lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Sam 4 Avr - 0:51

Le Bijou Maudit. Tel était le nom de l'établissement dans lequel reposait Jax à l'heure actuelle. Pourquoi cet endroit plutôt qu'un autre ? Tout simplement parce qu'on lui avait dit qu'il s'agissait du bar avec la plus mauvaise réputation de tout Zaun. Et quelque part donc le meilleur endroit,,vu les critères et moralités des habitants de ladite ville. Et puis cela allait fort bien au grand mercenaire. Après tout il ne cherchait que ça pour le moment, à savoir de la bière en quantité et de fortes chances d'avoir de l'animation par quelques bons combats avec les pires coupe-jarrets que pouvait lui offrir une ville à la si sinistre réputation que Zaun.

Il faut dire que la citée ne s'était pas arrangée depuis que la dernière fois que Jax y était passé. L'endroit tout entier semblait plongé dans une chaotique course en avant sans que quiconque sache vraiment vers quoi ils se dirigeaient...et ne semblaient pas s'en préoccuper de toute façon. Jax aimait bien cette ville. Elle donnait bien souvent naissance à des gens intéressants, qui sortaient des conventions habituelles et osaient ce que personne n'auraient jamais tenté, pour des résultats pour le moins surprenants. Et c'était bien parmi eux que Jax trouvait le plus souvent de quoi avoir une bonne bagarre ou deux. Ici même ceux qui savaient qui il était ne voulaient que de plus belle en démordre avec lui. En clair, une ville selon son cœur.

En plus ils ne faisaient pas de la mauvaise bière. Bon d'accord, il fallait d'abord s’acclimater quelque peu au goût étrange que semblait avoir toute chose par ici mais bon, rien d'insurmontable. De toute façon tout à Zaun était étrange, c'était un peu la marque de fabrique de la citée et l’alcool comme la nourriture n'allait pas y faire exception. Le tout était d'avaler sans se poser de questions ni trop réfléchir à ce que l'on avait dans son assiette et cela se passait pas si mal que ça. Bon après il valait mieux avoir un bon estomac aussi.

En tout cas la soirée était pour le moment assez calme. Seulement cinq personnes s'étaient déjà fait éjectées du tripot par d'autres individus qui avaient ainsi gagnés leurs places assises de haute lutte, et pas plus d'une dizaines de chopes fracassées de-ci de-là en guise d'argumentations à certaines conversations. Jax était pour sa part tranquillement attablé dans un coin, à siroter sa sixieme bière. Détail intéressant d'ailleurs, il n'avait pas retiré son masque pour se faire, se contentant de glisser la choppe par dessus le col de son manteau et de verser tranquillement. Pas la moindre arme à ses cotés, c'était le coté pratique de la chose, il n'avait pas besoin de s'encombrer de telles choses, ce qui était tout de même vraiment plus pratique lorsque l'on se trouvait dans ce genre d'endroits. Si on était capable d'y survivre évidement. Mais Jax n'attendait plus que ça désormais, que quelqu'un tente de tester une fois de plus ses capacités. Et ce n'était plus qu'une question de minutes à présent, le temps que les esprits continuent de s'échauffer, prennent leur courage à deux mains et enfouissent leur cerveau quelque part dans leur séant, puis se lancent à l'attaque. En attendant lui continuait à profiter de la boisson du bar.

Mais alors qu'il posait sa septième choppe vide sur sa table, redressant la tête, il aperçut l'arrivée sur place d'une personne. Mais pour attirer l'attention du maître d'armes, il fallait être quelqu'un de bien particulier. Hors celle qui venait de faire ses premiers pas dans ce repère malfamé n'était rien d'autre que Katarina, l'assassine la plus réputée de Noxus. Jax sourit alors derrière son masque alors qu'il regardait la demoiselle avancer plus en avant dans le bâtiment...la nuit s’avérerait peut-être plus intéressante encore qu'à l’accoutumée.
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Sam 4 Avr - 17:11

Fatiguée, à bout de forces, mais vivante, l'assassin aux cheveux rouges avait finalement réussit à retrouver son chemin dans les Ironspike mountains, après son étrange rencontre, qui s'était terminée par une véritable fuite pendant la nuit. Arrivée à Zaun, il n'était pas difficile de récupérer, et elle avait livré l'information qu'on lui avait demandé d'emmener là bas. Tout ça pour ça. Maintenant, elle n'avait plus qu'à prendre quelques jours pour se reposer, avant de reprendre la route du retour.

Mais la mine sombre et refermée de la Noxienne n'avait que peu de rapport avec son état de fatigue. L’œil morne, une cape sur ses épaules refermées, elle avançait à travers les ruelles, un peu au hasard. Katarina connaissait assez mal Zaun, n'appréciant pas spécialement cette ville, et ne s'y éternisant que rarement. Mais elle ne cherchait rien de spécial non plus, si ce n'était un endroit ou perdre du temps, et noyer ses idées sombre et son humeur chagrine.

Arrivée dans les bas-fond, elle jura en sentant l'odeur de charogne et de médicaments qui emplissait les ruelles, et les produits verdâtres qui coulaient entre les pavés. Il ne manquerait plus qu'elle ne se mette à muter, comme la moitié des habitants du coin. Fuyant ces émanations toxique autant que cherchant à noyer ses pensées, elle s'engouffra dans la première taverne venue. L'air empestait l'alcool, les conversations allaient bon train, et une certaine moiteur régnait dans les yeux. L'endroit parfait pour se mettre suffisamment minable pour se maudire encore plus le lendemain.

Evitant les morceaux de verre cassés, et ignorant les regards sans aucune discrétion lancés sur ses courbes par les ivrognes du coin, l'assassin s'approcha du comptoir, pour commencer un verre de whisky. A peine était-elle servie qu'elle l'avalait cul sec, et en recommandait un, qui subit le même sort.

Voilà qui ferait l'affaire pour débuter. Cette étape faite, elle s'accorda le luxe de détailler un peu mieux les lieux qui l'entouraient. Des ivrognes, dont elle était en train de faire partie, des tables, des joueurs de cartes, des chopes de bière, des champ...
Katarina plissa légèrement les yeux. Oui, aucun doute possible, il s'agissait bien de Jax, l'ancien champion de la League qu'elle avait eu l'occasion de croiser à l'Institut ou sur les champs de justice. Drole de coïncidence. Ca faisait quand même deux fois en moins de trois jours.

Cette pensée lui fit serrer le poing si fort que ses jointures lui étaient douloureuses, et vider un troisième verre. Tant quelle ne se serait pas sortie les évènements récents de la tête, ou elle avait bien failli mourir, et ou, pour la première fois, ce n'était qu'un coup de chance extraordinaire qui l'avait fait survivre, et non pas sa technique personnelle, elle continuerait à boire. Même si ces boissons sûrement aussi malsaines que l'air ambiant risquaient de lui faire pousser des tentacules. Elle n'était plus à ça près, mais ce genre de pensée était bien la preuve que ses idées s'embrouillaient.


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Sam 4 Avr - 20:05

Étonnamment, l'envoyée de Noxus semblait se tenir à carreaux pour le moment vu qu'elle se contenta de passer commande et de regarder les environs. Quelque peu surprenant pour le maître d'armes, il faut dire qu'il n'avait jamais eut l'occasion de voir cette femme faire autre chose que son travail et ce avec un sérieux mortel. Mais bon, après tout en dehors de la Ligue il n'avait jamais eu l'occasion de la croiser jusqu'à aujourd'hui, que pouvait-il bien savoir d'elle?

En tout cas vu la descente qu'elle avait pour l'instant, elle s’avérerait peut-être même une bonne compagne de boisson. Après tout Jax n'était jamais contre partager plus d'un verre avec quiconque était capable de tenir un minimum la cadence, qu'importe après de qui il s'agissait. Alors autant voir de quel bois était fait cette Katarina, on était jamais à l'abri d'une bonne surprise.

Ayant de toute façon fini son verre, il lui fallait de toute façon recharger. Se levant posément, il alla ensuite jusqu'au bar en venant s'appuyer au comptoir juste à coté de l'agent spécial de Noxus. Commandent une nouvelle choppe de cette bière brune aux reflets verdâtres inquiétants, c'est en l'attendant que le grand gaillard se retourna vers Katarina, ses optiques luisants dans la pénombre du sombre rade.


"Hey! Je ne t'ai pas vu souvent dans ce genre d'endroits, quelque chose de spécial à fêter?"

Empoignant ensuite sa pinte arrivée entre temps, Jax se servit une longue rasade avant de faire retomber le verre sur le comptoir, attendant de voir quels seraient les propos de la sinistre lame. La foule autour d'eux semblait désormais se focaliser encore plus sur eux, il faut dire qu'ils formaient à tout deux le tableau le plus étonnant que le coin avait connu depuis un moment. Que ce soit avec des mines goguenardes ou des regards assassins, il n'allait guère plus tarder avant qu'ils se fassent aborder par l'un ou l'autre malotru. Ce qui ne semblait pas gêner Jax le moindre du monde, bien au contraire. A vue de nez il y avait au moins une vingtaine de personnes présentes, sans compter ceux qui débouleraient au moindre fracas...De quoi se faire une bonne bagarre en perspective quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Jeu 9 Avr - 12:36

Visiblement, le maître d'armes l'avait remarquée, et reconnu, lui aussi, puisqu'il l'aborda, en s'adossant au comptoir près d'elle. Katarina ne le connaissais que très peu, il ne s'agissait pas vraiment du genre de personne qu'elle avait eu l'occasion de côtoyer plus que ça. Peut-être même ne lui avait-elle jamais adressé la parole en dehors des match. Le croiser ainsi à Zaun était une drôle de coïncidence, mais qui n'équivaudrait jamais celle qu'il venait de lui arriver. Est-ce qu'elle avait envie de sa compagnie ? Oui et non. L'assassin était dans cet étrange état d'esprit, ou on l'on cherche désespéramment un peu de compagnie pour ne pas être seule, tout en ayant envie de rejeter tous ceux qui nous entourent.

Elle vida une fois de plus son verre, sa tête commençant à lui tourner sévèrement, avant de murmurer d'une voix morne

" A oublier, plutôt qu'à fêter "

C'était tout ce qu'elle cherchait à faire. Oublier ce qu'elle ressentait, ses doutes, ses questionnements. Se noyer dans un état neutre, de somnolence, quitte à se rendre malade, ça lui était bien égal. La migraine serait toujours plus facile à supporter que ces états d'âme qui la perturbaient dans sa détermination, et qu'elle fuyait comme la peste.

Des gens la regardaient, les regardaient, mais elle s'en moquait. Qu'ils la regardent. Ils avaient tous pris l'habitude de la voir derrière un écran à cristaux bien au chaud chez eux, pas plus dangereuse qu'un chaton dégriffé, à disputer des match encadrés, ou elle ne pouvait pas tuer réellement qui que ce soit. S'ils se souvenaient de ce qu'elle était réellement, ils ne la dévisageraient pas ainsi, et elle avait hâte de rappeler au monde entier ce que son surnom de Lame Sinistre signifiait, maintenant que l'Institut n'était plus. Mais pas ce soir. Ce soir, elle voulait oublier sa rencontre avec Riven.

Fort heureusement, Jax semblait être un compagnon plus enclin à boire qu'à la harceler de questions. Et elle avait naturellement du respect pour elle, et pour sa force reconnue de tous. Il était aussi entouré de mystère, ne retirant jamais son étrange masque, ne laissait jamais apercevoir sa véritable apparence. Autant de choses dont Katarina se fichait pas mal ce soir, ça ne l'empêcherait pas de finalement, peut-être apprécier d'avoir un peu de compagnie. A voir si ce serait réciproque, pensa-t-elle en demandant son cinquième verre de whisky en moins de dix minutes. Sa voix commençait à se faire tremblante.


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Jeu 9 Avr - 19:08

"Ça marche aussi. Hé patron, la spéciale pour nous deux, je crois qu'on en aurait bien besoin!"

Oui, Jax n'était pas quelqu'un du genre à poser trop de questions. Chacun avait ses propres soucis dans la vie, à commencer par lui, alors il ne voyait pas pourquoi il irait fureter dans les affaires de chacun. Il se contentait de faire ce qui lui plaisait sur le moment et généralement cela marchait plutôt bien.

En tout cas son ancienne adversaire avait l'air d'avoir de la soif à revendre pour le moment. Aussi se fit-il un plaisir de l'aider à l'étancher en en profitant lui aussi en passant. C'était après tout la moindre chose d'un buveur à un autre que de se payer des coups et ainsi faire découvrir à chacun les particularités de rades qu'ils connaitraient mieux que l'autre. Dans le cas de ce bar là, c'était une sorte de mixture assez étrange qu'ils étaient les seuls à servir dans tout Zaun. On pouvait donc imaginer que le secret de sa composition en était férocement gardé, leur assurant une clientèle assez régulière. Cela avait en tout cas une couleur violet vif et de petites bulles qui venaient éclater à sa surface. Cela se buvait chaud et pouvait s'apparenter de loin au gout d'une vodka martini mêlé à du rhum et du champagne. Enfin vaguement parce que le tout offrait quelque chose d'assez saisissant et qui étonnamment n'était pas si mauvais qu'il pouvait laisser présager. Juste le soucis qu'il brulait généralement les tripes de ceux qui s'y essayaient. Mais s'ils y survivaient, ils étaient alors partis pour toute la soirée.

En tout cas Jax s'empara de son propre verre une fois ceux-ci servis et vint trinquer contre celui de Katarina avec quelques mots d'usage lancés d'un ton joyeux:


Allez, à la tienne!

Et il le vida alors d'une traite sans hésiter. Visiblement habitué, il n'eut pas de réaction particulière après l'avoir ingurgité, si ce n'est peut-être une tendance à un peu plus dodeliner qu'auparavant, comme sous l'effet d'une chanson entêtante, alors qu'il reprenait un autre verre. C'est alors qu'il saisit du coin d'un réticule de vision un mouvement de groupe en provenance du fond de la salle . Visiblement les loubards qui semblaient tentés d'en découdre depuis le début avaient décidés de s'avancer désormais que leurs cibles semblaient s'être mis assez dans le nez pour ne plus leur poser de gros problèmes. Quelque part dommage pour eux que Jax portait un masque sinon le sourire purement terrifiant qu'il eut à cet instant là les auraient surement fait réfléchir un peu plus à la question. En tout cas le maître d'armes se retourna vers les gros mastards bientôt sur eux et leur lança d'un ton toujours enjoué une remarque en passant alors qu'il restait accoudé au comptoir.

"Hé bien on a failli attendre!"
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Dim 12 Avr - 10:31

Elle avait entendu parler de la tendance à jouer les piliers de bistro de Jax, mais là, elle en avait la preuve sous les yeux. Quant à la "spéciale" qu'il commanda, Katarina n'avait aucune idée de ce que ça pouvait-être, mais elle se méfiait au plus haut point de tout ce qui venait de cette ville de cinglés. Si c'était pour que ses iris tournent au rose, ou sa peau au violet avec des pustules, non merci !

Elle ne dit rien cependant, gardant le silence, attendant que les dits verres soient servis. Comme c'était à prévoir, une substance à l'air immonde, comme une mixture de sorcière, violacée, bouillonnant... Rien de bien engageant. Mais au point ou elle en était, après tout...
Elle trinqua avec son ami d'un soir, et gouta prudemment le liquide. C'était fort, très fort, mais pas si mauvais au final. Par contre, il lui semblait avoir avalé de la lave en fusion, tant c'était brulant pour la gorge et l'estomac. Elle toussa, et repoussa son verre du bout des doigts pour le moment. Mieux valait y aller doucement, elle n'était que peu habituée aux boissons trop fortes.

Au moins, elle avait l'indéniable avantage de lui sortir sa rencontre avec Riven de la tête. Ou plutôt, de lui faire relativiser. Oui, elle avait des sentiments pour elle, même toutes ces années après, alors qu'elle était supposée la haïr et la tuer. Et ben voilà, c'était comme ça et pas autrement. Tant pis hein ? Un coup du sort l'avait fait la rencontrer, alors qu'elle était sur le point de mourir. Une chance sur des millions. Sûrement une entité supérieure veillant sur son destin ou... Ou bien tout simplement, elle s'en fichait, et ça n'avait pas d'importance. C'était l'avantage d'avoir trop bu. Elle serait malade comme une chienne d'ici quelques heures, mais pour le moment, ses pensées qui tournaient en boucle étaient moins douloureuses.

Jax se retourna soudainement, et Katarina tourna la tête pour voir de quoi il s'agissait. Un groupe d'imbéciles les regardaient, avec agressivité. Visiblement, ils avaient envie d'en découdre. Et c'était bien la dernière chose dont l'assassin avait envie ce soir. Par contre, le maître d'arme, lui, vu sa position, semblait prêt à donner du spectacle. Qu'il en donne, si ça lui plaisait. La Noxienne, si elle aimait les défis de combat, n'aimait pas se battre sans raison dans les bars. Parce que quand elle se battait, ce n'était pas pour gonfler les muscles qu'elle n'avait pas, mais répandre le sang, avec rapidité, et précision. Et elle savait que son jugement était altéré, à cause de l'alcool, tout comme son équilibre. Dans ces moments là, elle préférait ne pas prendre de décision mortelle, ni même de se mettre en danger sans bonne raison. Aussi, elle se contenta de reprendre son verre en main, et de le siroter lentement en regardant le groupe, attendant de voir ce que Jax allait faire.

" Amuse toi si tu veux ", murmura-t-elle d'une voix neutre. " Moi, les cloportes dans leur genre ne m'intéressent pas "


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Mar 14 Avr - 0:40

Alors que le premier de ces messieurs, un gros malabar au crâne chauve et aux sangles de cuir tendues sur son torse nu, venait se placer juste devant le maître d'arme, une furieuse envie d'empoigner ce dernier ne faisant guère de mystères dans son attitude, Jax continua de fixer tout ça d'un globe bleuté amusé tout en s'adressant à nouveau à la demoiselle à ses cotés. Il ne prenait néanmoins pas la peine de dissimuler ses propos, parlant de sa voix profonde d'un air entièrement relâché.

"Hé bien pour commencer je ne crois pas que ces gars vont nous laisser le choix. Après tu verras ça comme tu veux mais perso j'ai toujours trouvé qu'une bonne vielle bagarre sans lendemains était parfait pour animer un peu une soirée..."

Mais comme il l'avait lui-même signalé, le premier de ces individus ne laissa de toute façon pas d'alternative au grand guerrier en venant l'attraper par le col de son large habit et en lui grognant à la figure quelque chose qui s'apparentait vaguement à:

"Kestufé isi sal étrenjé? T'va voar s'qu'j'vais..."

Mais visiblement Jax n'avait pas particulièrement envie de voir ce que ce charmant énergumène avait à lui montrer. Et sans crier gare il envoya un grand coup de boule dans la tête du grand gaillard, directement dans ses dents. Sous le choc, le visage de l’intéressé partit en arrière, rapidement suivi du reste de sa personne. Néanmoins le maître d'armes n'eut pas le loisir de s’enquérir plus longuement de la réception de son message que plusieurs camarades du malchanceux se ruèrent alors sur Jax, visiblement outrés qu'on ait ainsi pu s'en prendre à l'un des leurs. C'est vrai quoi, dans l'histoire, c'est eux qui devaient agresser, et pas l'inverse! En tout cas le colosse accueillit les candidats aux bleus avec un enthousiasme intact, visiblement ravis que ses adversaires ne se soient pas enfuis devant son laisser-aller. Apparemment ils savaient qu'ils s'attaquaient à un gros morceau et ils réagissaient en fonction. Les coups qu'ils envoyèrent sur l'être toujours accoudé à son comptoir firent alors bel et bien mouche, pourtant le grand individu ne broncha alors pas d'un centimètre, encaissant l’addition. Puis il se meut finalement, pour en retournant l'amabilité à ses vis-à-vis de quelques vagues baffes assenées par ses larges mains à trois doigts en larges balayages. L'opposition fut prestement renversée, et ce néanmoins un peu partout autour de lui, ce qui eut pour effet de renverser plusieurs autres clients sous la chute des corps des agresseurs. Avant que chacun ait pu comprendre précisément ce qui se passait, c'est donc une véritable bagarre générale qui éclata lorsque chacun se mit à riposter de son coté sur qui il estimait responsable de ses soucis. Hors dans le coin, on était du genre à en avoir des gros, de soucis, et la redistribution en fut à la hauteur!

Au milieu du chaos ambiant qui venait désormais de prendre place, Jax continuait pour sa part de maintenir l'animation, frappant tout ce qui pouvait passer à sa portée. Bon, evidement, vu le nombre de coups qu'il avait dans le nez, on ne pouvait pas dire qu'il était particulièrement précis ni efficace. Mais il ne semblait pas s'en préoccuper le moindre du monde, laissant même éclater un large rire sonore au beau milieu de tout ce brouhaha. Il semblait en tout cas bien s'amuser et ne pas prendre pour une fois un point d'honneur à être le plus fort en ces lieux. Juste se contenter de choses simples, frapper et être frappé, collectionner les orrions qui chassaient au fur et à mesure toutes les idées noires qu'il aurait pu conserver par devers lui jusqu'à là. Durant un instant il en oublia même sa collègue de boisson. Mais finalement un dernier rappel de la chose embrumée qu'était sa mémoire finit par faire tilt et c'est donc en ramant vaguement à travers la foule que le guerrier tacha de remettre la main ou au moins le voyant optique sur sa compagnie du soir...
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Ven 17 Avr - 10:43

Le maitre d'arme n'avait pas volé sa réputation en matière d'animation de taverne. A se demander comment certaines pouvaient, malgré sa réputation, continuer de le laisser rentrer. Quant à Katarina, elle se contentait de jouer du bout du doigt à faire tourner son verre en le buvant avec lenteur et précaution, cherchant les petites imperfections sur le contact froid et lisse sous sa peau. Elle n'avait rien d'une bagarreuse de taverne, ni le coeur à s'y prêter ce soir. Pas vraiment le genre à porter des coups à mains nues assez violents, et encore moins à en encaisser. Même si elle était moins précieuse et douillette que sa sœur cadette, l'ainée Du Couteau n'en restait pas moins une jeune femme de carrure assez frêle, malgré sa musculature fine et son corps athlétique. Et surtout, elle n'avait jamais vu le moindre intérêt dans ces jeux d'ivrognes. Durant un instant, ses pensées revinrent à un passé, pas si lointain, mais qui lui semblait à des années lumières. Kalamanda. La taverne, le pugilat entre les hommes de Noxus et Démacia, auquel elle avait dû mettre fin avec l'aide de Crownguard. Cinq ans en arrière... Et tant de choses avaient changées, depuis lors. Sa famille, son père, sa soeur. Noxus en général, son dirigeant. Et à l'époque, Riven n'était pas encore revenue, et n'était qu'un souvenir d'une amie tombée au combat dans son esprit. Avant la colère qui l'avait habitée en s'apercevant de la survie de cette dernière, sans qu'elle ne lui en ait jamais donné signe.
Et voila, il fallait que pour tout et n'importe quoi, ses pensées retournent vers elle...

Tournant le dos à la bagarre, qui était en train de se muer en véritable pugilat général, elle la surveillait tout de même du coin de l'oeil dans le grand miroir disposé derrière le bar, plus pour s'assurer que personne ne viendrait profiter du bordel général pour tenter de l'atteindre. Telle une déesse insouciante, elle était là, au milieu du chaos, tranquillement assise à déguster sa boisson sans manifester ni le moindre signe d'inquiétude, ni d'intérêt pour ce qu'il se passait derrière elle. Du moins, jusqu'à ce qu'un verre jeté par inadvertance ou erreur, ayant sans doute manqué sa cible initiale, ne l'atteigne en pleine tête.

L'espace d'un instant, une lueur sinistre s'alluma dans ses yeux. Ils commençaient sérieusement à l'ennuyer. Calmement, elle se leva, et ramassa du bout des doigts  le verre, ou plutôt, le plus gros morceau qu'il en restait. Une base, que les bouts cassés rendaient acérée et coupante. D'une démarche souple, esquivant adroitement les coups qui volaient, ainsi que les chaises, elle marcha à pas toujours aussi calmes vers l'origine de ce lancer, ou des idiots étaient en train de se battre, comme absolument tout le monde dans cette taverne, qui n'était plus qu'un champ de pugilat général.

" Qui a lancé ça ? " Demanda-t-elle d'une voix posée en désignant le verre dans sa main.

Pas de réponse, évidemment. Ils ne l'avaient même pas remarquée, sans doute. Les yeux luisant d'une lueur sombre, elle répéta sa question, plus fort, en se rapprochant plus près.
A force d'insister, les hommes finirent par s'interrompre, grognant d'être ainsi dérangés en pleine bagarre, pour savoir ce que leur voulait cette agaçante petite chose. L'un d'eux se désigna, l'air provocateur, semblant attendre avec impatience de savoir ce que cette jeune femme d'allure fragile allait bien pouvoir faire par rapport pour ce verre jeté sur sa personne.
Un sourire se dessina sur les lèvres de Katarina, dévoilant des canines pointues.


Le chaos n'allait qu'en s'amplifiant dans la taverne. Tous avaient été entrainés, les chaises volaient, les vitres se brisaient, les cris retentissaient. Pourtant, soudainement, près de l'un des coins de la taverne, un grand silence et un grand calme tomba soudainement, les bagarreurs se figeant en sentant un liquide chaud et poisseux les atteindre. Bien rapidement, ce calme olympien se transmis comme une onde de choc, figeant dans le temps toute la taverne, attirant les regards sur un spectacle des plus sinistres.

Les mains couvertes de sang, mais pas autant que le sol et les humains autour, Katarina tenait par le col un homme, dont la gorge tranchée par l'éclat d'un verre brisé faisait jaillir des flots de liquide écarlate sur tout ce qui se trouvait devant lui. Les bagarreurs les plus proches en avaient le visage recouvert, donnant l'impression qu'ils pleuraient des larmes de sang.

" Vous m'agacez ", lança-t-elle simplement, d'une voix froide et pleine de menaces sous entendue.

L'éclat de ses lames luisaient à sa ceinture, et même si l'institut avait peut-être fait oublier la raison pour laquelle on l'appelait la Lame Sinistre, la mémoire collective ne tardait jamais à revenir.
Tranquillement, Katarina repoussa le corps encore agité de soubresauts pour le laisser tomber au sol, et retourna s'asseoir au comptoir, circulant sans prêter aucune attention à ce qui l'entourait. Du moins, en apparence, car elle était toujours sur ses gardes.
Tirant un tissu hors d'une poche, elle s'en servit pour essuyer le sang de ses mains, le tachant sombrement, avant de le poser à côté de son verre sur le comptoir. Ce dernier avait été renversé pendant l'agitation, ce qui ne fit qu'ajouter à son agacement.


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Dim 19 Avr - 3:50

Au milieu du cercle de paix mortelle qu'avait formé par ses actes l'assassine de Noxus, nul n'osa ensuite pénétrer. A l'exception notable d'un grand individu à la peau violine et à la large carrure qui revint alors se poster aux cotés de Katarina. Il ne venait néanmoins pas les mans vides vu qu'il avait encore coincé sous un de ses bras un grand mastard aussi charpenté que lui, dont il tenait pourtant la tête serrée sans aucun soucis apparent. Comme si de rien n'était il laissa ensuite sa main libre retomber sur le comptoir, une bouteille de liqueur, apparemment miraculeusement rechapée et récupérée de dure lutte. C'est alors en assommant d'un geste distrait son bagage que Jax se libéra finalement les deux bras pour pouvoir ouvrir la bouteille en question. Il remplit alors le verre de la jeune femme puis enfin le sien, qu'il avait visiblement aussi récupéré sur un de ses adversaires de passage. Le sang et le corps ne semblait le déranger nullement, pas plus que l’expression sinistre de la lame humaine, et c'est ainsi d'un petit air léger qu'il prit la parole dans cette petite bulle de tranquillité formée au milieu de la mêlée.

"Allez tient, un verre vide est une chose honteuse qui ne devrait jamais arriver dans une taverne!"

Vidant alors le sien d'un coup de coude bien relevé, le maître d'armes se resservit dans la foulée ainsi que la demoiselle lorsqu'elle aurait terminée de son coté. Ce faisant il finit néanmoins par porter son regard masqué sur le sol et son sombre épanchement avant de se reporter sur sa cause. Son ton se fit alors plus grave, revenant à son accoutumée de la Ligue.

"Après tu sais, je suis sûr que ça te ferait du bien d'essayer parfois d'autres façons de te défouler. La plupart des gens ici ne sont pas non plus des enfants de cœur et pourraient sortir tout un attirail qui transformerait tout cet endroit en boucherie en un rien de temps. Pourtant ils s'en tiennent pour la plupart à leurs seuls poings.

Et je dois avouer que ces bagarres vont un bien assez fou à l'âme, on en oublie tout, pour ne plus s'abandonner un instant qu'à un échange simple et direct qui dure jusqu'à ce que le dernier s'effondre. Pas de concours de qui est le mieux loti, chacun s'en met juste autant qu'il peut, parce que devant ça au moins personne n'a plus besoin de réfléchir et de se poser des questions..."


Le géant paraissait à ce moment pensif, comme si sa propre évocation lui rappelait quelques affaires personnelles. On avait pour ainsi dire pas l'habitude de voir Jax dans une telle posture d'ordinaire. Tranquillement assis tout en restant proprement inactif à par simplement discourir calmement de quelques imprécis principes. On aurait dit à ce moment là une autre personne, comme un vieux sage, loin de l’exubérant combattant qui déchainait toute sa force sur ses adversaires. Mais après tout bien peu avaient pu avoir l'occasion d'accompagner le grand guerrier dans ses moments libres. Tout autour le combat faisait encore rage mais Jax semblait s'en être totalement désintéressé. Ou alors il jugeait qu'il pourrait bien attendre un peu avant qu'il s'y remette.
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Mer 22 Avr - 22:32

" J'ai l'air d'en avoir quelque chose à foutre ? ", demandais-je d'une voix morne et fatiguée à ses reproches. Et surtout : est ce que j'avais l'air d'avoir la carrure pour me prêter à ce genre de jeu d'ivrogne ? Ce n'était pas par amusement que j'avais calmé cette agitation, mais par agacement. Je ne pouvais permettre qu'on me manque de respect, sans l'imposer derrière. Ce n'était pas en se laissant faire qu'on survivait, à Noxus. Et même si on n'était pas à Noxus, la pensée de Zaun n'était pas si éloignée, et sa réputation de Noxienne était en jeu à ce moment là.

Et si ma réputation devait être celle d'une emmerdeuse désagréable et rabat joie... Ce n'était pas vraiment ce que j'étais en temps normal, mais ce jour là, je m'en fichais pas mal. Réaliser que j'étais incapable de tuer une de celles que je considérais comme mon ennemis numéro un quelques jours plus tôt, et que j'avais frôler la mort de plus près que jamais, une mort stupide, faible, sans aucune gloire... Pour au final être secourue par elle. Réaliser que malgré toutes les années passées, malgré son exil, je ne parvenais pas à la haïr alors que j'aurais dû. Réaliser que moi aussi, j'étais en train de remettre en cause mon amour pour Noxus... Voilà ce qui me poussait à me comporter de la façon la plus Noxienne qu'il soit. Pour compenser. Ridicule et dérisoire... J'avais besoin d'un autre verre, pour que a seule préoccupation soit d'éviter de me vomir dessus, et plus penser à tout ça. Mais avec ce que je venais de faire, si je montrai un instant de faiblesse je risquai des représailles. Et je n'étais pas vraiment certaine de pouvoir compter sur ce compagnon d'un soir pour surveiller mes arrières...

Tant pis. Pas mon problème. Je vidais le verre qu'il m'avait servi rapidement. Si déjà je n'étais pas nette, après celui là, tout tanguait violemment. J'avais l'impression d'être coincée dans une boule à hamster... Ou en train de faire du saut à l'élastique. Ou de faire du saut à l'élastique dans une boule à hamster. Quelque chose comme ça. Et mon estomac commençait à se rebeller, aussi...

" Au moins ", lançais-je sans même remarquer que je pensais à voix haute. " L'alcool ne nous trompe jamais. Il est prévisible. On sait toujours... vers quoi on va... en le buvant. "

Et puis j'éclatai en sanglots.


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Jeu 11 Juin - 21:54

"Rien à foutre, hein? Halalala, qu'est-ce qu'il faut pas entendre..."

C'est en secouant légèrement sa tâte que Jax laissa ces quelques mots s'échapper lorsque la demoiselle de Noxus fondit finalement en larmes devant lui. Au final il avait vu ce genre de choses plus souvent qu'on aurait pu le penser. Beaucoup de gros durs finissaient par craquer à un moment ou un autre. En fait, la plupart des soldats ne l'étaient que par nécessité avait remarqué Jax. Et quand bien même on fait ensuite un bon soldat, cela ne veut pas pour autant dire que le cœur y est. Et à force, la cause et le besoin ne suffisent plus. Rares étaient ceux qui avaient véritablement l'âme d'un meurtrier chez les humains, le maître d'armes s'en était rendu compte au fil du temps. Et ce n'était pas en se forçant qu'on l'acquerrait. Et ce principe se remarquait avec beaucoup d'autres choses aussi au final. En fin de compte ceux qui semblaient avoir le moins de problèmes dans leur vie étaient ceux qui vivaient simplement. Comme son habituel compère Gragas par exemple, pour qui peu importait le reste du monde du moment qu'il parvienne à trouver ce qu'il lui faut pour étancher sa soif. Mais bien peu étaient également ceux capables d’entendre une telle chose. Et du coup à cet instant, le guerrier se retrouvait avec une jeune femme éplorée sur les bras. Non pas que Jax soit particulièrement porté sur la galanterie mais en ce moment, Katarina était une camarade de beuverie. Et on laisse pas un compagnon seul dans cet état tout de même!

Du coup suite à son commentaire lâché avec une certaine désinvolture, c'est avec le même flegme qu'il se pencha sur Katarina et ni une ni deux, l’agrippa doucement par la taille et la cala tranquillement par dessus son épaule. Faisant le tout de façon assez maitrisée pour éviter que son passager ait envie de restituer sa boisson au passage, il se mit ensuite à l'embarquer l'air de rien en dehors de la taverne. Bon, évidement, il y eut quelques individus volontaires pour s'interposer et tenter d’interférer avec les projets du maître d'armes. Lesquels reçurent alors quelques baffes bien senties de la seule mais néanmoins suffisante large main à trois doigts du combattant. Et qui n'en continua pas moins son cheminement comme si de rien n'était, histoire d'aller poser la demoiselle dans un coin plus tranquille vu son état. Bon, après il était aussi possible que ladite demoiselle ne souscrive pas vraiment audit projet mais ça, Jax ne l'avait pas encore pris en compte, il aviserait bien sur le moment. En tout cas si elle se laissait faire, elle se retrouverait rapidement dans une ruelle non loin de la taverne, mais néanmoins dénuée de gens par la présence et l'autorité imposante du maître d'armes. Sinon, hé bien qui pouvait dire ce qu'il pouvait advenir?
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Dim 12 Juil - 15:56

Je ne savais même plus pourquoi je pleurais. Il y avait si longtemps que je n'avais pas senti le contact des larmes roulant sur mes joues, que j'en avais presque oublié ce sentiment déplorable... Pitoyable. Heureusement que mes idées étaient bien trop embrumées pour en avoir cure, sinon, ma fierté en aurait pris un sacré coup. Pour l'heure, ma préoccupation principale était de ne pas tomber de mon siège, ce qui prenait déjà beaucoup de mon intention. Bon sang, pourquoi fallait-il que je sois aussi idiote...


- Eeeeeh !


Sentant le sol se dérober sous mes pieds, je cru un instant être tombée, pour au final, me sentir soudainement soulevée dans les airs aussi facilement qu'une brindille. Comme si la gravité s'était inversée, je grimpai vers le plafond... pour me retrouver calée sur l'épaule du maitre d'arme. Même ivre morte, l’humiliation d'une telle situation me fit monter le feu aux joues, et je lâchai un grognement désabusé. Tenter de résister à une telle poigne serait inutile, toutefois, et il avait l’avantage indéniable de m’emmener pile là où je voulais aller : vers de l’air frais. Cette fournaise, ce foutu chaos, ce bruit… tout tournait, et je n’en pouvais plus, rêvant de calme. Et j’avais tellement sommeil…
J’en avais déjà oublié la raison pour laquelle je pleurais, tant mes idées étaient embrouillées. Ah, si, Riven. L’avoir croisée, après tout ce temps… Pourquoi pleurer comme ça ? Il n’y avait rien de grave là-dedans. Ça ne m’empêchait pas de vivre, pas vrai ? J’essuyai mes yeux d’un geste maladroite, comme une enfant cherchant à s’éveiller. J’avais chaud, j’avais soif, et j’étais épuisée.

J’étais incapable d’évaluer le temps qui s’écoulait. Quelques secondes, ou plusieurs heures ? Parfois, je sentais une légère secousse, signe que Jax continuait à distribuer quelques baffes vers la sortie. Je ne put retenir un léger pouffement de rire en ouvrant les yeux, et en ayant un nouvel angle de vue sur la mare de sang que j’avais versé plus tôt. Je l’avais presque oublié, déjà, et cette piqure de rappel m’amusait bien plus qu’elle n’aurait dû le faire en temps normal. Et je me sentais comme une enfant trainée sur l’épaule de son père. Et mon père, ou était-il, hein ? Est-ce qu’il reviendrait ? « Surprise, I’m back ! », comme l’avait fait le maître d’armes ? Je me mis à rire à cette idée.

Et puis, enfin, je senti un courant d’air, et l’air frais m’atteindre au visage… Avant d’être traversée d’un violent haut-le-cœur. J’avais oublié qu’à Zaun, et surtout dans ces ruelles, l’air était TOUT sauf frais et pur. Une écœurante odeur de charogne, de produits chimiques et de soufre planait dans l’air, cette odeur même que j’avais fuie en entrant ici. Oh bon sang, pourquoi fallait-il que je sois aussi idiote…

Lorsque mes pieds touchèrent terre, je manquai de basculer en avant et de m’ecraser sur le sol. Tout tournait, et j’avais la sensation de marcher sur un plafond, sans plus aucune notion du haut et du bas, tandis que le sol tanguait, se déformait et tournait. Pâle comme un linge et tremblante, je m’accrochai au premier réverbère que je croisai, pour m’appuyer dessus en gémissant, le cœur au bord des lèvres. Cette odeur était juste insupportable…

- Je veux… rentrer… chez moi..., parvins-je juste à gémir d’une voix pitoyable.

J’étais tellement ridicule, et à la merci du premier tueur venu. Alors que je savais très bien combien de contrats planaient au-dessus de ma tête… Et maintenant isolée dans une ruelle avec le maître d’armes, je n’avais plus qu’à prier pour qu’il n’ait pas entendu parler de l’un d’eux, ou que le gain ne l’intéresse pas, ou je ne donnerai pas cher de ma peau. Ce voyage qui devait être un simple aller-retour, une formalité rapide et facile, s’enfonçait toujours plus profond dans la catastrophe. Pourquoi fallait-il toujours que je m’arrange pour me fourrer dans les pires situations possibles ?


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Jax
› MAITRE D'ARMES
› MAITRE D'ARMES
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 101
Messages : 20
Localisation : A la poursuite d'un défi

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   Lun 31 Aoû - 16:37

Bon, visiblement ce n'était pas plus brillant comme ça. Il aurait du se douter qu'avec un si petit gabarit, elle ne tiendrait pas aussi bien l’alcool qu'il aurait cru. Enfin bon, pas bien grave, une gueule de bois, ça s'arrangeait facilement...généralement en buvant à nouveau d'ailleurs!

Mais pour le coup, la petite semblait plutôt vouloir rentrer dans ses pénates. Pourquoi pas, c'était déjà mieux que de rester ici pour y restituer tout son dernier repas et plus encore. Mais le souci, c'est que Noxus, ce n'était pas la porte à coté...quoique. En y repensant, Jax se souvint avoir aperçut quelques sympathiques engins arrimés aux bâtiments les plus hauts de Zaun. Bon, il n'avait jamais conduit ce genre d'engin mais cela ne devait pas être plus dur que de faire avancer un troll des neiges. Et puis le mercenaire ne s'était jamais rendu sur un véhicule de la sorte, et cela lui donnait envie d'essayer. Et puis ouais, ce genre d'appareil devait être bien gardé, cela lui ferait ainsi une ballade digestive tout à fait appropriée.

L'ancien champion de la Ligue revint alors à Katarina et au réverbère auquel elle s'agrippait comme à sa planche de salut. Et d'un simple geste, sans effort visible de sa part, il arracha ledit éclairage du sol, entrainant ainsi dans le même temps la demoiselle qui s'y tenait. Balançant sa nouvelle arme sur son épaule avec négligence, il réceptionna en passant l’assassine noxienne sur l'autre avant de partir d'un bon pas pour sortir des bas-fonds de la ville. Il eut pour seul commentaire un propos lâché d'un air serein, voir même enjoué.


"Hé bien allons-y alors, ça occupera!"

Et ainsi dit, aussi-tôt fait. Le maître d'armes n'eut guère de mal à se frayer un chemin parmi l'exotique population zauniene et ce malgré ses deux bagages atypiques. Bon, une fois arrivé au pied d'une de ces grandes tours qui surplombaient les tréfonds de la ville, il y eut un peu plus de sport. Certains tristes individus qui invoquèrent un obscur besoin de laisser-passer pour dégager le chemin. Jax ne comprit pas trop pourquoi on pensait qu'il voulait qu'on ne l'affronte pas mais il se fit rapidement un devoir de détromper les nombreux vis-à-vis qui vinrent à sa rencontre au fur et à mesure qu'il progressait dans la bâtiment. Il y en eut même pour supplier à ce qu'il leur laisse la vie sauve et qui étaient prêts à tout lui donner pour ça. Bizarre ces zauniens. En tout cas tous se taisaient au moins après quelques coups de lampadaire bien assenés. Au moins tout cela eut le don de l'amuser quelque peu. Il n'avait jamais pensé que l'on pouvait inventer autant de trucs tordus pour essayer de découper son prochain. Il fut particulièrement curieux de cette large machine qui prenait en fait l'apparence d'une pièce entière pour ensuite vous saisir et vous écarteler. Dommage qu'ils ne l'aient pas faite plus solide que ça. Mais bon au moins les gars là-dedans en avaient à revendre, toujours à venir en masse peut-importe combien il en avait abattu juste avant. Peut-être un rapport avec leurs yeux au regard étrange et leur bave dégoulinant de leurs sortes de masques. Au moins ils tenaient encore debout après le premier coup de lampadaire.

Et ce faisant, Jax continua de porter avec lui son fardeau à la chevelure de feu. Quelque part il trouva ça assez intéressant de se battre d'une seule main, en plus de devoir faire un peu attention à quelqu'un d'autre que lui. Bon il faillit la perdre une fois ou deux dans un abime sans fond remplis de scarabées mécaniques ou une fosse d'acide mais bon, trois fois rien dans l'ensemble. Ah, pourquoi il l'aidait ainsi? Pourquoi pas en fait? Il n'avait rien de mieux à faire pour le moment et en plus du chalenge actuel, il se disait qu'il pourrait s'attendre à mieux encore en tentant d'arriver à Noxus sans autorisation par la voie des airs. En tout cas il ne l'avait jamais fait jusqu'à lors, et rien que cela valait le coup d'essayer!

Au final, la tache qu'il appréhendait le plus, à savoir faire rouler une de ces sortes de motoculteurs des cieux, lui fut rendu bien plus simple par le fait qu'il surprit en haut un de ces engins en train de partir du bâtiment, et ce dans une agitation panique qu'il ne s'expliquait pas vraiment, après tout il ne voyait rien d’inquiétant autour de lui. Mais à cheval donné on ne regarde pas les dents et Jax s'invita ainsi dans ce gros aeronef en y bondissant d'un coup. Une fois un peu de ménage effectué et le maitre de bord rapidement convaincu qu'il devait mettre le cap sur Noxus, le maître d'arme laissa finalement retomber la demoiselle qu'il tenait jusque là. Prenant l'air sur le bastingage alors que les vents hurlants des cieux les frappaient de plein fouet, Jax se trouvait assez content. Il avait eut un bel apero avec tout cela, ne lui restait plus qu'à voir ce que le voyage lui offrirait comme plat de résistance avant de passer au dessert de Noxus. Ainsi pour la première fois depuis un moment, il se retourna vers Katarina et sembla se soucier à nouveau de son sort, venant apparemment aux nouvelles.


"Bon, ça va mieux maintenant?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Buvons un coup, buvons en deux...[pv Kata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» buvons mes amis # albus - terminé.
» Mangeons et buvons, car demain nous mourrons... [Tour I - Terminé]
» Une tentative de Coup d'état?
» vos bons et mauvais coup
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Zaun :: Les Bas-quartiers :: Bijou maudit-