lienlien
› Musiques Riot Games



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 COMME DES VIPÈRES | ft. Zed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syndra
› THE DARK SOVEREIGN
› THE DARK SOVEREIGN
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 25
Messages : 70
Localisation : Ionia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t55-syndra-grimoire#455

MessageSujet: COMME DES VIPÈRES | ft. Zed   Jeu 28 Aoû - 17:50



❝ COMME DES VIPÈRES

Il était un temps où je ne croyais plus en rien, où seule la vengeance était réellement capable de montrer qui j'étais. Une femme puissante et détentrice d'un pouvoir monstrueusement grand. C'était un jour de printemps, alors que je restais sur ma petite île flottante, j'attendais que le temps passe. La ligue désormais détruite, je ne pouvais pas aller me confronter à des adversaires talentueux. Une légère brise balaie mes cheveux en arrière tandis que j'admirais la forme des nuages et entendais siffler le vent à mes oreilles. Seule. La solitude m'était familière, je ressassais certains moment avec mon ancien maître, celui en qui j'avais mit toute ma confiance pour apprendre à contrôler mes pouvoirs. Finalement, tout ceci n'était qu'une regrettable erreur. Je ne m'inquiète point pour l'avenir, je serai une femme reconnue et détentrice du pouvoir absolu. Je serai crainte et respectée, Syndra, la souveraine obscure. Je n'osais pas revenir dans mon ancien village, car les anciens me craignaient et donc ils étaient surement protégés. De plus, c'est eux qui m'ont emmenés dans cet endroit qui fut une véritable prison puisque mes pouvoirs étaient bridés ! Néanmoins, à ce jour, cet endroit est devenue ma forteresse, ma demeure et je me dois d'y consacrer ma vie à m'améliorer. Je disposais de ressources nécessaires dont des fruits pour me nourrir et d'une petite source pour m'abreuver. J'attendais le jour où je saurai quand attaquer Ionia et prendre ma revanche sur ses hommes faibles. Quiconque se dressera contre moi périra. Tandis que je déambulais dans les différentes salles du temple, je me mis à méditer, faisant virevolter mes sphères noires autour de moi. Je sentais une présence, ne sachant pas si elle était hostile ou non. Le temple se dressait sur des montagnes avec une source d'eau potable, descendant en cascade en contrebas, formant un lac pour s'y baigner.  Il y avait un peu de prairie avec quelques arbres fruitiers qui cernaient le domaine mais rien de plus. Quelques oiseaux volaient au dessus du temple, à cette altitude, seule Anivia pouvait me rendre visite. La soirée passa, le ciel était d'une teinte jaune orangé et je songeais à faire un tour en bas, voulant profiter de la soirée.

Je n'arrivais pas à trouver le sommeil et il me fallait observer le monde extérieur. De là où je suis, je n'ai ni échos ni rumeurs sur ce qu'il se passe. Je flottais dans les airs, passant par la prairie où quelques lucioles et brins d'herbes dansaient sous mes pieds. J'arrivais au bord de la parcelle de terre flottante, admirant une étendue sauvage avec quelques villages encore illuminés. Je m'élance et plonge, me laissant tomber dans le vide, des sphères noires entourées d'une aura violacée tout comme mon regard, dans l'obscurité, on avait cette impression d'y voir des étoiles filantes et puis plus rien … Les derniers rayons disparurent laissant apparaître les premières étoiles, la nuit approchait à grand pas. Plus j'approchais du sol et plus mon corps ralentissait grâce à ma volonté. Je pose un pas délicatement et me trouve sur un petit sentier, entourée de quelques buissons et d'arbres fleurissant. Je cherchais à l'évidence un moyen d'arriver dans un village proche, sans me faire remarquer. Alors c'est à pas de loup que j'avance, évitant les branches sur le sol. Seul la brise s'enfouit dans les branchages faisant siffler les quelques feuilles, il commençait à faire frais. Je marche un temps lorsque j'aperçois des lumières, des lanternes éclairaient le sentier qui s'élargissait. Je me cache en évitant ce chemin, optent pour une entrée plus discrète. Qui d'autre pourrait se faufiler aussi bien dans les ombres ? Un petit sourire en coin, je m'approche du mur de pierre qui sert de rempart. J'entends deux hommes passant sur le grand sentier qui mène à la porte principale du village, faisant leur tour de garde. Je pourrais très certainement utiliser mes pouvoirs pour rentrer par dessus ce mur mais ce serait bien trop risqué. C'est alors que je sentais comme un souffle derrière moi. Sans même me retourner, j'interpelle la personne dans mon dos en chuchotant.

- Tiens donc, je ne pensais pas te retrouver dans cet endroit reculé. Tu viens pour des affaires?

Il n'était pas obligé de me donner les raisons mais je n'étais guère surprise de la discrétion dont pouvait faire preuve cet homme. Après tout, il est lui aussi un maître à sa façon, il vit dans l'obscurité et se déplace dans les ombres avec silence. Un être parfait pour les filatures. Il me serait sûrement utile pour arriver à pénétrer discrètement à l'intérieur du village. Je devais trouver l'un des anciens dojos et chercher des informations sur les autres maîtres. Après tout, les membres de la ligue peuvent être partout et je n'aimerais pas avoir Irélia ou encore Karma sur le dos.
(c) Fallen swallow




Revenir en haut Aller en bas
 

COMME DES VIPÈRES | ft. Zed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: Surrounding Islands :: Ionia-