lienlien
› Musiques Riot Games



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Ven 10 Avr - 15:35


Le Violoniste Fou
Tu parles d’un nom affreux !!!!!


Elle avait déjà entendu le nom du « Violoniste Fou », Emilia en était persuadée. Néanmoins, la question était « où » ? Alors qu’elle réfléchissait à cela, son invitée lui informa qu’elle ne se sentait pas dans la meilleure des formes pour exercer ses talents de chanteuse. C’était dommage, mais LeBlanc pouvait le comprendre après ce qu’il s’était passé. Après tout, elle devait avoir encore un peu du sang venant de sa gorge de séché sous ses ongles. Non pas qu’elle ait trouver désagréable de tourmenter cette petite, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’elle ait ce genre d’intérêts sur le moment.

« Entendu. C’est dommage mais c’est entendue…

Ca y est ! Elle se souvenait, elle avait lu le nom de cette taverne dans un rapport concernant un capitaine de l’armée Noxienne. Un farouche défenseur des valeurs militaires et voulant voir tomber au bas mot la moitié des têtes nobles de la ville. Une tête creuse comme on n’en faisait pas deux, mais avec suffisamment d’influence pour pouvoir représenter la vague ombre d’une menace. Pour LeBlanc, ce n’était pas spécialement quelqu’un d’intéressant, mais au moins il aurait l’utilité de lui permettre de voir de quoi cette petite était capable…

- Dis-moi, le Violoniste Fou, ce n’est pas cette taverne que le capitaine Julius Tremere fréquente régulièrement ?

Elle avait posé la question calmement à son invité, attendant une confirmation de cette dernière, ou plus. En réalité elle n’en était pas totalement certaine elle-même, mais elle tachait de ne pas le montrer, jouant comme à son habitude sur les tons et les pensées des gens. Enfin, elle demandait mais elle se rendit bien vite compte que Natalia n'était plus du tout en état de lui répondre, sur le point de tomber de fatigue sur place. LeBlanc soupira avant de hausser le ton, appelant quelqu'un d'extérieur à la pièce.

- Amaria ?

Quelques secondes passèrent avant qu'une femme d'apparence extrêmement jeune, d'une grande beauté et aux étrangement longues oreilles n'apparaissent dans l'encadrement de la porte. Vêtue d'une sorte d'armure laissant plusieurs partie de son corps et ses mouvements de libres, elle portait deux épées sur le coté.

- Oui Madame ?
- Amène cette demoiselle à une chambre, qu'elle puisse s'y reposer, et préviens moi quand elle se réveillera.

Amaria opina du chef avant de prendre Natalia et de la porter par l'épaule. Cela aurait put être une expérience reposante si tout ce qui entrait en contact avec la blonde ne voyait pas sa température chuter aussi vite. Lorsque Natalia arriva dans un lit, ce fut non seulement épuisée, mais transit de froid...

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Ven 10 Avr - 20:50

Tout était flou, et tanguait autour de moi. Un corps affamé, malmené, épuisé qui au bout du compte, refusait d'aller plus loin. La question me parut trouble à l'oreille, comme si mon visage était plongé dans l'eau, à travers laquelle on tenterait de me parler. Mes paupières et mes joues me brûlaient...  Je crois que j'étais en sommeil lucide. Quand le corps s'est endormi, et que l'esprit tente encore de tenir éveillé, malgré l'appel de plus en plus pressent à plonger vers les abysses. Comme dans un rêves, je me sentis soulevée de ma chaise, et appuyée sur quelque chose de bien semblables à un bloc de métal froid. Entrouvrant les paupières, un instant, je parvins à distinguer la forme floue d'une femme, de belle allure, avant que des tremblements ne me parcourent. De stress, de fatigue et maintenant venait s'ajouter, de froid. Je me traînais, marchant appuyée contre ces membres froids, comme morts, qui me tiraient vers l'avant, jusqu'à atterrir sur quelque chose de doux et tiède. J'avais froid, mais cela ne m'empêcha pas de tomber dans un profond sommeil en quelques secondes à peine.

Un léger trait lumineux frappant mon œil, vint me chatouiller, me tirant de mon sommeil. Je mis quelques instants, battant des cils, à me resituer... Avant qu'une véritable attaque de panique ne vienne me traverser. Le soleil était levé !
Je me redressai, puis me levais en trombe, le coeur battant à tout rompre et l'oeil paniqué. J'étais en retard. Je risquais gros, très gros, et plus j'attendrai, plus j'aggraverai mon cas.

Paniquée, je me précipitai, trébuchant, manquant de m'emmêler les jambes, vers la porte, ou je me heurtais à une femme à l'allure étrange. Même si ses oreilles me paraissaient surprenantes, ce n'était de loin pas ma préoccupation première

" Le Colisée... " je m'étranglais d'une voix ayant retrouvé toutes ses capacités habituelle, mais remplie de panique. " Je dois retourner au travail, ou je vais me faire tuer "

Ce n'étais pas qu'une expression. C'était bel et bien ce que je risquais si je me retrouvais à paresser au lieu de travailler. Je ne me souvenais pas avec exactitude des événements de la nuit, ou réalité et cauchemars s'étaient mêlés durant mon sommeil, et encore moins comment j'avais atterrit dans ce lit, mais je devais à tout prix me sortir de ce pétrin.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Dim 12 Avr - 14:56


Amaria
Radieusement belle, Sinistrement froide.

Sorrow and Regret by Motoi Sakuraba on Grooveshark


Amaria avait beau avoir un style assez particulier avec ses longs cheveux blonds, ses oreilles en longues pointes et ses yeux bleus semblant constamment à moitié éteint, elle n’en restait pas moins une femme attentive. Aussi, quand elle sentit de l’agitation dans la pièce qu’elle avait décidé de surveiller, même si elle aurait put laisser quelqu’un d’autre s’en charger, elle ouvrit la porte. Natalia avait beau s’être heurter à elle dans un collé serré que beaucoup d’homme aurait enviés, pratiquement aucune émotions ne sembla poindre de l’étrange femme. Elle semblait en fait ne même pas en avoir cure.

Elle saisit Natalia par les épaules, fermement mais sans brutalités pour l’éloigner d’elle. Ses mains étaient toujours aussi froides, comme si toute chaleur se refusaient à les habiter… comme pour le reste de son corps en fait. L’espace d’un instant elle écouta, et regarda. Dans son regard il n’y avait aucune animosité, pas plus qu’il n’y avait d’amitié ou de considération. Elle se contentait de regarder Natalia comme elle pourrait regarder n’importe quoi : un chien, un chat, une étagère. Que pensait-elle de la petite qui se trouvait en face d’elle ? Impossible à dire.

« Si vous devez mourir aujourd’hui ce ne sera pas des mains du Colisée. Et sachez qu’il y a pire comme mort qu’une simple exécution, vous devriez l’avoir compris depuis votre aventure d’hier soir…

Sa voix était calme, posée et sur d’elle, mais aussi tellement neutre en disant de telles paroles que cela en avait quelque chose d’effrayant. Sa prise sur les épaules de Natalia se libéra, laissant les bras d’Amaria retomber le long de son corps. Instinctivement, sa main droite se posa sur la garde d’une de ses épées courtes. Elle ne la serrait pas, mais à ce geste il était évident qu’elle savait plus que s’en servir correctement. Cette dame n’était sans doute pas auprès de LeBlanc pour servir uniquement de décorum.

- Prépares-toi, Madame à demander à te voir dès que tu serais réveillée et prête. Si tes vêtements d’hier ne te conviennent pas, tu en trouveras d’autre dans l’armoire derrière toi.

Elle avait beau la tutoyer, le ton qu’utilisait la tête blonde n’était pas réellement familier ou amical. C’était plus une absence de politesse de sa part qu’autre chose. Dans tous les cas, même si elle n’avait fait mention de cela à aucun moment, il était évident qu’elle ne laisserait pas rentrer la petite Natalia de bon gré. Quand à l’idée d’affronter cet opposant… dois-je vraiment préciser à quel point c’était une idée dangereuse ?

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Dim 12 Avr - 17:36

Les mots de la femme devant moi n'aidèrent pas à me calmer. Je ne craignais pas de mourir des mains du Colisée, mais simplement de ceux qui me faisaient travailler là bas... Et mort pire ou non, me faire exécuter ne m'enchantait pas spécialement. Mais il fallait que je me calme. J'étais en retard, c'était un fait. Maintenant, je devais trouver un moyen de tourner la situation à mon avantage, ou du moins, de limiter les dégâts. Fermant les yeux un instant, je me recentrai.

Ses mains étaient froides sur mes épaules. J'aimais cette sensation. Froides comme la glace, froides comme l'hiver, elles m'évoquaient mon enfance, Freljord. L'espace d'une seconde, je me demandais si cette femme venait de là bas... Avec ses longs cheveux blonds et ses yeux bleus, elle en avait le physique, en tout cas. Mais le moment était peut-être mal choisi pour discuter de ce genre de choses.

Je regardai un instant ma tenue. Elle me paraissait relativement correcte, en revanche, mon maquillage avait certainement coulé, aussi, je demandai rapidement à pouvoir me nettoyer le visage pour retrouver une apparence decente, et m'occuper de mes cheveux. Je ne savais pas dans quelle galère je m'étais fourrée, les évènements de la nuit étaient trop flous pour m'en rendre compte, mais je pressentais le danger dans chaque particule de l'air. Rester calme, voir venir. Je n'avais rien à me reprocher, du moins, pas qu'il me semble, et je n'avais donc pas de raison de craindre trop de choses. Mis a part pour mon retard au Colisée... Mais ce n'était pas le soucis actuel.

" Je suis prête ", je lançais d'une voix que je voulais sûre de moi à la jeune femme, une fois mon apparence retournée à quelque chose de correct. Prête à savoir ce que cette femme me voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mar 14 Avr - 3:16


Good night
You’ll wake up in a troublesome world…


« Bien, suis-moi.

Répondit sobrement Amaria avant de sortir de la pièce sans un regard en arrière. Les pas de la jeune femme ne laissaient pas le moindre bruit se répondre dans le manoir où régnait un silence pesant ponctué parfois par une exclamation d’un laquais dans les étages inférieurs. La magie de l’étage prenait pleinement place dans les lieux alors que l’éclairage s’allumait sur le chemin de la Furie Sanglante, révélant le chemin à mesure qu’elle se dirigeait sans hésitation vers une porte d’ébènes aux ornementations des plus épurées. Frappant trois coup sur cette dernière, une voie étouffée par le bois lui autorisa l’entrée en ces lieux.

Poussant alors l’une des parties de la porte à double bâtant, Amaria entra dans la pièce, invitant d’un regard Natalia à l’y suivre. Cette dernière était de toute évidence un espace de travail parfaitement rangé, exception faite du bureau sur lequel commençait à se trouver une flopée de documents. Derrière cet espace se trouvait assise celle que l’on appelait la Manipulatrice, la Dame de L’Ombre, la matrone de la Rose Noire, LeBlanc…

« Ah, c’est vous… son regard se porta rapidement sur Natalia, bien dormie ? Tu ne tenais plus debout hier soir…

LeBlanc avait posée ces questions, mais cela tenait évidement plus de la courtoisie que d’un réel intérêt pour l’état de santé de la jeune femme. Pourtant, tout dans son attitude semblait montrer l’inverse, que ce soit la plume reposée dans l’encrier, l’inclinaison de son buste en avant tandis qu’elle prenait la parole envers Natalia ou la baisse d’intonation qui accompagnait ses paroles. On ne lui avait pas donner tous les surnoms qu’elle avait sans raison, il était juste dommage qu’elle ne fasse pas de représentations théâtrales officielles, elle aurait sans doute put jouer à merveille n’importe quel rôle qui demanderais de la mettre en avant…

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mer 15 Avr - 0:27

A pas de louve, je suivais cette étrange femme, me demandant de plus en plus ou j'avais bien pu atterrir. Je n'avais que très peu dormi au final, car la nuit était déjà bien avancée lorsque je m'étais endormie, mais ce court repos m'avait tout de même permis de reprendre mes esprits, bien plus qu'ils ne l'étaient durant la nuit. La peur avait à ce moment là occupé toute mon attention, m'empêchait de me poser des questions sur cet étrange endroit... Qui se bousculaient maintenant. Empli de magie et de maléfices, digne d'un conte. Et comme dans un conte, c'était la sorcière qui m'attendait à l'arrivée.

J'avais la légère impression d'être une accusée, menée dans un long couloir vers celui qui allait devoir décider de sa sentence. Et au final, la vérité n'était pas si éloignée. Inspirant lentement pour rester détendue, je me figeai, droite comme un I, devant la grande porte en bois, avant d'y pénétrer à la suite de la femme aux oreilles pointues. Toujours bien droite, les mains jointes devant moi, je regardai l'occupante des lieux, la dirigeante de ce manoir dans lequel j'avais pénétra par inadvertance, écoutant sa question.
Visiblement, elle semblait plus avenante que la veille, même si cette impression de danger se dégageait toujours. Mais j'avais surtout peur des conséquences pour ne pas m'être présentée au travail, à vrai dire. Il ne servait cependant à rien de soulever ce point de nouveau, car elle était déjà au courant.

" Bien dormi, je vous remercie. Je me sens mieux. ", me contentais-je de répondre d'un ton cordial. Mes yeux étaient fixés au niveau de son menton, afin de garder la politesse de la regarder, sans avoir à défier son regard. Une attitude généralement attendue de la simple servante que j'étais. Maintenant, je n'avais plus qu'à attendre qu'elle m'explique ce qu'elle attendait de moi... Et ce que je pourrais éventuellement obtenir en échange.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mar 28 Avr - 12:50


What I want
When I want


Effectivement, la jeune femme avait l’air un peu plus en forme que la veille au soir. Au moins ne tombait-elle pas de fatigue à chaque pas qu’elle faisait. Leblanc constata les propos de la jeune femme d’un hochement de tête de circonstance, et puis, une personne à moitié morte ne lui serait d’aucune utilité, il fallait bien admettre ce genre de choses. D’un geste, elle se saisit d’un papier qu’elle avait à coté d’elle. Cela semblait être un rapport, ou un constat.

« Bien, tu travailles donc au Violoniste Fou. Si mes informations sont exactes, c’est là que va régulièrement Julius Tremere. Qui plus est, il parait qu’il y va « voir quelqu’un », particulièrement certains soir précis de la semaine… ce ne serait pas toi par hasard ?

Elle avait demander cela avec un calme évident. Elle n’avait peut-être pas la réponse à sa propre question, mais elle semblait convaincue de ses déductions et attendait visiblement une confirmation ou une infirmation de la part de Natalia. Cependant, le fait qu’elle en sache autant montrait sans doute que la jeune fille en face d’elle n’était peut-être pas aussi insignifiante aux yeux de Leblanc que cette dernière ne pouvait le penser…

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mar 28 Avr - 19:57

J'écoutai sa question en changeant d'appui sur ma jambe, dans une attitude polie et neutre, attendant qu'elle ait terminé, pour prendre la parole à mon tour, et lui répondre.

" Je n'y travaille, j'y passe la seule soirée de la semaine que j'ai de libre. Enfin, plus ou moins libre, puisque je n'ai pas le choix, mais ce n'est pas du travail. J'y chante, et je récolte quelques pourboire. Je ne connais pas les noms de ceux qui viennent me voir, mais c'est très possible que l'homme dont vous parlez en fasse partie, il y a une petite vingtaine de personnes qui viennent fidèlement toutes les semaines ou presque pour m'écouter, en plus de ceux dont la présence est moins régulière. Et à ma connaissance, il n'y a personne d'autre que moi qui fait de l'animation là bas. "


Je baissai la tête, et repris le silence, afin de lui signifier que je lui avais dis tout ce que je savais sur la question.
Heureusement que j'avais dormi, même si ma nuit avait été courte. J'avais réussi à reprendre de la contenance, de la conscience de ce qui m'entourait, et à aligner trois mots correctement. Même si j'étais toujours aussi inquiète à l'idée qu'en ce moment-même, mes contremaitre devaient se demander ou j'étais, et se préparer à signer soit le constat de ma mort, soit mon aller pour une correction inoubliable. Mais je ne pouvais rien y faire, et mieux valait régler un problème à la fois, à savoir pour le moment, ce que cette femme me voulait, et ce qu'elle attendait de moi. Avec un peu de chance, si je me montrai suffisamment convaincante et utile pour elle, je pourrais peut-être éviter les ennuis pour ne pas m'être présentée, voir en tirer un profit personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Lun 11 Mai - 1:28


If I see you,
I’ll pull the strings around you.


A la précision de Natalia, Leblanc se contenta d’écarter les bras en hochant sobrement des épaules. Ainsi, elle semblait signifier à son interlocutrice que les petits détails comme « y travailler » ou « y passer récolter des pourboires » n’avaient pour elle pas une grande importance. Ce qui était sans doute important par contre, c’était que Natalia, elle, s’y trouvait. Leblanc eut un petit sourire en coin. Il y a quelques heures encore, elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle allait faire de cette intruse qui était rentrée chez elle par erreur, mais ça, c’était il y a quelques heures. Désormais, elle avait un plan et des projets pour elle. Certes, ce n’était pas de grandes batailles et des choses qui changeraient le cours de l’histoire, mais qui sait, cela viendrait peut-être plus tard.

S’adossant au fond de son fauteuil, la Manipulatrice faisait tourner une plume d’oie entre ses doigts fins tandis qu’elle réfléchissait aux possibilités qui s’offraient à elle. En soit, elle en avait tout un panel des plus larges et variés, mais ce qu’elle réservait pour l’instant à la jeune fille était une tâche plutôt facile qui ne saurait pas mettre la matrone en péril. Pour ce qui était de Natalia, et bien… si elle se débrouillait correctement et qu’elle avait les qualités que Leblanc espérait d’elle, tout devrait se passer pour le mieux.

« Bien, voici l’homme qui nous intéresse. Finit-elle par dire à Natalia, tendant une représentation de Julius Tremere à cette dernière. Il s’agit d’un dignitaire de l’armée Noxienne, un commandant Noxien un peu trop imbu de lui-même qui se pense supérieur à toute sa hiérarchie et à la noblesse. Il n’est en réalité pas grand-chose mais avec ses capacités et son ambition, il pourrait bien finir par vouloir tenter quelque chose… d’insensé.

La plume arrêta de tourner, avant d’être tranquillement reposée dans son pot d’encre au milieu d’un silence de mort. Se penchant légèrement en avant, Leblanc croisa les mains au dessus de son bureau, plongeant son regard dans celui de Natalia. Un instant, un air amusé sembla effleurer ses lèvres, disparaissant presque aussitôt, tel un mirage fugace prisonnier d’un désert aride. Elle n’avait pas le temps pour les frivolités, il lui fallait faire les choses vite et bien. Aussi, elle entra rapidement dans la partie la plus intéressante du sujet, celle qui a la fois pourrait lui apprendre énormément sur la personne en face d’elle, mais aussi qui pourrait s’assurer de sa loyauté.

- Bien, maintenant que tu sais ce que moi je veux de toi, qu’est ce que toi tu voudrais ?

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mer 13 Mai - 21:20

De l'image cognant à ma rétine, de par les mouvements saccadés de mes yeux observant cette représentation d'un visage, il circula jusqu'au centre de ma mémoire. Flashback. Je revoyais la scène, quelques heures plus tôt, de cette dernière soirée dans ce bar la veille. Mon regard se posait sur chaque homme, tour à tour, le fixant dans les yeux. Comme si, par cet instant fugace et éphémère, ou je leur accordai cette attention centrée, je signifiai à celui sur qui mon regard brulant était posé, que c'était pour lui et uniquement pour lui que j'étais là ce soir. Tous les autres n'étaient qu'une masse anonyme, mais celui que je regardai, en cet instant, pouvait comprendre ce message qu'il était unique à mes yeux, avant que mon regard ne retourne se perdre dans le groupe. Tu m'as vu te regarder, et ces quelques secondes t'ont suffit à comprendre que tu étais si particulier, même si le feins de regarder les autres le reste du temps. Tu n'es pas dupe. Tu sais que tu es si spécial, et que tu m'as séduis. Et séduis, tu l'es, toi aussi, sous le charme d'un véritable envoutement, enjôle par ma voix d'or, mon corps gracile, et mes yeux de braise.

Chacun, un à un, tombait dans ce piège, dans ce mensonge que mes yeux voulaient leur faire croire. Oui, j'avais appris depuis longtemps à ne pas me servir que de ma voix face à eux. Si elle les envoutait et les hypnotisait, c'était par les yeux que j'obtenais qu'ils continuent de m'aimer même lorsque mes chants s'interrompaient.
La visualisation de cette soirée. Chaque homme, un à un, que j'avais le temps de dévisager. Oui, celui que cette étrange femme me montrait en faisait bien partie, sans aucun doute. Il était même un habitué, qui buvait ma voix comme un nectar sucré, et s'accrochait à mon regard, pour n'en perdre pas la moindre fraction de seconde. Imbu de lui même ou non, se pensant supérieur ou non, tous les hommes, une fois charmés et désirant obtenir l'inaccessible, étaient égaux, devant les charmes d'une femme, qui piégeaient les rois eux même.

" Il fait bien partie des habitués venant me voir ", me contentai-je de conclure. Savoir quelle était son influence sur la vie politique ne m'importait que très peu, car n'aurait pas d'influence sur ma condition.

En quelques mots, elle me laissait comprendre qu'elle même était impliquée dans les enjeux politiques, et sans doute pas en amatrice. Combiné à ce que je pouvais voir autour de moi, j'en déduis qu'il s'agissait d'une femme de haute noblesse... Et sans doute pas d'une militaire, elle n'en avait ni l'allure, ni la trempe. Plutôt quelqu'un agissant dans l'ombre... Et en une douzaine d'année de vie Noxienne, j'avais bien appris que si la limite physique de la profondeur de la ville pouvait être atteinte en souterrains, celle de la morale et des jeux de pouvoirs était bien plus profonde encore. Sans doute voulait-elle des informations pour son compte, au sujet de cet homme... Une idée intéressante, mais qui risquai de me mouiller. D'un autre côté, les enjeux pouvaient être intéressants, peut-être.

" Je n'ai pas vraiment compris ce que vous attendez de moi, non "

Pas vraiment un mensonge, mais tout de même à moitié. Même si je comprenais, à mon sens, finement les enjeux politiques et stratégiques, à force de laisser mes oreilles discrètes de simple servante trainer ça et là, je préférai toutefois laisser croire que je n'en avais que peu d'idée. Lorsqu'on est une esclave, trop savoir est bien plus dangereux pour la vie que d'être ignorant, et il était plus facile de feindre la compréhension subite si la situation se mettait à me demander de la finesse d'esprit, que de prétendre à être soudainement devenue idiote si je m'apercevais que j'en avais trop dit sur ce que je savais et comprenais de la situation à Noxus. Ne pas trop en dire à la fois, et voir venir, pour trouver le meilleur moyen de tirer parti de la situation. Et dans tous les cas, je ne savais pas avec exactitude ce qu'elle espérait, mieux valait que je sois fixée.

" Quant à ce que je veux... Déjà, pouvoir survivre à ce soir, quand le contremaitre me tombera dessus, ça serait un bon début, si vous tenez à ce que je fasse quelque chose pour vous... "
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Lun 18 Mai - 0:34


Mauvaise réponse !
N'insistez pas on vous dit.


Un léger sourire se peint sur les lèvres de Leblanc tandis que la personne en face d’elle tentait visiblement de se faire passer pour plus idiote qu’elle ne l’était réellement. Elle ne devait pas se souvenir de la soirée précédente pour penser que ce genre de méthode pouvait fonctionner contre la manipulatrice après qu’elle l’ait observée pendant si longtemps. S’éloignant de cette dernière, son dos s’accouda contre le rebord de son siège alors qu’elle ne lâchait pas la jeune fille du regard. Elle avait encore beaucoup de chose à apprendre quand à comment survivre en ce monde, et principalement en Noxus, comme apprendre à réagir en fonction de qui vous avez en face et de ce qu’on vous demande.

« Ce serait vraiment dommage que tu ne comprennes pas ce que j’attends de toi ma chère Natalia. Car dans ce cas, je n’aurais aucune utilité pour toi, et même si les contremaitre ne lèveront pas la main contre toi aujourd’hui, ils ne te reverrons plus jamais.

La menace qu’elle laissait planer était évidence. Elle ne voulait pas d’une imbécile incapable de comprendre quand elle pouvait parler et quand elle devait tenir sa langue, si elle l’avait penser ainsi, elle l’aurait sans doute laissée à Talon afin que ce dernier la transforme en une marre sanglante. Non, ce qu’elle voulait c’était une personne apte à se débrouiller par elle-même, à avancer seule et à être capable de revenir faire son rapport entière sans qu’il ne reste des bouts d’elle éparpillée aux quatre coins de Noxus. C’était ce genre de personne que Leblanc cherchait…

- Bien, qu’as-tu donc compris ?

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Lun 18 Mai - 1:23

Je la contemplai, avec sa stature de reine et ses yeux félins. Je l'observai assouvir son autorité, un peu plus encore, une piqure de rappel au cas ou je n'ai pas saisi la situation dans laquelle je me trouvai. Et une très rapide lueur d'amusement se glissa, fugacement, dans mon regard. Pourquoi se sentait-elle obligée, par ces menaces, de rappeler l'emprise qu'elle avait sur moi ? Pensait-elle que je ne l'avais pas réalisée, ou sous estimai-t-elle son autorité naturelle, pour penser en avoir besoin ?

Ou bien pensait-elle simplement avoir besoin de rappeler la terreur, pour s'imposer. Mais elle ne devait pas avoir pris en compte d'à quel point j'étais attirée par le gain, quel qu'il soit. Et il n'étais pas difficile de comprendre que j'avais bien plus à gagner à faire ce qu'elle me disait, et avec zèle. C'était ainsi que j'avais appris à survivre, à Noxus. Non pas en étant forte, comme le prêchait la devise, mais en sachant plaire à ceux qui l'étaient, et apparaitre utile à leurs yeux. Aussi, je ne bronchai pas sous la menace, me contentant de la regarder, jusqu'à voir dans ses yeux sur mon temps de parole était arrivé.

"J'ai dis que je n'avais pas compris exactement ", répondis-je en accentuant le dernier mot. " Il y a beaucoup de choses que vous pourriez me demander. Surveiller ses faits et gestes, ses plannings, ses relations ? Est ce que vous cherchez des informations, à ce que j'aille le séduire, le faire parler, ou fouiller chez lui ? Ou est ce que vous voulez vous débarrasser de lui, et que je l'attire dans un piège ? Je peux faire tout ça sans mal, si on m'en donne les moyens, ou d'autres choses. J'ai simplement besoin de quelques précisions."

Tout en parlant, je réfléchissais à sa demande. Puisqu'elle m'avait prouvée par ses menaces, qu'elle n'était pas simplement imbue d'elle-même au point de penser pouvoir avoir tout le monde parfaitement à ses ordres d'un seul regard, pas moyen que sa demande ne soit vraiment, réellement importante, elle n'avait aucun moyen de me faire confiance. Mais si elle avait voulu se débarrasser de moi, elle aurait tout aussi pu le faire terriblement facilement, soit en me renvoyant simplement au travail, soit en s'arrangeant pour que je ne revois jamais la lumière du jour.

Il s'agissait donc forcément d'un test... Réel intérêt pour cet homme, ou simple façon de vérifier si j'étais digne d'être utile ? Je n'en savais rien, mais il était possible qu'elle me prépare quelques problèmes volontairement glissés ça et là simplement pour étudier mes réactions. Il fallait donc que je sois sur mes gardes, et que je me décide sur ce que je voulais laisser paraitre de moi, pour donner la réaction la plus appropriée à mes buts, en matière d'image que je voulais lui laisser de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mer 3 Juin - 1:11


Respirez,
Vous n’allez pas encore partir les pied devant il semblerait…


Un sourire passa sur les lèvres de Leblanc alors qu’elle écoutait la réponse que lui prodiguait Natalya. Elle pourrait peut-être faire quelque chose de cette dernière finalement, songea-t-elle en continuant d’analyser ses réactions. Elle savait à la fois où était sa place, mais aussi ce que l’on pouvait attendre d’elle tout comme comprendre ce qu’on ne lui disait pas encore. Si elle ne se montrait pas trop curieuse quand à ce qu’on lui demandait ou ce que LeBlanc voulait, peut-être qu’elle aurait un avenir confortable ou qu’elle pourrait réaliser ses ambitions, à commencer par sortir de cette fosse putride qu’était le Colisée de Noxus.

L’espace d’un instant, elle se demanda jusqu’où elle devait aller dans le test de cette petite, puis se dit qu’au final, elle pouvait augmenter la difficulté au fur et à mesure que les choses iraient de l’avant. Après tout, elle pourrait ainsi estimer au mieux les capacités de la petite, et peut-être ainsi y apporter sa touche afin de la modeler à ses envies…


« Bien, bien… pour commencer, j’aimerais juste que tu te renseigne sur ce dernier et sur ce qu’il fait. Je te laisse le libre choix de comment tu veux procéder, que ce soit dans l’ombre ou de manière plus directe en tentant de le séduire…

La manipulatrice marqua une pause dans son élocution. Ce fut bref, mais suffisant pour laisser respirer la conversation et enlever un peu de cette tension oppressante qu’elle laissait planer sur les lieux. Cela devrait faire un peu de bien à Natalya que d’avoir un peu d’air à respirer pensa-t-elle, après tout, elle ne voulait pas la rendre stresser au point d’en devenir incompétente, n’est-ce pas ?

- … Ensuite, tu ne m’as toujours pas dit ce que tu voulais obtenir, mais si tu n’y as pas encore réfléchis, tu peux prendre ton temps et me donner ta réponse plus tard…

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mer 3 Juin - 11:53

Pour le moment, ma réponse semblait lui convenir. Même si son visage restait pour le moins inexpressif, le léger sourire qui se dessinait sur ses lèvres avait perdu de la froide menace dont il transpirait quelques secondes plus tôt, et semblait plus satisfait. Je ne perdais pas une miette du peu des réactions qu'elle laissait paraître, m’imprégnant de la façon dont elle réagissait, pour pouvoir m'y adapter au plus vite, et au mieux. La meilleure voie pour la survie, à mon sens.

Se renseigner. Pas de consignes plus précises que cela... Bien, il s'agissait donc sans doute de tester à la fois mes capacités de discrétion et mon jugement quant à ce qui pourrait ou non, être une information intéressante. Pour cela, il aurait fallu que j'en sache un peu plus sur cette femme et ses objectifs, mais hors de question de poser la moindre question là dessus. Sans le formuler clairement, elle m'avait fait comprendre de façon tacite que j'avais par inadvertance mis les pieds dans les profondeurs, qui devaient rester enfouies. Ne rien exhumer. Ne pas poser de questions sur ce qui ne me regardait pas. N'en poser que sur ce qui me concernait directement, à savoir les actions que j'allais devoir réaliser, sans chercher à en savoir plus. Me servir de ma jugeote pour savoir ce qui pourrait ou non intéresser cette femme. Et retenir un maximum d'information sur l'hommes que je devrai pister. Après tout, lui apporter quelques informations qu'elle jugerait superflues parmi d'autres plus intéressantes serait sans doute moins dangereux que d'en manquer une capitale en sous estimant son importance... non ?

Étrange situation dans laquelle je me trouvais là. Presque surréaliste à mes yeux, mais j'étais heureusement dotée d'une adaptation souple à ce qui m'entourait, ce qui m'avait permis de survivre jusque là. Et puis, ce genre de travail mettait un peu de piment dans ma vie ennuyeuse et répétitive, ou les jours défilaient comme on enfile des perles sur un collier, se ressemblant tous, sans qu'aucune évolution ne survienne. Un peu de challenge. On mettait ma perspicacité au défi, j'y répondrai, de mon mieux. Avec prudence.

Pendant les quelques secondes, ou nous pûmes simplement nous contempler, comme deux animaux sauvage se flairant avec prudence, mes pensées calculatrices bouillonnaient. Ma réaction immédiate était importante, aussi importante que ce que je montrerai par la suite. Je ne devais pas poser trop de questions, pour montrer que je pouvais être autonome. J'étais persuadée que c'était ça, qu'elle attendait, ne pas avoir a être derrière moi pour ce travail, et me laisser faire en indépendance, avec du résultat à la clef. Néanmoins, si je n'en posais pas assez, je risquai de paraître négligente, et peu motivée par ce qu'elle me demandait. Laisser penser que je me défilerai à la première occasion.

" Ce que je veux... Je n'en sais rien pour le moment. J'y réfléchirai... "

Pour le moment, je n'avais rien de spécial en tête. L'idée de demander à être sortie de ma condition de prisonnière ne m'effleura même pas, tant ma place dans cette ville était ancrée en moi depuis des années. Les rêveries n'étaient pas vraiment au gout du jour. Mais une légère amélioration de ma condition, ce que j'avais toujours tenté de trouver ça et là, était envisageable. Lorsqu'une occasion intéressante se présenterait, si elle était pour le moins équitable par rapport à ce qu'elle me demandait, alors peut être que je lui demanderai. Quand j'aurais pu mieux jugé ce qui, à son sens, paraissait envisageable, du moins...

J'avais eu le temps de réfléchir à ce que j'allais demander ou non, pour paraître suffisamment intéressée, mais pas trop. J'hésitai à la questionner sur le temps imparti pour trouver ces informations, mais retint mes paroles. S'il y en avait un, sans doute me l'aurait-elle fait savoir. Cela était sans doute laissé à mon jugement. Ne pas traîner, en prenant le temps d'être suffisamment discrète et efficace. J'espérai juste qu'elle réalisait à quel point le travail obligatoire que je devais fournir me prenait du temps, et le peu qu'il me restait pour ce genre de "loisir"... Mais puisqu'il venait me voir sur mes soirées de libres, c'est à ce moment que je devrai agir. Sans doute devrai-je lui faire des rapports plusieurs fois, régulièrement, et je formulai la première question qui tombait sous le sens de l'évidence.

" Comment devrai-je vous transmettre les informations que j'obtiendrai ? "
Revenir en haut Aller en bas
Emilia LeBlanc
› THE DECEIVER
› THE DECEIVER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 28
Messages : 76

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t349-fumee-et-miroirs-feu-et-sang-encre-et-ombres#2439

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mer 3 Juin - 21:34


Dit et non-dit
Ne pensez pas que l’on ne vous entends pas.


La Manipulatrice se doutait que les choses devaient bouillir dans la tête de Natalia, néanmoins elle semblait apte à savoir éviter de trop s’embrouiller l’esprits dans des questions aussi diverses que variées. C’était une qualité que Leblanc appréciait chez Natalia, si toutefois elle ne se trompait pas à son sujet bien sur. C’était quelque chose de penser comprendre les gens, mais c’en était une autre de ne pas se tromper. L’ensemble donnant une science dont l’exactitude était toujours à démontrer et dont Leblanc se voulait maitresse d’école. Il y avait cependant plus de questions auxquelles cette petite devait vouloir des réponses qu’elle n’en posait. Aussi Leblanc allait devoir éclairer sa lanterne.

« Pour répondre à ta question explicite, tu pourras revenir ici me donner tes réponses ou laisser une lettre à l’un des hommes de la maison avec pour instruction de me la transmettre. Rien de bien compliqué en somme, si toutefois cela ne te pose pas de problèmes personnellement, sinon nous trouverons d’autres moyens.
- Pour ce qui est de ton travail de la journée, et bien il est annulée. Officiellement, un haut dignitaire noxien organise une soirée quelconque ce soir et avait besoin de plus de main d’œuvre présentable et à demandée à ce que tu viennes servir sous son toit pour journée afin d’un de t’apprendre un peu le métier et de vérifier que tu sais faire ce pour quoi on te demande, et deux te retenir la soirée afin d’assurer le service.

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
› WINTER'S FLOWER
› WINTER'S FLOWER
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 35

MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   Mer 3 Juin - 22:36

Revenir ici. Très bien... Cela signifiait donc forcément le faire en pleine nuit, je ne savais pas si elle s'en rendait compte. Et je n'avais aucune idée d'ou j'étais, se repérer dans les souterrains ou le jour ne perçait jamais était complexe, dans ce labyrinthe. Mais ça, c'était mon problème, pas le sien, et en étant attentive sur le chemin du retour, je devrai parvenir à enregistrer le chemin. A propos de ça, encore faudrait-il que je sache comment repartir d'ici, je m'étais complètement perdue en arrivant, et je n'étais pas plus avancée. Mais puisque visiblement, j'avais la journée de libre - une première -, j'aurais sûrement bien le temps de retrouver mon chemin. Aujourd'hui était le jour de l'Hecatombe. Si j'étais supposée être occupée ce soir là, alors j'éviterai le macabre travail du nettoyage du sang sur l'arène, ce qui m'arracha un sourire. Mon travail le plus régulier, et le plus haïssable.

" Merci, Madame. ", répondis je sobrement. Garder la tête froide me paraissait important, de même que de ne laisser que peu transparaître mes émotions. Peut-être que ça l'irriterait de ne pas pouvoir lire en moi, même si son regard me paraissait être suffisamment aiguisé pour lire à travers mes émotions. Mais peut-être aussi qu'elle en déduirait que j'étais capable de ne pas me laisser envahir, et de garder un air neutre, pour garder les apparences sauves en toute situation. Un talent important lorsqu'on cherche à se renseigner sur quelqu'un, l'air de rien...

Le gouffre qui existait entre le genre de confort que pouvaient s'offrir la haute noblesse de Noxus et celui qui nous était réservé était proprement irrationnel. La chambre ou je pouvais me reposer, récupérant de ma nuit trop courte, me donnait l'impression d'être allongée dans un lit de plumes, bien loin du simple matelas fin posé à même le sol de pierre des chambres qui nous étaient réservées. Quant à la nourriture, que je déclinai d'abord par nausée encore présente, me jurant une fois de plus de ne plus jamais accepter de me faire payer de verres à la taverne, j'avais tout simplement le sentiment de me découvrir un tout nouveau sens en découvrant son goût, plus tard dans l'après midi. Je ne mourrais pas de faim, nous étions suffisamment nourris. Du moins, pour ma carrure, la part que je recevais chaque jour était en général suffisante. Mais ce genre de repas était d'un tout autre niveau.

Finalement, une fois la soirée advenue, je ne tardai pas à être raccompagnée vers la sortie par cette même femme qui m'avait guidée jusqu'à cette femme. Qui, à mon grand soulagement, m'indiqua le moyen le plus simple de retourner vers le Colysée. Ainsi, ce travail bien particulier commençait... Bien plus dangereux que tous ceux que j'avais pu effectuer jusque là, mais sans doute avec le plus de potentiels au final. Je n'aimais pas tant que ça me jeter à pieds joints dans l'inconnu, et préférait en général pouvoir calculer mes coups d'avance. Mais un jour, il fallait savoir prendre des risques plus grands, si je voulais obtenir des gains proportionnels.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Espionnage de courtoisie... [pv. Natalia & Talon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Slaanesh : talon hauts et bouton sur la fesse droite!
» Notre Consul sur Radio Courtoisie
» Haiti en image (courtoisie de lcn.canoe.qc.ca)
» SPY ON YOU || RPG d'espionnage
» [libre]Une enquête chez soi [Trickbast, rang D, Pirates, Baston & Espionnage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Noxus :: Souterrains :: Lieux interdits-