lienlien
› Musiques Riot Games



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Girls just want to have fun! [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isolde Kohleblut
› L'OEIL DE NOXUS
› L'OEIL DE NOXUS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 12

MessageSujet: Girls just want to have fun! [Pv]   Jeu 11 Déc - 8:02






Girls just want to have fun
Katarina, Isolde et compagnie

La vie avait tendance à faire étrangement les choses. Qui aurait cru qu'un tel évènement devait arriver? Une invitation exquise de la part du manoir Du Couteau pour une intéressante soirée entre femmes de bonne qualité. Il fallait l'admettre, même si Isolde enviait la magnifique chevelure de la Du Couteau depuis de nombreuses années, la jeune femme restait une personne de goût. Enfin, elle l'espérait, sinon elle n'avait qu'à espérer de pas devenir une vipère mal muée comme l'était sa greluche de sœur. Il y avait assez d'abominations frôlant les pavés de Noxus, sa nation en avait pas besoin d'une monstruosité supplémentaire.

-Qu'est-ce que je fais ici? se demanda la pupille de Swain en fixant les grandes portes montées juste en face d'elle. Le manoir Du Couteau, il était plus agréable à l'œil de près que de loin. La prophétesse soupira doucement avant de frapper trois coups puissants sur les larges portes de bois. Est-ce que tout cela était nécessaire? La jeune femme se détourna des portes et observa son compagnon aux cheveux d'ébène qui la fixait intensément, un large fardeau trônant dans ses bras, suivit de trois d'hommes peu importants - à ses yeux - qui tenaient de grands plateaux couvert de gourmandises que même Katarina ne pourrait refuser. Aux dernières nouvelles, tu aurais pu téléporter tout cela à destination sans aide extérieure. Un sourire malicieux ourla les lèvres de Kohleblut qui se pencha de manière provocante vers son ami. Que veux-tu? C'est plus drôle de te voir suer ainsi et répondre à tout mes souhaits sans te plaindre.

Le compagnon concerné marmonna dans sa barbe de quelques jours, puis une personne vint ouvrir les grandes portes. Il manqua presque de se faire renverser par une Isolde qui avait reculer prestement et jetait des regards curieux au travers de l'immense cadre de porte.

-Et qu'est-ce que vous allez foutre à une soirée pareille? demanda l'homme aux cheveux sombres d'humeur grincheuse qui supportait les caprices de la fille de Swain avec une diligence impressionnante. Hm, on va se faire des tresses, mangez des gâteaux, faire nos ongles, puis parlez d'hommes sexy, enchaîna Isolde en tapant joyeusement des mains tout en pénétrant à l'intérieur de la noble demeure. L'homme la toisa, incrédule, la bouche entrouverte. En l'apercevant ainsi, la protégée de Jericho poussa un large soupir, puis tapa furieusement le front de son ami. Imbécile, on va faire des sacrifices humains, les cuire et puis les bouffer, sérieusement! Il parut dégoûté, ne sachant pas trop s'il s'agissait de la vérité ou d'humour noir de sa part, c'était toujours difficile à dire avec Isolde.

-Hey Du Couteau, je suis là! Je ne savais pas trop quoi apporter, donc j'ai ceci! Elle sorti une large bouteille d'une boisson inconnue de son sac à bandoulière. Son partenaire ouvrit tout grand les yeux avant de secouer vivement la tête, son signe habituel lorsqu'il se disait que Isolde allait faire une connerie prochainement. Je ne sais pas trop ce qu'il y a dedans, mais apparemment c'est fort! Ah, et j'ai apporté des friandises aussi...

Elle avait dévalisé ses cuisines, plutôt, oui.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Isolde Kohleblut
L'oeil de Noxus







Dernière édition par Isolde Kohleblut le Lun 15 Déc - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Jeu 11 Déc - 21:42



Pyjama Party... Et pourquoi pas ?

Isolde et Katarina


Isolde Kohleblut. La fille adoptive de Swain et aussi son bras droit, une mage, capable de jeter des sorts à distance sans jamais se mouiller, là où Katarina devait se jeter dans la mêlée et risquer sa vie à tout instant pour défendre sa Cité-Etat. La protégée de celui qui a pris le pouvoir en s’opposant – bien qu’il ne l’avouera jamais – à sa famille.
A première vue, tout les opposait, pourtant. Mais parfois, le hasard fait les choses à sa manière, et lie deux personnes par une force allant au-delà des conflits de contexte, des évènements passés, des rancunes familiales. Et dans le cas d’Isolde et Katarina, c’est une chose très simple qui fait cette force : leur passion commune à jouer des sales tours. C’est en s’apercevant de leur mépris commun pour certaines célébrités Noxiennes – particulièrement un, trop moustachu – qu’elles ont pu cesser de se montrer les dents, et commencer à partager leurs anecdotes communes, et s’apercevoir qu’elles étaient en réalité tout à fait capable de s’entendre.
Et voilà ou ça l’a menée : inviter Isolde à une soirée entre filles, pour y renforcer leurs liens. Cette relation est étrange, voilà ce que Katarina pensait, en entendant l’aboiement des chiens signaler que son invitée arrivait. Elle ne lui fera jamais confiance sur des histoires de conflits internes à Noxus, mais ce n’est pas le but d’une pyjama party de discuter de tous ces sujets ennuyeux, de toute façon ! Non, Isolde était bien la seule personne avec qui au contraire, Katarina pouvait se comporter comme une vraie ado, et ça lui faisait du bien parfois.
Depuis l’étage, elle entendit frapper trois grands coups sur les portes de chêne.

" Allez ouvrir, ordonna-t-elle à son majordome au rez-de-chaussée. Je descends "

Elle s’assit sur la rampe, en haut du grand escalier du manoir, et observa la jeune femme, accompagnée d’un jeune homme aux bras lourdement chargés.

" Hey Du Couteau, je suis là! Je ne savais pas trop quoi apporter, donc j'ai ceci! "

Katarina eut un sourire en la voyant sortir une bouteille, et se laissa glisser le long de la rampe pour descendre, et arriver devant elle.

" Je ne sais pas trop ce qu'il y a dedans, mais apparemment c'est fort! Ah, et j'ai apporté des friandises aussi...
- Y a de quoi tenir un siège ! Je t’avais dit de ramener du pop-corn, pas de dévaliser la ville ! "


D’un geste, elle ordonna à ses domestiques de récupérer les nombreuses provisions pour débarrasser les bras du jeune homme qu’elle ignorait totalement. C’était une soirée de fille après tout, lui n’était probablement là que pour porter et disparaitre aussi vite qu’il était venu !

" Fais voir cette bouteille ?
demanda-t-elle en prenant la boisson pour l’examiner. Mmh, vodka-orange, tu donnes déjà le ton de la soirée !"

Avec un léger rire, Katarina l’entraina jusque dans un grand salon, dans un grand canapé, devant un grand écran à cristaux. Tout etait grand et démesuré ici, sauf les Isolde et elle. C'était rare que Katarina déniche quelqu'un d'encore plus petit qu'elle, et Isolde était une exception, d'autant plus précieuse, qui la faisait se sentir moins seule dans ce monde immense.

Autour d'elles, les serviteurs – ou plutôt, esclaves – s’activaient, à présenter dans de jolis plateaux toutes les sucreries qu'Isolde avait ramenées, en plus de celles que Katarina avait elle-même prévues. L'addition des deux équivalait à une bonne indigestion. Mauvais pour la ligne, bon pour le moral, le choix était vite fait, et Katarina en chipa une au passage, avant de servir deux verres de la bouteille qu'Isolde avait ramenée, accompagnés de glace pilée.


" A nos  Démaciens favoris, lança-t-elle en trinquant. J’ai des films d’horreur, le matériel de ma sœur pour se faire tous les soins de peau et de cheveux imaginables, un grand écran pour projeter les images de tous ceux qu’on pourrait espionner, des prisonniers ennemis à torturer attachés à un poteau dans ma cave, et une furieuse envie de jouer à action ou vérité. Par quoi on commence ?"






Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Kohleblut
› L'OEIL DE NOXUS
› L'OEIL DE NOXUS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 12

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Lun 15 Déc - 1:46






Girls just want to have fun
Katarina, Isolde et compagnie

La Du Couteau l'accueillit avec une descente épique le long de la rampe de son bel escalier. Son joli derrière balaya la rampe et elle atterrit agilement quelques mètres devant elle. La pupille de Swain pouffa de rire lorsque la femme assassin remarqua qu'elles pouvaient sûrement tenir un siège avec tout ce qu'elle avait apporté. Dans une soirée de fille, ou une soirée tout court, il n'y avait jamais assez de nourriture! Elle en savait quelque chose pour s'être jointe à plusieurs fêtes en tout genre au cours des dernières années. Soirées classiques, entourée des personnalités les plus importantes de Noxus et vêtue dans les plus belles étoffes, nuits de folie parmi des beaux étrangers et où la boisson coulait à flot et ensuite des rencontres polies et hasardeuses dans des lieux inusités. Son sourire disparut lorsqu'elle se souvint qu'elle n'avait jamais participé à une pyjama party auparavant. Ah et bien, il y avait une première fois à tout, n'est-ce pas?

Un geste de l'assassin et des domestiques vinrent s'occuper de ses nombreuses provisions. Si l'une d'elles avaient planifiés de mourir de faim cette nuit, cela s'avérerait plutôt difficile. Elles avaient de quoi s'empiffrer jusqu'aux petites heures du matin. Katarina frôla à peine son compagnon qui la toisa silencieusement lorsqu'elle passa tout près. Il ne comprenait pas la relation qui liait les deux femmes, mais il n'appréciait pas trop la situation. Cependant, puisqu'il tenait à ses bijoux de familles, il se tut, salua rapidement la magicienne dégagea le terrain vite fait, accompagné des quelques domestiques d'Isolde qui les avaient suivit jusque là. Docile - oui, ça lui arrivait d'être docile - Isolde passa la bouteille à Katarina lorsque celle-ci lui demanda.

-Une soirée n'est rien sans une boisson décente pour accompagner le tout! clama la prophétesse en suivit la Du Couteau, les mains croisées dans son dos. Elle admira le salon dans lequel elle se retrouva rapidement. Pour accompagner l'agréable vue, elle siffla un bon coup. Joli, souffla-telle en prenant place sur le canapé avant d'accepter la coupe exquise que lui tendait Katarina. Elle fit apparaître une paille à la forme sophistiquée dans son verre et prit une délicieuse gorgée. Froid comme le Freljord, comme je les aime!

" À nos  Démaciens favoris, lança-t-elle en trinquant. J’ai des films d’horreur, le matériel de ma sœur pour se faire tous les soins de peau et de cheveux imaginables, un grand écran pour projeter les images de tous ceux qu’on pourrait espionner, des prisonniers ennemis à torturer attachés à un poteau dans ma cave, et une furieuse envie de jouer à action ou vérité. Par quoi on commence ?"

-À nos Démaciens favoris! répéta Isolde en trinquant à son tour, même si il n'y avait pas réellement de Démaciens qui lui faisaient particulièrement perdre la tête, quoique. Ah, si ta sœur avait quelque chose qui me permettrait de retrouver ma couleur de cheveux originelle, je serais prête à jouer l'esclave d'un Démacien pendant une semaine! De biens belles paroles, certes, mais elle savait que cela était impossible. Ces cheveux resteraient aussi blanc que la neige, une punition qu'elle avait accepté bon gré, mal gré à la suite d'un sortilège qui avait mal tourné. Ah, Katarina était magnifique avec sa chevelure rousse, que d'envie! Je veux bien qu'on se fasse un masque d'argile et on se fera les ongles en même temps!

Ah, la grâce des femmes lorsqu'elles recouvraient leurs visages d'une pâte argileuse et verdâtre donc l'unique but était d'améliorer la complexion de leurs jolis minois. La rousse lança quelques ordres et une domestique arriva avec un plateau sur lequel trônait le mélange qui rendrait leur visages aussi soyeux que les fesses d'un bébé. La mixture verdâtre dégageait d'agréables effluves et on avait même pensé à mettre un bol remplit de maigres tranches de concombres, la totale quoi!

-Ça sent bon, remarqua la magicienne avant de s'installer plus confortablement. Elle claqua ensuite des doigts et ses vêtements disparurent pour être aussitôt remplacés par sa chemise de nuit pourpre. Malgré les goûts coûteux habituels de la prophétesse, celle-ci avait opté pour une tenue plus sobre, dont les seuls détails sophistiqués étaient la façon dont les plis étaient fait sur le vêtement soyeux. Isole déposa sa boisson de côté, porta une tranche de concombre dans sa bouche avant de le mordre, puis passa son doigt dans la pâte pour visage. Une bonne texture aussi!

La domestique quitta les lieux, puis revint deux minutes plus tôt avec un panier emplit de différentes couleurs et décorations détaillées pour les ongles. Isolde considéra ses nombreux choix tout en plaçant un bandeau au-dessus de sa tête afin de préserver ses cheveux de la future couche qu'elle appliquerait sur son visage. Ensuite, elle plongea ses doigts dans la pâte argileuse et commença à maculer son front, ses joues, son nez - et sous le nez - et son joli menton.

-Et bien, on a l'air super sexy comme ça! s'exclama la pupille de Swain tout en s'essuyant les mains sur une serviette mise à côté. Aller, choisis une couleur afin que je puisse faire tes ongles! dit-elle ensuite en saisissant tout les accessoires nécessaires à une manucure impeccable. Tes ongles seront tellement magnifiques que tes ennemis en perdront la tête tout seul!

Pendant que la Du Couteau choisissait ses couleurs, Isolde prenait de nouvelles gorgées de sa boisson qu'elle accompagna d'une tranche de concombre, un mélange plutôt bizarre, mais elle s'en foutait royalement. Peu après, son attention fut attirée par un plateau dont lequel se trouvait quelques friandises au chocolat. Elle pointa l'un des petits gâteaux du doigt et celui-ci se mit subitement à flotter dans les airs et s'arrêta juste devant sa bouche. La magicienne croqua devant à pleines dents et l'avala en une bouchée.

Pendant qu'elle lui faisait les ongles, la bouche de Isolde s'ourla en un large sourire complice. Elle observa les alentours comme si elle craignait qu'elles soient épiées avant de se pencher un peu plus vers Katarina.

-Tu ne devineras jamais quelle merveille j'ai réussi à avoir en ma possession! dit-elle à voix basse avant de débuter à mettre la couche de protection sur les ongles de la rousse. J'ai réussi à avoir la platinum edition du magazine « Les mâles de Runeterra » de cette année, tu te rends compte qu'il n'y a que trois exemplaires au total sur tout les territoires? Elle souffla sur les ongles de la femme assassin avec un air rêveur au visage. Je l'ai reçu il y a deux jours de cela, mais j'attendais à ce soir afin de partager mon plaisir avec toi! Crois-moi, c'est une chance qu'on ne peut avoir qu'une fois en une vie!

Isolde regarda à nouveau autour d'elle.

-Il paraît que l'un des exemplaires appartient à, elle fit une pause pour faire durer le suspense, LeBlanc! Va savoir pourquoi! dit-elle avant de pouffer de rire.

HRP: Modèle de chemise de nuit :3


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Isolde Kohleblut
L'oeil de Noxus





Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Mer 17 Déc - 0:47



Pyjama Party... Et pourquoi pas ?

Isolde et Katarina


Katarina faisait tous les efforts du monde pour rester docile et se comporter comme une fille coquette face à Isolde, qui lui rappelait sa sœur, lorsqu’elle voulait jouer à la poupée avec elle. Etre un peu girly de temps en temps ne faisait pas de mal au vrai garçon manqué qu’elle était en temps normal. Ainsi donc, c’était à cause d’un sortilège que les cheveux d’Isolde étaient blancs comme la neige ? Katarina ne ressentait strictement aucune compassion. D’abord, parce qu’elle était Katarina, et que la compassion était un sentiment presque inconnu chez elle. Surtout envers quelqu’un comme Isolde, avec qui les discussions avaient autant de profondeur qu’une flaque d’eau en plein désert. Et puis, depuis qu’elle savait que la jeune femme lui avait un jour jeté une malédiction, qui avait entrainé ses propres cheveux sur la même voie, à devenir entièrement blancs, elle n’allait sûrement pas la plaindre.

"Le blanc te va bien, je trouve."


Un double sens caché dans cette phrase ? Peut-être bien, mais elle ne semblait pas l’avoir saisi, se contentant de se gaver de… un mélange de concombre, d’alcool et de chocolat, vraiment ? Si elle continuait à manger toutes les tranches de concombres, elles n’auraient pls rien à se mettre sur le visage !
Isolde commençait à lui étaler du vernis sur les ongles. Noir, pour faire ressortir ses cheveux rouges, petit détail qui en rajoutait sur son aspect à la fois effrayant, et terriblement féminin. Fatal, dans tous les cas. Se conduire comme une fille avait parfois des avantages.
Se retenant d’aller piocher dans les friandises pour ne pas abimer la coucher de vernis qui n’était pas sèche, Katarina eut l’air surprise, puis un large sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’Isolde lui apprit sur quel trésor elle était parvenue à mettre la main.  Ce magazine recelait de photos, des plus beaux hommes du continent, qu’elles aient été données volontairement ou volées. Des champions de la League étaient souvent pris pour cible, et donnaient l’occasion de colporter de magnifiques ragots, en plus de s’en mettre plein la vue.
Qu’est-ce que Leblanc ficherait avec un tel magazine ? Si c’était vrai, voilà qui porterait un sacré coup à l’image que Katarina se faisait d’elle.

" Montre, montre montre ! lança-t-elle, toute excitée, en sautillant sur place. "

D’un bond, elle sauta sur ses pieds, et un shunpo après, se retrouva subitement juste derrière la bouteille qu’Isolde avait ramené. Elles attaquaient du lourd, il était temps de resservir un deuxième verre !
Peut-être y aurait-il des photos de Crownguard ? Avant même d’ouvrir le magazine, des étoiles dans les yeux, elle l’imaginait déjà, sans son éternelle armure, son corps musclé enfin dévoilé, caché seulement par son épée devant lui…A la fois un plaisir pour les yeux, et une excellente occasion de le narguer sur le sujet, et de se moquer de lui à leur prochaine rencontre ! La tête qu’il ferait… Ce serait tellement drôle ! Si seulement il pouvait y avoir des images de ce genre dans cette édition !
Des cris et des bruits de coups donnés dans les murs tirèrent Katarina de sa rêverie, cet lui firent froncer les sourcils. Ces imbéciles allaient leur gâcher leur plaisir de lecture et de rinçage d’œil, à être aussi bruyants !

" Ça doit être les traitres attachés dans ma cave, expliqua-t-elle à Isolde. S’ils n’arrêtent pas de faire autant de bruit, je vais aller leur expliquer un peu pourquoi ils feraient mieux de la boucler… J’ai une fouine affamée dans une cage, je la gardais pour qu’on aille la lâcher dans le jardin de Darius ce soir, mais s’ils continuent comme ça, je vais leur donner une vraie raison de crier !"


Vu l’air surpris d’Isolde, elle devait probablement penser que Katarina plaisantait, au sujet des prisonniers dans sa cave. Ca n’avait pourtant rien d’étrange, à ses yeux… Il fallait bien s’occuper !





Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Kohleblut
› L'OEIL DE NOXUS
› L'OEIL DE NOXUS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 12

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Mar 23 Déc - 5:27






Girls just want to have fun
Katarina, Isolde et compagnie

La nouvelle et rare possession de Isolde fit aussitôt réagir la femme assassin qui ne cacha pas du tout son intérêt pour la chose. Cependant, la magicienne lui ordonna d'un simple regard de se calmer un peu, il ne fallait pas qu'elle mette sur vernis noir sur ses jolis doigts. Heureusement qu'elle possédait suffisamment de dextérité pour une telle activité féminine! La pupille de Swain appréciait les accessoires et se mettre agréablement en valeur, une apparence classe et sophistiquée de préférence, et peindre ses ongles était juste l'un de ses hobbies. Une fois, elle avait peint ses précieux ongles avait le sang de l'une de ses victimes. Une saleté qui croyait être en mesure d'envoyer des informations privilégiées concernant Swain à un espion venu de Demacia. Le traître s'était occupé de ses jolis ongles finement taillés et l'espion s'était contenté de ses pieds, une belle couleur écarlate!

-On va pouvoir découvrir si les Demaciens en possèdent du bon entre les cuisses, j'ai bien hâte de voir ça! déclara la dame en attendant que la Du Couteau revienne prendre place à ses côtés.

Un bruit désagréable se fit alors entendre et Isolde reconnut les gémissements distinctifs d'individus subissant de cruelles tortures. Elle considéra la femme assassin pendant un moment avant d'hausser les épaules. Ensuite, elle éclata de rire en l'entendant parler des méfaits qu'elle voulait faire subir à Darius. Son rire était amusé, son sourire narquois. La magicienne mis une minute à se calmer, puis reprit tranquillement sa respiration. Ah, l'image de Darius qui se fait pourchasser par une fouine à l'estomac vide, c'était génial comme tableau!

-Attend, j'ai une idée, elle ferma les yeux pendant quelques secondes et tapa subitement son pied contre le sol. Une décharge magique s'échappa de son talon et disparu sous le sol. Les cris s'arrêtèrent aussitôt et Isolde envoya une expression amicale à son hôte. Ne t'inquiète pas, je les ai placé dans un profond sommeil agrémenté d'horribles cauchemars, une torture parmi tant d'autre, mais tu pourras les tuer à ta guise plus tard! Je préfèrerais voir cette fouine courir après Darius que de la voir déchiqueter de mauvais bouts de viande, admit-elle finalement avant de claquer les doigts.

Suivant le claquement, une lueur éclatante apparut sous leurs yeux et s'approcha des mains de la pupille de Swain. Isolde attrapa la lueur comme on saisissait un livre et souffla sur la lumière qui disparu telle une montagne de poussière. Un objet sensiblement épais tomba confortablement dans les paume de ses mains. La magicienne se tourna joyeusement vers Katarina et lui dévoila la page couverture de son merveilleux magazine. Le nom du magazine et son édition spéciale étaient écrit en grand au-dessus de la photo qui comportait une silhouette masculine mystérieusement placée derrière un drap. Évidemment, il était impossible de savoir s'il s'agissait de l'ombre d'une véritable personne ou simplement une création des auteurs. Ah, ce n'était pas important, le mieux se trouvait à l'intérieur!

La dame ouvrit et parcourut rapidement les premières pages de son regard écarlate. Elle s'arrêta sur la page qui comportait des images aguichantes sans pour autant être poussé  à l'extrême de Ezreal, celui que l'on déclarait être l'explorateur prodige de leur temps.

-Un beau gosse, certes, mais ce n'est qu'un gosse, souffla la magicienne en hochant la tête afin d'approuver ses propos, le genre de mec qui ne plairait qu'à une greluche blonde, c'est quoi déjà son nom, Luxanna, la petite sœur de Garen Crownguard? Ah, cette blondasse ne sait pas comment rire, je te le jure!

Isolde n'aimait pas les blondes pour l'unique raison qu'elles se ressemblaient toute et conservaient une image de femme facile à ses yeux. Elle haussa des épaules et tourna la page indiquant les jolis attributs d'un certain Jayce.

-Tient, j'ai entendu parlé de ce mec, elle siffla admirativement, il a une belle mâchoire, tu ne trouves pas? Quoique, il a un air de «je suis beau, j'ai des belles fesses, mais je viens trop vite! » C'est décevant! Oh, il y a un poster!

Elle fit tourner le magazine à l'horizontale et une page un peu plus longue se déroula jusqu'à ses pieds. Isolde observa l'homme dénudé avec beaucoup d'attention. Pendant un instant, elle considéra les cuisses, le ventre et le nombril, puis hocha doucement la tête.

-Belle gueule, beau cul, mais je tiens pas une minute, ouais, c'est tout à fait ça! soupira la magicienne en faisant une moue déçue tout en repliant le poster. Ah, je me demande où ils se trouvent ses demaciens! s'exclama-t-elle ensuite en tournant rapidement les pages, elle avait trop la flemme de retourner au début pour consulter l'index. Elle claqua des doigts et un courant magique passa au travers du magazine, les pages tournaient alors subitement d'elles-mêmes et s'arrêtaient sur un portrait de...

-Eh bah, siffla admirativement la pupille de Swain, c'est qu'il a un beau profil ce Garen quand il ne s'est pas rasé depuis quelques jours!


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Isolde Kohleblut
L'oeil de Noxus





Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Mar 23 Déc - 17:17



Pyjama Party... Et pourquoi pas ?

Isolde et Katarina



Aussitôt après que le calme et le silence soit revenu dans le manoir Du Couteau, la pupille de Swain utilisa encore un de ses petits sortilèges pour faire apparaitre le magazine en question. Katarina faisait tous les efforts du monde pour contenir son excitation et se retenir de lui arracher des mains pour aller voir directement à la rubique Démacia, afin de savoir s’il y aurait ce qu’elle espérait. Isolde s’arrêta un instant sur une image d’Ezréal, un genou relevé, sur lequel reposait son coude, et le menton dans la main. Peu de vêtements, juste de quoi suggérer… Pas grand-chose au final, ce n’était qu’un gamin, comme le dit très justement la pupille de Swain. Katarina leva légèrement les yeux au ciel en apercevant le commentaire qui accompagnait l’image « L’explorateur prodige n’a pas besoin de carte pour trouver le chemin ». A tous les coups, celui qui avait pondu cette phrase devait être très fier de son petit jeu de mots…

Quelques pages plus loin, Isolde mit de nouveau la patience de Katarina à rude épreuve en s’attendant sur les photos de Jayce. Si magicienne semblait le trouver à son goût, ce n’était pas le cas de Katarina, qui se contenta d’un coup d’œil rapide pour conclure que celui-là ne lui tapait décidemment pas dans l’œil. Certes, il était plutôt musclé et bien proportionné, sans compter un membre de taille plutôt impressionnante… Mais celui-là n’avait à son goût que le potentiel d’émoustiller les jeunes pucelles en pleine crise d’hormones. Pour le reste, une simple image parvenait à le faire paraitre vulgaire, bien trop sûr de lui sans pour autant avoir la moindre classe, et sans aucun charme. Le genre se pavanant comme le roi de la jungle, en n’ayant au final rien de plus que l’arrogance d’un coq trop fier. Tout un poster pour lui, rien que ça…

Fort heureusement, Isolde finit par s’en détacher les yeux, en terminant sur un commentaire méprisant. A l’unanimité par les deux filles, celui-là était donc jugé avec toute la sévérité d’un tribunal de grande instance, comme bon à jeter. Et que pouvait-il y avoir de plus dur et humiliant que le jugement de deux délicates et magnifiques jeunes femmes de bon rangs comme elles, et au goût si sûr ?

Isolde faisait défiler les pages, vivement, mais toujours bien trop lentement pour Katarina et sa patience légendaire. Elle avait le temps d’apercevoir divers hommes, plus ou moins – et surtout pour moins – habillés, et dans diverses poses… Rien de bien impressionnant. Des hommes nus, Katarina avait eu l’occasion d’en voir défiler, pendant les six années qu’avait duré son service militaire. Et même si la plupart de ceux qu’elle avait eu l’occasion d’apercevoir – ou parfois de carrément reluquer – étaient probablement morts désormais, admirer de parfois inconnus n’était pas sa priorité.
La magicienne finit visiblement par perdre patience également, et se fendit d’un sort pour que le magazine s’ouvre de lui-même à la bonne rubrique. Katarina se figea, les yeux écarquillés et rivés sur l’image.

" Mais… Ce magazine est génial ! souffla-t-elle, avec un grand sourire niais sur le visage. "

Elle avait espéré voir ce genre d’image de Crownguard en ouvrant ce magazine, mais sans vraiment y croire non plus. Et pourtant… Et pourtant ! Katarina senti son visage s’embraser, et ses joues rosir en voyant cette photo. Oh bon sang… Elle ne l’avait jamais vu sans son armure, même si elle avait parfois tenté de l’imaginer, mais même dans ses fantasmes les plus poussés, elle était encore bien loin de la réalité !

Katarina eut un petit gloussement de rire stupide. Oh bon sang, mais quelle idiote elle faisait, d’avoir regardé ce stupide magazine…
Comment pourrait-elle jamais rester sérieuse face à lui lors de leur prochaine rencontre, de leur prochain combat, sans se remettre en tête cette image, et rougir comme elle le faisait maintenant ? Il ne fallait même pas y songer. Cette vision de Garen Crownguard de profil, une barbe de trois jours lui donnant un air rebelle, son corps musclé, marqué de quelques cicatrices – qu’elle lui avait elle-même offertes -, habillé d’une simple ceinture aux couleurs démaciennes, d’où pendait une ficelle retombant sur son intimité sans vraiment la cacher, ne la quitterait jamais. Elle se força à baisser les yeux sur le commentaire accompagnant l’image.

« Mon ennemis, la Lame Sinistre, n’est pas la seule à porter deux épées ».

" Mais… Je REVE ! s’écria l’intéressée. Il a osé me… me citer pour… Ce… Mais…"


Ses sentiments à la vue de cette phrase, sous cette image aguicheuse, qui mettait en avant les muscles saillants et le corps parfait de ce chien de Démacien, créait une véritable tempête de sentiments en Katarina, qui ne savait même pas les décrire. Elle avait à la fois envie de tuer tout le monde, mais de garder cette page et de l’accrocher dans sa chambre. De tuer Crownguard pour ça, mais aussi, de s’en servir contre lui, et de le ridiculiser à jamais. Et de le…
Rrrr… Non, vilaine Katarina ! Songea-t-elle en se mordant la joue. On ne pense pas à des choses comme ça !
Elle se força à détourner les yeux de l’image. Isolde paraissait très amusée de la situation. Et au final, en se forçant à se calmer, Katarina l’était aussi. Elle n’allait pas se laisser emporter pour si peu tout de même ? Ou plutôt… Sa tempête interne serait mise à bon escient pour une vengeance qui ne saurait tarder.

" Plutôt pas mal, conclu-t-elle en toute mauvaise foi, alors qu’elle avait juste l’impression d’avoir un demi-dieu sous les yeux. Mais pas encore assez balafré à mon goût. La prochaine fois qu’il apparaitra dans ce magazine, il en aura quelques-unes en plus ! "

Elle avait repris une contenance, et son cœur, qui tambourinait dans sa poitrine comme un canon depuis la vision de cette image, commençait enfin à se calmer. Évitant de reposer les yeux sur cette photo et de perdre de nouveau son calme, elle tourna rapidement les pages, suffisamment loin pour être certaine de ne pas voir tout de suite d'éventuelles autres photos de lui. Après tout, il y avait encore d’autres hommes à voir, qui leur donneraient de nombreuses possibilités de commentaires admiratifs ou désobligeants, elle et sa complice.
En apercevant la page suivante, les deux filles se jetèrent un regard à la fois surpris et hilare.

" Le prince Jarvan IV, rien que ça. On dirait les jardins du palais autour… Tu crois qu’ils l’ont surpris sans son consentement ? "

Difficile à croire tout de même en voyant l’allure fière et le regard lointain du prince, qui semblait en pleine pose royale. Et surtout, à la vue de sa tenue, ou plutôt de son absence de tenue. Si le prince de Démacia prenait plaisir à défiler dans ses jardins en tenue d’Adam, un drapeau flottant au vent planté devant lui comme seul masque pour son intimité, il devait avoir de bien étranges lubies…



Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Kohleblut
› L'OEIL DE NOXUS
› L'OEIL DE NOXUS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 12

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Lun 29 Déc - 8:54






Girls just want to have fun
Katarina, Isolde et compagnie

La pupille du Grand Général s'esclaffa soudainement lorsque la lame sinistre s'indigna de la citation de ce bon vieux Garen de Demacia. Isolde aurait payé pour faire encadrer la glorieuse expression qu'affichait la rousse. Qui aurait cru que quelques mots de la part d'un Demacien lui ferait tant d'effet? Le plus drôle dans cette histoire, c'est qu'il n'y avait aucune façon d'être certaine de la véracité des mots du bel homme ou s'il avait réellement dit quoi que cela soit à l'encontre de la Du Couteau.

-Pourquoi tu t'indignes? la questionna la magicienne avec un sourire narquois. Maintenant, toute les Demaciennes ou autre seront jalouses de ton succès auprès de lui. Au moins, y'a un homme, quelque part dans le monde, qui pense peut-être à toi, ajouta-t-elle ensuite avec une pointe d'envie.

Elle sembla toutefois se calmer après quelques minutes. Heureusement pour la magicienne, car celle n'aurait certainement pas voulu passer la soirée avec une princesse ronchonnant à propos d'un seul homme, un Demacien de surcroît! Une bonne Noxienne ne perdait pas son temps à se morfondre au sujet d'un seul mâle. Une bonne Noxienne se faisait reine d'un troupeau de beaux mecs qui s'y amusait pour le reste de son règne. Quand elle affirma qu'elle s'arrangerait pour lui causer de nouvelles cicatrices, Isolde ne put s'empêcher un sourire narquois.

-Laisse lui tout ses morceaux, du moins, celui qui est le plus utile, ajouta-t-elle en reluquant une entre-jambe malheureusement dissimulée. Je lui ferais bien mal, mais pas trop, j'aime quand mes hommes sont encore capable de me prendre dans leurs bras!

Voyant l'intérêt qu'avait Katarina pour changer de victime, elle glissa doucement le magazine vers elle afin qu'elle puisse tranquillement changer les pages à son rythme. La magicienne ne fut pas surprise de la voir se débarrasser de la belle figure de Garen le plus rapidement possible. Puis, soudainement, une grande image du glorieux prince de Demacia apparu. Isolde dévisagea silencieusement sa compagne pendant un moment et un sourire moqueur étira ses lèvres. Après cet échange de complicité, la pupille de Swain s'attarda davantage sur le célèbre prince, grand ennemi de son père adoptif.

-Le prince Jarvan IV, rien que ça. On dirait les jardins du palais autour… Tu crois qu’ils l’ont surpris sans son consentement ?

Les joues rosies par un nouvel intérêt envers le prince.  La jeune femme écouta à peine les propos de la rousse et considéra longuement le profil de bel homme. Rêveuse, elle l'imagine assit à une jolie table, partageant son thé avec elle installée sur ses genoux, son bras ferme autour de sa taille. Ils parleraient de trucs anodins comme la politique, les jardins royaux, les salles de torture, les bains de sang, les guerres... Non, ils ne seraient pas fait pour bien s'entendre, en fait.

-Les créateurs de ce magazine n'ont pas besoin du consentement  de leurs proies, ils possèdent de puissants sortilèges pour séduire leurs victimes à faire des choses qu'ils ne feraient pas même s'ils étaient complètement ivres, elle haussa des épaules, je le sais parce que j'ai moi même créé ce genre d'enchantement, très utile quand une personne refuse de te donner ce que tu veux!

Il claqua des doigts et l'un des gâteaux environnant apparut dans sa main tendue. Une fois la pâtisserie entre ses doigts, elle croqua dans la pâle molle à pleine dent. Le goût du sucre la revigora amplement. Elle tourna la page afin de voir ce qui restait du prince. Il était bel homme, c'était impressionnant de voir que son père n'avait toujours pas réussi à le défigurer. Évidemment, il avait quelques cicatrices, des vestiges de combats passés et ce n'était pas pour lui déplaire. Les hommes d'expérience étaient les mets les plus succulents.

-Je comprend maintenant pourquoi Swain le déteste tant que cela, regarde moi cet abruti avec son air arrogant et ses fausses belles mannières, oh regardez moi, je suis Jarvan IV, je suis parfait et j'aide mes alliés en formant des cratères!

I'm Jarvan, I'm helping! Elle allait faire tourner la page lorsqu'une illumination lui vint. Une expression bizarre sur le visage, elle considéra longuement la Du Couteau avec un sourire emplit de promesses. Quand elle souriait comme cela, ça voulait dire qu'elle avait un mauvais coup en tête. Un coup encore plus grandiose qu'une bête affamée pourchassant cet imbécile de Darius dans ses jardins, et ce, jusqu'à l'autre bout de la ville si elle désirait s'amuser longtemps. Ah, quelle joie d'abuser des nerfs de la main de Noxus aussi souvent que possible!

-Tu sais ce qu'on devrait faire? déclara la jeune femme avec un sourire malicieux. Peut-être que l'on pourrait embêter nos Demaciens préférés, que penses-tu de cela?

Avant que la rousse ne puisse poser une quelconque question. Isolde se leva prestement, bondissant sur le sol avec une grâce royale. Elle gambada ensuite jusqu'au centre de la large pièce et observa les alentours. Elle étendit ses bras gracieux à l'horizontale et tourna plusieurs fois sur elle-même, accueillant ainsi dans ses bras les particules magiques qui les entouraient. Oui, la magie était partout, il fallait simplement savoir la trouver. Pendant qu'il pivotait sur elle-même, la magicienne se mit à lancer des incantations à voix basse. Ses mots inintelligibles ricochèrent sur les murs qui les encadraient et résonnaient mystérieusement. Quelques minutes plus tard, son globe lunaire apparut au-dessus de sa tête et se mit à tourner au même rythme que sa maîtresse.

Soudainement, une explosion de lumière colorée pénétra dans la salle, éclaboussant les murs de lueurs et les meubles. Ensuite, de ces petites lueurs s'étendit des filaments d'argent. Le spectacle était de toute beauté, mais la magicienne ne faisait pas cela pour épater les beaux yeux de la Du Couteau, mais bien pour localiser les deux victimes de leurs fantasmes de dames. Des images fantomatiques devinrent lentement visibles et des formes distinctes se traçaient dans les espaces vides du salon. Épuisée par son enchantement, l'œil de Noxus tituba de quelques pas vers l'arrière et observa son sortilège prendre place. Peu de temps après, des voix se mirent à résonner dans le salon et des individus se déplaçaient nonchalamment un peu partout, traversant les meubles et les murs de la Du Couteau tels des fantômes. Un comptoir se matérialisa alors au centre de l'espace vide, puis deux silhouettes non méconnues apparurent sur des tabourets tout en conversant entre elles. Isolde ouvrit de grands yeux ébahis et elle dû s'assoir à côté de Katarina pour ne pas tomber par terre.

-J'y crois pas, c'est la première fois que cet enchantement fonctionne, regarde! Elle pointa le comptoir du doigt alors que les individus qui y conversaient joyeusement prenaient meilleures formes. Au bout de quelques minutes, les deux femmes purent reconnaître clairement Crownguard et Lightshield, mais ils n'étaient pas vraiment. Elle avait simplement créer un miroir en trois dimensions qui permettait d'apercevoir où ils étaient, qu'est-ce qu'ils se disaient et qu'est-ce qui se passait autour d'eux. Que... ils sont dans une taverne!

[Hrp: Je propose que nos hommes se joignent à nous]



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Isolde Kohleblut
L'oeil de Noxus





Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Mer 31 Déc - 23:40



Pyjama Party... Et pourquoi pas ?

Isolde et Katarina



Katarina observa la magicienne avec curiosité, tandis qu'elle se levait brusquement pour aller se placer au centre de la pièce, et commencer à tournoyer sur elle-même. Elle ne savait pas ce qu'elle avait en tête, mais le regard malicieux qu'elle lui avait jeté avant d'agir ne voulait dire qu'une chose, qu'elle connaissait bien : Isolde s'apprêtait à jouer un sale tour, et Katarina lui faisait entièrement confiance pour avoir des idées... intéressantes.
Elle tournait, tournait, encore et encore sur elle même, murmurant des incantations à voix basse. Katarina saisissait le sens de quelques mots éparses, reste des tentatives infructueuses de lui apprendre la langue des mages dans sa jeunesse, idée vite abandonnée lorsque ses maîtres avaient constaté qu'elle ne possédait aucun mana, et que sa forme de magie était bien particulière, plus rare, moins polyvalente, et qu'elle était incapable de lancer la moindre incantation. Celle-ci semblait tout de même particulièrement complexe, aux vues du temps qu'elle prenait, Isolde ne cessant de tourner et tourner, son orbe apparu au dessus d'elle, les paroles s’échappant de ses lèvres en un flux continu. Ne s'arrêterait-elle jamais pour reprendre sa respiration ?

Soudainement, une explosion lumineuse éblouit Katarina, qui porta un instant sa main devant ses yeux. Un véritable arc-en-ciel se répandait dans la pièce, se propageant comme une onde en mince filament de lumière. Un véritable feu d'artifice à domicile, avec une dimension plus... Magique. Royale. Éblouissante. Les mots étaient faibles pour décrire ce spectacle enchanteur qui se déroulait dans son salon. Mais Katarina savait que ce n'était pas le but de cette incantation, un simple effet secondaire -loin d'être déplaisant -.
Voyant Isolde trébucher après ses longues minutes à tournoyer, Katarina bondit sur ses pieds et effectua un shunpo derrière la jeune femme pour la rattraper et la stabiliser. Relevant les yeux, elle les écarquilla devant le spectacle qui se dressait désormais devant elle. Elle se rassit, ou plutôt, se laissa retomber lourdement dans le canapé en entrainant la mage à coté d'elle, sans quitter des yeux la scène qui apparaissait. Elles étaient toujours dans le manoir, mais c'était une scène venue d'ailleurs qui se dessinait sous leurs yeux... Une taverne, que Katarina ne connaissait pas. En revanche, les deux silouhettes accoudées au comptoir, qui se dessinaient de mieux en mieux au fur et a mesure que le temps s'écoulait, elle les reconnaissait bien, elles...
Jarvan IV et Garen Crownguard étaient assis là, et discutaient joyeusement. Avec un sourire diabolique, Katarina plongea sa main dans un seau de pop-corn, et commença à observer les deux hommes




Je plussoie et je laisse la parole à Garen et/ou Jarvan :3


Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Jeu 8 Jan - 0:08


Ce soir, c'était repos, fête. Entre un roi et son bras droit. Entre un ami et un autre ami. Ce qui est bien, c'est que Jarvan est, certes connu de nom et de réputation, tout comme lui, mais on ne connait pas forcément leurs visages.. Ainsi, sortir incognito pour une soirée de beuverie entre hommes peut être simple, très simple. Ainsi, Jarvan et Garen se retrouvait ce soir, en tenue bien différentes que celles qu'ils connaissaient. Point d'armure, de marque de grade, de royauté, non. En civil. Pantalon et chemise, dans une auberge, ou plutôt une taverne. Ici, pas de lit, mais de l'alcool et de l'animation. Et à foison ! Loin de Demacia mais toujours dans la chattellerie du Roi Jarvan III, les deux hommes buvaient plus que n'importe qui ce soir la, au milieu de la chaleur du bonheur, des paris, de la boisson et des quelques bagarres naissant aléatoirement dans l'auberge. Les deux protagonistes frappaient leur dixième pinte de bière en éclatant de rire, suite à une anecdote de Garen, avec le détachement hardi.

"Et voila toute l'histoire. T'imagines, Théodoric, complétement saoul, qui passe la nuit dans une fougère et des orties ?!"

En redoublant de force dans son rire, il vida d'une traite sa bière, puis se retourna en épiant la salle.



"Bon, mon ami. il est temps de 'amuser tu ne crois pas? Je ne sais pas si c'est l'alcool, mais j'ai des envies de folies ce soir ! Suit moi si tu le veux !" 

Sous l'effet de l'adrénaline à l'idée de s'amuser autant, et aussi, surement, potentiellement complétement à cause de l'alcool qui commence à faire effet, il sauta sur une des très, très rares table qui était vide, libre, et écarta les bras en regardant toute la salle. Plus un bruit, plus un son, contrastant radicalement avec l'ambiance qu'il y avait la seconde précedente. Même ceux qui se tapaient s’arrêtaient, se figeaient. Juste un dernier coup pour la route quand même, et histoire d’assommer son adversaire dans un coin.. bref. Tous regardaient le colosse sur la table, qui était assez massive pour ne pas craquer sous son poids.

"Pour ceux qui veulent tenter de gagne une bière gratuite, asseyez vous ici, et venez tenter votre chance au bras de fer ! Si vous perdez, vous me devrez une pinte, et si vous gagnez, c'est moi qui régale pour vous !"

Il descendit tout de suite, et tira une chaise pour s'asseoir, et admirer les clients les plus bourrus s'avancer, et faire la queue. Il regarda Jarvan en riant, l'invitant à faire comme lui juste à coté de lui, sur une autre table. Ce soir, il n'était pas Prince, pas futur roi. Il était homme. Un homme comme les autres, qui devait s'amuser, se laisser aller, à l'amusement, quoi qu'il advienne ! Cette soirée serait mémorable, réellement! Mais quelque chose semblait... étrange. Il se sentait observé, comme si quelqu'un le voyait... par delà la vision. quelle idiotie, hein? L'alcool surement. Il secoua la tête et se mit en place, le premier concurrent s'asseyant. Trois secondes plus tard, il volait par dessus la table.



"GYAHAHAHA ! Et une pinte pour moi! Amenez vous mes amis ! Remplissez moi le gosier !"

Entre deux, il prit sa pinte, et enchaina, encore et encore. Boire entre deux adversaires rajouterait un peu de difficulté ! Et puis, voila un bon moyen de boire à l'oeil. Il était plus fort que la moyenne, c'était évident. En tant que capitaine du Détachement hardi, il en peut être autrement ! L'entrainement, il n'y a que ça de vrai! Et puis, Jarvan ne devait pas être en reste. Jeunes, ils s'amusaient à savoir qui était le plus fort des deux... et aujourd'hui serait une bonne façon de le voir !

"J'en suis déjà à sept, dépêche toi !"


Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 26
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Jeu 8 Jan - 15:44


Pyjama Party ? No... PARTY HARD. YES !



Un jour inespéré, un jour qu'on compte parmi les plus précieux, un jour qui mène à une soirée formidable, mémorable. Le genre de soirée qu'on veut qu'elle dure toujours, tant nous étions bien avec son ou ses amis, à discuter juste, à s'amuser, à se réjouir. A vivre une vie normale, une vie tout simplement.
C'est du luxe pour le Prince Jarvan de la lignée des Lightshield d'avoir ne serait-ce qu'une telle soirée dans l'année. Mais cette nuit est sienne. A lui et à Garen.



Garen débarqua à l'improviste au palais, prenant son prince à part. Il n'éleva pas la voix, comme si ses futures paroles ne devaient même pas être perçues par le prochain serviteur qui passerait par là. Il fut bref, venant à l'essentiel, qui était : Ce soir, mon ami, on sort. Viens en civil et ne te poses pas de questions.
Puis, le capitaine du Détachement hardi s'en était allé, ne lâchant pas son sourire joyeux. Des plans, des coups plus ou moins foireux, des fuites de Demacia pour aller faire la fête quelque part, Garen lui en avait déjà fait voir de toutes les couleurs. Mais cette fois-ci, après tant d'années, le prince n'allait pas rater cette occasion. C'était avec le sourire qu'il finit la journée. Et au soir venue, abandonnant son armure, il déposa son casque, une couronne détaillée, signe de son appartenance à sa royauté. Il hocha la tête, comme pour lui dire : A plus tard, car ce soir je m'en vais m'amuser !
En secret, il quitta le palais. Habillé avec des vêtements sobres, Jarvan retrouva Garen aux portes de la citée. Son ami n'indiqua pas où ils allaient, voulant garder la surprise. Ils n'allèrent pas bien loin, restant tout de même dans le territoire. Jarvan esquissa d'un énorme sourire lorsqu'il reconnu l'endroit où ils se dirigeaient. Cette petite ville modeste était assez éloignée de la grande citée mais reconnue aux alentours comme étant "l'arrêt des voyageurs". C'était ici où on retrouvait toutes les personnes cherchant à s'éclater purement et simplement. Une auberge où on ne pouvait pas dormir. Ce n'était pas le but en même temps.
A boire. A manger. Des jeux. Des adversaires. Tout ce qu'il faut !

La soirée s'entama et tout se passa très vite. Trop vite, même. Jarvan avait arrêté de compter leurs choppes. Neuf ou dix ? Il n'en avait aucune idée. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas lâché à ce point-là. Et cela lui sied, d'autant qu'il était avec la seule personne au monde avec qui il pouvait parler de tout et de rien. Il pouvait rire franchement avec Garen.
- Théodoric, ce pauvre garçon. Déjà qu'il n'est pas bien adroit, si en plus il se met à boire comme ça !

C'était toujours les hommes qui commençaient à se saouler qui jugeaient les saouls. C'était tout un monde, mais : se faire battre par des orties, elle était bien bonne celle là, non ?!
C'était tout un monde, vraiment... D'ailleurs, la masse de personnes qui se trouvaient autour d'eux étaient au moins, voir beaucoup plus saouls que les deux là... Il fallait corriger le tire. Mais avant, Garen avait, semble-t-il, une idée derrière la tête.
C'était avec curiosité, buvant calmement sa bière, que le prince épia du coin de l'œil les faits et gestes de Garen qui se mit sur une autre table. Il fit une annonce dans la salle : A ceux qui veulent tenter leurs chances aux bras de fer, boissons gratuites en récompense.

Garen, tu veux vraiment jouer à ce jeu là ? Très bien. Tu l'auras cherché !
Jarvan accepta de suivre son ami dans cette folie avec un grand sourire complice. Oui, il était homme ce soir. Pas de couronne, pas d'images à montrer, rien. Juste eux contre tous. Et le monde commençait à s'accumuler. Les braillards ici avaient autant envie de défis que de boissons, et cela tombait bien, les démaciens avaient envie de s'amuser et de boire encore plus qu'eux tous !
La queue se divisa un peu lorsque le peuple prenait en compte la présence du seconde homme qui s'était mis à côté du premier. Garen démarra fort en envoyant sur le sol le premier courageux. Hop, onzième bières. Puis douze... Et encore.
Jarvan lança un regard de défi à son premier adversaire, qui semblait deux fois plus balaise que lui. Il lui fit signe d'approcher.
Ils se prirent la main. Et hop ! Un homme en moins. Le malheureux grogna un peu sous la douleur.
- Quelle force..., fit-il impressionné.

Jarvan éclata de rire, et lança un clin d'oeil à Garen. Ils n'étaient pas démaciens pour rien ! Pratiquant l'entraînement militaire depuis tout jeune, même s'il était le prince, il avait subis la même rudesse que les autres. Jarvan et Garen faisaient partis des meilleurs combattants sortis de leur promotion. Des fiertés pour leurs familles respectives. Même si Jarvan était plus grand et paraissait moins balaise que Garen, il en avait à donner aux imprudents qui le défieraient ce soir.
Et des imprudents, on les comptait. Ils s'accumulaient devant les deux hommes, qui riaient de plus belle.
Garen en était à sept, que Jarvan le rattrapa très vite. Huit. Puis neuf. Puis dix !
Ils burent leurs vingtième bières ensemble, faisant une pause, pendant que les autres joueurs s'affrontèrent entre eux.

Si Garen semblait encore à peu près frais et capable de bouger, c'était moins le cas du prince... Il avait commencé à perdre le fil des choses à la quinzième bières, les cinq dernières étant passé comme de l'eau sans qui ne sente plus rien.
C'était peut-être parce qu'il était ivre...
La tête posée dans un bras, l'autre semblait encore en état de défier des gens. Le pire, c'était qu'il ne perdait pas contre son onzième adversaire, qui se sentit un peu vexé par l'action.
- Comment il fait ?!, s'indignait-il. Hé mon gars, ton ami commence un peu à être mal...

Le bougre s'était adressé à Garen, évidemment, qui était toujours aux côtés de son ami. "Mais non", répondit la main de Jarvan, sur le fait qu'il était "mal". Les mots ne vinrent jamais, car dès qu'il avait voulu parler, un rot l'en empêcha.
- Non ! Je vais très bien, réussit-il à dire en se redressant. La preuve ! Personne n'a encore réussit à me battre. Qui y parviendra ?!

Il tiendrait debout jusqu'à ce que l'alcool aura raison de lui, où qu'un homme réussit à lui faire payer une bière. Ce qui finit par arriver avec un molosse de deux mètres de hauts qui fit ravaler un peu la fierté du démacien. Mais sans rancune, après vingt bières, il l'avait cherché. Il respecta son engagement et paya triple bières à ce nouveau vainqueur.
Jarvan se leva - à peu près droit- et posa sa main sur l'épaule de Garen - qu'il faillit louper à deux centimètres près.
- Je vais me poser un peu plus loin... Le temps que ça passe...

Il était pris d'une migraine et un peu de nausée. Des choses guères étonnantes lorsqu'on buvait. L'héritier s'avança - de manière presque droite, vraiment stupéfiant ! - vers le fond de la salle. Il trouva un endroit un peu plus au calme - on va dire le seul endroit où il n'y avait ni trop de musique, d'alcool, et de gens.
Il se posa contre le mur et se laissa glisser pour se retrouver fesse sur le sol. Manière un peu pataude de s'asseoir, mais on manquait de style avec autant d'alcool dans le sang.
Il prit le temps de prendre des grandes inspirations, maîtrisant ses nausées. Il faudrait peut-être qu'il vomisse... Mais c'était loin d'être faisable sur commande, ce besoin-là.

Il fronça les sourcils, regardant vers un autre coin de la salle, là où personne ne s'y trouvait. Il avait l'impression d'avoir entendu des voix... D'avoir l'étrange sensation que ces voix parlaient de lui... Des voix de femmes... Mais... Il ne voyait personne pourtant.
Sans doute l'alcool qui jouait des tours à son esprit embrumait. Il allait fermer les yeux, quelques minutes au moins. Peut-être que ça finirait par passer...

Chose qu'il n'avait pas prévue cependant, c'était de s'endormir, s'abandonnant dans cette auberge, non loin de son ami, qui jouait toujours aux bras de fer.


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Kohleblut
› L'OEIL DE NOXUS
› L'OEIL DE NOXUS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 12

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Jeu 22 Jan - 20:16






Girls just want to have fun
Katarina, Isolde et compagnie

U ne bande d'ivrognes. Isolde avait sous cette yeux deux des hommes les plus réputés dans la communauté démacienne et ils étaient juste là, assis à un comptoir, à boire des bières et à rigoler joyeusement comme s'ils n'avaient aucun tracas dans le monde. Ces imbéciles ne se doutaient pas qu'ils étaient les proies de la curiosité de deux jeunes femmes malicieuses. Dommage, ils n'étaient pas sous la douche. À cette pensée, une certaine rougeur teinta les joues de la magicienne et elle secoua vigoureusement la tête. Elle avait son magazine, c'était la seule chose dont elle avait besoin. Elle pourrait se moquer de leur forme autant qu'elle le veut.

"Pour ceux qui veulent tenter de gagne une bière gratuite, asseyez vous ici, et venez tenter votre chance au bras de fer ! Si vous perdez, vous me devrez une pinte, et si vous gagnez, c'est moi qui régale pour vous !"

Isolde haussa un sourcil, curieuse de la fameuse force de ce Garen Crownguard. Du coin de l'oeil, elle observa Katarina Du Couteau qui s'était armée d'un bol de popcorn au beurre. Ses yeux parcouraient les deux hommes avec un certain intérêt. Toutefois, la pupille de Jericho Swain savait que ce petit tour de magie deviendrait plutôt ennuyeux dans la prochaine heure. Pourquoi? Simplement, car à la vue de ce qui se passait dans cette taverne, rien d'intéressant ne s'y produirait et que s'il venait l'idée aux deux hommes de partir, elle n'aurait pas l'énergie et la magie nécessaire pour reproduire un miroir magique. Elle frotta le bout de son menton, pensive aux mauvais coups qu'elle devrait préparer.

-Ma chère, tu es en train de baver, arrête de regarder les prouesses de force de ce Ga... Woah, ce mec a volé au-dessus de la table! s'écria-t-elle avant de venir s'asseoir à côté de la femme assassin et lui voler un peu de popcorn. Tu crois que quelqu'un va le vaincre? Ces idiots vont être malades s'ils continuent à boire comme des trous!

Elle avala quelques popcorns avant de poursuivre, enjouée.

-Le prince Jarvan 4 qui s'enivre comme ça, quelle élégance! s'exclama-t-elle en riant de son état. C'est à se demander comment Jericho n'a pas mis un terme à la vie de cet ivrogne!

Entre temps, le prince lui-même avait accepté de se joindre à cet mêlée de mâles frustrées et ivres, en quête de gloire au bras de fer. Jamais elle n'avait vu un spectacle aussi peu viril. Quoique. Elle verrait par elle-même si le fameux Jarvan 4 était capable de faire quelque chose. S'il était capable de l'impressionner, en fait. En les voyant boire leurs boissons comme on buvait de l'eau, Isolde ne put s'empêcher de faire remarquer à sa collègue qu'ils devaient vraiment commencer à sentir mauvais. La jeune femme aux cheveux blancs redressa la tête lorsque le prince se leva après une défaite et s'éloigna de la table sur laquelle il avait versé sa gloire.

Isolde se leva, puis le suivit, sans laisser le temps à l'assassin de la questionner. Un sourire sadique ourlait les lèvres de la magicienne qui gambada jusqu'aux côtés de Lightshield. Elle était surprise par la façon dont il arrivait encore à se tenir décemment droit après une telle session de beuverie. Celui-ci s'adossa à un mur et se laissa maladroitement glisser vers le sol. La fille de Swain le regarda faire avec un intérêt cruel, puis s'avança prudemment au moment où il fermait les yeux. Cet imbécile s'était endormi! Quel sot, un petit saut dans un portail magique et elle serait arrivée en trois temps trois mouvements devant lui, prête à lui ouvrir la gorge d'une lame. Quel imprudent, ce Jarvan!

Elle s'accroupit devant lui et s'approcha davantage. Ensuite, elle pencha légèrement sa tête sur le côté et considéra longuement le silence du Demacien. Ses joues rosirent subitement et elle eut un mouvement de recul. C'est qu'il n'était pas laid, ce Jarvan! Son teint rougit par la chaleur et l'effort qu'il avait produit précédemment lui donnait un air adorable et ses cheveux sombres plaqués sur ses joues à cause de la sueur lui offrait un certain charme. Malheureusement pour le prince, Isolde avait tendance à avoir une obsession maladive pour ce qu'elle ne pouvait avoir pour elle-même.

-Il dort vraiment, murmura-t-elle doucement pour elle-même, appréciait l'air paisible sur son visage. En arrière, elle entendit  la force de Demacia se mettre à rire bruyamment, mais n'y porta que peu d'attention. En fait, son regard n'était attiré que par le profil agréable du prince. Regarde toi, pauvre sot, dormir là, comme ça, sans même te douter des gens qui te regardent et te veulent du mal. Tu crois que ton ivre garde du corps pourrait te protéger dans son état? Bel inconscient, tu ne prends rien au sérieux, je te déteste, tu m'entends!

Évidemment, elle avait marmonner ces mots. Il était si beau qu'elle voulait le défigurer à coups de griffes. Ce salaud, il n'avait pas le droit d'avoir un beau visage. Son globe magique apparut soudainement à ses côtés et Isolde approcha ses mains de celui-ci. Elle frotta ses mains sur la sphère brillante pendant quelques secondes, chargeant ainsi ses mains d'une puissante magie. Ses mains se mirent à reluire et c'est un avec un sourire malicieux que Isolde posa celles-ci sur les épaules du prince de Demacia. Non, celles-ci ne passaient pas au travers de l'image du prince, mais se posèrent effectivement sur quelque chose de solide. Son sourire malicieux devint carnassier.

-Et il ne se doute de rien, c'est ça le rival du Grand Général, remarqua la magicienne avant que sa main ne remontent vers la gorge du prince. Elle s'y attarda longuement, appréciant la texture et le pouls qu'elle sentait tambouriner sous ses doigts gracieux. Finalement, elle hésita avant de faire glisser ses doigts jusqu'aux joues rosies de l'homme. La magicienne traça ses nombreux traits du bout de ses doigts, ignorant absolument ce que pouvait faire la femme assassin dans son dos. Elle caressa la lèvre inférieure du prince avec son pouce. Aller, réveille toi, trésor, laisse moi voir la vie dans tes yeux.

Isolde fit une moue dubitative lorsqu'elle ne vit pas ses yeux se rouvrir comme elle le souhaitait. Ce mec était complètement partie dans un autre monde!

Elle se tourna dans la direction de l'assassin, puis lui lança un sourire complice.

-Tu veux t'amuser? lui demanda-t-elle en envoyant son globe magique flotter jusqu'à la jeune femme. Charge tes mains de cette énergie et tu pourras interagir avec l'environnement de la taverne et... les gens qui s'y trouvent. Après cela, elle se détourna de la Du Couteau pour retourner à son amusement premier, c'est à dire le pauvre Jarvan entre ses mains. Elle était satisfaite de pouvoir partager son divertissement avec la rousse.

C'est en considérant à nouveau longuement le visage du bel individu qu'elle eut un éclair de génie. Du génie? Oui, du génie! Elle se frotta les mains, son expression indiquant qu'elle préparait plus qu'un mauvais coup.

-Hey, Du Couteau! lança-t-elle avec un grand sourire. Tu crois qu'on peut faire de la place dans tes cachots privés, je crois qu'on va avoir de la visite bientôt!

Elle s'amusa à lui pincer légèrement la joue, puis elle lui ébouriffa les cheveux en rigolant doucement. Si quelqu'un dans la taverne le regardait présentement, ils verraient que ces cheveux bougeaient tout seuls. La magicienne se redressa sur ses deux jambes, imposante face au prince qui dormait toujours assis par terre. Isolda s'étira longuement avant de refaire apparaître le globe lumineux à sa main droite. La jeune femme ferma doucement les yeux et se concentra. Elle leva la main en l'air et son orbe se mit lentement à fondre sur son bras, entourant celui-ci d'une puissante magie. Son bras sembla se cristalliser et de son corps émana une nouvelle magie. Quand elle eut fini son joli rituel, elle guida sa main vers Jarvan 4 avec un sourire déjà victorieux.

-Viens là! De sa main émana une intense lumière qui l'aveugla elle-même. Elle sentit ses doigts s'agripper à quelque chose, puis elle tira.

Succès. Jarvan 4 se fait transporter dans un portail magique jusqu'au manoir de Katarina du Couteau, mais ses vêtements restent en arrière.
Échec. Jarvan 4 ne traverse pas entièrement le portail et reste à la taverne. Cependant, ses vêtements se rendent jusqu'au manoir Du Couteau.

Éblouit, Isolda tira férocement sur peu importe ce qu'elle avait en main, puis tomba soudainement sur les fesses. La lumière cessa et elle baissa les yeux sur ce qui traînait sur ses genoux. Sur ses cuisses se trouvait des vêtements. Les vêtements de qui? C'est alors qu'elle leva les yeux et découvrit un Jarvan complètement nu devant elle. Les yeux hébétés et la bouche entrouverte, elle n'arrivait pas à détacher son regard de la bêtise qu'elle venait de commettre.

-Oups, souffla-t-elle finalement, embarrassé d'avoir manqué son sortilège. Je crois... que j'ai raté mon coup. Elle tourna la tête vers Katarina qui ne devait certainement pas avoir manqué le spectacle. Isolda la considéra longuement en silence avant d'éclater de rire quant au malheureux évènement qui s'abattait sur le fier héritier de la royauté démacienne.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Isolde Kohleblut
L'oeil de Noxus





Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Sam 24 Jan - 18:26




Pyjama Party... Ca devient n’importe

quoi !

Isolde et Katarina



Assise en tailleur dans le canapé, les yeux encore arrondis par l’exploit que venait de produire la pupille de Swain en faisant ainsi apparaitre une image en temps réel de la soirée des deux Katarina portait machinalement le pop-corn légèrement sucré à ses lèvre, l’avalant presque rond sans prendre le temps de mâcher.
Ainsi donc, c’est comme ça que ces deux idiots occupaient leurs soirées ? Autant pour Crownguard, ce n’était guère étonnant. Elle savait que c’était un ivrogne invétéré. Mais elle était étonnée de voir que le statut de prince soit compatible avec ce genre de soirée de détente. N’avait-il pas des stratégies militaires à planifier ?
Oh, non, c’est vrai, à Démacia, ce n’était pas les plus qualifiés pour l’armée qui avaient le pouvoir. Il suffisait de naitre dans la bonne famille. Aussi, sûrement n’avait-il à faire aucun effort, et pouvait utiliser son temps en futilités !

Dommage qu’ils n’aient pas été surpris dans une situation plus intime, ç’aurait été amusant. Au moment même où Katarina formulait cette pensée, elle aperçut les joues d’Isolde légèrement rosir. Venait-elle de songer à la même chose qu’elle ? Elle ne voyait pas d’autre raison à ce que la magicienne ait ainsi les joues qui s’embrasent, et, l’assassin le percevait, le cœur qui s’emballe légèrement. Katarina eut un léger sourire. Elle était plus vieille qu’Isolde, et était passée par le service militaire, ou voir des hommes nus sous leur douche était rapidement devenu quelque chose de commun, voire de quotidien.
Mais il y avait une différence entre de simples jeunes soldats, des grands adolescents à peine formés en service, et les deux dieux du stade qui se tenaient sous leurs yeux, elle devait bien l’admettre. Il était rare qu’elle puisse prendre le temps d’admirer les muscles de Garen Crownguard se gonfler, sans devoir être en permanence en train d’esquiver les mortels coups d’épée qu’il tentait de lui asséner, aussi, elle en profitant, non sans une certaine tension, et un regard attentif. Ce n’était pas ce déferlement de testostérone, qui glissait sur elle comme la pluie sur les plumes d’un canard, qui captivait son attention, mais bel et bien l’habituelle sensation de danger et d’adrénaline qui accompagnait chacune de ses rencontres avec Crownguard. Certes, il ne s’agissait que d’une image de lui, mais Katarina ne pouvait s’empêcher de sentir son cœur accelerer, et ses muscles de s’agiter nerveusement, comme si elle se préparait à voir la Force de Démacia jaillir hors de cette taverne, et la défier.

Isolde vint s’asseoir à ses côtés, et voler dans son plat de popcorn, ce qui lui fit reprendre ses esprits. Non, Crownguard ne pouvait pas l’atteindre ni même la voir ici, elle pouvait se détendre.
Le spectacle d’un homme volant par-dessus la table lui arracha même un léger sourire. Ses adversaires étaient pathétiques. Isolde fit quelques commentaires médisants, mettant en valeur la valeur de son cher père adoptif par rapport au prince de Démacia, paroles que Katarina aurait préféré ne pas entendre. La pupille de Swain savait parfaitement que la Lame Sinistre n’entretenait pas des rapports très amicaux avec le Haut Commandeur, et préférait mettre de côté ce sujet lorsqu’elle se trouvait avec Isolde, au risque de créer des étincelles, aussi, elle préféra ne pas répondre, et attendre qu’elle change de sujet. Ce qui ne tarda pas, toutes les occasions étant bonnes pour cracher leur venin féminin sur ces ivrognes pathétiques qu’elles avaient sous les yeux.

" Ils sentiront encore plus mauvais quand ils se pisseront dessus de trouille face à mes lames, la prochaine fois qu’ils me croiseront. "

Sa voix était froide et emplie de sadisme. Ce spectacle de Démaciens jouant aux plus malins et aux plus forts avait éveillé la combattante en elle qui ne rêvait que de leur rabattre le caquet. Chacun des deux enchainait les pitoyables adversaires sans pitié, semblant de plus en plus fiers au fur et à mesure que leur dignité s’évaporait avec la bière qu’ils ingurgitaient. Finalement, un colosse finit par intervenir, et tordre l’amour propre du prince Jarvan en même temps que son bras sur la table. Pas trop tôt qu’un peu de plomb lui était remis dans la cervelle à celui-là.
Katarina prenait particulièrement de plaisir à le voir se faire ainsi vaincre, se souvenant trop bien de l’humiliation qu’il lui avait infligée en la forçant à rentrer dans Démacia sous l’apparence d’une prisonnière enchainée, lors de l’affaire de Kalamanda. Heureusement que personne n’avait pu reconnaitre son apparence ce jour-là, mais même si la cause était bonne, et la solution la seule possible, Katarina s’était sentie si blessée dans sa dignité et sa fierté, qu’elle gardait, même des années plus tard, encore de la rancœur. Si seulement il pouvait vivre le même genre d’humiliation à son tour !

Un peu calmé par la raclée qu’il venait de se prendre, le prendre s’éloigna, pour aller se reposer dans un endroit plus calme. Pas étonnant, avec ce qu’il avait ingurgité… Katarina se désintéressa de lui, continuant d’observer Crownguard. Soudain, la pupille de Swain bondit sur ses pieds, et s’approcha de l’endroit ou le prince était visible, sans lui donner d’explication. Katarina l’observa avec curiosité, tandis qu’elle se penchait à côté du prince, et commençait à faire ses « trucs de mages », avec son orbe magique. Qu’est-ce qu’elle avait en tête ? Son air malicieux ne laissait rien présager de bon… Pour les Démaciens, en tout cas ! Quoi qu’elle s’apprête à faire, Katarina en souriait déjà.
Elle jouait avec ses mains vers le visage du prince… Vers, ou sur ? On aurait dit qu’elle le touchait vraiment… Oui, aucun doute, Isolde était parvenue à interagir avec l’environnement ou se trouvait les deux Démaciens. Katarina hallucinait, pensant à toutes les possibilités… Avec de tels pouvoirs, pourquoi Noxus n’avait-il pas encore écrasé Demacia ? Pourquoi n’avait-elle jamais étranglé le roi dans son sommeil, et se contentait-elle de jouer avec eux de la sorte ?

Voilà qui était une question d’une fille n’ayant pas encore assez bu. Katarina vida d’un trait son verre de vodka orange, se laissant aller à la douce brume que lui procurait l’alcool. Maintenant, elle pouvait s’amuser sans se poser trop de questions. Sans compter que la mage lui proposait d’à son tour, frotter ses mains sur son orbe pour pouvoir s’amuser comme elle. A cette proposition, le visage de la jeune femme s’illumina d’une lueur prédatrice, et ses lèvres s’étirèrent en un sourire carnassier, dévoilant ses canines légèrement plus pointues que la moyenne. Oh, les possibilités…

Quelques secondes après, les mains de Katarina se glissaient, effleurant les vêtements de Crownguard. Elle pouvait vraiment le toucher, dans son dos, sans qu’il ne s’en aperçoive, mais c’était bien réel ! Il ne parut même pas remarquer le contact, bien trop ivre, et occuper à continuer à montrer ses muscles. Sa main descendit lentement, effleurant legerement ses vêtements tiédis par la sueur. Mis à part la photo de ce stupide magazine, elle ne l’avais jamais vu en plein mouvement sans son armure, et elle s’était toujours demandée à quoi il pouvait bien ressembler, en dessous. En un sens, elle n’était pas deçue, ce n’était pas une fausse impression donnée par les plaques de métal, que sa force colossale.
Au contraire, sous ces vêtements de civils, ses muscles se dessinaient, sur sa large silhouette. Durant une seconde, elle se surprit à rêver d’être portée, telle une reine, dans ces bras musclés. Les hommes dignes d’elle étaient si rares…
Precautionneusement, Katarina continua son travail d’exploration à taton. Il semblait avoir remarqué que quelque chose était etrange, puisqu’il commençait à regarder derrière lui, cherchant visiblement qui était en train de le tapoter comme ça, mais peu importait à la rousse. Il ne pouvait pas la voir, et elle avait envie de profiter de ce moment pour découvrir ce corps interdit, qui ne cherchait en général qu’à la tuer.

Tu penses être plus fort que moi Crownguard, pas vrai ? Laisse-moi te montrer…
Ma main commença à se refermer sur sa gorge, légèrement, comme une pince. Il réagit, avec lenteur, amorti par l’alcool. Si faible… Une proie facile pour un assassin… Ce soir, tu vas mourir. Et tous les autres imbéciles présents dans cette taverne aussi. Des Démaciens vont tomber !
A cette idée, le cœur de Katarina accéléra légèrement, et une lueur folle s’alluma dans ses yeux. Que le sang coule, que la mort se répande. Sa voracité, sa soif de meurtre, s’éveillait.

A ce moment-là, la pupille de Swain l’interpella, et Katarina souffla avec mépris. Elle lui avait fait reprendre ses esprits, et sortir de la douce ivresse du meurtre qui la gagnait. Bon, après tout, c’était peut-être mieux ainsi. Surtout que ce qu’elle lui disait était intéressant… Faire de la place dans sa cave ? Il y avait toujours des poteaux libres pour enchainer des prisonniers. Mais est ce qu’elle allait vraiment… ?
Katarina la regarda, avec de grands yeux, glisser ses bras entièrement dans le décor environnant, et agripper le prince. Elle peinait, mais s’acharnait… Et soudainement, tomba à la renverse. Katarina cligna des yeux, detaillant un instant la scène.
Isolde, l’air abasourdie, des vêtements dans les mains. Devant elle, un Jarvan, encore endormi, entièrement nu, entouré d’hommes qui ne l’avaient visiblement pas encore remarqué, mais qui ne tarderaient sans doute pas.

La magicienne semblait déçue d’avoir raté son sortilège. Non, le prince n’était pas arrivé, seulement ses vêtements, mais…
Katarina éclata de rire, en se tenant les côtes. Elle qui avait rêvé de voir ce satané princillon se faire humilier à son tour, elle n’en aurait jamais espéré tant !
N’en pouvant plus, elle se laissa tomber par terre en se tenant les côtes, riant à gorge déployée. La crauté d’Isolde était génialissime. Et le prince qui ne se douterait pas qu’en plus d’être vu par toute la taverne, les deux jeunes femmes étaient elles aussi en train d’admirer le spectacle… C’était trop bon !

Katarina empoigna les vêtements qu’Isolde avait attirée jusqu’à eux et les rassembla, sans cesser de rire. Il fallait qu’elle lui renvoie, par colis postal, accompagné d’un petit mot lui souhaitant toutes ses condoléances pour la perte tragique de son amour propre. Qu’il sache que malgré tous les efforts qu’il déploierait, elle en était persuadée, pour faire en sorte que personne ne soit au courant de cette scène, que les deux jeunes femmes avaient vu toute la scène, et étaient à l’origine de la disparition soudaine de ses vêtements.
S’apercevant que ses mains étaient toujours en possible contact avec l’intérieur de la taverne, Katarina tenta de reprendre son souffle après sa crise de fou rire, mais peine perdue. Elle continuait de sa gausser, tout en giflant violemment le prince pour le réveiller. Il fallait pourtant qu’elle se calme et qu’elle garde les yeux bien ouverts, car la scène qui s’apprêtait à se dérouler devant ses yeux valait tout l’or du monde, et n’était donnée qu’une fois dans une vie.



Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Dim 1 Fév - 5:34

Les duels s’enchaînaient, les pintes aussi. Dans cette ambiance de tonnerre de dieu, les grades, les places occupées n'importaient plus. Le capitaine du détachement hardi avait bien plus l'habitude de ce genre de moment que le Prince, et ça se voyait, surtout lorsqu'il décida de changer de coin, pour se reposer. Il le regardait s'en aller et commencer à décuver. Un grand sourire aux lèvres, il envoyait encore un adversaire au tapis. Son avant bras était douloureux, ses tendons et ses nerfs endoloris. Il allait bientôt jeter l’éponge,e surtout que l'alcool commençait à faire son effet malgré sa résistance pour la boisson. Une sensation étrange se faisait sentir.. Comme un frisson lui parcourant l'échine, le corps entier.. une sensation qu'il n'avait pas ressentit depuis un long moment, un contact qui semblait lointain et irréel. Il tentait de l'ignorer, en mettant un autre au tapis. Alors que le suivant approchait, la sensation continuait, et de plus belle. Quelque chose le parcourait, jouait avec lui... ou quelqu'un. Quelqu'un.. L'alcool. Oui, ce ne pouvait être que ça.


C'est l'alcool qui montait, évidemment... et pourtant. Ce n'était pas une simple allucination, non. Il y avait quelque chose. L'instinct partagé en deux au sujet de ce phénomène, il ne pensait même plus aux bières ingurgitées. Non... il se criait d'arrêter, de se retourner, de fuir, mais aussi de se laisser aller, de se laisser faire. Un frisson de plus. Il s'imagina des mains fines et douces, mais aussi dangereuses et meurtrière le parcourir. Une vague de chaleur le prit pour cible. Il déboutonna le haut de sa chemise en secouant la tête, comme pour reprendre ses esprits, mais ça ne faisait qu'aggraver les choses. Le mouvement s'amusait à se balader sinueusement entre ses muscles, comme pour jouer, narguer. L'espace d'un instant, au milieu de cette fournaise, il cru sentir un parfum qu'il connaissait. Il se retourna, pour ne rien voir. Une fois sur qu'il n'y avait rien, il se concentra de nouveau sur l'adversaire.


Alors qu'il entamait le dernier round, une poigne fine mais ferme se refermait sur sa gorge. Il tenta de l'ignorer, prenant l'avantage sur son adversaire, puis, ne pouvait plus. Quelque chose n'allait pas, vraiment pas. Aussi bien physiquement... que mentalement. Comme une corde invisible et inarrêtable la force invisible semblait s'acharner sur son cou pour lui couper tout accès à l'air. Il se laissa battre, tentant de retirer cette poigne immatérielle avec sa main, cherchant quelque chose, un moyen pour ne plus se sentir à la merci... de rien. Il paniquait presque, mais un sourire se dessinait sur son visage. Cette sensation... Celle de la vie qui pulse dans son corps. Son cœur accélérant, battant la chamade pour l'amour du risque, de côtoyer la mort... Cette sensation, il ne l'avait qu'a un seul autre type de moment... avec Katarina. Il lutta, passant sa main sur sa gorge, et finit par retrouver son souffle.


Comment est ce possible ? Il ne rêvait pas, il le savait, malgrés l'alcool.. Il reprit ses esprits, pour payer la boisson à son adversaire, et se mit en recherche de Jarvan. Au bout de quelques minutes, la surprise de le voir nu comme un vers le laissa bouche bée. Pendant une dizaine de secondes. Puis, il éclata de rire. Comme il n'avait jamais rit, à s'en péter les zygomatiques. Il attrapa son écharpe, et, par respect pour son ami, lui cacha les parties intimes, avant de redoubler dans le fou rire. Comment, pourquoi, quand ? Aucune importance ! Se spectacle était sans prix ! Pas assez alcoolisé pour ne pas réaliser la situation, mais pas assez sobre pour se dire qu'il faudrait mieux aider son prince dans la dignité. Au diable cette connerie ! Ce soir, c'est fête ! OUI ! Et ces moments la resteront dans leur mémoire ! Et la, encore une surprise. Un SBAFF se fait entendre, au même moment ou le visage de Jarvan dodeline.


Garen cligna des yeux et se les frotta, se disant qu'il venait de rêver. De vraiment, rêver. Soit l'alcool était plus fort que prévu, soit il y avait quelque chose de pas normal ici... De vraiment, pas normal. Il se sentait observé, mais par delà sa vision, comme si quelque chose se cachait, comme si quelqu'un s'amusait.. Arrête d'y penser ! C'est l'alcool ! Et tu n'en a pas pris assez pour la soirée, mais assez pour l'instant. Il retira sa chemise pour l'enfiler à Jarvan, légerement trop grande, et nouer son écharpe autour de ses hanches, comme un pagne barbare, se marrant encore un grand coup.


« Alors, on a perdu au Strip Poker ? Bravo ! Vraiment ! Un champion ! Un Dieu ! Le prince des pigeons et de la malchance ! »


Il l'aida à se lever alors qu'il reprenait peu à peu ses esprits, et ils sortirent d'ici, le bras du prince au dessus du cou de Garen, ce dernier aidant le premier à se délacer sans trop de difficulté. Maintenant bien loin de tout ce bordel tavernier, ils se posèrent sur un banc. L'air frais les réveillerais. Ils étaient tranquille et seul, entre amis. Oui, amis. De retour dans le monde des conscients, Jarvan se demendait surement comment, pourquoi, quand ou..


« J'imagine que le Strip Poker n'est pas ton fort Jarvan. »


Riant de plus belle, il s'appuya sur ses genoux avec ses coudes, regardant le ciel étoilé, une maigre lueur illuminant les environs, celles des braseros entourant l'endroit, menant à l'auberge.


« Parfois, rester loin des combats c'est agréable. Loin des préoccupations, des obligations, des choix impossibles.. On croit devenir fou parfois, mais heureusement, il y a certaines choses qui nous fnt tenir, et aller de l'avant. Et te battre à la boisson, ça en fait partie ! »


Il riait encore, basculant en arrière, les bras derrière sa tête. Le froid n'était pas un problème, même si il avait donner sa chemise à son ami, qui était encore moins vêtu, soyons honnête.. La chaleur de l'auberge les avait imprégné, pour un long moment, tout comme le début d'ivresse de Garen, et la cuite presque totale de Jarvan.


« Parfois, tu reverrais pas de pouvoir agir sans aucune conséquence ? De faire ce que tu veux, ce qui te passe par la tête ? Je veux dire.. Imagine. Tu claques des doigts, et tu arrives la ou tu veux être ! Mais pas pour changer le monde, pour toi, seulement toi ! Tu penses qu'être égoïste pour une fois, ce serait mal ? Dans un univers parallèle ou une pause de l'espace temps, j'aimerais tout plaquer temporairement.. Et faire ce que j'ai toujours voulu faire.  J'espère que ça fais pas de moi un traitre ! »


Souriant simplement, en regardant devant lui, il s'imaginait dans de multiples cas, changer le cour des choses, à chaque rencontres, chaque combat, chaque discussions, chaque occasion ratée. Le regret était présent, au milieu de cette soirée censée libérer l'esprit des deux hommes, quelle ironie. Mais alors qu'aucun son ne se faisait plus entendre, il se retourna en plissant les yeux. Des bruits feutrés, des rires, presque des gloussement absurdes.. mais aussi des ombres qui bougeaient ici et la.. L'alcool était vraiment bon, finalement. Et une idée saugrenue lui venait en tête.


« Tu imagines, si on se faisait emmener loin d'ici, le temps d'une soirée ? Une soirée ou on oublierait complètement qui on est, et ce qu'on est supposé être. Une soirée ou on serait de simples hommes ! Bordel, je tuerais pour ça parfois.. »


Des mots lourds de sens, mais réflechis autant que vrai. Les apparences, les pulsions à retenir, tout était usant. Ce soir n'était qu'une ébauche de qu'il voulait. Un bon début, mais un goût de trop peu se fait rapidement sentir. Cette sensation... ces frissons de tout à l'heure... ils complétaient à merveille l'idée de la continuait de l soirée qu'il se faisait. Il aimerait la combattre, maintenant. Mais pas en tant que le capitaine démacien, en tant que lui, et lui seul. En tant qu'homme, avec d'autres armes.


Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 26
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Sam 14 Mar - 23:42


Why… Just why ?



Le bruit ambiant s’intensifiait légèrement dans la taverne. Des hommes chantaient toujours en chœur, d’autres buvaient à la gloire de certain, et Garen était toujours à faire le bras de fer au milieu de tout ces gars forts et puissants à la fois –mais surtout ivres. Même le cri phénoménal de Garen ne réveilla pas Jarvan, qui s’était réellement laissé aller contre un mur au fond de la taverne, un peu à l’écart de toute cette agitation.Il respirait paisiblement, arrêté parfois par un léger rot discret. Son sommeil n’était pas vraiment reposant, mais sa tête était suffisamment dans le pâté, un effet secondaire de l’abus d’alcool, pour qu’il dorme vraiment. Il ne sentit rien, n’entendit pratiquement rien non plus… Il pouvait y avoir une explosion dehors et des gens qui se mettraient à crier qu’il lui faudrait un moment pour se réveiller et plus de temps pour comprendre ce qui se passait. Il ne se doutait pas qu’on l’observait depuis le début, accusant l’alcool de lui donner des impressions étranges… Pourtant, ces impressions étaient bien réelles, car une personne s’était dangereusement approchée de lui. Elle le dévisageait, riait, se mettait juste à côté de lui, sans qu’il s’en rende compte… Sans que personne ne puisse le voir. Tous ses sens étaient assommés par l’effet de la boisson, mais malgré tout son inconscient sentait des choses… Il était parcouru de petits frissons provoqués par le touché de la jeune femme. Il ne saura jamais qu’est-ce qui provoquait cela, et il était fort probable qu’il ne s’en souvienne même pas. Chose qui arrangeait sans doute notre chère magicienne.

Ni le bruit ambiant de la taverne, ni Garen, ni Isolde ne réveilla le prince de Demacia, profondément endormi au pied du mur. Le plan machiavélique, que les jeunes femmes préparaient avec joie, allait faire bouger les choses de leur place. Et c’était peu de le dire…
Une magie était à l’œuvre ici, depuis le début. Des impressions, des pressentiments, la sensation d’être observé, tout ceci n’était rien comparé à l’énergie qui s’accumulait juste à côté du prince. Est-ce que la lumière éblouissante avait été vue par les membres de la taverne ? Aucune idée. Que le fait qu’un homme était soudainement nu et endormi dans son coin ? On l’espérait que non… La fierté, elle, s’était déjà carapatée sauf que son propriétaire ne s’en n’était pas encore rendu compte. Cela ne serait tarder… Quoi que.
Ah ben non… Le prince de Demacia dormait. Bien.

Mais cela ne durerait plus longtemps, car une violente claque sortit de nulle part vint s’abattre sur la joue du prince. Ce dernier sursauta, posant mollement une main sur sa joue en feu, tandis que son esprit essayait de revenir dans le monde des personnes réveillées avec une terrible gueule de bois. Il ne voyait pas distinctement dans un premier temps et passait son temps à cligner des yeux…Jusque là, sa conscience vacillait un peu, tentant de revenir à l’éveille. Il avait cru entendre pendant de longues secondes un éclat de rire puissant, que son cerveau traduisait comme un rire qu’il connaissait bien. Jarvan réussit à voir un peu mieux le sol en pierre de l’endroit où il se trouvait et leva la tête, qui se posa lourdement derrière quelque chose de dur qu’il devina être le mur… Garen ? C’était bien lui, juste là, qui avait cessé de rire comme pas possible, au vue de ses joues rouges et de ses bras qui serraient encore son ventre comme s’il avait failli en mourir. Le prince fronça légèrement les sourcils, ne comprenant rien à ce qui se passait et se rendit compte petit à petit, en rassemblant les éléments de la soirée dans sa tête, qu’il s’était bel et bien endormi comme une masse au fond de la taverne et que Garen avait fini de faire son jeu de bras de fer pour venir le réveiller… Mais… Pourquoi riait-il, avant qu’il ne se réveille ?L’héritier du trône laissa faire son ami qui le recouvrit avec sa chemise, remarquant qu’il l’avait déjà recouvert avec son écharpe bleue qui ne la quittait jamais. Et c’était précisément à ce moment là que Jarvan vit sa nudité. Il était nu ? Quoi ?… Que… Qu’est-ce que… ?!

Il cligna des yeux, abasourdi, à la limite de la panique en constatant cela. Qu’est-ce qui lui était arrivé ?! Mais avant qu’il ne se mette à imaginer le pire, Garen prit la parole, sur un air taquin :
« Alors, on a perdu au Strip Poker ? Bravo ! Vraiment ! Un champion ! Un Dieu ! Le prince des pigeons et de la malchance ! »
- Mais je…

Un hoquet sauvage l’empêcha de s’exprimer, et il secoua la tête devant une légère nausée qui finit par passer. Jarvan se releva avec l’aide de son ami qui l’emmena dehors. Très bonne idée que de s’éloigner du bruit devenu assourdissant pour les deux démaciens un peu ivre mais pas assez pour ne pas avoir conscience de tout. Pourtant, Jarvan ne se souvenait pas du tout avoir fait un Poker avec qui que se soit dans cette taverne qu’ils quittaient pour profiter de la fraicheur de la nuit… Le prince commençait à se sentir un peu mieux et s’assit doucement sur le banc, tandis que Garen se mit juste à côté de lui, son sourire ne lâchant pas son visage.
« J'imagine que le Strip Poker n'est pas ton fort Jarvan. »
- … Je ne me souviens de rien – Il sourit légèrement – Mais je crois que tu as raison, c’est sans doute la malchance d’un jeu.

La gêne de Jarvan finit par s’évaporer avec les rires hilares de son ami qui le faisait rire à son tour. L’atmosphère étouffante précédente avait laissée place à celle douce et paisible qu’ils arrivaient toujours à mettre ensemble, lorsqu’ils se retrouvaient au clair de lune pour discuter, se poser tout simplement entre amis. Cela faisait repenser aux soirées après les entraînements à Demacia lorsqu’ils étaient plus jeunes… Garen était son seul véritable ami, sur qui il pouvait toujours compter, dans les pires moments, comme dans les meilleures. Le prince leva à son tour les yeux vers le ciel étoilé tout en écoutant Garen. Ses paroles étaient remplis de vérités sincères, car oui, c’était très agréable d’être loin de toutes les choses du quotidien qui les forçaient à avoir une vie bien remplie mais semée d’embûches et leur laissant de lourds fardeaux à assumer. Mais malgré tout ça, que se soit pour la Force de Demacia capitaine du Détachement hardi ou l’Exemple démacien Prince de Demacia en personne, ils n’en restaient pas moins des êtres humains avec des envies de s’éclater en buvant et en jouant parmi la racaille et les gros bras dans une soirée équipe. Garen rit, son prince souriait en silence sans répondre. Est-ce que c’était le vent qui soufflait ? Bof… Jarvan ne le sentait presque pas, ni Garen apriori… La chaleur monstrueuse des lieux qu’ils avaient quittés les avait suivis à la trace et l’alcool tournait encore, ce qui expliquait cet état un peu second. Le prince redressa un peu la chemise qui était bien trop grande pour lui, mais peu importe. Où était passé ses propres vêtements ? On s’en fichait. Par tous les saints, si des jambes se mettaient à pousser sur des habits ça se saurait non ? Ceux d’un prince seraient donc les premiers à subir ce mauvais sort d’un terrible farceur.

Garen reprit la parole se qui ramena un peu Jarvan à la réalité, qui ne put s’empêcher de secouer un peu la tête, encore sous l’effet de sa récente cuite. Agir sans conséquences ? Faire ce qu’il voulait, sans qu’on l’en empêche, et pouvoir faire absolument tout ce qu’il voulait ? Oui, parfois ça lui arrivait… Il s’imaginait être un homme simple parmi les autres. Sans importance, juste un homme qui vivait pour effectuer sa routine habituelle et à côté de ça avoir une passion qu’il travaillerait, peinture pourquoi pas, avec des enfants, et sa petite femme… Mais quand il cessait de rêvé, il se souvenait fatalement être une figure importante.Jarvan soupira.
- Non, cela ne fait pas de toi un traître…, commença-t-il par répondre à son ami. Oui, j’ai déjà imaginé être une autre personne ou avoir une autre vie, de pouvoir faire ce que je veux dans celle-ci. Mais si je pouvais changer les choses en claquant des doigts, je ne l’aurais pas fait pour moi, et pour être honnête je…

Garen allait peut-être le prendre pour un rabat joie à force de l’entendre dire « je suis le prince et je dois veiller sur mon peuple, blablabla » … Jarvan éclata de rire et finit par reprendre :
- Puis merde, c’est bon, tu as gagné, Garen. En toute honnêteté, vraiment, mon plus grand rêve c’est de pouvoir voler. Rien que ça… Voler au dessus de la mer, tu imagines ? Alors oui, si j’avais les moyens de changer les choses ou qu’une personne vienne me voir en me disant « je troque le titre de prince de Demacia contre une paire d’ailes » ? Non, sérieusement, est-ce que j’ai le droit de dire oui à la proposition ?

Petite réflexion où le prince posa à son tour le dos contre le banc.
- Changer de vie et pouvoir faire ce que l’on veut, est-ce que ça se troque… Si on pouvait le faire pour cette nuit, ça serait intéressant. Nous rentrerions le lendemain à moitié déchiré et incapable de poser un pied devant l’autre sans trébucher mais l’expérience vécue aura été éclatante !

Jarvan jeta un coup d’œil à Garen qui s’était retourné, fixant le rien dans leur dos, l’air aux aguets. Le prince regarda le point fixé à son tour et éclata soudainement de rire avec joie.
- Pas besoin de tuer pour ça, l’ami ! , dit-il en attrapant le bras de Garen et le tirant pour qu’il se lève avec lui. Allons bon, je suis encore un prince. Alors avant que les responsabilités nous rattrapent aux galops, allons courir derrière une vie simple, tu veux ? Allez, du nerf !

C’était lui qui disait cela alors que d’une allure fière naturelle qu’il avait, il ne réussit qu’à marcher à peu près bien jusqu’à s’appuyer contre l’arbre le plus proche sur son chemin d’aventurier d’une soirée.
- Merde…, lâcha-t-il. Je n’avais pas prévu que ça serait si compliqué… Peu importe ! A deux nous y arriverons – Il se tourna vers le retardataire – Allez Garen avant que je te tire par la peau des fesses !

Il lança un sourire de défi à son ami. Passer une soirée entre amis lui faisait un tel soulagement car elles se raréfiaient beaucoup trop. Et Garen qui le lançait sur un sujet si préoccupant dans l’esprit d’une personne à grosses responsabilités, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il ne se lâche pas un peu. C’était leur soirée après tout !



Spoiler:
 


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Kohleblut
› L'OEIL DE NOXUS
› L'OEIL DE NOXUS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 12

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Mer 18 Mar - 23:32






Girls just want to have fun
Katarina, Isolde et compagnie

La pupille de Swain observa la charmante Du Couteau s'acharner sur le pauvre prince démacien en le giflant. Une belle tentative pour lui permettre de reprendre conscience et une façon de s'amuser de loin, très loin. Isolde avait tendance à croire qu'elle avait un petit côté sadique, à sa façon et elle se plaisait à admirer l'humiliation parfaite du prochain roi de Démacia. Voilà ce qui arrivait quand on attisait la curiosité d'une puissante magicienne comme Isolde  et qu'on était son pire ennemi. Dans ta gueule, Jarvan Quatre!

-Tu as vu la tête de ce Garen? commenta la dame aux cheveux pâles, hilare.

Effectivement, la force de Démacia avait finalement reporté son attention sur son prince et sembla ne pas en croire ses yeux. Probablement que Isolde aurait une réaction similaire si elle surprenait au hasard des  évènements, un Swain à poil tapis dans l'ombre d'une taverne. L'image la fit rougir et elle en eut la nausée. Elle avait le don de penser à des trucs vraiment étranges lorsque ses pensées bouillonnaient. Peu de temps après, la chemise trop grande du garde se retrouva ballotant sur le corps du prince et c'est avec un fou rire pendu aux lèvres qu'il dissimula ses attributs masculins des visages curieux avec son foulard. Cela en fut trop et Isolde explosa d'un rire franc.

-Prochain article du Platinum Edition des Mâles de Runeterra! s'exclama moqueusement la dame blanche qui dû s'asseoir tellement ses hanches se mettaient à lui faire mal. Un prince ivre et les noix à l'air!


Quelques minutes s'étaient écoulés depuis la perte de l'honneur de Jarvan. Évidemment, il ne retrouverait pas celui-ci de si tôt. S'apercevant qu'elles allaient bientôt perdre les deux hommes de vus, la magicienne se leva et planta à nouveau fermement ses pieds sur le plancher. Elle leva ses deux bras en l'air comme si elle soulevait une lourde charge, baissa ensuite ceux-ci calmement en expirant et fléchit légèrement ses genoux. Soudainement, de sa main droite, elle poussa l'invisible devant elle et les lignes lumineuses autour d'elles se firent à bouger, à être troubler et à se façonner pour former un nouvel environnement. De son regard étrangement étincelant, la pupille de Swain fixa son attention sur les deux démaciens qui pensaient, sans savoir, pouvoir leur échapper.

-Écoutons ce que ces idiots ont a dire avec une allure pareille, déclara la fille de Jericho avec un sourire sadique. Avec un peu de chance, on pourrait apprendre quelques secrets d'état, mais cela me surprendrait, hihi. Ah, parfois ma magie me surprend moi-même!

Un sourire narquois s'accrocha aux lèvres de la dame blanche lorsqu'elle vit le prince confus reprendre ses esprits et mettre côté sa gêne pour rire avec son ami. «Ah mon bon Jarvan, tu t'amuses peut-être, en ce moment, mais j'aimerais bien voir ta tête le lendemain, te souvenir de tout ces évènements de la veille avec une gueule de bois » songea la magicienne machiavélique.

« Parfois, rester loin des combats c'est agréable. Loin des préoccupations, des obligations, des choix impossibles.. On croit devenir fou parfois, mais heureusement, il y a certaines choses qui nous font tenir, et aller de l'avant. Et te battre à la boisson, ça en fait partie ! » s'écria le fier demacien, ce qui soutira un sourire complice à la magicienne aux cheveux blancs qu'elle dirigea vers la Du Couteau. Ne faisaient-elles pas la même chose en ce moment même? Quoique, elles le faisaient avec beaucoup plus de classe que des ceux idiots démaciens. « Parfois, tu reverrais pas de pouvoir agir sans aucune conséquence ? De faire ce que tu veux, ce qui te passe par la tête ? Je veux dire.. Imagine. Tu claques des doigts, et tu arrives la ou tu veux être ! Mais pas pour changer le monde, pour toi, seulement toi ! Tu penses qu'être égoïste pour une fois, ce serait mal ? Dans un univers parallèle ou une pause de l'espace temps, j'aimerais tout plaquer temporairement.. Et faire ce que j'ai toujours voulu faire.  J'espère que ça fais pas de moi un traitre ! »

Les mots de Garen la rendit perplexe et c'est en faisant un pas vers l'arrière que Isolde observa les deux hommes qui s'éloignaient toujours de la taverne, le prince accroché aux épaules musclés de son ami, les yeux dans la vague.  Les démaciens se mirent à échanger davantage, jusqu'à ce que Jarvan disent les mots qu'il ne fallait surtout pas dire  en présence de deux malicieuses jeunes femmes prenant leur plaisir à leurs dépens.  

-Ainsi, ce prince de pacotille désire posséder des ailes et il serait près à échanger son titre royal pour celles-ci? répéta-t-elle à voix haute. Et bien, voilà qui est grandement intéressant de sa part. Devrions-nous prendre ce souhait au sérieux? Devrions-nous lui offrir ce délicieux cadeau? Que faire? Tant de possibilités!

« Ils désirent aussi changer de vie le temps d'une nuit, hein? » pensa joyeusement la magicienne avec un sourire emplit de malice. Que devaient-elles faire ensuite? Isolde, bien qu'elle eut du mal à se l'admettre, avait usé de beaucoup d'énergie pour conjurer le sort en premier lieu et cela lui demandait toujours de l'énergie de déplacer sa vision autour de leur deux victimes démaciennes. La fille de Swain désirait toujours créer un portail et apporter les deux démaciens à Noxus afin qu'ils soient davantage à portée de main. Elle avait échouer une première fois, mais elle avait aussi été impatiente.

-Hey, Du Couteau, si c'est possible, elle observa le prince Jarvan qui prenait appui sur un arbre et qui lançait une expression défiante à Garen, partage un peu de ton énergie avec moi, je vais réessayer un sortilège.

L'Œil de Noxus  joignit ses mains ensemble, puis ferma longuement les yeux. Ses lèvres remuèrent en silence, travaillant sur une incantation qui aurait plus de chance de succès. Ses doigts se mirent à briller d'une lumière multicolore avant de tourner à un blanc éclatant.


« Tu imagines, si on se faisait emmener loin d'ici, le temps d'une soirée ? Une soirée ou on oublierait complètement qui on est, et ce qu'on est supposé être. Une soirée ou on serait de simples hommes ! Bordel, je tuerais pour ça parfois.. »


Une faille lumineuse apparut soudainement devant les deux femmes, aveuglant subitement la prophétesse qui plongea ses bras dans celle-ci à l'aveuglette. Lorsque ses mains graciles eurent toucher quelque chose de solide, ses doigts se crispèrent sur la matière et elle tira avec une force qu'elle n'imagina pas posséder. N'importe qui du côté des deux hommes pouvaient apercevoir une étrange faille violâtre faire son apparition et deux bras se tendre vers eux.

Succès. Isole réussit à attraper Jarvan IV et l'attire dans le portail jusqu'à Noxus, en un seul morceau, laissant tristement Garen derrière.
Échec. Isolde s'empare de Jarvan, mais quelque chose le tire aussi de l'autre côté. Que se passe-t-il? Sa chemise est coincée dans l'écorce ou alors une force démacienne décide que personne ne peut s'en prendre à son prince comme cela?

Isolde ne voyait absolument rien. Elle savait simplement que quelque chose l'empêchait de s'emparer de l'objet de son désir. La jeune femme tira davantage, mais ses bras faibles contrairement à ceux de ses ennemis ne pouvaient tenir plus longtemps.

-Katarina, un coup de main? s'écria la dame en faisant un ultime effort. Il ne veut pas venir tranquillement, cet enfoiré!

De l'autre côté du portail, les deux hommes pouvaient vaguement entendre des voix féminines, mais ils n'avaient aucune idée de ce qui pouvait les attendre de l'autre côté. Enfer ou paradis? La curiosité pouvait bien titiller leurs sens, mais la sécurité de l'héritier de Demacia était bien plus importante qu'une aventure dont ils ne connaissaient pas l'itinéraire.

Succès. Les deux femmes parviennent à tirer de force le prince Jarvan dans la faille et le faire traverser jusqu'à Noxus.
Échec. Chacun ne désire perdre le concours de force, mais quelque chose d'étrange se produit. Isolde perd son appui fait en sorte que Katarina lui fonce dans le dos, la faisant plonger rapidement dans le portail lumineux et laissant la Du Couteau en arrière. Pendant ce temps, Jarvan IV est tellement ivre qu'il perds l'équilibre et tombe à son tour dans le portail. Le prince et la magicienne échange leurs place.

Isolde ne comprit pas entièrement ce qui lui arriva. Une puissance magie l'engouffra dans un tunnel infini ou elle croisa une silhouette étrange en chemin. Les deux corps se foncèrent dedans avec une violence et l'assomma monstrueusement bien dans un éclat de couleur digne du dessin d'un gamin. La prophétesse se retrouva alors soudainement inconsciente alors que son corps tombait dans le vide.

Succès. Jarvan se retrouva à Noxus avec Katarina et Isolde en compagnie de Garen en toute sécurité, ou presque.


Spoiler:
 



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Isolde Kohleblut
L'oeil de Noxus





Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
› THE SINISTER BLADE
› THE SINISTER BLADE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 22
Messages : 226
Localisation : Noxus

Feuille de Jeu
Réputation :: 7

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   Jeu 19 Mar - 13:14




Pyjama Party... Ca devient

intéressant...

Isolde et Katarina



La tête de Crownguard en réalisant que son prince était nu comme un vers dans cette taverne, les fesses à l’air, et les parties au vent. Et celle de Jarvan en se réveillant ainsi, sous les moqueries du chef du détachement Hardi, qui se tordait de rire en le voyant dans un tel embarras. Les mains de Katarina portaient machinalement du pop-corn à ses lèvres, tandis que ses yeux verts, écarquillés de bonheur face à une telle scène, passaient rapidement d’un individu à l’autre, se régalant de ce spectacle autant que ses papilles. Si elle avait su que la soirée se déroulerait ainsi, elle n’aurait pas hésité aussi longtemps à inviter la pupille de Swain à cette soirée chez elle… Ses pouvoirs lui donnaient une infinité de possibilités, et elle ne manquait pas d’imagination pour les utiliser. Pour le moment, elle s’employait à faire en sorte de pouvoir les suivre dans leur marche hors de cette taverne, pendant que Katarina gardait tranquillement son postérieur vissé dans le canapé, préparant de nouveaux verres. Un état d’ébriété, ça s’entretient, après tout.

«  Alors comme ça, vous voudriez vous échapper, vous enfuir, fuir vos responsabilités pour un soir ? Oh, mes agneaux… »

Remettant en place une mèche derrière son oreille, l’assassin, sentant une texture rêche et effritable sur sa peau, se souvient du masque d’argile qu’elle portait toujours. Tant pis, elle le retirerait plus tard. Pour le moment, suivre la conversation de ces deux imbéciles complètement ivres, qui ne se rendaient pas compte d’avoir la voix, les balbutiements, les hésitations, et la lenteur de parole typique de quelqu’un qui ferait mieux d’aller décuver sec, captait toute son attention. Ainsi que ceux de sa comparse de malice. La soirée ne faisait que commencer, pour elles, et il y avait potentiel à s’amuser… grandement.
Katarina plissa légèrement les yeux à la demande d’Isolde, de « partager de l’énergie ». Sans doute, pour les mages comme elle, il s’agissait de quelque chose de commun et de parfaitement normal, mais elle se rendait compte que ça ne voulait rien dire pour Katarina ?
D’accord, elle maitrisait une certaine forme de magie elle-même. Qui ne lui demandait aucun mana, qui plus était, simplement de la concentration, pour faire réagir son corps, et imprégner ses lames de sa volonté. Peut-être s’agissait-il du même exercice que celui qui emplissait les pierres runiques de ses armes de magie, qu’Isolde lui demandait ?

« Tu peux m’appeler par mon prénom, tu sais. », marmonna-t-elle en approchant sa paume du dos de la mage, peu sûre d’elle. Katarina se concentra, comme si elle cherchait à booster une arme. Elle avait la légère impression que l’alcool la poussait à faire des choses ridicules, comme une enfant qui jouerait. Mais contre toute attente, il lui sembla bel et bien qu’une partie de ses forces s’échappait à travers sa paume chaude, que la pupille de Swain semblait bien recevoir, puisque son incantation emplit les alentour d’une forte lumière, aussi belle que la précédente.
Comprenant ce qu’Isolde s’apprêtait à faire, un large sourire se dessina sur les lèvres de Katarina, qui se leva d’un bond, pendant que la jeune mage s’activait. Elle ne voulait pas manque le spectacle, mais il fallait un peu de préparation. Fouillant dans un placard, elle revint rapidement avec du tissu, une bouteille de chloroforme, et une ceinture à fourreau contenant diverses lames, attachée par-dessus sa chemise de nuit.

Juste au moment où elle revenait, la pupille de Swain l’appela à l’aide, pour l’aider à tirer, visiblement en difficulté. En un shunpo, Katarina fut dans son dos, empoignant ses épaules, pour donner toutes ses forces, cherchant à la hisser vers l’arrière. La résistance était sévère ! Faisant appel à toute sa volonté, elle tira de toutes ses forces.
Soudainement, Isolde perdit l’équilibre devant elle, ce qui fit trébucher Katarina, comme un effet domino. Par réflexe, elle prit un contre-appui pour exercer une force inverse, et les empêcher de basculer en arrière… Ce qui eut pour effet de faire tomber la frêle mage en avant. Dans la faille.

« Oups… », murmura Katarina en se mordant la lèvre pour ne pas rire, en voyant Isolde disparaitre là dedans.  Elle eut à peine le temps de pencher la tête en avant pour tenter de distinguer à travers ce long tunnel magique, que quelque chose lui atterri violemment dessus, l’écrasant. La texture métallique, l’odeur d’alcool… Kat se dégagea précipitamment du poids mort qui l’écrasait, pour constater qu’un prince Jarvan, à moitié assommé, et toujours aussi peu vêtu, trônait en plein milieu de son salon.

Isolde n’était plus visible, mais ce n’était pas une raison pour laisser les choses en plan. Katarina se jeta sur sa bouteille de chloroforme préparée exprès, en imbiba un tissu, et le plaqua fermement sur le nez et la bouche du prince, jusqu’à ce que ses soubresauts s’arrêtent, et qu’il glisse sagement dans un sommeil profond. Il ne fallut pas longtemps, vu la quantité d’alcool, et l’assassin retira rapidement le tissu pour éviter que le produit n’ait de conséquences trop fâcheuses, combiné à l’alcool.

« Et qu’est ce que je fais de toi, maintenant, hein ? »

Autant, elle avait pris plaisir à le voir humilié de loin, douce vengeance pour celle qu’il lui avait fait subir lors des évènements de Kalamanda… Autant, malgré cet épisode, elle avait gardé un certain respect pour le prince. Même ivre mort, et à moitié nu. M’enfin, pour le moment, il fallait en faire quelque chose en attendant qu’Isolde trouve un moyen de revenir… Elle espérait que ce soit rapide. La soirée perdait tout son intérêt si elle devait s’amuser seule, sans la compagnie de la jeune mage à ses côtés, et elle n’avait même pas envie de jouer avec le prince, si personne n’était là pour partager son jeu. Et puis, ce n'était pas lui qui l'intéressait, mais Crownguard. Elle croisait les doigts pour qu'Isolde parvienne à le ramener, et qu'ils puissent échanger leurs proies. Le prince, elle lui laisserait volontiers.

D’un son de clochette, elle fit venir des domestiques, parmi les gros bras, pour qu’ils portent le prince. Son regard leur fit rapidement comprendre qu’ils ne devaient poser aucune question, et ne jamais parler de ça. Direction : la cave.
Sa célèbre cave, qui alimentait de nombreuses rumeurs. Beaucoup prétendaient qu’il ne s’agissait que d’histoires, d’autres inventaient des dizaines de choses abracadabrantes. En vérité, elle existait bien, avec des poteaux, ou des chaines permettaient de garder des prisonniers attachés par le cou. Un système de poulie permettait de donner plus ou moins de mou, pour leur laisser ou non la liberté de s’asseoir… Pour le moment, il dormait, alors Katarina n’avait pas le choix si elle ne voulait pas l’étrangler. Le prince fut royalement installé, assis sur le sol, avec son joli collier et sa jolie petite laisse. Ses bras, ramenés dans le dos, menottés derrière le poteau.

Désormais, il fallait attendre le retour de la pupille de Swain. L’alcool commençait à endormir légèrement l’esprit de Katarina, qui bailla, sentant des morceaux d’argile s’effriter sur sa peau. En attendant sa comparse, elle avait le temps d’aller retirer ce masque, histoire de garder un minimum de crédibilité.




Marche bien droit sur les lames, sans pouvoir verser une larme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Girls just want to have fun! [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Girls just want to have fun! [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 07. Girls running wild
» Who run the World (girls)
» 01. Girls just wanna have fun !
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Faille :: La Faille :: Rp Libres-