lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Lun 17 Nov - 20:28

L'escarmouche avait laissé une odeur métallique dans l'air, et au sol les agonisants faisaient entendre leur râle, comme un cœur sinistre produisant sa dernière représentation. Les soldats achevèrent un à un les blessés, faisant s'éteindre peu à peu le chant macabre. Le sang maculait les lames noxiennes lorsqu'elles ressortaient de la gorge ou de la poitrine d'un malheureux demacien. Avec un hochement de tête satisfait, Swain qui surplombait la scène contemplait le carnage, dans une félicité silencieuse. Dans son esprit, cette bataille avait déjà pris fin. Dans quelques instants à peine, le jeune Jarvan se jetterait au secours de ce détachement qu'il avait soigneusement séparé du gros de l'armée démacienne. Non seulement il ne trouverait que les cadavres de ses hommes, mais il serait également dans une position délicate, loin de la majeure partie de ses troupes et sans possibilité de retraite.

Swain ordonna à ses hommes de se regrouper. Certains portaient le cimier d'un noir profond et l'armure verte irisée rehaussée d'or de sa garde personnelle. Ils s'agencèrent aussitôt autour de lui, dans une manœuvre mille fois répétée, formant un mur de boucliers infranchissable autour du Grand général. En contrebas, les hommes de divisions plus communes formèrent les rangs, sur quatre rangées. Il était temps de vérifier si ses calculs s'étaient avérés exacts. En principe, le prince de Demacia arriverait d'une minute à l'autre, à la tête de ses hommes. Et si tout se passait pour le mieux, il serait assez idiot pour charger la cinquantaine de soldats qui protégeaient Swain, en espérant le capturer lui.
Ce qu'il ignorait sans doute, c'était les renforts noxiens, soldats, assassins et traqueurs, spécialement préparés pour cette mission, camouflés aux alentours.

Et même si capturer le général ennemi n'était pas son but premier, peut être que voir une de ses unités décimée le forcerait à considérer la question. Avec un rire mauvais, Swain ficha la pointe de son bâton dans une interstice de la roche. Béatrice vint se poser sur son épaule, dodelinant de la tête, les plumes hérissées d'impatience.

"Je t'attends, mon petit prince...
Viens, porte toi au secours de ceux qui ont juré de te servir."


En prononçant ces mots, il fit signe à un des soldats à qui il avait confié la mission de capturer un demacien vivant. Ce dernier, les mains liées dans le dos fut rudement amené devant lui, puis jeté au sol. Tout était prêt, ne manquait que l'invité principal, et l'on pourrait commencer à s'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Dim 30 Nov - 16:16

Les longues escarmouches, celles qui vous tiennent en alerte pendant des heures -qui semblent des jours-, celles qui vous épuisent mais où vous êtes obligé de rester éveillé. Ces escarmouches qui se transforment en bataille de rangés de soldats qui se battent pour leurs principes. Pour leurs principes ? Leurs pays ? Ou étions-nous arrivés au stade de se battre pour survivre ?

Jarvan quatrième du nom, de la lignée des Lightshield, commençait à dénombrer de lourdes pertes dans l'armée démacienne. Ce n'était plus un combat mais un véritable carnage, que se soit d'un côté ou de l'autre. Le prince ordonna une légère retraite, tout en gardant une position solide pour éviter des failles dans la défense. Car c'était la position que prenait l'armée démacienne devant la fureur des soldats noxiens. Cependant, les démaciens avaient d'autres atouts à proposer, ils n'étaient pas battus !
Au signal du prince, les archers criblèrent de flèches les ennemis, faisant tomber quelques rangs. Les démaciens, soulagés d'un poids, pouvaient reculer. Tout juste le temps de pouvoir se repositionnaient en compagnie d'une autre partie de l'armée.
Jarvan devait avoir le regard partout. Et c'était de cette manière qu'il remarqua l'absence totale d'un groupe de soldats... Déterminé, il ordonna à des hommes de le suivre, criant des ordres à ses généraux pour la suite de la bataille. Elle devait se terminer ici et maintenant.

L'héritier du trône se précipita vers l'arrière. Le groupe aurait dû revenir depuis longtemps, suite au contournement de l'armée noxienne. Elle aurait pris en tenaille les ennemis et créer l'effet de surprise dans leurs rangs. Mais Jarvan avait mal jugé l'intelligence de son adversaire... Le grand tacticien de Noxus. Il le payerait sans aucune doute...
En fonçant loin du gros de son armée, le prince se mettait désormais entre Swain et les renforts camouflés noxiens. Il ne s'en rendit pas compte, et c'était au moment où il posa un regard horrifié sur le carnage qu'avait fait les hommes de Swain qu'il comprit sa terrible erreur.
L'erreur qui prendra peut-être sa vie ? ... Il n'était plus là le temps de reculer, mais de continuer à se battre, en acceptant son sort.
Jarvan IV, l'exemple démacien, serra les dents de haine. Il se tourna vers ses hommes, et ils surent ce qu'ils avaient à faire.
- L'homme là-bas, au milieu de ses soldats... , lança leur prince. Laissez le moi ! Qu'il paye son crime.

Sur ces mots, il empoigna fermement son arme. Il n'avait aucun moyen de savoir si Swain et ses hommes l'avait aperçu. Mais il allait tout de même tenter un coup de maître pour percer les défenses du tacticien. Ils passeront par le côté... Même si à la fin, ceci s’avérerait très dangereux, car les démaciens pouvaient voir leur retraite bouchée par les noxiens. Jarvan ainsi que ses hommes n'auront aucun repos après avoir vue ce que leurs ennemis avaient osé faire. Ils tentèrent une ultime attaque. Comme avait prévu le prince, passer sur le côté réussi à faire un effet de surprise. Les soldats des deux camps se mirent en formation face à face pour entamer une bataille où les morts seraient nombreux. Démaciens et Noxiens confondus.
Quaud à Jarvan Lightshield, lance au poing, le regard sur Swain, le Grand Tacticien, lança son étendard à la rencontre de ce meurtrier. Au nom du Roi et de Démacia.
Il faudra du temps au prince pour parvenir à la suite du drapeau. Mais c'était avec une violence rare qu'il tentera d'y parvenir. Jusqu'à Jéricho... Jéricho Swain, sa némésis. L'homme pour qui il éprouvait une haine sans limite.


Spoiler:
 


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Lun 1 Déc - 15:07

Comme prévu. Sous le foulard, le visage resta de marbre. Voir un plan se dérouler parfaitement n'avait aucune raison de surprendre ou de réjouir Swain, c'était naturel. Comme prévu, le prince était venu se livrer. Il faudrait sans doute sacrifier quelques hommes pour le capturer lui, mais c'était une mise négligeable, dérisoire par rapport à la valeur de la cible. Le digne descendant des Lightshield. Des gens courageux pensa Swain. Trop courageux. Impulsifs aussi. De bons dirigeants mais des stratèges médiocres, capables de se compromettre pour leurs hommes. Une erreur flagrante.

La pitié n'a pas sa place sur les champs de bataille. S'attacher à quelqu'un c'est s'exposer à travers lui. S'attacher à quelqu'un, c'est avoir quelque chose à perdre. Une faiblesse que l'ennemi peut exploiter.

L'étendard ébranla le sol, fissurant la pierre autour du Maître Tacticien. Ses gardes, déséquilibrés un instant se redressèrent bien vite et reformèrent un mur imperméable de boucliers. La tactique et la rigueur noxiennes contre la fougue et l’héroïsme démaciens. Le combat commençait. Les démaciens profitèrent d'un bref effet de surprise, leur charge percuta les rangs noxiens, envoyant les soldats rouler dans la poussière. Des duels s'engagèrent aussitôt, fantassins contre fantassins, deux corps, deux lames, un seul survivant à la fin. Du haut de sa position surélevée, Swain contemplait la beauté fascinante de la mêlée acharnée. La valse des épées, les cris, le sang. Béatrice croassa.

Il porta son attention sur Jarvan. Sa haute stature. Son armure dorée, dominant le combat de son propre coté. Il lut dans le regard du démacien une haine farouche, déterminée. Un demi sourire s'étira sous l'étoffe de son foulard.

"Je vais te donner une raison de me détester, enfant des Lightshield." murmura t-il.

Il agrippa le prisonnier au sol devant lui, redressant sa tête, cou tendu. Le malheureux gémit de terreur. Alors, sans une once de compassion, le général noxien dégaina son sabre d'apparat et lui trancha la gorge. Le liquide vermeille jaillit, alors que les derniers battements de cœur du pauvre diable précipitaient sa fin. Il agonisa un moment, se convulsant dans la poussière, puis il cessa de bouger. Béatrice pencha la tête, étonnée de se voir offrir un repas en un tel instant.

Alors tout se passa très vite. Swain vit la lueur de haine dans les yeux de son ennemi grandir, devenir un brasier ardent. Il vit ses hommes reculer sous la poussée démacienne, se repliant vers le promontoire rocheux sur lequel il se tenait. Il donna le signal. Les renforts accoururent, sortant des bosquets, de derrière les buissons ou les troncs. En un instant la force démacienne, qui semblait avantagée dans ce face à face fut encerclée. Pour chaque soldat démacien, trois noxiens, les armes au poing, prêts à se jeter sur le bataillon du prince. Un coup parfait. Le roi séparé de ses pions, cerné par les pièces ennemies.

Maintenant qu'il avait réussit à faire enrager le prince, il ne restait plus qu'à attendre que les hommes qui entouraient ce dernier tombent, un à un, pour cueillir ce général bien imprudent. Et la bataille serait gagnée. Du moins tel était le plan. Car Swain espérait secrètement une surprise, un challenge pour son esprit plein de rouages, un défi pour son sens tactique. Rompre les règles les plus élémentaires de l'honneur ne le dérangeait pas, mais gagner trop facilement lui laissait un arrière gout de déception. Peut être que la fougue et la jeunesse du prince en feraient un adversaire un peu plus divertissant que les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Mar 2 Déc - 23:16

Jarvan Lightshield dominait le combat, voyant que ses troupes prenaient l'avantage sur les noxiens. L'effet de surprise, aussi courte soit-elle, avait réussi. Il espérait que le reste de l'armée s'était retranchée et parvenait à repousser l'ennemi. S'il parvenait à atteindre Swain, il pourra retourner très rapidement vers le gros de ses troupes. Mais rien ne se passait comme prévu, pas vrai ? Il était difficile pour une personne peu expérimentée en escarmouches de tout prévoir. Un plan qui s'exécutait parfaitement, seul un grand Tacticien pouvait le faire. Jarvan s'était déjà rendu compte des talents de son ennemi. Et il allait à nouveau payer son manque de d'attention.

Toutes les pensées du prince étaient concentrées sur Swain, qui se tenait debout plus loin, inaccessible, intouchable. Comment passer ses soldats ? Jarvan devait trouver un moyen d'enfoncer la défense noxienne qui s'était construite autour du Tacticien. Mais alors que son regard s'était posé vers ce dernier, il se passa une chose qui remplit son coeur de rage. Jericho Swain trancha la gorge d'un prisonnier démacien, sans aucune pitié. Malgré les épées qui s'entrechoquèrent, le bruit des pieds dans la poussière, et les cris des soldats qui se bousculèrent, Jarvan entendit le fracas du corps meurtri sur le sol. Il put même voir le sang jaillir de la gorge du malheureux... Les poings et les dents du prince se serrèrent de haine. Espèce de... Il... Il paiera. Oui, Il paiera pour cet acte. Pour tout ce qu'il a fait.
Le Tacticien n'avait peut-être pas de pitié, mais était-ce un avantage ? On ne saurait le dire... Le respect que portait Jarvan pour ses hommes, un amour fraternel en quelque sorte, pouvait troubler son discernement. Et même si le prince ne perdit pas ses objectifs de vue, l'action de son ennemi avait suffi à égarer son regard.
Submergé par ses émotions, le prince aperçut trop tard les renforts noxiens dévaler la pente, encerclant ses troupes... Ils coupèrent toute retraite et le séparèrent de ses hommes. Jarvan était seul.
Son regard se reporta à nouveau sur le maître Tacticien, qui portait décidément bien son nom. Tout ceci avait été parfaitement calculé, et le prince devait reconnaître là sa terrible erreur... Il baissa un instant sa tête, mesurant la gravité de la situation. Il lui restait un dernier atout dans sa poche.
Quelque chose, qu'il espérait, que ni Swain ni aucun noxiens n'avaient remarqué.

Le prince avait pris soin de laisser quelques hommes à l'arrière, les seuls archers qui l'avaient accompagné jusqu'ici avec ce détachement.
Jarvan releva le visage souriant vers Swain, puis leva sa lance en criant. Feu.
Les archers, cachés un peu plus haut, tirer le plus de flèches possible sur les hommes qui empêchaient les démaciens de rejoindre leur prince. Ils ne réussirent qu'à gagner un peu de temps, et à faire quelques victimes, car très vite, ils se firent repérer. Les renforts de Swain semblaient beaucoup plus nombreux que de prime abord. Quelques soldats purent rejoindre le prince. Ils firent une ultime charge dans les troupes défensives noxiennes qui permit à Jarvan de passer.

Il avait fait une grosse erreur. Ne pas avoir vue ces noxiens embusqués, ne pas avoir prévu davantage d'homme pour leur retraite. Des erreurs de généraux débutants... Mais qui peuvent être fatales.
Mais quitte à être bloqué... Quitte à finir au milieu des soldats en noirs... Quitte à finir entre les griffes de Swain... Autant que cela se fasse d'une manière la plus glorieuse possible. C'était un beau jour pour mourir, dommage que ça soit si tôt... Car la mort, il l'avait frôlé plusieurs fois, et... Peut-être que cette-fois ci elle allait passer ?
Il préférait ne pas y penser. Il n'avait qu'une idée en tête. Sa lance était dirigée vers sa cible alors que le corps effectuait un prodigieux saut... Tout son être fonçait sur Jericho Swain, tel un aigle qui fonce sur une proie. Le voilà, son objectif. Il était clair, et semblait déjà si proche.






Spoiler:
 


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Jeu 4 Déc - 22:41

Une pluie de flèches, venue de derrière les démaciens fit reculer un peu plus les hommes de Swain, qui formaient à présent un véritable rempart humain autour de leur général. A la différence des Lightshield, ce dernier ne ressentait rien à la mort de ses hommes. Quelques pions en moins sur un plateau n'ont jamais empêchés de remporter la partie. Et ce sacrifice mineur lui avait offert rien de moins que le prince démacien en personne. Mais alors que les renforts finissaient de cerner les homme de Jarvan, ce dernier réussit à surprendre le général.

D'un bond prodigieux, la lance en avant, il se jeta à la rencontre de son ennemi. Swain vit le colosse en armure bousculer et renverser ses hommes comme si il s'était agi de quilles. Il vit ce guerrier se jeter vers lui, dans un effort surhumain. Dans la seconde qui suivit, qui sembla s'écouler au ralenti, l'héritier de la couronne démacienne traversa toute la distance qui les séparait, percutant Swain de plein fouet. La lance avait manqué sa cible, mais le choc envoya rouler le général au bas du promontoire rocheux, à quelques pas de la furieuse mêlée qui se poursuivait. Il se releva péniblement, s'aidant d'une hampe de lance brisée abandonnée là. Sa garde rapprochée s'était déjà jeté sur le démacien, pour l'empêcher de nuire encore. Mais il s'agissait de Jarvan IV, Prince de Demacia et guerrier de renom. Et même l'élite de la soldatesque noxienne semblait peiner à le contenir.

Swain souffrait. Physiquement et mentalement. Son genou blessé pulsait, la rotule touchée était visiblement déboitée, peut être fracturée. La vieille blessure qu'il avait refusé de faire soigner plus jeune envoyait de nouveau des vagues de douleur à son cerveau. Il s'obligea à inspirer profondément. Pendant une seconde, il fit abstraction des bruits du combat, de la douleur, de son environnement immédiat. Avoir été jeté à bas devant ses hommes était une forme d'humiliation. Si il ne se montrait pas digne, et si il ne se vengeait pas dans les plus brefs délais, son honneur et son autorité seraient irrémédiablement atteints. Et c'était là un fait bien plus important que sa blessure au genou.
Béatrice, qui s'était envolée lors du choc redescendit vers lui. Un croassement inquiet, un regard profond, scrutateur. Un regard de corbeau.

Swain était maintenant parfaitement redressé. Béatrice sur l'épaule, appuyé sur la hampe, il leva le visage vers Jarvan.

"C'est la première, et la dernière fois que tu me surprendra. J'ai aujourd'hui commit l'erreur de te sous-estimer, prince. Plus jamais."

Après avoir prononcé ces mots, il entama une incantation silencieuse, puis leva subitement le bras, balayant de la main toute la zone de l'escarmouche. Des serres géantes sortirent de terre, entravant les soldats démaciens, dans leurs mouvements. Les plus malchanceux finirent transpercés de toute part, les autres furent forcés de reculer, se heurtant aux renforts noxiens qui se faisaient plus pressants.

"Et maintenant, pour ce qui est de Jarvan..."
Swain se hissa jusqu'en haut de la formation rocheuse. Le démacien, son étendard fièrement planté dans le sol se battait toujours contre ses hommes.

"Écartez vous !" croassa Swain. Malgré le tumulte du combat, les gardes qui ferraillaient contre le prince entendirent l’ordre et s'écartèrent. Le général boita jusqu'au devant de l'homme qui l'avait blessé.

"Contemple tes hommes, Lightshield, contemple ce que tu as fait."

En contrebas, les soldats aux armures or et azur tombaient, un à un.
"Tu m'as défié, et tu m'as même déstabilisé. Mais ton commandement a conduit tes hommes à leur perte. Et à présent..." Swain éleva la main qui ne cramponnait pas sa canne de fortune. "...Tu vas souffrir."

Dans ses yeux ne brillait plus ni ruse, ni amusement. Juste l'envie profonde, instinctive de tuer. Et ses iris viraient progressivement au rouge...
Une déflagration d'énergie magique verte partit de sa paume, fusant vers le torse de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Mar 9 Déc - 9:38

Le prince démacien avait réussi à toucher sa cible... Mais il n'eut pas le temps de savoir où exactement, que déjà une horde de soldats noxiens s'étaient rués sur lui. Il les balayait grâce à son entraînement en combat, mais surtout grâce à son courage et à sa rage de vaincre. Car il ne voulait pas tomber maintenant sans savoir ce qu'est advenu de Jericho Swain. Son âme ne trouvera jamais le repos en sachant qu'il soit toujours en vie... Il n'allait pas tarder à le savoir. L'héritier de la couronne entendit cette voix familière, qui ne pouvait appartenir qu'à cet homme... Il en serra les dents de contrariété. Il avait échoué... Mais il n'allait pas abandonné si près du but. Il devait se sortir de là, et même le Haut commandant de Noxus ne pourrait arrêter sa volonté.
C'était ce qu'il pensait, c'était ce qu'il souhaitait par dessus tout. Mais, le destin, souvent, décidait d'une autre issue que celle que l'être priait... Et malheureusement pour Jarvan Lightshield IV, rien n'allait se produire comme il l'espérait.

Tout se passa très vite, et c'était à ce moment là qu'il n'avait plus le contrôle de la situation, celle-ci lui échappant radicalement. La magie venant de Swain s'éleva vers les soldats démaciens. Il sépara une bonne fois pour toute le prince de ses soldats, certains se faisant tuer par des serres géants, d'autres par les noxiens de plus en plus nombreux. Devant les yeux horrifiés et impuissants de Jarvan, les démaciens furent obligés de s'éloigner pour prendre une meilleure position et tenter de survivre... Leurs efforts à ne pas céder à la panique, toujours rester droits et concentrés sur la bataille, ne jamais reculer devant les difficultés même si la seule issue était la mort... Ils le faisaient au nom de leur Roi et de leur chère patrie. Jarvan ne pouvait pas accepter que leurs mémoires soient enterrées ici-même sous les pieds des noxiens et sous la terrible magie de Swain. Ils devaient se battre, et tenir assez longtemps. Qui sait, des renforts arriveront et permettront de pencher la balance en leur faveur.
Mais pour l'heure, Jericho Swain s'était mis en haut de la dune rocheuse, proche de l'étendard démacien. Le prince devait se battre pour sa survie, alors qu'il avait la volonté de rejoindre ses hommes pour les aider. Le combat changea immédiatement de facette lorsque la voix de Swain retentit. Il n'avait dit que deux mots à ses hommes qui s'exécutèrent. Boitant sévèrement, le Haut Commandant s'approcha du prince qui ne relâcha pas sa garde.
Les mots de Swain étaient cinglants, mais ses actions l'étaient davantage alors qu'il faisait subir milles horreurs aux hommes du prince, en contrebas.
Le jeune Lightshield défia le mage, le menaçant avec force si jamais il n'arrêtait pas... Evidemment, un homme tel que Swain ne broncha pas devant cette fougue.

Après les derniers mots, à leurs tours menaçants, du mage, il leva la paume vers le prince et fit apparaître quelque chose. Tout d'abord petite, l'énergie qu'il émanait devint un peu plus grande au fur et à mesure que les secondes défilèrent. Le regard de Swain avait viré au rouge, et par instinct Jarvan leva la lance pour parer. Trop tard. Plus rapide, la déflagration fusa vers lui et l'atteignit de plein fouet. Elle le fit reculer de quelques pas, le déstabilisant... Il reprit pied, mais il sentit une douleur étrange. Elle grandissait ; de simple douleur apparentée à des picotements d'aiguilles, elle passa à d'horribles étreintes, comme si elles se resserraient sur lui. Ses jambes fléchirent, une main posée sur son torse, l'autre ne voulait pas lâcher son arme. Il savait bien que s'il ne faisait rien, la douleur ne cesserait pas de grandir... Mais il ne pouvait que subir l'emprise, tout en entendant les cris des soldats condamnés plus bas, tués par les serres de Swain. Non, s'en était trop, il devait continuer son combat... !
Jarvan lança un regard à Swain, empli de colère. Avec toute sa volonté, il se releva, s'appuyant sur sa lance. Il ferma sa main libre, et brutalement une énergie dorée bienveillante émanait du prince. Ceci n'allait pas le protéger contre la magie de Swain... Mais elle l'aidera à avancer, reflétant toute son envie de vaincre. Car encore une fois, il était persuadé qu'il vaincrait. Ou alors il mourra mais il aura tout essayé.
Il pointa du doigt Jericho Swain, son pire ennemi, son némésis par excellence. Le seul homme sur cette terre qu'il aura toujours comme adversaire, tant que les deux resteront en vie.
- Uses de tous les maléfices que tu voudras, tu n'arrêteras pas ma détermination. Je te vaincrais !

La douleur de la déflagration était encore présente, mais il était debout et courut à nouveau, arme aux poings, vers Swain, prêt à tout tenter pour l'empaler... Les survivants ne pouvaient plus s'échapper, et essayaient d'emporter le plus de noxiens possible avec eux avant de trépasser. Les archers qui avaient fait diversion ont déjà été écarté. Pour le moment, aucun renforts démaciens n'approchaient. Le prince se rendit compte de toute l'étendue de son erreur, et il eut un terriblement pincement au cœur... Toutes ces victimes, tout ceci à cause de son manque d'observations et d'expériences. Mais il ne pouvait plus reculer. Pas de place pour les regrets. Juste le combat importait. Pour la gloire, pour la justice...

Alors, le prince fit face à son destin. A Jericho Swain.


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."


Dernière édition par Jarvan Lightshield IV le Dim 14 Déc - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Dim 14 Déc - 14:31

Dans la fougue de son adversaire, dans sa volonté de vaincre malgré l'adversité, Swain reconnut tout ce qui faisait de Jarvan un demacien de pure souche. Des gens nobles et courageux. La noblesse, une faiblesse comme une autre. La pitié est l'apanage des faibles ! Dans sa tête résonnait déjà la voix... Celle de son autre lui. Il considéra froidement la situation. Dans quelques instants, elle prendrait le dessus, il le savait. C'était une chose qu'il avait appris sur ce type de magie. Les sentiments forts sont ses meilleurs catalyseurs. Et sa haine viscérale pour Jarvan, couplée à la frustration de s'être fait humilié avaient réveillé l'oiseau. Encore quelques secondes et il ne serait plus lui même. D'ici là, il fallait encaisser l'assaut du prince.

Car déjà il s'était relevé. Il avait subit le maléfice sans s'effondrer, preuve de sa grande résistance, et de son opiniâtreté. La lance repassa à un cheveux de Swain, qui s'efforçait de ne pas penser à la douleur de son articulation meurtrie pendant qu'il reculait. La faiblesse, exterminer la faiblesse ! La voix se faisait plus pressante, plus proche. Autour de lui, les hommes avaient formés comme une arène, assistant au combat à distance respectueuse. Il ne pouvait pas perdre la face une nouvelle fois devant eux. Ce démacien va payer ! Les yeux de Swain étaient maintenant d'un rouge éclatant, sanglant. Sur ses avant bras, des plumes se hérissaient. Puis la transformation fut totale. Ce n'était plus un homme qui se tenait devant Jarvan, mais un corvidé géant de six pieds et demi. Les six yeux de la bêtes fixaient le prince avec malveillance. Dans son esprit, bien que toujours présent, Swain devait lutter contre les pulsions instinctives de l'oiseau, tout en dirigeant les actions de son propre corps. Il n'aimait pas avoir à se transformer, mais sa magie ne s'exprimait pleinement que sous cette forme. Il allait d'abord faire payer Jarvan, ensuite il reprendrait le contrôle.

Le corps à corps s'engagea, furieux. Ce n'était plus un mage blessé et désarmé contre un jeune guerrier en armure, mais un combat à mort, entre un corbeau et un prince. Les serres fusaient, visant les parties du corps découvertes par l'armure, cherchant la faille. De son coté, le démacien parait, donnait des coup de hampe, de lame, cherchant à échapper aux attaques meurtrières de son ennemi. D'autres corbeaux plus petits se matérialisaient sans cesse, semblant jaillir du corps de Swain. Ces apparitions magiques fondaient sur le prince, sans relache, frappant puis repartant. Accepter un duel avec Swain, c'était se frotter à un mage talentueux, et dans le cas présent à une bête sanguinaire, qui en plus de conserver ses pouvoirs gagnait en force et en résistance.

"Je briserai ta fierté, démacien... Je te briserai..."

Pourtant, malgré ses paroles, malgré toute la puissance qu'il déployait en ce moment, Swain n'avait pas l'impression nette de prendre le dessus sur Jarvan. Qui est-il ? Quel est cet homme que nous ne pouvons mettre à genoux ? Nous sommes le plus grand tacticien, nous sommes le plus puissant guerrier !

"Alors pourquoi ne t'écroules tu pas ?!" Le volatile avait hurlé cette dernière phrase, de sa voix étrange, rauque et déformée. Il se jeta à nouveau sur le démacien, fureur et incompréhension mêlées dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   Ven 26 Déc - 14:44

Il payera mille fois chaque morts qu'il avait fait...
Dans une tentative désespérée de rejoindre leur prince, les soldats démaciens- ceux qui n'avaient pas péris par les maléfices de Swain- poussèrent les noxiens, déclenchant un ultime combat. Malheureusement, leur nombre diminuait, leur force manquait, et les sortilèges puissants du tacticiens avaient eu raison de leurs dernières volontés. Ceux qui étaient encore en vie et assez en forme pour courir se précipitèrent vers l'arrière, loin des serres géants. Ils avaient peu de chances de survivre, puisque les noxiens encerclaient désormais tout le lieu. Pris au piège, désarçonnés, pratiquement désarmés, les démaciens ne résisteraient plus très longtemps. Le prince serra les dents. Il n'avait pas besoin de regarder pour comprendre ce qui se produisait autour d'eux... Il savait ses hommes en grandes difficultés, il perçut aussi que lui-même était pris au piège car les soldats noxiens avaient formé un solide arène pour assister au combat de leur chef. Swain était debout, face à lui, le jaugeant de son regard dur, acier. Il ne restait plus qu'eux deux, personne n'interviendrait. Ni démaciens qui essayaient de survivre, ni noxiens qui avaient hâte de voir le prince de Demacia s'écroulait entre les griffes du Grand Tacticien.

Jarvan ne pouvait plus reculer. Mais de toute manière, il ne le ferait jamais. Il savait ses chances de s'en échapper minces, car même s'il terrassait Swain, ses guerriers iront abattre leurs épées pour occire le démacien. Si l'occasion de fuir se présentait, il refuserait promptement de la suivre. Jamais il fuirait, jamais il ne reculerait, jamais. La haine qu'un Lightshield nourrissait pendant des années envers Noxus, et actuellement vue la situation envers Jericho Swain, monta dans le coeur du prince. Elle donna la force, l'élan nécessaire pour faire face à cet homme. L'un des deux aller tomber.

Le prince rata de peu son attaque, mais il se réceptionna. Non loin, son adversaire le fixait avec des yeux désormais d'un rouge vif, très étrange. Il pressentait l'approche d'une action surnaturelle, et les faits ne tardèrent pas, car Swain changea : Des plumes apparurent, il passa du personnage un peu frêle et de taille moyenne à une monstruosité trois fois plus grande au bec de corbeau et aux multiples yeux. Le regard du prince s'était agrandit, surpris et effrayé. Qu'est-ce que c'était que cette chose qui s'élevait devant lui ? Il savait que c'était toujours Swain, mais très différent. Pas seulement pas son physique, mais également par sa force et sa férocité. Il montrait là toute l'ampleur de sa magie. Le combat allait devenir plus compliqué qu'escompté.
Ils allaient livrer le duel de leurs vies, celui qui déchirait, empalait, déchiquetait, où la lance tranchait, où la magie martyrisait, où les deux personnages n'avaient aucun pitié. La violence du combat fit trembler la terre. Les hommes autour  durent s'écarter un peu pour éviter de se prendre des rejets de terre, de fer ou magique. C'était si violent que Swain réussit à briser une épaulière de l'armure de Jarvan, et ce dernier avait tranché une des nombreuses griffes de l'oiseau géant. Un éclat de lumière de l'Egide venant du prince pour aveugler très légèrement le Corbeau pour que ce dernier le lâche et il put reculer, laissant plusieurs mètres entre eux. Jarvan IV essayait de reprendre rapidement son souffle. Il se redressa, prenant une allure naturellement fière. Son regard lui n'exprimait plus ce sentiment, ni même quoi que se soit... D'ailleurs, si on regardait bien, on pouvait se rendre compte que Jarvan avait, pendant quelques secondes, baissé les yeux. Il n'avait pas encore tout donné dans ce combat, et pourtant... Il sentait déjà ses limites. Pas physique, mais plutôt mentale, car il se rendait bien compte que ses attaques fougueuses, sa puissante frappe, ou encore l'Egide Dorée ne parvenait pas à blesser cet oiseau géant...
Mais dans un élan de détermination, d'une volonté sincère et forte, le prince Lightshield releva la tête, sourcils froncés, serrant de ses poings son arme.
- Jamais, répondit-il à Swain. Je ne tomberais jamais à tes pieds !

Il s'engagea à nouveau dans les filets magiques provoqués par Swain. C'était  cette impression, comme si la magie elle-même formait une arène. Le sourire du prince prouvait qu'il n'en avait pas terminé, et il empoigna solidement la lance dans l'autre sens, le pique derrière. Non, il n'allait pas frapper Swain avec le pommeau, il allait créer sa propre arène. Faite de pierre, elle venait du sol sur lequel ils combattaient, se formant suite à la frappe de la lance, dans un hurlement digne du prince aimant de tout son coeur sa patrie. Voilà où était basée sa volonté, voilà qui il servait pour le restant de son existence, voilà la raison qui fait qu'il n'échouera jamais. Il ne voulait pas échouer, pas ici, pas maintenant. Désormais tous les deux dans une arène de pierre, remplis de magie maléfique, Jarvan IV engagea à nouveau le duel, toutes ses pensées vers Jericho Swain qu'il voulait absolument voir tomber sur ses coups.





Hj :
 


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le prince et le corbeau, récit de la capture de Jarvan IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau
» Embuscade maritime [Corbeau des Mers]
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» The Crow, Le corbeau et la mythologie
» Arkawel Le Corbeau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Faille :: La Faille :: Rp Flashback-