lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Après l'effort... [PV Yoruichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après l'effort... [PV Yoruichi]   Sam 30 Aoû - 17:03


Les dernières clameurs commençaient à s’éteindre, laissant leur place au bourdonnement indistinct des voix et des piétinements des spectateurs quittant les gradins de l’arène. Le spectacle était fini. Dans la petite pièce qu’il occupait toujours après ses exécutions, Draven reprenait son souffle. Oh, ce n’était pas l’exercice qui l’avait fatigué, non, loin de là. L’exécuteur n’avait pas eu à faire le moindre effort pour abattre ses cibles en pleine course. Ces idiots courraient toujours en ligne droite, pensant que c’était le moyen le plus rapide pour atteindre les portes. Du point de vue de Draven c’était surtout le moyen le plus rapide de prendre l’une de ses haches entre les omoplates. C’était même trop facile, peut-être qu’il allait devoir donner à ses victimes quelques cours d’esquive afin de rendre le challenge plus intéressant.

Enfin, il n’allait pas se plaindre, le spectacle avait été parfait. Il avait été génial, comme à son habitude et le public s’était cassé la voix à force de l’acclamer. Pas moins de huit condamnés s’étaient succédés devant lui, ce qui était une bonne moyenne. L’un d’eux, un marchand soupçonné d’être un espion démacien lui avait donné plus de fil à retordre que les autres en parvenant à esquiver sa première hache. Ça ne l’avait cependant pas empêché d’être fauché par la seconde. Ce petit exploit semblait avoir convaincu le public que ce marchand était bien plus que le simple marchand qu’il clamait être. Les acclamations qui suivirent son trépas furent encore plus bruyantes que les autres, le public, semblant convaincu que Draven avait anéanti un dangereux espion, oublia presque aussitôt l’échec de sa première tentative, trop occupé à huer à pleins poumons le corps sans vie que les gardes sortaient de l’arène.

Satisfait au moins pour quelques heures, l’exécuteur s’appliqua à nettoyer ses armes encore poisseuse du sang de ses victimes tandis que les rumeurs provenant de l’extérieur commençaient à monter. Comme d’habitude, ses fans se massaient aux portes de l’arène espérant pouvoir le voir de plus près. Qui était-il pour leur refuser ce plaisir? Mais pas maintenant. Il allait les faire attendre, comme il en avait l’habitude. Il prit tout son temps pour nettoyer et affûter ses haches, écoutant les rumeurs s’accentuer à l’extérieur. Quand il en eut enfin fini avec ses armes, il les replaça nonchalamment sur son dos et jeta un coup d’oeil par l’ouverture pratiquée dans le mur. Parfait! Il les avait laissé mariner assez longtemps, il était temps de les satisfaire.

Avec un sourire confiant, il lissa sa moustache d’une main avant de bomber le torse d’un air avantageux. Darius lui disait souvent que sa façon de marcher, torse en avant, lui donnait l’air parfaitement ridicule, mais il y avait longtemps que Draven n’écoutait plus son frère. Il n’avait pas besoin d’un avis extérieur pour savoir qu’il avait la classe. Et les acclamations qui accueillirent sa sortie semblaient lui donner raison. Des fans se pressaient de chaque coté des cordes de sécurité que les gardes avaient été obligé de mettre en place pour contrôler la foule. Des dizaines de voix criaient son nom tandis que certains fans particulièrement enthousiastes tendaient les mains pour essayer de le toucher. Au comble de la satisfaction, l’exécuteur leur lança un sourire bravache et brandit ses haches pour les faire tournoyer au dessus de sa tête, arrachant des cris admiratifs à la plupart des personnes présentes. Un petit garçon parvint à fausser compagnie aux gardes surveillant la foule et à se faufiler sous la corde pour se précipiter vers Draven qui replaçait ses haches dans son dos.

− Draaaaaaven, s’écria le gamin en se plantant devant l’exécuteur. Quand je serai grand je serai aussi classe que toi.
L’exécuteur se pencha vers le gamin avec un sourire suffisant, remarquant avec satisfaction que le morveux avait maladroitement essayer d’imiter son tatouage sur le visage, probablement avec le maquillage de sa mère.

− Naah! Personne ne peut être aussi classe que Draven, fit-il en ébouriffant les cheveux du gamin. Mais si tu essaie vraiment, tu pourras être presque aussi classe que moi.
Le gamin, loin d’en être vexé, regarda le jeune homme avec une admiration renouvelée. Draven se redressa pour jeter un coup d’oeil vers la foule, n’éprouvant visiblement aucune gêne à l’idée qu’un enfant si jeune puisse assister à ses sanglantes démonstrations. Après tout, le monde n’était pas un comte de fée, loin de là, et la vie était un combat incessant, l’exécuteur ne voyait pas l’utilité de cacher la réalité aux gamins. Lui -même était plus jeune que ce petit quand il l’avait découverte.

Draven délaissa le morveux pour s’adonner au petit numéros de charme qu’il réservait toujours à ses fan après ses spectacles, puis les gardes commencèrent à faire évacuer la foule satisfaite dans un calme relatif. Le spectacle était fini pour aujourd’hui, il était temps de passer à autre chose. Draven lança un coup d’oeil scrutateur vers la foule qui commençait à se disperser, à la recherche d’une distraction quelconque. Il n’était pas rare qu’il quitte les lieux aux bras d’une demoiselle attirée par son charme irrésistible, où par sa célébrité incontestable, où même pas les deux.

Après tout, comme disait le dicton: après l’effort, le réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après l'effort... [PV Yoruichi]   Mer 3 Sep - 10:28

C'est pour ce genre de spectacle qu'il est revenue à Noxus ! Bon sang, le colisée était une véritable marmitte, un condensé d'adrénaline, avant même que le combat commence. Yoruichi venait de s'assoir au premier rang, un bras rempli de pop corns et l'autre de bière. Il était l'heure de se détendre, après ce petit massacre.

Suite au "message" qu'il a laissé, il tomba sur une affiche en plein milieu de Piltover. Une pub, pour la réouverture du plus "grand spectacle" de tout les temps. Un homme, fièrement dressé sur une pile de cadavres, caressait du bout du pouce et de l'index sa moustache entretenue à la perfection. "Draven Is Back", affichait sobrement l'affiche. Une seule indication en bas de l'affiche, "Noxus Coliseum". Sans hésiter, il prit un cheval pour rejoindre la cité la plus sombre de Runeterra. Il y avait surement moyen de s'amuser, ou d'apprécier un vrai spectacle, comme à son époque. Une exécution sommaire ? Que c'est banal. Il avait toujours aimé les combats à sens unique lorsqu'il s'agissait de juger des criminels. Et puis, après tout, si ils agissaient à Noxus de la même manière que lui, les plus forts, ceux qui arrivaient a fuir ou à vaincre le bourreau méritaient leur salut. Mais apparemment, en se renseignant une fois arrivé a la "Cité du Crâne de pierre", comme il s'amusait à l’appeler, personne n'avait jamais réussi avec Draven. Quel spectacle alléchant ! Une fois devant le bâtiment immense, un frisson parcourait son épine dorsale. Le sang, c'est bien. La mise en scène en revanche, comptait plus que le sang en lui même lors d’événements de ce genre. Devant l'entrée, des marchands de goodies avec des masques, des haches en bois, ainsi que des faux tatouages pour simuler l'idole des plus jeunes. Un bourreau comme idole des petits et grands ? cette ville était intéressante. Et violente. Il prit une place et s'arreta devant un stand de nourriture. Il n'avait pas encore goûter les mets de fêtes de cette époque..

On retrouvait donc au premier, un colosse aux cheveux blancs, en tenue de civil somme toute banale, chargé de tonne de nourriture et de boissons. C'était un régal ! Il en avait déjà engloutit la moitié avant que le show commence. Show qui était d'ailleurs long. Dans le sens, long à démarrer. Sa, l'acteur principal savait se faire désirer. Mais le samouraï, incognito, était patient, et n'étant nullement gêné par cette attente, qui ne servait qu'a enflammer de passion le cœur de ces dames, et d'envie de sang celui des hommes. Quatorzes prisonniers au milieu du colisé, trois d'entre eux menottés. DU vrai bétail, du gibier à chasser. Soudain, au milieu des cris de la foule, un sifflement se fit entendre, et une hache tournant sur elle même se fit voir, comme aimanté dans le visage du premier morceau de viande, menotté. Les acclamations se transformèrent en un "OUUUUUUUUUUH" compatissant, puis une euphorie générale. Yoruichi se mordit la lèvre en plissant les yeux, lâchant un
"Sa a dût faire mal !" accompagné d'un rire à gorge déployé par ses voisins de spectacles. Une deuxième hache foutta le dos d'un deuxième détenu, virevoltant en l'air sous les yeux de tous. Enfin, la bête était lachée. Le dit Draven courrait en marche arrière, saluant sa foule, l'embrassant de sa main dans un rire puissant. Il sauta et rattrapa sa hache, avant de la lancer à nouveau pour achever sa cible, ramassant celle plantée dans le cadavre encore chaud. Déjà deux à terres, il fit tournoyer ses haches dans ses mains, posant un genoux à terre en faisant profiter tout un coté du Colisée de sa dentition exceptionnelle et de son timbre de voix si particulier. Le sang giclait, volait en même temps que les haches dans un ballet mortel, que le héros de la pièce fit durer, durer, durer. Pour le plus grand plaisir des fans, et de celui de Yoruichi.

Suite au spectacle, après que l'adrénaline retombe, et la tête emplie d'agréables souvenirs, la gorge de notre protagoniste aux cheveux blancs était trop sèche pour finir la soirée. Et surtout, il n'avait nul part ou dormir. L'argent allait résoudre ce problème mineur, rejoignant l'auberge la plus proche. Une fois assis, il regarda autour de lui et vit La Bête su spectacle, le suivre peut de temps après, s'assoir a coté de lui. Sans attendre, il commanda deux pintes de bières, et en fit glisser une devant le Showman. Il leva sa propre pinte en sa direction, riant glorieusement.


"Pour le sang et la bière !"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après l'effort... [PV Yoruichi]   Dim 7 Sep - 16:10

Manque de chance pour Draven, cette fois, il semblait bien qu’il allait devoir rentrer seul. Il y avait longtemps que ça ne lui était pas arrivé et ce constat amer refroidit un peu la satisfaction qu’il ressentait jusque là. Bah, aucune importance! Si ces péronnelles aveugles n’étaient pas capables de reconnaître son talent, c’est qu’elles ne méritait pas son attention. Qu’elles restent donc à patauger dans leur médiocrité si ça les amusait tant. Draven avait autre chose à faire qu’à perdre son précieux temps avec elles.

Glissant ses mains gantées dans les poches de sa culotte de cuir, il s’éloigna de l’arène en sifflotant. Ce n’était pas parce qu’il était seul qu’il n’allait pas s’amuser un peu, et il connaissait l’endroit idéal pour ça. L’auberge du Boutefeu avait bonne réputation. Enfin autant qu’on puisse avoir bonne réputation à Noxus. Ce n’était pas l’un de ces troquets pour paumés, puant la bière, la pisse et d’autres choses encore moins avouables comme on en trouvait à la pelle dans les faubourgs, mais une taverne plutôt bien tenue, ou se côtoyaient marchands et voyageurs de passage, ou des bagarres éclataient de temps à autres et où les danseuses avaient depuis longtemps jeté leur vertu aux orties. Mais plus important, le patron était un fervent admirateur de l’exécuteur et ne ratait jamais une occasion de lui offrir un verre, voir plus, quand il y allait.

L’auberge n’était pas située très loin de l’arène. Draven parcourut les ruelles sombres et ternes de Noxus en prenant plaisir à voir les regards admiratifs qui le suivaient sur son chemin. Il avançait à grandes enjambée, le torse en avant, les reins cambrés, comme un coq orgueilleux paradant dans sa basse-cour. Il poussa les portes de l’auberge et traversa la salle comme si l’endroit lui appartenait. A son entrée, quelques clients les plus proches de la porte s’arrêtèrent de boire pour le regarder passer. L’une des serveuses le frôla avec un sourire enjôleur. En réponse, l’exécuteur lui administra une claque sur les fesses qui la fit glousser.

− Draven, vous allez me faire rougir, clama-t-elle avec un sourire indulgent.

− Nah, on sait tous qu’il en faut plus que ça pour te faire rougir, Elvire, répliqua l’exécuteur.
La jeune femme laissa échapper un petit rire avant de porter les boissons posées sur son plateau à leurs destinataires.

Draven se détourna de la serveuse pour s’asseoir sur le seul tabouret laissé libre devant le bar, à coté d’un grand type aux cheveux blancs. L’exécuteur n’eut pas le temps d’interpeller le patron avant qu’une chope ne glisse jusqu’à lui. Il ne dut qu’à ses incroyables réflexes de ne pas la voir se répandre sur son pantalon de cuir.

− Pour le sang et la bière, déclara son voisin en levant sa chope.
Draven l’imita:

− Tu sais comment parler à Draven, l’ami.
Sans attendre, il englouti une bonne partie de la pinte. Darius en aurait certainement hurlé d’indignation. Comment son imbécile de frère pouvait ainsi accepter un verre offert par un complet étranger sans se méfier? Sa bière aurait pu être empoisonnée! Mais l’homme de spectacle n’était pas du genre à penser à ça. Il se croyait invincible et prétendait qu’on ne pouvait que l’admirer, même les familles de ses victimes devaient être honorées que leurs proches aient participé à ses spectacles. Draven laissait à Darius le soin d’être suspicieux et méfiant, lui avait une autre vision de la vie. Une vision bien plus agréable à son goût.

− A ton accent, je peux dire que tu n’es pas de Noxus, l’ami, lança l’exécuteur qui se sentait d’humeur à discuter un peu. Draven peut savoir ce qui t’amène de ce coté de Valoran?
La subtilité des interrogatoires, Draven laissait ça à la rouquine, Katarina, et à son ombre, Talon. De toute façon, il ne cherchait pas à récolter des informations, ça ne l’intéressait pas, tout ce qu’il cherchait pour l’instant, était un peu de distraction, et cet étranger allait peut-être lui en apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Après l'effort... [PV Yoruichi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'effort... [PV Yoruichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort (message de soutien au staff).
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort le reconfort...ou pas? ( Abdel, Samia et BOhe
» Après l'effort, le réconfort. [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North East :: Noxus :: Quartiers en surface :: Ivory Ward :: L'auberge du Boutefeu-