sans doute afin de récupérer son arme habilement plantée dedans. Il ne dit rien et resta à l'écart, jaugeant l'attitude de la jeune femme avant de détourner les yeux. Il n'avait rien à faire ici après tout mais ce n'était pas pour autant qu'il allait fuir comme un voleur. aussi il resta, concentrant son attention sur la collection de lames une fois encore, se questionnant sur leur valeur et leur tranchant.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinaa.deviantart.com
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Mer 19 Aoû - 22:06

Si elle avait bien senti quelque chose qui attirait son attention, Katarina n'avait pas vraiment prêté garde à la présence d'un gêneur non loin, avant d'avoir arraché sa lame du cœur de sa cible. Elle prit un instant pour passer son pouce sur l'entaille ainsi créée, appréciant la texture rugueuse du bois humide sous sa peau.
La pluie faisait ressortir son odeur, accompagnée de celle du métal, et du cuir, mélange des plus agréables. Toutefois, l'eau froide qui s'accumulait dans ses cheveux commençait à dégouliner sur ses épaules et son dos, traversant le tissu pour venir mouiller sa peau. Il était temps de rentrer se mettre au sec, pour le moment du moins.

C'est en s'apprêtant à se diriger vers le salon qu'elle l'aperçut, forme mouvant dans une cape sombre, et croisa l'espace d'un instant son regard. Immédiatement, elle plissa les yeux, et si ses cheveux avaient pu se hérisser, sans doute aurait-ce été le cas. Qu'est ce qu'il faisait là, ce gosse des rues malappris, à reluquer ses armes d'entrainement ?

" Si tu cherches du matos à voler, t'auras plus de succès à l'intérieur "
, cracha-t-elle sur un ton aussi défiant que méprisant.

Usuellement, la jeune femme n'avait rien contre les errants des faubourgs. Petite, combien de fois avait-elle échappé à la vigilance de sa gouvernante pour se sauver dans les rues, et aller s'amuser avec ce genre de canailles, apprenant à se faire respecter en vrai garçon manqué à coup de poings ou d'exploits en défis relevés et chapardages osés. Mais cette fois, c'était différent. Déjà, elle n'était plus une enfant, et lui non plus. Et de plus, il venait empiéter sur SON territoire, là était toute la différence. Et voler SON travail, auprès de son père. Et puis, ce n'était pas juste un chenapan voleur de pain. Ce type était un tueur, et un tueur qui n'obéissait à aucune loi ni loyauté. A la première occasion, ils tenteraient sans doute de leur planter un couteau dans le dos pour les voler, et disparaitre de nouveau dans les faubourgs.

Tranquillement, elle s'approcha, fixant son visage, le regardant de haut malgré la bonne tête de plus qu'elle qu'il mesurait, jonglant avec la lame qu'elle venait de récupérer.

" A moins que tu ne viennes pour chercher des problèmes ? Si tu te sens de taille à affronter de nouveau un Du Couteau, viens donc te prendre une nouvelle raclée... "
*Et avec un peu de chance, ça t'amènera à te faire virer d'ici à coup de pieds, surtout...*


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Talon
› THE BLADE'S SHADOW
› THE BLADE'S SHADOW
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Messages : 9
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Jeu 20 Aoû - 0:30

L'hostilité faisait partie du quotidien de Talon: il la rencontrait dans chacun des regards qu'il croisait. Mais cette fois il pouvait dire sans hésitation que Katarina ne faisait pas d'effort pour cacher son aversion. Il n'avait pas forcément envie de tisser des liens avec cette fille-là, petite noble qui parlait avec autant d'impertinence que les autres de son espèce. Lorsqu'elle le suspecta de vouloir voler du matériel, il fronça les sourcils et lui rétorqua sans avoir l'air très offensé:

"Si j'avais voulu vous voler, personne ne m'aurait vu essayer"

Sa voix était calme mais ferme. Il n'aimait pas vanter ses talents de voleur mais devait admettre qu'il excellait dans ce domaine depuis tout petit. Il la regardait sans émotion, se demandant quelle mouche l'avait piquée pour s'adresser de la sorte à quelqu'un de potentiellement dangereux.

Il n'aimait pas la façon dont elle se moquait de lui, invoquant un exemple qui ne convenait pas à cette situation. Comment pouvait-elle se comparer à son père? Bien que le même sang coule dans leur veines, Talon ne s'imaginait pas perdre contre une pisseuse comme elle, si condescendante alors qu'elle n'avait que son nom comme arme à présenter. Il observa la façon dont elle faisait tournoyer la lame dans les airs, loin d'être impressionné. Mais il ne comptait pas créer de conflit avec la fille Du Couteau, cela aurait été une fort mauvaise intronisation et Talon tenait à ne pas décevoir le général.

"Je ne suis là ni pour voler, ni pour me battre. Ton père m'a demandé d'attendre, ce que je fais. Si ma présence t'ennuie, je peux aller ailleurs mais ce sera sans quitter l'enceinte de la maison." Il restait très formel et évitait de paraître hautain ou grossier, ne cherchant nullement la bagarre.

S'il la tutoyait, ce n'était pas par manque de respect mais bien parce qu'il avait cette habitude avec les gens de son âge. Une coutume de la rue qui lui collait à la peau.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinaa.deviantart.com
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Jeu 20 Aoû - 10:50

Katarina plissa légèrement plus ses yeux en amande, se donnant un air d'autant plus méfiant et sournois. Elle n'aimait pas le ton que Talon employait : elle tentait de le provoquer, et ne parvenait pas à lui faire perdre cette neutralité insolente dans la voix, de quelqu'un qui se pense imperturbable. Là ou Cassiopéia charmait et séduisait ses cibles, son ainée tentait de les pousser dans leurs retranchements et les énerver. Et aucune des deux n'appréciait qu'on lui résiste. Que cela ne tienne : la demoiselle était joueuse et entêtée, et le défi n'en était que plus intéressant. Elle se mit à tourner légèrement autour de lui, comme pour le jauger.

" Oh vraiment ? Dans ce cas, qu'est ce qui me prouve que tu n'as pas déjà volé quelque chose ? ", demanda-t-elle d'un ton toujours plus méprisant et provoquant.

Katarina restait sur ses gardes, cela dit. Si vraiment, elle parvenait à l'énerver, sa réaction risquerait d'être violente, et si cela prouverait qu'il était dangereux et sûrement pas digne de confiance, d'après son père le jeune homme était talentueux dans le maniement des lames et elle risquait d'y laisser des plumes si elle baissait sa garde. Cela dit, son but n'était pas vraiment de le pousser à l'affrontement, pour le moment. Elle voulait simplement tester sa ténacité et voir quel genre de réaction il pouvait produire une fois poussé dans ses retranchements. Pour mieux s'en servir contre lui par la suite, sans le moindre scrupule.

" Et tu fais toujours ce que te dis mon père ? " demanda-t-elle d'une voix nasillarde. " Un vrai toutou obéissant, comme c'est charmant. Vas-y, imite le chien pour voir ? "

Si Talon cherchait la neutralité, il n'y avait aucun doute sur l'affrontement que tentait de créer Katarina avec son interlocuteur, autant à ses mots qu'au ton de sa voix. Sans forcément vouloir s'en prendre à lui physiquement - même si elle était bagarreuse, elle gardait une certaine tenue -, mais lui communiquait juste un message simple : elle ne comptait pas le laisser empiéter sur ses plates bandes, ni montrer la moindre tentative d'entente avec le jeune homme.



Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Talon
› THE BLADE'S SHADOW
› THE BLADE'S SHADOW
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Messages : 9
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Jeu 20 Aoû - 12:56

Elle insistait et tentait de tenir une vraie conversation, même si ça ne ressemblait à rien de cordial pour le moment. Talon ne s'était jamais frotté à des nobles, les seuls qu'il avait croisés se pissaient dessus à la vue de sa lame. Une réaction saine et logique. Mais dans la tanière des Du Couteau, ses filles étaient belles et bien celles qui faisaient la loi. Du moins c'était ce que Talon en concluait. Il n'aimait pas la façon dont elle tournait autour de lui, comme un prédateur qui jaugerait la qualité de sa proie avant de lui fondre dessus ou de l'ignorer si elle se trouve être trop chétive. Mais ces derniers mois avaient mis son tempérament violent à rude épreuve et avait réussi à canaliser cette fougue. Il n'allait pas craquer maintenant à cause de quelques mots sournois.

"Tu peux me fouiller" répondit-il sereinement. "Tu trouveras peut-être une ressemblance avec l'acier juste là. Tout l'équipement que j'ai sur moi a été forgé pour moi dans les forges de ta famille. Mais je ne te pense pas assez ridicule pour vérifier toi-même, non?"

Le général avait depuis renouvelé l'arsenal de Talon, lui permettant d'utiliser un acier de qualité à la hauteur des attentes qu'on avait de lui. La lame qu'il portait à son bras était reluisante, fine et forgée dans un métal si pur qu'il valait bien plusieurs vies à lui tout seul. Talon était très fier de ce qu'il portait, son équipement étant la seule chose auquel il tienne vraiment.

Puis, elle l'insulta. Talon acceptait beaucoup d'insultes faisant référence à l'odeur ou la saleté mais être comparé à un chien par une vipère, cela ne lui plaisait pas vraiment. Il avait toujours vécu libre mais avait perdu ce droit en rencontrant celui qui aurait pu prendre sa vie mais qui n'en avait rien fait. Si utiliser les faiblesses de l'autre était l'arme de cette fille, soit, il en ferait autant.

"Toi c'est Katarina c'est ça?" demanda t-il en préambule.

Ses lèvres se courbèrent en un léger sourire chargé d'ironie.
"J'ai entendu dire que toi tu ne fais pas toujours ce que dit ton père. Ton visage ne peut pas mentir, il en porte le témoignage..." Il faisait bel et bien référence à sa cicatrice et aux erreurs de jeunesse qui avaient porté une ombre sur Katarina et sa famille.
"Les filles sages devraient rester à leur place et se rendre utiles plutôt que de chercher les toutous obéissants comme tu dis"
"Tu n'es pas à l'abri de leur crocs"
pensa t-il mais se retint d'ajouter ce commentaire afin de ne pas sembler menaçant.

Une fois ceci fait, il se détourna d'elle, allant jusqu'à ignorer sa présence et se dirigea d'un pas lent et serein hors de la cour.

Revenir en haut Aller en bas
http://shinaa.deviantart.com
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Sam 22 Aoû - 20:19

Touché. Même si sa réaction était minime, l'espace d'un court instant, Katarina avait pu apercevoir, avec beaucoup de satisfaction, dans son regard la preuve de l'impact de ses mots. A peine une tension... Qu'il compensa rapidement en souriant, et en lui sussurant des mots aussi aiguisés que des couteaux.

Oui, c'était bel et bien un affrontement qu'ils étaient en train de se livrer, qui n'avait nul besoin d'acier, mais se déroulait selon les mêmes principes. La plus rapide et la plus agressive avait porté les premières attaques, et puisqu'elle avait réussi à entailler légèrement ses défenses, elle ne lui laissait d'autre choix que de contreattaquer pour mieux se protéger. Peu de chance que l'issue soit aussi sanglante, mais l'une des combattantes partait avec un avantage indéniable : elle était sur son territoire, et son opposant n'avait vraiment d'autre choix que de forcer son respect, ou de partir la queue entre les jambes. Du moins, c'était le point de vue de la demoiselle aux cheveux rouges.

Aux mots qu'il prononça, Katarina eut un léger plissement des yeux, méfiante quant à ce que ce traine-misère pouvait bien savoir sur elle, tandis qu'un sourire froid étirait ses lèvres fines.

" Mon visage ne ment pas, et moi non plus. Contrairement aux raclures de ton espèce, je ne passe pas ma vie à me cacher, et cette marque me rappelle pourquoi j'obéis aux ordres. "

Elle marqua un temps d'arrêt, cessant de tourner, portant la pointe de sa lame entre ses levres, la tatant du bout de la langue avec un regard d'un félin qui regarderait la mouche qu'il chassait tomber dans un bol de lait, et s'y noyer. L'acier avait beau être fin et tranchant, elle manipulait l'arme comme une extension de son propre bras, avec précision et doigté. Ce qui ne l'empêcha pas de pousser sa lame contre sa lèvre, l'entaillant légèrement, et faisant perler quelques gouttes de sang, qu'elle recueillit de sa langue avec un sourire mauvais. Avant de l'arracher à ses lèvres pour la jeter avec rapidité au dessus de son épaule, dans son dos, sans même jeter un regard derrière elle. Pourtant, c'est en plein centre de sa cible que sa lame se planta, vibrant un instant contre le bois, tandis que Katarina se rapprochait du jeune homme, les yeux luisant d'une lueur agressive.

" Et toi, le rat d'égout, pourquoi lui obéirais-tu, si ce n'est pour mieux lui planter un couteau dans le dos ? "


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Talon
› THE BLADE'S SHADOW
› THE BLADE'S SHADOW
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Messages : 9
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Lun 24 Aoû - 21:17

La question était légitime même si la façon de la poser méritait qu'il lui plante le-dit couteau dans le dos. Les enfants des rues étaient des êtres rudes qui avaient appris très jeune à manier les armes. Souvent ils devaient voleurs ou criminels et finissaient pendus le long de la place du marché en signe d'exemple. Talon ne se considérait pas semblable à ceux qui trônaient là et pourtant, il avait été de la même graine. Souvent il se demandait s'il ne devait pas le salut de son âme à cette simple décision qu'il avait un jour pris de troquer sa liberté contre sa vie. Le résultat n'était pas si amer: il ne pouvait fuir c'est vrai. Mais à quoi bon fuir? Vivre comme avant? Au moins il n'avait plus à s'inquiéter de l’argent ou de la nourriture et, ainsi sous la tutelle du Général, il pouvait continuer à perfectionner son art de tuer. Cette situation lui convenait bien qu'il n'aimait pas admettre se trouver sous la coupe de quelqu'un.

"Je respecte l'homme d'honneur qu'est ton père. Tu devrais toi aussi respecter ses décisions. ou bien le traiterais-tu d'imbécile? "

Il se tourna vers elle alors que tout ce temps il ne lui avait donné à voir que le cuir de sa cape.

"Je n'ai pas envie de créer des problèmes. Mais ça semble être ton intention..."
Une petite fille gâtée qui n'avait rien de mieux à faire de ses journées... Talon ne savait rien de la noblesse mais ce qu'il s'imaginait depuis tout gosse ressemblait fort à la réalité: des montagnes de jouets et de nourriture, la chaleur de l'âtre, l'étreinte d'un parent aimant... Des privilèges dictés par le hasard et pour lesquels il aurait égorgé bien d'autres enfants comme lui.

"Je ne suis pas noble, c'est vrai. J'ai vécu dans la rue et j'ai appris seul et sans maître d'armes. Que me reproches-tu concrètement? Mon pédigrée? Ou as-tu peur d'autre chose?"

Il retenait beaucoup d’insultes dans sa bouche mais ne se serait pas gêné si elle n'était pas la fille de Marcus Du Couteau.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinaa.deviantart.com
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Jeu 24 Sep - 21:08

Évidemment. Il ne fallait pas espérer qu'il baisse les yeux et fuit l'affrontement... Si ça avait été le cas, il n'aurait sans doute pas survécu bien longtemps dans les rues, et leur danger permanent, ou les plus faibles étaient d'emblée éliminés dans une féroce compétition de survie. Sa ténacité à tenir tête à Katarina dans ses tentatives de le faire plier par simple jeu retors était à la fois amusante, et agaçante pour elle. Une forte tête rousse, qui s'énervait lorsque ses jouets lui résistaient, et se frustrait lorsqu'ils cassaient trop facilement.

" Il serait un imbécile que de faire confiance à un cafard les yeux fermés. C'est bien pour ça qu'il m'a demandé de te surveiller... "

Sa voix s'était faite plus légère, plus atténuée, sur les derniers mots, comme si elle réalisait au cours de sa phrase qu'elle était en train d'en dire trop, sur des choses qu'elle n'aurait pas dû révéler. En vérité, et même si elle n'excellait pas autant que sa soeur dans ce jeu là, il ne s'agissait que de pure comédie et manipulation. Un mensonge ouvert, dit sur un ton de regret, et il était facile de faire croire à n'importe qui qu'elle n'avait juste pas pu résister à la tentation de révéler la vérité pour le contredire. Pourquoi cette fausse vérité ? Elle-même n'aurait pu le dire sur le coup. Une défense, peut-être. Frapper là ou ça fait mal, en réplique de sa propre douleur, qu'elle ne réalisait pas même encore.

" Pedigree est un grand mot pour toi. Après réflexion, tu ne mérites même pas le titre de chien... Alors qui se soucie de l'ascendance d'un parasite ? "

Si toutes les insultes précédentes avaient été lancées sur un ton moqueur et hautain, cette dernière, elle, venait du coeur. Un parasite. Une saleté venant profiter de son hôte à son insu, pompant dans sa force vitale pour assurer sa propre existence. Voilà qui résumait parfaitement la vision que Katarina avait de de Talon.

Pourtant, ce n'était pas ses origines, qui la dérangeaient. Katarina avait bien ancré en elle la pensée Noxienne, que n'importe qui pouvait se hisser aux rangs les plus élevés, quelle que soit son origine. Elle n'était pas de la noblesse centrée sur elle-même, et ce n'était pas ce que son père lui avait appris. Un nom ne signifiait rien sans les actes pour lui donner son sens... Mais malgré ce raisonnement, rien à faire. Elle haïssait ce garçon qui lui faisait face, de toutes ses pores, sans vraiment comprendre pourquoi, encore. Comme s'il l'avait frappée dans un recoin de son esprit, qu'elle se refusait à explorer.


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Talon
› THE BLADE'S SHADOW
› THE BLADE'S SHADOW
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Messages : 9
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   Jeu 24 Sep - 22:18

Talon tiqua lorsqu'elle fit mention de cette surveillance instaurée par son propre père. Il trouva la démarche assez malhonnête au premier abord mais se prit vite à réfléchir: si Katarina était une menteuse de talent, Talon savait les flairer à des kilomètres. Vivre dans la rue nécessitait souvent de déceler le faux du vrai et de sentir l'arnaque arriver avant que celle-ci ne vous prenne à la gorge et ne rie de votre sainte naïveté avant de refermer ses serres sur votre cou. Pourquoi le Général demanderait à sa fille qu'il savait précieuse de garder un œil sur lui? Un homme de moindre importance aurait très bien fait l'affaire. De plus, il considérait l'enseignement que devait avoir donné cet homme plein de talent à cette enfant insolente. Pour un assassin, une erreur telle que divulguer des informations sensibles était une faute impardonnable. Cette fille était peut-être une plaie vivante mais elle semblait malheureusement aussi insupportable que talentueuse.Talon savait sentir le potentiel chez ses adversaires et cette fille-là aurait certainement attenté de lui trancher la gorge si elle en avait la permission.

"Alors pourquoi s'acharner à user ta précieuse salive sur un parasite, princesse? Epargne-toi cette peine et retourne à tes foutues affaires".

Ses manières déplacées s'étaient légèrement faites sentir dans ces derniers mots, son ton particulièrement véloce allant de pair avec le vocabulaire employé. Ceci fait, Talon fit volte-face une fois encore et s'éloigna pour de bon cette fois.

Quelle plaie! S'il en avait eu l'occasion, il aurait sûrement rabattu le caquet de cette rousse à la langue bien pendue. Il espérait secrètement qu'un jour elle découvre le monde réel et se fasse avaler toute crue face aux monstres de cruauté qui sévissaient là-dehors. Il serrait le poing, caché derrière sa lame, mais ne montrait rien de sa colère. apprendre à la canaliser était le premier et le plus précieux des enseignements qu'il avait soutiré à ce jour alors pourquoi tout gâcher pour quelques insultes?
Il poussa la porte du manoir, espérant qu'en la refermant il ne reverrait plus jamais la trogne de cette fille-là et qu'avec un peu d'alcool il finirait par noyer son joli visage dans les tréfonds de sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinaa.deviantart.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre chien et chat [PV Talon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre chien et chat [PV Talon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre chien et Humain [Autumn]
» S'entendre comme chien et chat (Pv Uridan Sangried)
» Groupe 5 - Entre chien et chat
» Entre chien et loup [Combat Liana vs Sven]
» Chroniques de Chien et Chat ♥ [ft. Trace Walker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Faille :: La Faille :: Rp Flashback-