lienlien
› Musiques Riot Games
> http://pathofvaloran.forumactif.org/ < Le forum a déménagé ! Retrouvez-nous sur Path of Valoran



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Lun 11 Aoû - 0:58


C'était le grand moment. Une fois partit, il ne savait pas quand il reviendrait. Il regarda sa monture et tapota le flanc de la bête avec un sourire. Il regardait les alentours, s’imprégnant de chaque image, son et sensation de son foyer. Le vent, le soleil, les voix familières. Tout.

Il faut dire que quitter son foyer, sa patrie, pour cet homme, est comme laisser une partie de son âme dans un coffre scellé, jeté dans le royaume du vide. Il observait chaque passant, certains des amis, d'autres de simples compagnons de beuveries. Il reconnut d'ancien camarades lorsqu'il était encore dans l'armée régulière, et fut emplit d'autant de souvenirs qu'un esprit humain peut en contenir. Il inspira et sourit. Il savait qu'il reviendrait. Il se retourna pour ce diriger vers une écurie, la plus grande de la région ouest, et peut être même de Valoran. L'odeur des chevaux emplissait l'air devant les portes gigantesques de la cité. Garen passait à coté comme à son habitude, mais un groupe de yordle s’arrêta net en contemplant l'entrée de la cité.

Les portes et les remparts de la ville étaient haute d'une bonne cinquantaine de mètres, finement sculptés et ouvragés aux abords des portes. Des portes gargantuesques, en acier le plus solide qu'il soit. Les petites boules de poils en laissèrent tomber leurs affaires, et restèrent ébahit devant l'afflux de personnes. Des dizaines de chariots allaient et venez entre les portes, qui définit la rue principale de la ville. Pour le groupe de Yordle, on aurait put comparer l'espace entre chaque portes à une plaine. Ils parlèrent, excités de ce qu'ils pouvaient voir d'ici, et imaginèrent bien plus une fois à l'intérieur. Tellement occupé avec leur imagination, qu'ils ne firent pas attention à une charrette derrière eux. Le Capitaine Demacien attrapa les 6 Yordle d'un coup, surpris de ce gain soudain de hauteur, ainsi que leurs affaires. Il en posa 3 sur son épaule gauche, un sur son épaulière et les deux plus grands sur son avant bras, qu'il gardait collé a son ventre.

"J'imagine que vous êtes une famille venue visiter la ville ! Faites attention devant les portes, les habitants ne sont pas habitués à votre taille mes amis."

Les enfants sur son épaule étaient émerveillés, ils voyaient du haut de Garen, la ville dans laquelle le militaire les emmenai, loin de tout risques. Ils étaient aussi amusés, et les parents, sur le bras du colosse, le remerciaient de son amabilité. Il les posa sur le trottoir, devant une auberge, et déposa leur multitude de sac à coté d'eux, les salua et repartit vers la porte. Une fois devant l'écurie, il attendait le maître des lieux, toujours emplis de mélancolie. Les chariots et les gens se succédaient, et les nuages passaient lentement, cachant en partie le soleil sur la route en pavé, martelé chaque secondes par des centaines de sabots. Aujourd'hui, le marché avait lieu, il est donc normal qu'il y ai autant de monde. Visiblement, le propriétaire n'était toujours pas la. Garen fit les 100 pas, ou plutôt les 1000 pas, avant de s'adosser contre une des deux gigantesques portes, en regardant la populace. Il se gratta la barbe en regardant une garnison de l'armée se dirigeant vers le sud, et posa son épée contre le mur, à sa gauche, tout en s'asseyant, la jambe gauche tendu et la droit arqué, le bras droit sur cette dernière. Il riait en imaginant l'idée des autres a son égard. Personne ne le reconnaissait, ils devaient le prendre pour un aventurier, en quête de gloire et de richesse. Ce n'est pas plus mal, si même les bonnes gens de Demacia ne le reconnaissaient pas, il pouvait être incognito n'importe ou. En posant sa tête contre le mur, le guerrier ne put s’empêcher de somnoler, sous la douce chaleur du soleil et la caresse du vent.

Mais en même temps qu'il se reposait, il réfléchissait. Par ou commencer ? Que faire ? Aucune piste. On devait en trouver. Le meilleur moyen serait d'aller aux restes de l'institut de la guerre. Pour chercher. Chercher quoi... Encore une question. Il ne savait pas vraiment quoi trouver la ba. Il faudrait quelqu'un, qui puisse trouver des choses dont lui ou quelqu'un d'autre n'aurait pas idée. Il ouvrit les yeux, et claqua des doigts en souriants.

"Ezreal."

Direction Piltover.


Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
› MAVEN OF THE STRINGS
› MAVEN OF THE STRINGS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 79
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t46-sona-shall-we-resolve-this-dissonance

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Lun 11 Aoû - 14:47

Sona aimait bien les jours de marché. L'ambiance dans les rues de Demacia se faisait presque plus festive, de nombreuses personnes venues des environs de la ville faisant alors le trajet afin de participer à l'événement. Participation pouvant se faire de diverses manières: entre les marchands qui venaient livrer leurs différents produits, les habitués qui venaient acheter ce dont ils avaient besoin pour les jours à venir et les flâneurs tels Sona, les rues allaient rapidement être bondées. Certaines personnes allaient même jusqu'à offrir de menus divertissements, tels des spectacles de rues, des musiciens ou des jongleurs. Parfois, la jeune femme se joignait à eux, jouant de son etwahl, charmant les passants et récoltant quelques pourboires. Mais ce jour là, Sona n'en éprouvait pas l'envie. A vrai dire, même les charmes du marché ne parvenaient pas à la distraire complètement. La jeune femme, depuis la disparition de la League, se sentait bien inutile. Oh, bien entendu, il y avait toujours les différents concerts, et sa mère d'adoption avait été ravie de la revoir un peu plus souvent. Mais combattre pour la cause de Demacia lui semblait être une action bien plus noble. Cela évitait à bien des personnes de se battre, de devoir risquer leur vie sur un champs de bataille, de laisser des veuves et orphelins. Sona avait aimé cette époque, qui lui paraissait maintenant terminée, sans que personne ne sache exactement pourquoi. Elle avait tenté d'en discuter avec d'autres anciens champions, sans vraiment obtenir de réponses satisfaisantes. Peu d'entre eux se réjouissaient de leur nouvelle condition, et pour autant personne n'était décidé à aller chercher des réponses. La musicienne aurait aimé tenter d'interroger le roi, mais elle n'était rien de plus qu'une prodige de la musique, connaissant certaines personnes de leur entourage, mais rien de plus. De toute façon, elle ne pouvait pas parler, et n'avait vu la famille royale qu'au cours de quelques concerts, publics et privés.

C'est sur ses pensées que la jeune femme parcourut les différents stands, les parcourant rapidement, ne cherchant rien en particulier. Elle n'avait de toute façon besoin de rien, vivant convenablement avec ses différents concerts, pouvant compter sur Lestara en cas de soucis. De toute façon, tant qu'elle avait son instrument, rien ne pouvait aller de travers. Sona le tenait dans ses bras, présence habituelle, peu de personnes s'en étonnant encore. Il semblait calme, comme pour rassurer sa maîtresse et tenter d'apaiser ses pensées. Elle ne savait trop s'il était d'accord avec elle - de toute façon, ce n'était qu'un instrument. Comment pourrait-il posséder sa propre mentalité ou son avis ? - mais il se plaisait à la League, c'était là une chose certaine. Elle avait presque l'impression qu'il s'était plus amusé à combattre d'autres personnes qu'à jouer devant une foule de personnes. De toute façon, il était son plus fidèle allié, prêt à tout pour elle. Qu'importe ses décisions futures, il la suivrait, la jeune femme en était convaincue. A elle de ne pas prendre de mauvaises décisions, pouvant le mettre en danger. Que ferait-elle sans lui ? Sans doute rien. Il était sa voix.

Sona eut alors l'impression d'entendre une voix bien familière un peu plus loin. Suivant le son, elle arriva près d'une auberge, où une famille de Yordles discutaient avec animation de la ville. Perplexe, la jeune femme regarda les environs, sûre d'avoir reconnu quelqu'un, mais il n'y avait que quelques passants qu'elle ne reconnut pas. Pourtant... Elle était presque sûre de ne pas l'avoir imaginé. Dépitée, la jeune femme marcha en direction des portes de la ville, observant les alentours, peu étonnée de voir les nombreux chariots qui arrivaient en un flot continu. Demacia était une cité importante, l'une des plus belles de Valoran selon la jeune femme, qui avait beaucoup voyagé. Alors qu'elle passait non de ce qui semblait être un vagabond, la jeune femme l'entendit claquer des doigts, tout en prononçant le nom d'un ancien champion: Ezreal. Sona s'arrêta aussitôt, se retournant, et remarqua l'homme assis contre un mur. Elle le dévisagea un court instant, bouche bée, se demandant si elle rêvait mais... non. Il s'agissait bien de Garen, avec une allure bien différente de son habitude. Il ressemblait à n'importe quel voyageur de passage, si bien que la jeune femme avait failli ne pas le reconnaître. Pourtant, sa voix l'avait trahi. Après avoir passé tant de temps à ses côtés, il lui paraissait impossible de l'oublier.

La jeune femme décida donc de s'approcher de lui, se plaçant en face de l'homme. Elle lui adressa un sourire, fit un signe de la main en guise de salut. Sona avait bien des questions à lui poser, mais ne savait trop par quoi commencer. Entre son apparence et sa présence ici, presque incognito, il y avait de quoi faire. La musicienne commença donc par le désigner, montra ensuite la porte de la ville, fronçant les sourcils. Allait-il quitter la ville, pour une mission secrète ? Dans ce cas, il ne lui dirait sans doute rien. Mais cela ne lui coûtait rien d'essayer.


Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Lun 11 Aoû - 20:37

Prêt à partir, sachant ou aller dorénavant, une lueur d'espoir apparut dans l'esprit du membre de la famille Crownguard. En revanche, la route serait longue, et avec tout ces dangers libérés depuis la destruction de la League, peut-être dangereuse. Surement même. L'ordre établi n'est plus, et une forme mineur d'anarchie pouvait prendre place. Encore une conquête pour le pouvoir. Comme pour le tirer hors de ses pensées mêlée de pessimisme et d'espoir, une connaissance familière, et même une très bonne amie se tenait devant lui. Miss Sona Buvelle. Il l'a connut lorsqu'elle vint pour son premier concert privé au palais Demacien, pour la famille royale, la cour ainsi que les généraux de l'armée. Le Roi employa Sona pour son anniversaire de mariage, et la Reine fut comblé, car très friande de musicalité nouvelle. Garen fut en charge de l'escorte de l'artiste, et il sympathisèrent rapidement, malgré la difficulté pour la conversation, au départ. Mais rapidement, il apprit à comprendre la muette, et il l'appréciait de plus en plus. C'était même un honneur, autant de l'affronter que de coopérer avec elle sur les champs de justice.

Il la regardait et, comme à son habitude, elle portait son Etawhl. Parfois, Garen pensait que cet instrument était comme vivant, mais une chose est sûre, que ce soit vrai ou nous, Sona vit à travers lui. Et... inversement ? Quelque part.. Bref, il ne les a jamais vu séparés. Il souriait en la voyant le désigner, puis montrer les portes avec un air... comment dire.. Colérique, ou bien inquiet. Peut-être un peu des deux. Même surement à vrai dire. Garen se leva en riant, et regarde  Sona, en posant sa main sur le haut de sa tête, puis les grandes portes. Il se demandait si la demoiselle ressentait la même chose que lui : des réponses. A-t-elle seulement des questions sur la League ? Lui manque-t-elle ? Est-elle inquiète ? Il réalisa qu'il avait essayé le plus possible d'éviter ses connaissances, afin de ne pas faire d'adieu déchirant. Vraiment, il n'aimait pas. Il porta son sac sur l'épaule, regardant la musicienne droit dans les yeux, en souriant. Il allait être franc, il n'y avait rien à cacher, rien de secret. C'est même lui qui a eu l'idée de cette mission.


"Je quitte l'armée Demacienne. Je m'en vais pour un long voyage, ou tout du moins je le crains..
Disons que c'est une mission.. personnelle, car personne n'a l'air de s'en soucier, et j'ai eu du mal a obtenir l'aval du conseil. Même le Roi a dut intervenir. Je pars chercher des réponses, Sona. La league. Comment et surtout pourquoi. Qui, ou quoi ? Il reste trop de questions, et j'ai peur d'en trouver bien plus avant d'acquérir quelques maigres réponses.

Depuis que la League est détruite, tout ce qui a été instauré a été réduit à néant. La League contenait certaines des pires choses qui puissent exister, permettait une paix, bien que mitigée.. Le monde est en proie au chaos mon amie, j'en ai bien peur. Et je cherche des réponses. "


Le vent soufflait d'un coup, un effet théâtrale non désiré, mais qui marquait de façon parfaite la fin de la phrase du Capitaine. Les souvenirs s'empressaient encore dans sa tête, mais cette fois, ceux de la League. Et puis.. combien de vie ont été sacrifiés, lors de la destruction de l'institut de la guerre ? Cette pensée faisait bouillonner Garen intérieurement, il sera le poing, et enleva sa deuxième main de la tête de la jeune femme. Il regardait ensuite son cheval, puis les écuries. Le maître des lieux était revenue, mais maintenant que Sona était la, il souhaitait passer un peut de temps avant de partir. Il s'agit peut être de la dernière camarde Demacienne, ou même tout simplement ami qu'il verra avant un long moment. Il posa son poing sur sa hanche en riant, lui posant une question en penchant la tête.


"Et toi, tu en penses quoi?"


Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
› MAVEN OF THE STRINGS
› MAVEN OF THE STRINGS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 79
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t46-sona-shall-we-resolve-this-dissonance

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Lun 11 Aoû - 23:43

Ainsi donc, elle ne s'était pas trompée: il souhaitait bel et bien quitter la ville. La jeune femme l'avait écouté attentivement, heureuse de la confiance que lui accordait cet éminent membre de l'armée Demacienne. De plus, il savait comment communiquer avec elle, malgré son handicap. En plus de comprendre assez facilement ses petits signes et autres mimiques exagérées - et bien souvent indispensables afin de se faire comprendre, bien que cela la fasse ressembler à un mauvais mime - il parlait longuement, prenant le devant sur la conversation, chose qui était difficile pour la jeune femme. Lorsqu'elle devait dire quelque chose de compliqué ou d'assez long, elle prenait en général l'initiative de l'écrire. Bien moins risqué que de tenter de le mimer, et en général un poil plus rapide. Et c'était sans doute ce qu'elle allait devoir faire lorsque Garen lui demanda ce qu'elle en pensait. Bien entendu, elle aurait pu se contenter d'un simple hochement de tête. Afin de montrer son assentiment total avec ce qu'il venait de dire. Sona éprouvait les mêmes craintes au sujet de l'avenir, se demandant à qui aurait pu profiter ce futur chaos. Il était vrai qu'elle ne s'y connaissait guère en diplomatie, soutenant essentiellement Demacia ainsi que ses alliés. Mais selon elle, tout le monde ou presque profitait de la présence de la League. Cela avait permis d'apaiser bien des tensions, en plus d'offrir à certains champions une renommée digne de légendes vivantes. Et maintenant que tout ceci avait disparut, Sona se demandait si Demacia sortirait toujours victorieuse des conflits à venir.

La musicienne, son etwhal dans son bras gauche, prit avec son autre main un petit carnet ainsi qu'un crayon, et posa délicatement l'instrument contre ses jambes. Elle n'aimait pas le lâcher, le laisser traîner par terre ou bien devoir s'en séparer tout simplement. Bien entendu, il ne pouvait rien lui arriver ainsi, mais il faisait presque parti d'elle. Depuis que Sona avait été adoptée, elle ne s'en était jamais séparée. Mis à part lors de son jugement afin d'entre à la League, mais c'était là une toute autre histoire.
La jeune femme tourna rapidement les pages du carnet - utilisé bien des fois, mais contenant encore une bonne dizaine de feuilles. Elle ne s'en était pas servi bien souvent, la dernière fois remontant à quelques semaines. D'un autre côté, elle n'avait pas eu l'occasion de parler de la League et de sa destruction à quelqu'un, pas même à d'autres champions ou à sa mère - pour en trouver une vierge. Saisissant son crayon, elle se mit à griffonner rapidement quelques phrases, résumant au mieux sa pensée. Elle ne voulait pas faire trop long, Garen attendant sans doute quelqu'un ou quelque chose avant son départ. Aussi nota-elle:

" Je ne peux qu'agréer. Nous autres anciens champions sommes désormais oubliés, tout comme les nombreux bienfaits de la League. J'ai peur d'un conflit entre Noxus et Demacia, comme on en voyait avant sa création. Je ne veux pas voir certains de nos concitoyens tués à nouveau, nos terres dévastées, sans pouvoir être d'une aide significative. Et surtout, je ne comprends pas à qui tout ceci profite. Ni comment résoudre ce problème."

Sona tendit ensuite le carnet à Garen, se sentant bien petite face à lui. La jeune femme attendit ensuite sa réaction, contente de voir qu'il partageait son opinion. Elle l'appréciait réellement, partageant la plupart de ses valeurs, et se demandait ce que deviendrait l'armée sans son soutient. Il était presque une sorte de mascotte et la musicienne était bien contente de le savoir dans leur armée. Mais pour décider d'entreprendre un tel voyage, il devait être sûr de lui. Il n'aurait sans doute pas abandonné le roi ainsi sans cela. Il avait prononcé le nom d'Ezreal... Sans doute la première étape de son trajet. Celui-ci détenait-il réellement des informations en sa qualité d'explorateur ? Sona aurait aimé le savoir.


Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Mer 13 Aoû - 2:12

Ainsi donc, Garen n'était pas le seul à être soucieux au sujet du futur, ainsi qu'a être envahit par des questions sans réponses. Il ne fut guerre étonné de voir qu'elle cherchait une solution à son niveau. Sona a toujours été très soucieuse, et intéressée par la vie politique de tout Runeterra. Elle ne désirait qu'une chose, comme bon nombre de Demacien : La paix, et la justice. Mais.. Un doute s'installa. Allait-il y arriver seul ? Il avait bien sur confiance en lui, mais ce n'est pas qu'une mission. Il en avait conscience. Il s'agit de bien plus, une véritable quête. Une quête qui allait le mener plus loin qu'il ne l'aurait imaginé. Et un héros n’existe pas en ce monde. Garen regarda Sona, et encore une fois son calepin. Une aide significative, hein ? Il riait, et se dirigea en direction de son cheval. Il ne l'ignorait pas, bien au contraire. En marchant, il eu une sensation étrange. Fut-il observé ? Ressentait-il l'appel de l'aventure ? Il n'en savait rien, mais il était excité. Il essayait de savoir, et d'un coup, il se souvenait. Lorsqu'il était enfant, il jouait a l'aventurier dans le jardin du château, avec le Prince Jarvan. Ils rêvaient d'aventure, de quête épique. Ils voulaient partir tuer des dragons, sauver le monde, le parcourir et l'explorer. Un des deux avait réaliser ce rêve d'enfant. Il était maintenant temps pour le second de réaliser sa partie. Il monta d'un coup sur son cheval, aisément, et s'approcha ensuite de Sona. Un nuage s'éclipsa suite à une rafale de vent, faisant s'envoler nombres de feuilles, dégageant le soleil qui se trouvait derrière Garen, du point de vue de Sona. Je vous l'accorde, c'est bien la assez théâtral, mais ce n'est en rien voulu. Le Capitain n'a que faire de ces florilèges inutile. Il avait venir droit au but, en la regardant du haut de sa monture. Il prit un ton solennel, le même que lorsqu'il parle à ses soldats, ou lors de contacts officiels. Un ton strict et solennel, mais qui laissait transparaître la demande et l'amitié du colosse envers sa silencieuse interlocutrice.

"Miss Buvelle. Je vous parle en tant que camarade et ami. L'avenir est sombre, et le futur est incertain. A travers les épreuves que nous avons vécu, je sais que je peux me fier à vous. Je veux découvrir ce qui menace peut-etre ce monde, et veut apporter la justice à cette défunte league, qui nous l'apportait. Alors je vous le demande, vous qui inspirez à une ambition sincère et désintéresse, voulez vous m'accompagner dans ma quête ?"

Certaines personnes regardèrent la scène avec étonnement, certains, et surtout des enfants, accoururent en chuchotant, d'autre criant : "Garen ! Regardez, c'est lui!". Pour être incognito, c'était raté, mais tant pis. Après tout, ce n'est pas non plus une ville ennemie comme Noxus. Il la regardait avec insistance, en souriant. Si elle acceptait, il gagnait un puissant soutien. Hors le fait que ce soit une amie, elle était une championne, un vrai. Puissante, ses accords pouvaient aussi bien soigner qu'augmenter la puissance de ses alliés, ou bien encore , en augmentant le tempo, rendra touts camarades plus à même de se déplacer rapidement. Pour finir, il à toujours trouver cela idiot mais terriblement efficace, elle pouvait priver les ennemis de leurs volonté en les forçant a danser. Idiot, mais efficace, oh oui. Une allié de choix, et une compagnie indispensable pour cette longue quête. Et de plus, une camarade Demacienne. Leur foyer leur paraîtrait peut être moins loin, en étant ensemble, face à l'adversité. Enfin, si la demoiselle acceptait son offre. En signe final de demande, il lui tendit la main, souriant de plus belle.  


Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
› MAVEN OF THE STRINGS
› MAVEN OF THE STRINGS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 79
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t46-sona-shall-we-resolve-this-dissonance

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Jeu 14 Aoû - 11:26

Elle avait eu peur au départ. Le voyant s'éloigner en direction de  son cheval en riant, la jeune femme pensa un instant qu'il l'ignorait, ou pire, se moquait d'elle. Pourtant, ce n'était pas son genre. Il était ce genre d'homme loyal, et était son ami. Aussi eut-elle un sourire en le voyant monter son cheval d'un bond, puis se tourner vers elle, auréolé par le soleil. Sona ne croyait pas vraiment aux signes, mais il fallait dire que tout ceci coïncidait à merveille. Le vent jouait avec ses cheveux d'or et d'azur tandis que la musicienne écoutait la proposition du soldat. Elle était à la fois honorée et ravie qu'il lui propose de l'accompagner. La jeune femme n'hésita même pas. Elle qui voulait se rendre utile, c'était là l'occasion idéale. Il lui proposait d'enquêter sur la League, de découvrir ce qu'il l'avait détruite. Comment pouvait-elle refuser ? Bien entendu, sa mère d'adoption allait être tout sauf heureuse. Elle dirait qu'il s'agissait là d'une décision prise sur un coup de tête, sans aucune réflexion, qui allait l'entraîner dans des ennuis. Elle n'avait sans doute pas tort sur ce dernier point. Valoran était dangereuse, pleine de mystères et de secrets pas toujours agréables - la jeune femme avait pu le constater à la League: elle avait découvert certains champions dont elle n'aurait sans cela jamais douté de l'existence, tant ils étaient féroces, sanguinaires, venant parfois d'autres mondes - qu'ils allaient devoir affronter. Pourtant, cela ne lui faisait pas peur. Ils avaient dû se battre régulièrement autrefois, et bien que la jeune femme ne brille pas en solitaire, avec un compagnon la donne était complètement changée. Qui sait, peut-être rencontreraient-ils d'autres champions en route, qui seraient eux aussi intéressés par leur quête ? Ils ne devaient tout de même pas les seuls à être inquiétés par la disparition de la League et tous les troubles que cela allait causer.

Sona ramassa sont etwahl, qui sous le soleil paraissait presque vivant, chaud et réconfortant. Il semblait approuver sa décision, n'appréciant que peu le manque de combats et l'inactivité dans laquelle ils étaient tombés. Parfois, il lui ferait presque peur. Bien qu'il ne s'en prendrait jamais à elle. La jeune femme leva la tête, regardant Garen, sans porter attention aux passants qui scandaient son nom. S'il voulait rester incognito ainsi habillé, c'était raté. Malgré sa tenue, son ton et son discours étaient encore trop reconnaissable. Mais qu'importe ? Les gens allaient sans doute parler de leur étrange duo, sans plus. Peut-être cela serait-il plus dérangeant une fois partis de Demacia. Peut-être leurs ennemis souhaiteraient-ils les arrêter ? Il leur faudrait alors se fondre dans la masse de voyageurs. Mais ils n'en étaient pas encore là, sans compter que tout ceci n'étaient que des suppositions. La jeune femme espéra que Garen avait déjà tout prévu, de leur itinéraire à leur équipement. Elle venait à peine de se rendre compte de l'ampleur de leur tâche. Mais cela l'amusait. Cette décision semblait bel et bien précipitée, mais pour la musicienne, il s'agissait de la bonne décision. Qu'elle espérait ne pas regretter par la suite.
La demoiselle commença alors à jouer une petite ballade, douce et résolue, montrant à merveille ses sentiments. L'etwahl semblait ravi, et Sona s'attendit presque à le voir pousser un soupir lorsqu'elle arrêta de jouer. Avec un sourire, la jeune femme prit la main tendue, scellant ainsi leur accord. Ils devaient former ainsi un drôle de tableau, qui ferait les joies des commères d'ici quelques heures, se demandant ce qu'ils avaient ainsi pu se promettre. Mais à vrai dire, peu importait à la jeune femme, qui était heureuse de cette future quête.


Revenir en haut Aller en bas
Garen Crownguard
› THE MIGHT OF DEMACIA
› THE MIGHT OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 23
Messages : 180
Localisation : Leadin' the charge.

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t99-grimoire-de-garen

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Sam 16 Aoû - 4:42

Ainsi commençait la quête du capitaine du Détachement Hardi, et de la musicienne sans voix. Une quête qui allait les mener jusqu’à certains des plus grands secrets de Runeterra, se disait Garen. Ensemble, ils découvriront ce qui est à l'origine de la destruction de la League, et reviendront à Demacia en un seul morceau. Il en était convaincu. Il souriait à la jeune femme, comme rarement il avait sourit. Serrant sa main avec force, manifestant son amitié, son ambition et sa détermination sans faille. Plus qu'un compagnon, une véritable amie.

Il ne prêtait aucune attention au vacarme autour d'eux, étant habitué aux émeutes que provoquait l'apparition d'un haut placé de l'armée Demacienne, voir même du prince ou du Roi en personne. Il ne fit donc pas attention aux messes basses, aux remarques et aux acclamations. Il n'aimait pas vraiment sa d'ailleurs. Il est comme les autre, un homme, qui n'aspire qu'a une seule chose: la paix. Néanmoins, cette paix méritait que l'on se batte pour elle. Et ce qu'il allait faire. Se battre. Maintenant, il fallait finir les préparatifs. Sona n'allait pas partit comme sa, sans dire au revoir, a contrario de Garen. Il allait l'accompagné jusqu'a la rue principale, mais la foule bloquait le passage. Il fit ruer son cheval en tirant d'une main sur sa monture, faisant reculer les curieux. Leur ordonnant de retourner préparer le marché mensuel, il dégagea un passage vers l'entrée de la ville, marchant devant Sona avec son cheval.


"J'imagine que tu veux dire au revoir à ta mère. Il faut aussi que tu te prépares. Prend ce dont tu as besoin. N'hésite pas si tu as de l'équipement ou des vêtements, le patron de l'écurie doit me confier une charrette de marchandise, nous pourrons stocker tout ce dont nous avons besoin. Nous aurons même déjà vivres, équipements.. Et aussi, donne ceci à ta mère. Il s'agit d'une insigne Demacienne. Un signe d'engagement, et de remerciement. Si elle a besoin d'aide ou du Roi, il s'agit comme d'un... Ticket, si j'ose dire. Ensuite, nous partirons pour Piltover, je t'expliquerais en route."

Il sourit à la jeune femme, puis une fois qu'elle partit, il alla préparer la dite charrette. Une assez grande, remplit d'une demi douzaine de tonneaux et de caisses de provisions et d'équipements, une vrai expédition. Il attela sa bête, et attendit la jeune femme, heureux de ne pas être seul dans sa quête. De plus, un peut de musique serait agréable pour le trajet. Garen sortit un morceau de pain de son sac, et mangea un morceau en admirant la cité depuis son extérieur. Aussitôt que Sona reviendrait, ils partiraient. Première destination : Piltover. L'aide d'Ezreal serait vital selon le Demacien, et surtout, il avait une vision exterieur des choses. Et puis, il le connaissait. Il aimait l'aventure, les risques. Et surtout... Il serait peut etre un jour son beau frère.. Et cette idée le faisait rire et lui plaisait, car malgré son tempérament arrogant, il appréciait le jeune homme.

Le début d'une aventure grandiose. Qui sait jusqu’où ils iront ?





Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
› MAVEN OF THE STRINGS
› MAVEN OF THE STRINGS
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 23
Messages : 79
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation :: 2

Sujets Roleplay ::

Grimoire :: http://tales-of-runeterra.forumactif.fr/t46-sona-shall-we-resolve-this-dissonance

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Lun 18 Aoû - 15:38

Elle ne prit pas longtemps à se préparer. A vrai dire, elle aurait presque pu partir ainsi, sans même emporter quoi que se soit. Elle avait son etwahl, que demander d'autre ? Il était à la fois arme, ami et confident, personnage fidèle sur lequel elle pouvait compter. Mais pour une telle entreprise, il ne lui suffirait pas. D'après Garen, ils se rendraient d'abord à Piltover, pour y rencontrer Ezreal sans doute. Mais par la suite, ils devraient peut-être se rendre dans des contrées bien moins hospitalières, telles que le nord ou la jungle. Aussi la musicienne tenta-t-elle de prendre toute sorte de vêtements, pouvant s'adapter à de nombreuses situations, décidant par la même occasion de se vêtir de sa robe bleue et or, s'accordant à la fois à ses cheveux et à son instrument, qu'elle portait habituellement à la League. Une robe chargée de souvenirs, la plupart agréables, qu'elle portait à nouveau avec joie.
Mis à part des vêtements, la demoiselle prit quelques affaires, un peu d'argent, et alla faire ses adieux à sa mère d'adoption. Celle-ci fut tout sauf ravie de voir ainsi partir Sona, et lui fit de nombreuses recommandations, lui demandant d'être prudente. La jeune femme eut un sourire et joua une petite mélodie afin d'apaiser ses peurs, tout en espérant ne pas commettre d'impairs. Elle ne voulait pas faire souffrir Lestara, et aurait presque préféré partir sans que celle-ci n'en sache rien. Cependant, la musicienne ne pouvait pas se comporter telle une voleuse après tout ce que la riche femme avait fait pour elle, et elle lui donna avant de partir l'insigne que lui avait confié Garen. Sans doute ne l'utiliserait-elle jamais, trop fière pour cela, mais Sona espérait que le bon sens l'emporte sur la fierté si le besoin s'en faisait ressentir.

Une fois ces préparatifs effectués, Sona alla rejoindre son nouveau compagnon, l'aidant à charger ses affaires dans la charrette, admirant sa prévoyance. Ils avaient des provisions en quantité plus que suffisante, si bien qu'ils ne devraient normalement pas être pris au dépourvu. Grimpant dans le chariot, la jeune femme posa l'etwahl sur ses genoux après s'être assise à l'avant. Elle était à la fois impatiente de partir, tout en éprouvant un soupçon de regret à l'idée de quitter la ville. Certes, ce n'était pas sa ville natale, la demoiselle ayant passé de nombreuses années à Ionia. Mais elle avait fini par trouver la ville et ses habitants accueillants, si bien qu'elle les regretterait sans doute. Mais cette expédition était pour la bonne cause, si bien que lorsqu'ils commencèrent à partir, la jeune femme souriait. Un peu tristement, certes, mais elle commença à jouer une douce mélodie, triste et mélancolique au départ, puis prenant un ton bien plus joyeux. Sona sentait son instrument vibrer à l'unisson sous ses doigts, comme s'il partageait ses sentiments. Elle était certaine de son choix, et heureuse d'accompagner Garen dans sa quête. Non pas que seul, celui-ci échouerait. Ou du moins, ce n'était pas ce que pensait la musicienne. Il était suffisamment vaillant et fort pour cela, et il l'avait prouvé à de nombreuses reprises. Cependant, à deux, ils auraient bien plus de chances de s'en sortir. Et de trouver ce qui avait causé la destruction de la League.


Revenir en haut Aller en bas
Jarvan Lightshield IV
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
› THE EXEMPLAR OF DEMACIA
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Age : 25
Messages : 98
Localisation : Demacia

Feuille de Jeu
Réputation ::

Sujets Roleplay ::

Grimoire ::

MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   Mar 2 Déc - 22:31

Demacia. Ma citée, ma patrie, mon chez moi, le lieu qui a longtemps occupé mes pensées. Chaque personne de ma famille ont voué, pendant des siècles, des vies entières pour elle, pour son bien être et pour le bien être des démaciens. J'ai passé beaucoup de temps dans cette citée, assez pour la connaître par coeur... J'ai déjà dû la quitter pour des missions ou des escarmouches, et c'était toujours avec un pincement au coeur.
Cette fois-ci, aucune présence de doute, rien ne me retenait. J'ai tant de chose à faire à Demacia, mais ma mission actuelle passe au dessus de toutes autres obligations. Je dois découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à la League. Qui l'a détruite et où sont passés les Invocateurs ? Les événements troublant risquent d'entraîner de sérieuses tensions. A commencer à Demacia, qui risquait de revoir une guerre avec Noxus... Mon père sait, et il a accordé à nouveau sa confiance en m'envoyant au devant. Je ne dois pas échouer. Je découvre ce qui s'est passé et je reviens vite, avant que toutes les tensions débutent.
Qui, j'espère, seront retardées à bien plus tard.


Jarvan Lightshield était à la tête de la troupe de vingt hommes, un détachement envoyé par le Roi pour protéger le prince. Ce dernier se tourna vers eux pour leur indiquer la marche à suivre : Ils allaient remonter sur la route, en direction de Kalamanda, là où se dressait autrefois l'Institut de guerre. Sur place, ils devront chercher des traces, des preuves, quelque chose qui puisse leur parler pour comprendre ce qui c'est produit. Mais ils devront sans aucun doute remonter rapidement sur Piltover, pour trouver des alliés. Peut-être que certains explorateurs auraient vue ou entendu des choses... Il faudra soigneusement éviter Zaun, pour éviter de faire répandre des rumeurs. Personne ne devait savoir que le prince de Demacia se baladait sur Valoran, n'importe qui pourrait en profiter pour l'intercepter... Non pas qu'il nourrissait une paranoïa sur ce genre de perspective, mais il avait déjà suffisamment vécu ce genre de drame pour devenir très prudent. S'ils n'allaient pas sur Piltover, ils se dirigeraient vers Kaladoun pour savoir où en était le mercenaire Actrone et son équipe...
Pour le voyage, le détachement voyageait assez léger. Armures légères cachées sous des capes à capuche grises, que le prince possédait également. Une vingtaine d'hommes, cela pouvait se remarquer, mais pour la première fois, Jarvan et ses hommes ne marchait pas sous des étendards démaciens ni sous leurs couleurs. Ce voyage allait être long, autant qu'il se fasse vite et bien.
Le plus vite possible.

Jarvan galopa rapidement, suivit par ses hommes. Ils contournèrent les routes les plus fréquenter, passant par les bois. Ils finirent par tomber sur un raccourcis que Jarvan connaissait très bien. L'Institut n'était qu'à une semaine environ de marche d'ici, à cheval cela se réduisait à quelques jours. Ils feront du grand galop pendant plusieurs heures et ne s'arrêteront que pour manger et laisser les chevaux se reposer. Quitte à voyager une ou deux nuits, ils le feraient. Les volontaires avec le prince faisaient partis de l'élite. Ce dernier avait entièrement confiance en eux, en leurs endurances ainsi qu'en leurs loyautés.
Le raccourcis débouchait sur une route, le plus souvent fréquentée par ceux qui la connaisse. Le prince plissa les yeux en apercevant quelque chose... On aurait dit une charrette. Il leva la main pour dire à ses hommes d'attendre alors qu'il se rapprocha un peu. Il essayait de savoir d'où elle provenait, si c'était ami ou ennemi. Il fit signe à son détachement qui reprit le trot avec leur prince. Plus ils se rapprochaient, plus le sourire du prince grandissait au fur et à mesure qu'il reconnut le visage d'une des personnes qui se trouvait là-bas. Finalement, il avait réussi à le rattraper.

Garen Crownguard.


______

''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prologue : En quête de vérité [P.V Sona, ou demande via MP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Valoran :: North West :: Demacia-