lienlien
› Musiques Riot Games



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nightfight in Piltover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Nightfight in Piltover   Ven 1 Mai - 3:05


A Nightfight
Isn’t something that different from a knife fight, isn’t it ?



Grooveshark vient de fermer… Rest In Pepperonies …


La nuit commençait à tomber sur la cité de tous les progrès comme on la surnommait. Les tours de la ville s’élançaient ainsi dans le ciel rougeoyant, dardant le ciel de leur splendeur, leur aura rayonnant sur les landes alentours. Certaines mauvaises langues pourraient dire que ce n’était là que la preuve que les habitants de cette ville ont quelque chose à compenser, mais ceux vivant ici, les vrais, savent qu’il n’en est rien. Piltover la Grande n’a rien à prouver ni à envier aux autres cités états de ce monde, se targuant des plus grands domaines scientifiques de tout Valoran. Ici, humains, Yordle et autres créatures pouvaient venir découvrir les secrets de notre univers. Et ce n’était pas Zaun qui avait l’autorité pour prétendre l’inverse !

C’est d’ailleurs d’une de ces immenses constructions que l’on put voir sortir la Manipulatrice, Leblanc. Ce qu’elle faisait ici, bien peu de personnes en avaient ne serais-ce qu’une petite idée. Et ce n’était pas nos affaires au final. Il était cependant intéressant de constater le petit sourire amusé qu’elle avait alors qu’elle commençait à s’enfoncer dans une foule qui, comme le soleil, se faisait déclinante. Les choses devaient se passer pour le mieux pour elle et rien ne semblait de nature à pouvoir entraver ses plans. Rien ne pouvait contrer l’ordre qu’elle mettait dans ses affaires et dans les affaires de Valoran, les tournant et les arrangeant comme bon lui semblait.

Rien, vraiment ?

Les minutes passaient et se ressemblaient, se mêlant à la foule, la femme aux cents visages étaient à son aise. Ses accords et ses plans avançaient sans la moindre anicroche, l’air de la soirée était agréable et ce petit vent frais caressant sa peau avait tout pour plaire. Le bâton de la dame aux miroirs martelait le sol au rythme de ses pas, des coups feutrés dont la sonorité se perdait dans les ténèbres de la nuit montante. A la tête de ce dernier, les améthystes qui flottaient paresseusement ne reflétaient que difficilement l’environnement et peu de choses semblaient réellement capter leur attention alors qu’ils tournaient sur eux-mêmes.

Pourtant, la vision d’une autre personne arrêta rapidement les pas de Leblanc, malgré la prise qu’ils avaient sur sa lancée. De longues nattes d’un bleu électrique, une peau ivoire tatouée de nuages et ces yeux d’un rouge vif, il n’y avait pas trente-six personne dans tout Valoran qui pouvaient se targuer d’un look aussi « tape à l’œil », même si il lui manquait encore un peu de poitrine si l’on suivait les standards masculin. Au moins sur ce point là, Leblanc n’avait pas à se perdre de la concurrence, par contre pour ce qui est de l’armement, un lance-roquette, une gatling et un pistolet hextech, il n’y avait aucun doute sur l’identité de celle que Leblanc venait de voir…

… Jinx…

Cet élément perturbateur suffisait à lui seul à changer totalement l’humeur de Leblanc. Elle ne savait pas si cette petite peste à faible poitrine l’avait déjà remarquée ou pas, mais cela ne saurait tarder dans la situation actuelle. Et de toute façon, qu’elle en ait après elle ou non, cela ne changeait rien. Dans l’esprit de cette détraquée, tout était un prétexte à déclencher explosions et carnages avec une technique que l’on pourrait qualifier de « prier et sulfater » tellement elle ne prenait pas le temps de regarder où atterrissaient ses balles. Quand à ce en quoi ça la concernait, et bien ses collaborateurs ne devaient pas encore se trouver loin d’ici, et un dommage collatéral sur l’un d’entre eux pourrait être des plus… domageable.

Fronçant les sourcils, d’un geste, son bâton passa d’une main à l’autre. Il était temps de se préparer et ce n’était sans doute pas pour passer une sinécure. Un passant qui ne semblait pas encore conscient de la situation la bouscula légèrement. Il s’apprêtait à répondre quand un regard de la Manipulatrice le dissuada de prononcer la moindre remarque, laissant l’homme de bureau partir la queue entre les jambes se trouver une catin qui saurait en prendre soin. Ce soir, la lune allait sans doute tourner au rouge sang…

Revenir en haut Aller en bas
Jinx
› THE LOOSE CANNON
› THE LOOSE CANNON
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 24
Messages : 31
Localisation : Piltover

MessageSujet: Re: Nightfight in Piltover   Sam 2 Mai - 15:09


Nightfight in Piltover




Piltover. La nuit. Des pas retentissent dans le silence des ruelles que je foule. Le bruit de mes lourdes bottes sur les pavés. Cela fait trop de temps que je n'ai pas mis un peu d'ambiance dans cette ville trop ennuyeuse... Trop de grosses têtes, de gens qui ne pensent qu'à créer des choses toutes plus inutiles les unes que les autres, trop de gens qui vivent parfaitement sereinement malgré ma présence dans les rues... Il est temps de rappeler à tout ce beau monde qu'ils ne peuvent pas dormir sur leurs deux oreilles. Personne ne le peut lorsque je suis dans les parages... Lentement, ma langue pointe entre mes dents tandis que je laisse échapper un léger rire que certains qualifieraient de "dément". Ma main se tend sur ma gauche, et j'appuie sur le piston de la bobonne de peinture rose que je tiens en main. La traînée de peinture s'étale sur le mur, sur les vitres, quelques gouttes tombent sur le sol... Voila qui mettras un peu de couleur dans ce paysage terne.

Je parcours ainsi les rues, les peinturlurant, les coloriant, un grand sourire aux lèvres et le pas sautillant, jusqu'à arriver en vue d'un groupe de tours particulièrement imposant... L'excitation monte en moi tandis que sur mon dos, le poids de mes armes s'impose soudain à ma conscience. Le temps est venu de mettre un peu d'ambiance chez ces foutus bureaucrates inventeurs débiles ! Je hisse Poiscaile sur mon épaule, faisant fi de sa voix qui me fait remarquer que ce n'est pas bien de faire exploser les gens - foutue arme pacifique, je vais la remplacer un de ces jours - et braque le canon vers l'un des buildings.

- Ta gueule Poiscaille... et TIRE !

La détente de mon arme est presque pressée lorsque je me rend compte qu'une femme viens de sortir du building... Je retiens mon geste à la dernière milliseconde en la considérant avec stupeur. D'où elle à l'audace de sortir en pleine nuit alors que je suis dans la ville ? Visiblement, elle est pas au courant que JE fixe les règles ici, et que si je décide que la ville est à moi elle ne peut pas sortir aussi impunément... Et alors, doucement, mes yeux s'écarquillent. Je la reconnait. J'ai déjà vue sa sale tronche, sa coupe au carré trop strict et ses fringues trop chics. Elle était à la league avant que celle-ci n'explose... Leblanc je crois qu'elle s'appelle. Un nom de lessive ça. A nouveau, un grand sourire étire mes lèvres, dévoilant ma dentition d'un blanc éclatant.

- Hey mais c'est que j'ai de la visite on dirait... Essaye d'esquiver ça , miss lessive !

Y'a un autre mec dans la rue ? Rien a foutre. Dans un hurlement de joue, je presse pour de bon la gâchette de mon arme en visant les pieds de la magicienne. Sans attendre de voir si le projectile à atteint sa cible, je me mets à courir jusqu'au building à coté de moi et je m'accroche au balcon du premier étage pour m'y hisser. On va monter un peu dans les étages, bombarder de haut... Ainsi, mes armes et moi, on auras une bien meilleur vue sur le carnage !





« I'm a mother fucking zombie slayer ! ♥ »
– Jinx~
Piltover Bay Lullaby

Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Nightfight in Piltover   Mer 8 Juil - 23:21


Peek-a-Boo
Cours de cache-cache pour les nuls, contactez le…


Tsss… Tout cela prenait une tournure que Leblanc n’appréciait pas le moins du monde : la plus grande folle-dingue de runeterra qui jouait des flingues avec tout ce qui lui passait à portée de main, ou de calibre. Et ce qui venait de passer la ligne rouge, apparemment, c’était elle. Autant dire que ce n’était pas spécialement pour la ravir. Et ce qui la ravissait encore moins c’était de voir un bazooka pointé sur sa gueule alors qu’on la traiter de « Miss Lessive ». Bon, bien entendu et comme prévu, la jeune femme aux longs cheveux bleus électriques appuya sur la gâchette. L’espace d’un instant, leblanc demeura immobile. Néanmoins, lorsque l’explosion se produisit, elle était déjà loin.

DISTORSION

Là où elle se trouvait quelques instants auparavant se trouvait désormais un cratère fumant. Pour ce qui était des passants, l’humeur générale pouvait se traduire en partant de l’expression « panique généralisée », et en développant ensuite. D’un autre coté cela semblait assez logique que ces pauvres gens aient une certaine appréhension à perdre la vie. Et Leblanc avait crut comprendre qu’il ne fallait pas vraiment compter sur la police de Piltover pour s’occuper de cette enfant, peut-être que les lois de protection des mineurs étaient trop développée par ici ? Toujours est-il qu’une seule chose semblait être une option viable aux yeux de la Manipulatrice…

« Et dire que tout aurait put se passer si tranquillement…

Il n’y avait pas trente-six lieux où une telle personne avait put se rendre si elle voulait profiter de son propre spectacle de carnage et de désolation tout en jouant à chat avec elle : les hauteurs. C’était l’endroit idéal pour pouvoir tirer sur quelqu’un ou profiter d’un spectacle et ce n’était pas un hasard si dans les salles d’opéras les meilleures loges se trouvaient surélevée comparée aux places réservées à la plèbe. Non seulement on pouvait certes être ainsi séparé du tout venant, mais en plus, on pouvait profiter au mieux du spectacle. Du coup si elle voulait l’arrêter avant qu’un de ses contacts prennent une balle, une roquette ou un immeuble perdu dans le coin de son visage, elle savait où elle devait aller.

S’approchant d’une porte non loin, elle fit un petit geste de la main. Un cliquetis sonore perdu dans le tumulte de la rue lui indiqua que le système s’était déverrouillé. Elle entra. Bien moins pressée que sa vis-à-vis de se retrouver dans les hauteurs elle monta calmement les marches du bâtiment. Cette bataille semblait être partie pour se dérouler comme étant un ball trap à l’échelle de la ville. Elle arriva en haut de la tour après quelques minutes de marches, son bâton résonnant encore dans les couloirs, ayant martelé le sol au rythme de ses pas. La coupole au dessus de sa tête tenue par diverse colonnes l’isolaient du soleil tandis qu’elle pouvait ainsi se permettre d’étudier les environs et de trouver d’où cette petite sourie comptait arroser la ville.

Son regard se porta sur les environs, regardant immeuble et bâtiments à la recherche du bruit distinctif d’une gatling, de la fumée d’un missile ou de tout autre signe pouvant lui dire où se trouvait son adversaire. Si elle voulait jouer à cache-cache, c’était une partie de cache-cache qu’elle allait avoir…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nightfight in Piltover   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nightfight in Piltover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kovu Piltover ▼ Someone New

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Faille :: La Faille :: Duels-