lienlien
› Musiques Riot Games



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   Sam 14 Fév - 5:14

Il faisait nuit, et deux jours ont passé depuis que la Shérif était venu chez Slade. Pendant ces deux journées, il n'avait pas chaumé, loin de la. Clope au bec, la pluie ne faiblissant pas, il avançait, main dans les poches, vers le commissariat. Elle devait être encore la ba, en train de retourner sous tout les angles possibles les preuves, les indices, quoi que ce soit qui puisse l'aider. Cette pensée était devenue une certitude en voyant la lumière à une fenêtre. Elle en faisait des heures sup', qu'il se disait.. Il pressa le pas, et jeta sa cigarette en la frappant de l'index, pour que cette dernière finisse dans le caniveau, noyé dans le déluge d'eau qui inondait les égouts. Il poussa la porte pour rentrer rapidement, se secouant les cheveux de la main droite, en regardant tout autour de lui. Une odeur de tabac froid stagnait. Surprenant, inhabituel. Finalement, il aurait peut-être pu garder sa cigarette...

_______


"OU EST CE QU'IL EST ?!" 


Il attrapa le crâne de "Dandy" pour l'écraser une troisième fois contre la table en fer. Le bougre avait bien essayé de se défendre, mais il ne s'agit "que" d'un receleur et d'un indic. Vous savez, le genre de balance qui parait plus long en diamètre qu'en taille. Un costume qui semblait subir la pression intérieur, suintant la mayonnaise et la peur, lui servait comme habit. Des petites lunettes, maintenant détruite sur son nez, et une boucle d'oreille qui gisait au sol, avec un petit bout de chair toujours accrochée à cette dernière.

"T'as voulu me rouler Dandy ? On avait un arrangement toi et moi. Je te paie, tu me dis ce qu'il faut. C'est pas compliqué.."


Ils bossaient ensemble depuis deux ans maintenant. Un des meilleurs indics qu'il connaissait. Mais aussi un des plus pourris, qui se donne aux plus offrants. Et la, le poisson était gros. Très gros. Il ne lui laissa pas le temps de répondre et il l'attrapa pour le faire tomber violemment sur la table. Le petit gros n'en pouvait plus physiquement.. Mais mentalement il pouvait encore.. Il fallait utiliser un traitement de choc aujourd'hui.



L'ampoule du local qui servait de salle d'interrogatoire improvisée faisait ce bruit atroce, dût aux harmoniques non équilibrés du réseau électrique. Ce bruit constant, semblable à un insecte énorme qui vole sans arrêt, qui vous tape sur les nerfs..



Il lui arracha le costume pour mettre son ventre rond et dodu à nu, et attrapa ensuite un chalumeau et un sceau, puis une cage d’où venait un "Squik" répétitif. 

"J'aime beaucoup, chez toi Dandy. On trouve de tout ! Et tu viens de me donner une belle idée pour te forcer à coopérer. Tu sais, quand un rat n'as pas d'autres échappatoires, le seul moyen qu'il a, le premier réflexe de survie qui le prend, c'est..."

Il attrapa le rat dans la cage pour le poser sur le ventre du gros, et le recouvrit rapidement du sceau en fer. Il empoigna ensuite le chalumeau, et commença à chauffer sans retenue le sceau à la flamme même. Le tout, en tenant le contenant servant de moyen de tort... D'interrogatoire, avec un gant en cuir.


"De creuser."


Les yeux du gros s'ouvrirent lorsque le sceau commençait à être brûlant, au point de le marquer irrémédiablement au troisième degré, et alors que le rongeur entamait son ventre à coups de griffes. Il n'a pas tenu très longtemps après ça...


__________________

Une fois à l'intérieur, il fit couler un café. Il avait le sentiment que cette boisson de l'éveil était carburant, depuis quelques temps maintenant, dans ce commissariat.. Un silence, presque de mort régnait en maître. Il avançait dans le couloir, et regarda à sa gauche, toujours une main dans la poche, l'autre tenant le café brûlant. Il poussa la porte lentement, du revers de la main, pour la voir à son bureau, toujours en train de chercher, encore et encore. Les cernes devenaient valise, et le stress véritable torture psychologique. On pouvait le voir. Il resta un moment comme ça, jusqu'à ce qu’elle sorte de ses pensées pour le voir, et il approcha, un demi sourire aux lèvres en voyant ses tasses de cafés vide.


Il posa celui qu'il venait de faire couler devant la Shérif. Il sortit ensuite son paquet de cigarette, et lui tendit, après l'avoir ouvert. Presque neuf, le paquet. Elle n'avait pas vraiment besoin de la prendre, au vu des dizaines de cadavres cancérigènes autour d'elle, avec d'autres en réserves un peu partout. Mais il est d'usage et de respect de lui en offrir une. Quelqu'un a dit un jour que le tabac rapprochait les hommes entre eux. Il les rapproche surtout d'une bonne toux mortelle au final.


Il la lui alluma de son zippo, avant de sortir un porte document noir de sous son imperméable, et de le poser devant elle. Il s'approcha ensuite de la fenêtre, pour regarder dehors. Pas de lumière si ce n'est celle des lampadaires de la rue et du bureau, filtrant à l’extérieur. Il attendit un moment, et brisa le silence pesant. 


"Maximilien Edward. Connu sous le nom de Dandy dans le milieu de recel et de l'indic. Il bossait pour notre homme. Plus que de l'argent, il a reçu un véritable choc mental pour être aussi fidèle aux Mads à ce point la.



J'ai eu trois noms grâce à lui. Ou plutôt des surnoms. "Soap", "Stinky" et "Behemoth". Ils font partit des trois qui ont servit dans la capture de Vi. Enfin, des trois dont il connaissait l’identifié. Leurs vrais noms sont dans le dossier, ainsi que leurs photos, leur adresse. J'y suis déjà passé, et j'ai trouvé ça."

Il se retourna et s'approcha de Caitlyn, sortant une clé de la poche frontale de sa veste. Une clé banale, sans rien d'intéressant, estampillée d'un 9, puis deux autres, portant le même symbole.



"Ces trois clés sont les mêmes, au millimètre, à la finition près. Ce sont des clés de Dock. Les trois mêmes clés, menant au même hangar de stockage. J'ai pas pu vérifier moi même dedans. C'est gardé jour et nuit. Etrange hein? Maintenant je n'ai qu'une question pour vous, Shérif."

Il croisa les bras, regardant de nouveau dehors, sa clope au coin des lèvres.

"On y va quand? Je m'arrête pas en plein milieu d'une affaire, je vous préviens."
Revenir en haut Aller en bas
Ahri
› THE NINE-TAILED FOX
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 20
Localisation : Ionia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   Sam 14 Fév - 14:39

Combien de temps s’était écoulé, depuis qu’elle avait rendu visite pour demander de l’aide à ce type, en qui elle avait moyennement confiance ? Et combien de temps s’était écoulé depuis la disparition de Vi ? Caitlyn n’aurait su le dire. Pour elle, il s’agissait d’une longue, très longue journée, durant laquelle elle avait vu mainte et mainte fois le soleil se coucher, puis se lever. Si le sommeil l’avait surpris, quelques heures par ci par là, assise à son bureau, et l’avait fait tomber le nez dans son café et dans ses feuilles, elle n’avait pas eu de véritable nuit ni de véritable repos, depuis ce moment-là.
Usant et abusant de café pour tenir, et de cigarette pour contenir la nervosité que lui procurait la caféine, elle était une fois de plus en train de travailler, fébrilement, à recoller les indices ensemble. Son objectif : constituer une véritable carte autour du gang des Mads Dogs. Savoir où se trouvaient leurs repères, quels membres avaient l’habitude de circuler dans quels quartiers, quels clans étaient alliés, rivaux, ou neutres. Ainsi, il était possible de dresser pour chaque lieux de fréquentation connu, un plan de la zone avec les endroits d’où pourraient apparaitre d’éventuels dangers, et de se préparer stratégiquement à une offensive.
Chacune des feuilles éparses qui ornaient son bureau, était gribouillée de dessins et de commentaires, représentant ce genre de lieux. Elle avait bien tenté de les classer au début, mais avait vite renoncé, se contentant de les laisser s’accumuler. Ces chiens avaient plus d’influence qu’elle ne l’aurait cru, dans la ville. Et plus de cachettes. Les robots qui surveillaient les rues lui retransmettaient des données en temps réel sur leurs observations aux quatre coins de la ville, et lui permettait d’écarter les lieux ou les passages étaient trop rares.

Ses yeux s’attardèrent un instant sur ses mains, couvertes d’encre, et rougies à force de tenir frénétiquement un stylo plume qu’elle ne lâchait quasiment jamais. La seconde d’inattention envers son travail suffit à lui brouiller la vision, et à lui donner envie de s’endormir. Elle travaillait depuis des heures et des heures sans lever le nez, il était temps de faire une pause. Une douche chaude et un café. Ou deux. Pour se réveiller, c’était le seul moyen.

Elle sursauta en relevant les yeux, s’apercevant qu’elle n’était pas seule. Absorbée par son travail, elle n’avait pas vu Slade, l’homme à qui elle avait fait appel en désespoir de cause, qui s’était glissé silencieusement dans son bureau. Depuis combien de temps l’observait-il ainsi ?
Pas tant que ça, à voir la tasse de café encore fumante qu’il tenait dans la main. Caitlyn l’accepta, non pas avec plaisir, parce qu’elle n’en raffolait pas, mais avec soulagement. Le liquide chaud lui faisait du bien quand il coulait dans ses entrailles, et lui permettait de tenir le coup. Elle prit machinalement la cigarette qu’il lui tendait, sans se poser de questions. Elle n’avait pas la force de se poser de questions, ou de penser à quoi que ce soit d’autre que son affaire en cours. Il fallait économiser ses forces.
Il ne disait rien. Caitlyn, absorbée par sa respiration lente et profonde de la fumée chaude au bout de ses lèvres, en avait déjà presque oublié sa présence. Elle n’était même pas sûre qu’il soit vraiment là, après tout, ce ne serait pas la première fois qu’elle avait des hallucinations ces derniers jours. La fatigue, sans doute… Comment expliquer qu’au moment même où elle souhaitait un café et une cigarette, Slade apparaisse devant elle en lui tendant ainsi ?
Il était bien là, pourtant. Son porte document posé sur les piles de feuilles, il avait des informations à lui donner. Caitlyn vida son café d’une traite, et se mordit l’intérieur de la joue pour se forcer à se réveiller, et écouter ce qu’il avait à lui dire.

« Tu dis qu’il est extrêmement fidèle. Dans ce cas, pourquoi est-ce qu’il t’a donné ces infos ? »

Elle n’était pas certaine de vouloir connaitre la réponse, à vrai dire. C’était bien pour ça qu’elle n’avait pas l’habitude, et ne voulait pas la prendre, de faire appel à des types comme ce Slade Thomson. En dernier recours, dans une situation désespérée, elle avait besoin de son aide, mais les méthodes qu’il employait étaient tout sauf compatible avec son rôle de Shérif. Mais lorsque la vie de sa partenaire était en jeu, elle devait être prête à faire des compromis avec sa conscience de justicière.

Penchant la tête, elle observa la clef qu’il lui avait tendue. Ce hangar, donc il parlait, ne pouvait faire référence qu’à un seul lieu, parmi ceux qu’elle avait recensé. Écartant d’un geste la pile des feuilles plus récente, elle fouilla, cherchant celles qui l’intéressaient. Un monstrueux bordel, voilà qui pouvait qualifier l’état de son bureau, et il lui fallut plusieurs minutes de recherche frénétique pour rassembler les documents qui l’intéressaient. Un plan parfait du quartier ou se trouvait ce hangar en question, avec les différents repaires autour. Les voies d’accès. Les endroits d’où pouvaient potentiellement déferler d’autres membres, avec un topo sur les allées et venues, et les heures de passages observées de manière générale à cet endroit-là. Si elle n’avait pas les noms de chaque personne circulant à cet endroit, elle avait pu en dresser une observation physique grâce aux observations des robots et des micros caméras dissimulées çà et là dans les environs. Il y avait là toutes les informations nécessaires pour monter un plan d’intervention en béton armé, sans ne rien laisser au hasard. La seule chose qu’il lui manquait, c’était la capacité à réfléchir.

Elle ne pouvait perdre de temps, cela dit. Les mots de menace et de provocations laissés dans la boite aux lettres du commissariat étaient bien trop clairs pour se permettre de laisser Vi entre les mains de ces hommes une seconde de plus que ce qu’elle pourrait lui éviter. Elle devait intervenir, et tout de suite. Et tant pis si c’était ce qu’elle avait elle-même tendance à reprocher à sa partenaire, de foncer tête baissée sans réfléchir. Elle improviserait en route.

« Enregistre tout ce que tu peux de ce que tu vois là-dessus, bad boy », lança-t-elle en lui fourrant les feuilles dans les mains, et en se dirigeant vers la machine à café, en prévoyant d’en avaler un bon litre. Elle ne se sentait même plus fatiguée à vrai dire. L’adrénaline d’avoir enfin une piste solide, et de pouvoir enfin sauver sa partenaire, lui avait donné un soudain regain d’énergie.

« On y va maintenant ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   Dim 8 Mar - 21:26

« Par quand on ira, je sous entends « Quand est ce que vous serez en état. »


Oui, la vraie question était celle la. Elle était dans un état lamentable. Mentalement. Physiquement, mis à part les cernes, les mains recouvertes d'encre, le bout des doigts légèrement jaunies par la cigarette, elle restait la shériff qu'elle était. Une race de femme fatale qui ne l'est pas vraiment. Le genre de personne qui a potentiellement conscience de cela, mais qui s'en fiche, qui a un autre but. Et elle, un but, elle n'a que ça. Plusieurs, surtout maintenant. Sauver sa partenaire. Slade s'adossa contre le mur en face du bureau, toujours les bras croisés. Se précipiter n'arrangerait rien. Rien du tout. La pluie était le seul son audible, frappant contre la vitre par vague violente, subissant les assauts du vents qui était aléatoirement sauvage. Elle lui avait demandé, à propos de Dandy, comment il avait fait. Quand on est flic, on a un certain sens de l'éthique, des valeurs. Plus qu'un privé comme lui. Mais cet « avantage » peut aussi être un défaut. Un terrible, défaut. C'est pour ça qu'il faut des gars comme lui. Il faut des hommes capables de sacrifier ce que d'autres ne peuvent pas. L'amour propre, la confiance, l'espoir d'un monde meilleur. A force de vivre au milieu de ce que l'humanité et l'existence font de pire, il n'y a plus beaucoup de place pour de telles fadaises. Quoi que.. C'est aussi pour ça qu'il faut des flics comme elle. Pour qu'il soit entretenu, cet espoir.




C'est aussi pour ça qu'il a envie de l'aider. Ne pas laisser cet espoir disparaître en même temps que son bras droit. Ce regain de force passager ne le ferait pas changer d'avis. Elle était à bout. A bout de tout. Et elle devait dormir, ne serait-ce que quelques heures. Elle ne doit même pas être en état de tenir son fusil, dans cet état. Alors tirer ? Viser ? Appuyer sur la détente ? Tss. Si ils paraient maintenant, ce serait Vi et Elle qu'il faudrait sauver. Et aussi bon tireur qu'il soit, aussi confiant qu'il l'est, il n'est pas suicidaire. Y aller avec elle dans cet état, c'est couru d'avance.


« Faut vous reposer, ou on y arrivera jamais. Oui je sais, je suis au courant du danger, de ce qu'elle endure, Blah Blah Blah. Maintenant, considérez le fait qu'aller à l’abattoir ne la ramènera pas, et vous fera tuer toutes les deux. Je veux pas avoir à ramasser deux cadavres qui ne devraient pas l'être, Shériff. Alors faites moi une faveur. Reposez vous. On y va dès que vous aurez récupérer. »


Même si elle acceptait, elle ne dormirait pas très longtemps. Les cauchemars, la hâte, l'empressement.. Il connaissait. Il savait ou tout cela menait. Il passa son index et son majeur sur son œil, par pur réflexe, comme un automatisme, en se souvenant... Du passé. Simplement. Il N'éprouvait pas vraiment d'affection, pour la Shériff. Disons qu'ils ne sont pas amis. Il y a même plutôt de la méfiance entre eux. Un flic, et un potentiel criminel. Un privé joue à un jeu dangereux, un funambule des rues. Il oscille entre le bon et le mauvais. Enfin, dans son cas.




Alors qu'elle allait se lever, il posa sa main sur son épaule, pour la forcer à rester assise. Sans trop de force, plus comme une invitation. Elle se rendrait bien compte qu'il n'en avait pas besoin, de toute façon, au vu de son état. Il fallait de la préparation, et un peu plus de temps.




« Me forcez pas, Sweet Cake. Maintenant qu'on est aux surnoms.. »
Revenir en haut Aller en bas
Ahri
› THE NINE-TAILED FOX
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 20
Localisation : Ionia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   Dim 8 Mar - 22:30

" J'ai pas le temps de me reposer. Je peux pas la laisser là bas une seconde de plus ! "

L'adrénaline l'échauffait, et son cœur cognait frénétiquement. Elle pouvait sentir chaque palpitement du sang dans ses veines, particulièrement ses tempes, qui battaient comme un tambour de guerre. Son esprit embrumé tentait déjà de visualiser tous les détails de l'opération, de trouver une approche, en tentant de se baser sur les éléments qu'elle avait... Mais qui lui filaient entre les doigts, et s'effaçaient dès qu'elle tentait de se concentrer. Une solution filante, mouvante, qu'elle ne pouvait atteindre. Mais elle ne pouvait attendre, peu importe la fatigue.

Le surnom qu'elle entendit la fit tiquer un instant. Sweet cake. Tss.
Sans doute une référence aux cupcakes qu'elle déposait sur les pièges à Yordles. Ces petits êtres trop gourmands, qui ne résistaient pas à la tentation de foncer vers cet appât trop juteux, et qui se faisaient prendre dans de féroces mâchoires par manque de prudence et de jugeote.  

Elle se laissa retomber sur sa chaise sous la légère pression de la main sur son épaule, en soupirant. Elle était en train de se comporter exactement comme les Yordles qu'elle piégeait.
Patience, longueur de temps. Elle était une traqueuse organisée, réflechie, et stratégique. Et n'avait pas la carrure à foncer dans le tas, même armée de la meilleure visée de Piltover. Et en parlant de ça, vu comment ses paupières se fermaient toutes seules, elle risquait juste de s'endormir en préparant son tir... Elle aurait l'air maligne, tiens. Non, même si ça la tuait de l'admettre, Slade avait raison, il lui fallait du repos. Se précipiter les mènerait, Vi et elle, tout droit à la morgue.

" Ok, Cow-boy, t'as gagné. Je me prends 5h, et ensuite on décolle. "

Tant qu'à perdre du temps, autant le rentabiliser un peu. Se relevant, elle plaça son fusil au centre d'une machine Hextech que Jayce lui avait récemment confié, et l'enclencha. Destiné à le nettoyer, le charger de balles et d'énergie pour augmenter sa puissance, il ne serait sans doute pas de trop, pour pallier à la fatigue que même quelques heures de sommeil ne suffirait à rattraper. Puis, jetant son gobelet de café vide dans une corbeille - et la manquant, à son grand désarroi -, Caitlyn se dirigea vers la salle de détente, ou se trouvait le distributeur, avant de se laisser tomber sur le vieux canapé élimé, à la couleur passée. Le tissu perforé laissait du rembourrage apparaitre, et une odeur de poussière l'atteignit un instant. Elle eut tout juste le temps de régler sa montre, afin que celle-ci la réveille aux aurores, avant que le sommeil ne la happe toute entière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   Dim 8 Mar - 23:10

https://www.youtube.com/watch?v=lCmJ6NP4vSA



Visiblement, son petit discours avait eu l'effet escompté. Il ne put s'empêcher de sourire encore une fois. « Bad-Boy », « Cow-Boy », décidément, elle lui en donnait des surnoms. Il la laissa trifouiller la machine, avant de s'allonger sur le canapé, comme si elle prenait la décision de s'abandonner au sommeil après un long combat. Une vieille radio traînait dans le coin du bureau. Il l'attrapa, réglant d'instinct sur la bonne fréquence. Un blues prenait place peu après le silence et le tambourinement de la pluie. Il la regarda s'endormir comme une masse. Cinq heures, vu son état, ce serait suffisant. Le strict minimum, mais suffisant malgré tout. Lui, il attendrait ici.




Une heure passa, et il se rendit compte qu'il faisait plus frais qu'il n'y paraissait. Il faisait les cents pas, réfléchissant à une approche discrète, une approche fine, une beaucoup moins.. Toutes les possibilités. Le nombre de gardes, leur schéma de ronde.. Il y aurait du sang et des morts. C'est indéniable. Mais personne de vraiment inquiétant. Si ce n'est le cerveau de ce groupuscule...




Il leva la tête en se faisant un café, regardant par la fenêtre, la pluie faiblissante dans son intensité, laissant une bruine légère tapisser les vitres sans un bruit. Il fit tourner le liquide dans le gobelet, avant de le poser sur une table basse, devant le canapé. Il retira son imper' pour le jeter négligemment sur la Shériff -la recouvrant pourtant assez pour servir de couverture de fortune-, avant d'attraper une chaise et de la poser sur le perron, juste devant la porte double du commissariat. Le dossier vers l’extérieur, il s'assit à l'envers, les jambes écartées, clope au bec et café à la main. Il regardait le ciel sombre, puis les rues vides et a moitiés inondées, se vidant peu à peu.




Il attendait comme cela encore quelques longues minutes, rentrant ensuite à l'intérieur en posant la chaise à son emplacement d'origine, pour finalement prendre la place vide sur un fauteuil en cuir, tout aussi usé que le canapé. Il écrasa le cadavre de cigarette dans cendrier incolore, allant se faire couler un second café.




La radio continuait de faire sortir son blues et son jazz. Il tapait du doigt sur la table, connaissant cette chaîne par cœur, ainsi que quelques uns des meilleurs morceaux qu'il ai entendu sur cette dernière.



« T'as pas intérêt a y passer pour rien toi.. »


Il la regarda, en se rallumant encore un de ces instruments du cancer, ces mots dépassant sa pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Ahri
› THE NINE-TAILED FOX
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 20
Localisation : Ionia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   Dim 8 Mar - 23:48

Un son désagréable. Un affrontement brutal entre deux forces opposées. D'un côté, de bruit strident, suraigu, continu, qui lui vrillait les tympans. De l'autre, la lourdeur de son sommeil, de sa fatigue, qui tentait de lutter pour se préserver, et la garder bien enfouie dans sa torpeur.
Soudainement, la raison de ce bruit lui revint en mémoire, et elle ouvrit les yeux en se redressant d'un bond. Il lui fallut quelques secondes pour sortir de son état léthargique, et rassembler ses idées. Son corps, qui n'avait pas passé aussi longtemps sans café ni cigarette depuis un bon moment, exprimait vigoureusement son manque, mais ces quelques heures de sommeil lui avaient fait du bien. Cette impression de vrombissement permanent dans ses tempes s'était atténué.

En se relevant, elle s'aperçut qu'un manteau la couvrait, et le repoussa sur le côté, cherchant Slade du regard. Elle lui accorda un sourire, pour le remercier du geste, anodin, mais touchant. Nul besoin de parler, son regard parlait de lui-même, pour exprimer qu'elle l'appréciait, tout comme le fait qu'il soit resté durant son sommeil, sans pour autant mettre le feu au commissariat, et sans laisser personne la déranger. Même s'il employait des méthodes contestables, ce type lui semblait digne de confiance, et l'avoir à ses côtés pour ce genre d'opération lui donnait de l'assurance.

Une cigarette et deux tasses de café serré plus tard, se fendant même de manger un cupcake sorti de sa réserve, un peu séché et passé date, mais qui lui apporterait assez de sucre pour l’énergie nécessaire à une opération de terrain, Caitlyn remis son chapeau Haut-de-forme au dessus de ses oreilles, et retira son fusil de l'appareil Hextech. Une fois ses lunettes à visée améliorée sur son front, les menottes accrochées à la ceinture de son uniforme d'officier, elle reprit les feuilles qui récapitulaient le plan des lieux, avec tous les détails à savoir, qu'elle avait montré précédemment à son associé de fortune. Même si son sommeil avait été court et insuffisant, son esprit était de nouveau capable de tourner à plein régime, et de concevoir des tactiques stratégiques. Savoir arriver sans se faire repérer, et tout faire pour protéger la vie de Vi. Pour le moment, l'urgence était de la libérer, plus que de les arrêter. S'ils pouvaient faire d'une pierre deux coups, tant mieux, mais elle ne prendrait aucun risque qui pourrait nuire à sa partenaire.

Ce n'était pas la porte à côté, et il leur faudrait bien une demi heure en tramway Hextch pour arriver dans la zone concernée. Plus une partie à faire à pieds pour trouver le bon bâtiment. Elle aurait tout le temps de penser à un plan plus détaillé au lieu de se tourner les pouces dans les transports. Une fois hors du comissariat, et celui-ci refermé, la shérif trottina vers la station de tramway la plus proche, inspirant à plein poumons la bruine matinale pour achever de se réveiller. L'écran à cristaux constellé de gouttes d'eau indiquait quatre minutes d'attente.

" En temps normal, je te dirai de rester ici et de laisser faire la police, bad boy. Mais vu la situation, promets moi juste d'être prudent. Mon rôle est de protéger les civils avant tout. "

Assise sur un strapontin, qui cahotait au rythme du train, elle parcourait une fois de plus les feuilles des yeux, les laissant apparente pour que Slade puisse les voir. Dans son esprit, un plan d'attaque germait. Ne restait plus qu'à briefer son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mad Dogs Pt 1 [P.V Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Laissons les statistiques au mangeur de hot-dogs. Aristide et Obama, deux grands
» « L'égo restera seul. » | Casey & Doryan & Caitlyn
» Dégustons les meilleurs hot dogs de la ville | Jason&Alexis
» Watch Dogs
» Who Let The Dogs Out ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Piltover :: Bureau du Shérif-