lienlien
› Musiques Riot Games



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Retour à Noxus (PV Swain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Retour à Noxus (PV Swain)   Ven 16 Jan - 20:20


Retour à Noxus

Katarina et Swain



Noxus.
Ancrée sur une immense falaise qui surplombait la mer, la Cité-Etat natale de Katarina se dressait dans toute sa fierté, aussi grande, aussi sombre, aussi impressionnante qu’elle l’avait toujours connue. Mais, se heurtant à la barrière de sa mémoire perdue depuis peu, l’image de la montagne en forme de crâne se dressant au-dessus de l’océan cogna à sa rétine. Elle la découvrait, peut-être pas pour la première fois, mais dans son esprit, c’était tout comme.
Majestueux. Tel était le premier mot qui lui venait à l’esprit en contemplant la Cité-Etat. Etait-ce donc ici qu’elle avait grandi ? Elle n’en avait aucun souvenir.

A mesure qu’elle se rapprochait de la ville, Katarina faisait appel à toute sa concentration en fixant les lignes sombres qui s’élevaient vers le ciel, mais celles-ci ne lui évoquaient rien de connu. En vain, songa-t-elle en avançant sur le large pont-levis, qui craquait légèrement sous les sabots des chevaux du détachement Noxien de retour. Peut-être avait-elle su un jour ce qui pouvait bien donner au liquide qui entourait la ville, et au-dessus duquel elle passait en ce moment-même, cet aspect verdâtre, épais, et parcouru d’épaisses bulles à sa surface. Mais à la différence du reste de sa vie, elle n’était pas pressée de retrouver ce détail en mémoire.

Elle fut guidée, à travers la ville et les rues qu’elle ne reconnaissait pas, jusqu’à un grand bâtiment, celui qui formait cette image de crâne qu’elle avait vu de loin en se rapprochant de Noxus. L’un des soldats, celui qui avait pris le commandement de toute la troupe depuis son accident – puisqu’avant, lui avait-on dit, c’était elle qui l’avait dirigée -, lui expliqué qu’il devait informer le Haut-Commandement des évènements, et faire un rapport sur leur expédition.

Tandis qu’elle patientait dans une grande salle peu éclairées, ou la seule lumière du jour qui perçait était filtrée à travers d’épais rideaux sombres, qui diffusaient dans la pièce une lueur pourpre, quelques éclats de voix lui parvenaient. On l’annonçait. On annonçait au dirigeant de la ville de son accident.
Quelques minutes qu’elle passa nerveusement à enrouler ses doigts dans une mèche de cheveux, en se demandant qui était cet homme, qui semblait tant impressionner les Noxiens, qu’elle allait rencontrer. De lui non plus, elle ne se souvenait plus.
Enfin, après ce qui lui semblait être une éternité, une porte s’ouvrit, et le soldat qui était venu décrire la situation lui fit signe d’entrer.

« Le Haut Commandeur Swain vous attends, mademoiselle Du Couteau. »

Katarina se leva d’un bond, et avança d’un pas léger sur l’épaisse moquette rouge qui ornait le sol. Avec un regard légèrement inquiet, elle pénétra dans l’immense bureau de Jéricho Swain, dont la taille imposante et les décorations militaires impressionnantes rappelaient le statut de l’homme en question. Un homme… En était-il vraiment un ?
Assis dans un élégant fauteuil, il la regardait, son visage à moitié caché par une écharpe sombre. Sur son épaule, un grand corbeau était perché, et le fixait de ses yeux cruels.

«  Mon... »

Elle hésita un instant sur la formule à employer. Il était à la fois général, lui avait-on dit, mais occupait le poste le plus important de la cité.

« Mon général », finit-elle par lâcher.

Elle ne savait pas vraiment ou elle était, ni ce qu’on lui voulait, ni qui elle était supposée être. Aussi, n’avait-elle plus qu’à attendre qu’on écrive sa vie, son passé et son futur sur le pages blanches que représentaient sa mémoire.




Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à Noxus (PV Swain)   Ven 16 Jan - 22:27

Swain fronça les sourcils lorsque le soldat lui annonça la nouvelle. Après avoir assimilé l'information, il croisa les mains devant son visage. Derrière la calme façade, les idées bouillonnaient. L'esprit de Swain était perpétuellement en action, mais cette information changeait la donne dans bien des plans et des scénarios qu'il avait agencé dernièrement. Il modifia mentalement sa liste des priorités, changea rapidement les mesures à prendre dans différentes situations. C'était cet esprit d'analyse qui l'avait amené au sommet. Cette capacité à chaque instant d'examiner les données en sa possession, et d'en tirer des conclusions, des marches à suivre. Il savait considérer froidement son environnement, pour toujours garder un coup d'avance. Le surprendre était quelque chose de rarissime. Pourtant, il s'admettait surpris de ce revirement de situation. Il décroisa ses doigts noueux, posant ses paumes à plat sur le grand bureau d'essence rare. Cette entrevue qui ne devait être qu'un banal rapport d'expédition pouvait lui rapporter beaucoup plus que de simple informations. Parfait.

Il congédia l'homme qui attendait toujours. Ce dernier passa la porte, la laissant entrebâillée. Il entendit le pas léger de Katarina sur le sol, puis il vit l'éclatante chevelure rousse de cette dernière apparaitre dans l'ouverture. Tandis qu'elle franchissait les derniers mètres qui les séparaient, Swain ne prononça pas un mot. Lui et Béatrice se tenaient prêts. Si la Du Couteau souhaitait le leurrer avec une fausse histoire, elle ne s'y serait pas prise autrement. Cette étrange amnésie paraissait trop belle, trop bien servir ses intérêts pour qu'il puisse exclure l'hypothèse d'une ruse. Pourtant, à mesure qu'elle s'approchait il dût convenir que quelque chose n'allait pas. Elle l'avait appelé "mon général". Sans mépris, sans malice, sans aucune forme d'ironie dans la voix. C'était toutes les preuves dont il avait besoin. Cette femme n'était pas Katarina. Ou du moins pas la même que celle qui était partie de la cité quelques jours auparavant. Il accueillit le titre d'un geste de la tête, fit signe à la jeune femme de s'asseoir. Puis il glissa un mot à Béatrice qui décolla de son épaule, fila à travers la pièce et d'un habile revers d'aile claqua la porte.

Une fois isolés de l'extérieur, le Haut Commandeur fixa son regard dur sur Katarina. Béatrice revint se poser sur un perchoir qui lui était dédié, à la gauche de son maître. "De ce que j'ai compris, vous n'êtes pas en état de respecter le protocole, ni de vous rappeler la plupart des évènements passés. Aussi, je me contenterai pour votre rapport d'un résumé de ce dont vous vous souvenez, et de réponse à mes questions." Il marqua un temps d'arrêt, silence ponctué par un croassement discret de Béatrice. "Que savez-vous de Noxus Katarina ? Que savez-vous de moi ? Que savez-vous de vous même ?"

A quelle point es-tu amnésique ? As-tu oublié nos petits différents ? Es-tu facilement manipulable ?
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Retour à Noxus (PV Swain)   Sam 17 Jan - 0:50


Retour à Noxus

Katarina et Swain



Ce corbeau était étrange. Il la stressait. Elle n'aimait pas la façon dont il la fixait et la surveillait.
L'homme qui se tenait devant elle en revanche, semblait être parfaitement calme, et sa neutralité se répandait comme une onde, qui, par empathie, apaisait légèrement la nervosité de Katarina. Elle n'avait pas de raison de paniquer, après tout. Elle était Noxienne, ça elle s'en souvenait, et loyale à son pays, et le dirigeant de Noxus saurait sans doute l'accompagner afin de retrouver la mémoire, que ce soit par ses propres moyens et son souvenir, ou en lui racontant l'histoire de sa vie, jusqu'à ce qu'elle soit capable d'en reprendre le cours normal.

Il lui expliqua qu'il avait eu connaissance de son état, et ne lui demanderait donc que de dire ce dont elle se souvenait. Cette phrase la rassura, elle n'aurait pas aimée qu'on l'accable de questions auxquelles elle n'aurait pas su répondre.
Le corbeau croassa, ce qui la hérissa légèrement. L'homme reprit, d'une voix calme, qui la rendit plus sereine.

"Que savez-vous de Noxus Katarina ? Que savez-vous de moi ? Que savez-vous de vous même ?"

Katarina ferma les yeux un instant. Trois questions, et pour garder une cohésion face à la folie dans laquelle elle craignait de sombrer depuis son accident, elle se devait d'ordonner ses pensées de façon strictes et ordonnées.

Que savait-elle de Noxus ?

" Je me souviens que Noxus est la ville ou je suis née, et la ville que je sers. Je me souviens qu’elle est en guerre contre Démacia. On m’a raconté qu’il y avait eu une paix provisoire, durant quelques années, mais je n’en ai aucun souvenir. La seule chose que j’ai en mémoire, c’est l’idée de cette guerre, dans laquelle je prends parti pour Noxus. En arrivant ici, je n’ai rien reconnu de l’apparence de la ville, ni de ses bâtiments, ni de ses habitants. La ville, elle-même, ne m’évoque rien. Tout ce qu’on m’a dit, c’est que la force d’un individu détermine sa valeur ici, et que l’armée a le pouvoir. "


Elle ne voyait rien d’autre à dire sur ce sujet. Tout ce que le carnet vide de sa mémoire avait pu garder, ou récupérer, avait été dit.
L’homme gardait le silence, les mains jointes devant son menton. Il attendait la suite. De nouveau, Katarina ferma les yeux pour reprendre la mécanique de ses pensées.

Que savait-elle de l’homme qu’elle avait en face d’elle ?

Elle savait qu’il s’appelait Jericho Swain. On lui avait dit avant de l’emmener ici. Qu’il était général dans l’armée, et siégeait sur le Haut Commandement de Noxus. Noxus ne fonctionnait pas par royauté, voilà un point qu’on lui avait réappris durant le voyage, et qu’elle avait oublié de mentionner dans sa réponse précédente. Mais il s’agissait d’un conseil, marchant par vote, et régit par un Haut Commandeur, l’homme qui était en face d’elle. Il était donc à la plus haute place de la hiérarchie dans la ville.
Voilà tout ce qu’elle savait. L’expression de l’homme était indéchiffrable tandis qu’elle lui décrivait ses pensées, mais elle jura voir une légère lueur briller dans ses yeux, sans qu’elle ne sache l’interpréter. Sans doute parce que la façon dont elle décrivait ce qu’elle savait de lui était empreint de compliments tacites sur sa position, qui ne le laissait pas entièrement de marbre. Katarina eut un début de sourire à cette idée.

Que savait-elle d’elle-même…

Cette question venait en dernier, et elle ne s’était pas empressée d’y réflechir, car la réponse lui faisait mal. C’était une chose d’avoir oublié sa ville. Une chose d’avoir oublié ses connaissances. Mais oublier sa propre identité…
Le sourire de Katarina s’effaça instantanément, transie par ce sentiment de vulnérabilité, d’être perdue dans ce monde, qui lui collait à la peau à chaque fois qu’elle cherchait à se souvenir de qui elle était.
Non, elle n’avait pas à se sentir vulnérable. Elle était rentrée dans sa ville natale, après tout, et entourée de gens qui étaient donc ses alliés. Sans sa communauté, son entourage. Inspirant profondément, elle commença la courte liste de ce qu’elle savait sur elle.

" Je me souviens que je m’appelle Katarina, et de rien d’autre, pas même de mon nom de famille, même si je peux deviner que c’est « Du Couteau », puisque c’est comme ça que les gens s’adressent à moi. Pour le reste, on n’a fait que me le raconter… Je suis une assassine au service de Noxus. Je n’ai pas de mal à le croire, car même si je ne me souviens pas avoir jamais manié les armes, lorsque je les tiens ne mains, elles me paraissent familières, et je sais comment me battre avec sans avoir à réfléchir. J’ai été parmi les représentants de Noxus se battant à l’Institut de Guerre, même si je ne sais pas à quoi ce nom fait référence, pendant des années, jusqu’à ce qu’il soit détruit, et c’était sur ses ruines que je me trouvais, lorsque j’ai fait une chute qui m’a amené à ma perte de mémoire. J’étais partie constater les dégâts, et voir de mes yeux si les rumeurs de sa destruction étaient vraies. De ce que j’ai vu, il ne reste que des cendres."


Essaye de te souvenir d’autre chose. Tu peux te souvenir d’autre chose…

Les dents serrées, elle retenait sa respiration sans même s’en rendre compte, pour tenter de faire ressurgir le moindre indice à sa mémoire, sur qui elle était, sur son passé, sur sa famille, ses amis, ses proches… en vain. Le vide.
Katarina poussa un léger soupir, et renonça.

" C’est tout ce dont je me souviennes ", conclu-t-elle d'une voix morne.





Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à Noxus (PV Swain)   Mar 27 Jan - 20:38

Le destin avait parfois un cruel sens de l'humour. Voila qui servait ses intérêts bien mieux qu'aucune manigance n'aurait pu le faire. Si il n'avait pas été résolument athée, il aurait pu penser qu'il y avait quelque part une entité supérieure, qui par hasard s'était penchée sur eux et l'avait favorisé lui, Jericho Swain avec cette perte de mémoire providentielle. Mais il ne croyait qu'au mérite, et à la force. Les puissants de ce monde étaient ceux qui se hissaient au sommet par la force, l'intelligence, et l'utilisation de ce genre d'occasion. Il fallait voir cela comme une possibilité de "remodeler" la jeune femme. Rien d'autre.

Il avait écouté le récit avec beaucoup d'attention. Les réponses ne l'avaient pas surpris outre mesure, c'était juste la confirmation qu'il attendait. Restait maintenant à savoir ce qu'il fallait lui révéler à elle. Elle devait se sentir perdue. Comme un livre dont on a effacé les caractères, elle était vide et inutile. Que fallait il inscrire sur la page vierge de son esprit ? La question s’imposait dans la complexe réflexion du dirigeant noxien. Il pesait chaque fois le pour et le contre, dressant mentalement la liste de ce qu'il devrait lui dire, ou pas. Elle savait assez de choses sur Noxus, lui en dire plus n'avait aucun intérêt. Que met on en premier sur un livre vierge ? Un titre. Et qu'y a-t-il invariablement à coté d'un titre ? L'auteur. Il sourit, tentant de composer sur son visage couturé et miné par l'âge une expression rassurante. Il allait lui donner un titre, ce qui ferait de lui son "auteur". Il reprit la parole, l'air aussi bienveillant que son habituel masque impassible le lui permettait.
"Vous semblez malgré tout en bonne forme. Ce choc psychologique terrible vous a retiré votre identité, mais vous restez une fière noxienne, pleine de ressources. Je suis sûr que vous saurez vous rebâtir rapidement." Il marqua ici une pause, choisissant soigneusement ses prochains mots. "Je vais tâcher de vous apportez les éléments manquants, disons le strict nécessaire pour comprendre ce qui nous attend..."

Il parla des évènements récents. Sans réelle importance, mais elle aura l'impression d'avoir des cartes en main. Il lui fit un bref résumé de sa situation, précisant qu'elle était "un élément clé du dispositif noxien en ces temps de troubles" et "une alliée de longue date sur laquelle il avait toujours pu compter". Il la glorifia, lui indiqua à quel point elle était une bonne combattante. Tu es puissante, mais tu es à moi. Il lui fit part d'une infime partie de ses plans actuels en ces quelques mots :
"Je suis en ce moment même à la recherche d'informations capitales sur les différentes forces présentes en Runeterra. Votre mission faisait d’ailleurs partie intégrante de ce vaste projet. Étant donné le climat politique actuel, je veux faire arriver le maximum de choses jusqu'à moi. La défiance est la meilleure défense contre les traitres et les menaces intérieures." Lui apprendre à se méfier. Si l'humour n'était pas son fort, l'homme au corbeau maniait l'ironie avec brio.
Béatrice gratta de sa serre le bois fin du bureau, produisant un raclement régulier. Les humains ourdissaient parfois des ruses passables. Pas digne d'un corbeau, mais presque. semblait elle penser. Swain la fit cesser d'un frôlement des doigts sur le bec.

"Vous comprendrez que dans l'état où vous vous trouvez, certains n'hésiteront pas à se servir de vous. Il faut éviter autant que possible de les laisser faire. Dans l'immédiat, vous n'avez de compte à rendre qu'à Noxus. Et je représente Noxus. Vous ne pouvez pas faire fausse route en vous fiant à moi. Je sais à quel point il est difficile de ne plus être soi même. Mais vous étiez une personne de confiance pour moi, je ne vous demande que de continuer à faire votre travail. Me transmettre les informations qui vous semblent digne d'intérêt, et défendre notre glorieuse nation. Vous êtes Katarina, assassine réputée au service de Noxus la grande. Tâchez de ne plus l'oublier."

Ce qu'il avait volontairement écarté se présenta à son esprit. Le fait qu'elle avait une sœur par exemple, et leur petits différents. Mais il n'avait pas vu cette dernière dans l'enceinte de la ville depuis quelques temps déjà. Pour le moment, rien sauf un brusque retour de la mémoire ne pourrait lui redonner la vraie version des faits. Parfait.

Comment utiliserons nous ce nouveau pion ?
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Retour à Noxus (PV Swain)   Jeu 29 Jan - 15:04


Retour à Noxus

Katarina et Swain



L’homme en face de Katarina avait écouté sans broncher ses dires. Une fois qu’elle eut mis un point final, bien triste à ses yeux, sur ce qui concluait le récit de ce qu’elle savait de sa vie, il reprit la parole, avec son habituel ton neutre, quoique empreint de ce qui pouvait presque ressembler à de la sympathie. De la neutralité bienveillante, aurait-elle pu dire. Une fois de plus, cette attitude l’aida, par effet de neurones miroirs, à se détendre. S’il était si calme, si détendu, c’est qu’elle pouvait prendre exemple et l’être à son tour.
Il la complimenta sur ses capacités, et ses ressources. Elle saurait se rebatir… Oui, sans doute. Même si elle ne savait plus qui elle était, elle devinait plus ou moins ce qu’elle voulait être. Et la faiblesse était exclue. Elle serait forte, et ne laisserait aucun chemin escarpé, aucun obstacle, l’arrêter, quand bien même cette montagne se vide se dressait devant elle. Elle n’était pas morte, elle était bien vivante, en chair, en os, et en lames, et comptait bien continuer à vivre, avec ou sans passé. Mais tout de même, en savoir plus sur la situation actuelle l’aurait aidée.
Comme s’il avait lu dans ses pensées, le Haut Commandant lui raconta brièvement les évènements récents, qui l’avaient amenée à se retrouver là-bas, ici, et où ils l’emmenaient. Enfin, elle comprenait ce qu’il en retournait de l’Institut de Guerre, et de sa destruction. Sommairement, mais de façon assez claire et concise pour qu’un cheminement logique se forme dans son esprit. Se laissant aller d’un micro millimètre dans son siège, elle se détendit légèrement, tandis que son environnement reprenait un certain alignement.
C’était comme si la petite bordure sur laquelle elle se tenait debout, devant un immense gouffre empli de vide, s’élargissait légèrement, faisant reculer le danger de céder à la folie qui lui tendait les bras.
Quelque chose la titillait, cela dit. Une sensation désagréable, tandis qu’il la complimentait et lui faisait savoir à quel point elle avait pu être – et était toujours – une alliée précieuse, et possédant un rôle capital à jouer. Il lui demandait de faire confiance à lui, et à lui seul. Ces mots allumèrent une petite flamme étrange, dans l’esprit de Katarina. « Attention, danger ». On tentait de la priver de son indépendance ? Non, c’était idiot. Il était normal qu’elle ait besoin d’être guidée, et même encadrée, dans sa situation. Elle n’était pas en état de juger par elle-même de qui méritait ou non sa confiance, et l’homme ne cherchait sûrement qu’à la protéger de ceux qui pourraient profiter d’elle. En tout cas, c’était l’idée qui lui semblait la plus logique, la plus rationnelle.
C’est ainsi que Katarina, après des années passée à apprendre à toujours suivre son instinct aiguisé, qui ne lui avait jamais fait défaut ni trompé, désapprit en quelques secondes cette leçon qu’elle avait oublié avec le reste, au profit de ce qu’elle croyait logique et rationnel.

« Vous m’avez dit qu’on m’avait confié une mission, avant que cet accident n’arrive »


Elle avait besoin d’en savoir plus, et de pouvoir reprendre, du mieux qu’elle pouvait, le travail qu’on lui avait confié. Un but. Un point à atteindre, vers lequel se diriger. Autrement dit, temporairement, un sens à sa vie perdue. Faire confiance à cet homme, et servir Noxus selon ses demandes, étaient les seule choses qui la préserveraient, et qui lui redonneraient une identité.


« Si je peux toujours servir notre cité, malgré l’état actuel des choses, je le ferai. Donnez-moi simplement des ordres que je puisse suivre sans avoir besoin de faire appel à des connaissances que je n’ai plus. »

Elle était prête. Prête à reprendre du service, et à redevenir la fière combattante pour Noxus qu’elle avait toujours été, avec dévotion et loyauté pour la grandeur de la Cité-Etat. Du moins, d’après ce qu’on lui avait dit.




Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à Noxus (PV Swain)   Dim 1 Fév - 19:59

Elle se montrait étrangement réceptive... Swain se fit la réflexion qu'une attitude aussi docile pourrait lui permettre de "précipiter" un peu ses plans initiaux. Il y avait dans l'enceinte de la ville des gens peu recommandables, noxiens pour la plupart. Mais ces derniers mois, le Grand Général avait sans relâche parcouru Runeterra. En personne ou au travers de ses alliés, il avait conclu des pactes, des alliances... Et il se trouvait actuellement dans la ville un ancienne connaissance, bien moins recommandable que tous les noxiens les plus vindicatifs. En partie parce qu'il s'agissait d'un mage très puissant. Et aussi parce que son objectif affiché était d'offrir le monde en pâture à une dimension parallèle, pleine de créatures et d'énergie brute. Si Katarina souhaitait tant que cela servir sa cité, le moment était peut être venu de conclure une bonne fois pour toute cet "accord".

Tandis qu'il agençait dans sa tête les dernières pièces de son plan, peaufinant chaque aspects, la jeune femme n'avait cessé de le dévisager. Il se rendit compte qu'elle attendait sans doute un ordre de mission. Il attrapa sur la table une magnifique plume, dont les barbes alternaient le noir de jais et le rouge sang. La lumière tamisée de la pièce donnait à ce simple objet une allure irisé, un aspect quasiment envoutant. Swain griffonna sur le coin d'un carré de papier quelques notes, puis il releva la tête, une lueur dans le fond des yeux.

"Vous pouvez m'être très utile Katarina. J'ai récemment décidé un rapprochement avec un ancien champion de la Ligue. La puissance et la position de Noxus ne peuvent qu'être renforcées par cet arrangement, si il se fait. Mais notre invité -il est logé dans la ville au moment où l'on parle- a posé quelques conditions. Je veux que vous alliez le voir."

Il ménagea une pause, puis il reprit, un ton plus bas et en se penchant en avant :
"Cette alliance n'est pas des plus officielle. Si je vous envoie là bas c'est pour vous intégrer à notre arrangement. Dites lui simplement de procéder à l'étape habituelle."

Même sans sa mémoire, elle garde son prestige aux yeux des anciens de l'Institut. Et ses capacités de combattante. Il saura comment l'utiliser, et il verra à quel point je souhaite m'engager avec lui. Parfait.

Il tendit à Katarina le papier plié, sur lequel figurait un nom et une adresse.
"Allez maintenant, et n'oubliez pas ce qui s'est dit ici."
C'est en marche...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour à Noxus (PV Swain)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à Noxus (PV Swain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Noxus :: Haut Commandement-